• Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage

    ************

    Par Catherine DelvauxDu Magazine Détente jardin

    L’arrosage est la clé du succès en été. Encore faut-il savoir le doser, le répartir, le moduler... et cela ne coule pas forcément de source !

    En Cas De Canicule, Mieux Vaut Arroser Beaucoup & Rarement...

    Vrai

    Mieux vaut arroser longuement une fois par semaine qu’un petit peu tous les jours.
 En effet, si seuls quelques centimètres de terre sont humides, les racines se développent en surface et ne plongent pas en profondeur.

    En cas de véritable sécheresse, durant votre absence par exemple, les plantes n’auront aucune ressource pour survivre.

    Alors que si on laisse la terre humide en profondeur, une sécheresse de surface n’a aucune incidence grave sur les plantes.

    L’arrosage lessive le terreau des jardinières

    VRAI

    Toute l’eau qui traverse le terreau et ressort par le trou de drainage pour se retrouver dans la soucoupe est chargée en éléments minéraux dissous.

    Et c’est autant que 
la plante n’absorbera pas.
Il ne faut donc pas, en croyant bien faire, noyer les jardinières sous les arrosages.

    Le moyen le plus économique est l’asperseur

    Faux

    Arroser par aspersion n’est pas le moyen le plus efficace pour économiser l’eau, surtout les jours de grande chaleur.

    En effet, une partie de celle-ci s’évapore avant de toucher le sol, une autre partie est déposée au petit bonheur à des endroits où on n’arroserait normalement pas, et une autre enfin atterrit sur les feuilles d’où elle s’évapore aussitôt.

    Un paillage = 4 arrosages

    Vrai

    Le paillage, qu’il soit organique ou minéral, agit comme une couverture de protection.

    Des expériences ont montré que l’on pouvait diviser par quatre la quantité d’eau apportée en été.

    Il faut arroser plus quand
 il vente...

    Vrai

    Le vent dessèche les plantes plus que la chaleur, même si certaines ont des mécanismes de protection très efficaces (fermetures des « pores » des feuilles par exemple).

    Il faut donc toujours arroser le soir après une journée venteuse.

    L’eau froide arrête la croissance des végétaux

    Faux

    Un arrosage à l’eau froide ne stoppe pas la croissance des végétaux.


    Tout au plus peut-elle leur faire
 marquer un tout petit temps d’arrêt, si elle est très froide et si les plantes sont d’origine tropicale. 


    Une exception cependant pour les plantes du bassin ou celles de l’aquarium.

    Il faut arroser en fonction de sa terre

    Vrai

    Une terre sableuse ne retient pas l’eau, car elle est fine, légère, meuble, et contient peu d’argile.

    Si on apporte trop d’eau, celle-ci file directement dans le sous-sol. Il faut donc arroser plus souvent qu’en terre argileuse, et moins à la fois, puisqu’elle n’a aucune capacité de stockage.

    En revanche, avec une terre argileuse, aucune goutte n’est perdue, elle restituera toute l’eau sur une longue période

    Le goutte-à-goutte consomme beaucoup d’eau

    Faux

    Ce système consomme bien moins d’eau que le tuyau ou l’asperseur.

    On peut même doser son débit en choisissant des goutteurs adaptés, entre 1 l et 10 l/heure.

    De plus, on peut placer les goutteurs à l’endroit exact des plantes, sans perdre de l’eau en arrosant des endroits nus.

    Une fois en terre,
 les plantes demandent autant d’eau qu’en pot

    Vrai

    Mais seulement la première année, car le trou de plantation n’est en général guère plus grand que celui de la motte, et les racines n’ont encore pas eu le temps d’aller explorer des zones plus humides.

    La première année, la plante se comporte donc exactement comme si elle était en pot et il faut l’arroser en conséquence, au moins une à deux fois par semaine au cours de l’été.

     

    Le Vrai-Faux Du Jardin Au PrintempsPar Catherine DelvauxDu Magazine Détente Jardin

    Alternance de neige, de pluie, de gel et de dégel… nos jardins ont souffert cet hiver ?

    Au printemps,  il est temps de les remettre sur pied. Mais pas n’importe comment. Quelques idées reçues qu'il faut combattre.

    La Phormium Peut Survivre Au Gel

    Vrai

    Les phormiums peuvent résister à -5 °C s’ils sont plantés dans un sol très drainant, par exemple sableux, et s’il n’a pas plu avant le gel.

    De plus, si la plante est abritée par une haie ou des plantes plus hautes et si le gel vient (et repart) doucement, on peut conserver son phormium.

    Les Lauriers-Roses Qui Ont Gelé Ne Repartent Jamais

     

     

    Faux

    Si le gel a des conséquences visuellement spectaculaires sur le feuillage des plantes persistantes, la partie racinaire est souvent intacte.

    La première chose à faire est donc de ne rien couper dans 
la précipitation, sous prétexte que l’on a envie de neuf !

    Le témoignage de Catherine Delvaux ...

    Rédactrice en chef de Détente jardin...

    Un laurier-rose qui avait gelé durant l’hiver 2001-2002 (-12 °C) avait totalement noirci.

    J’ai attendu le mois d’avril pour le couper en partie, ne laissant que les tiges restées vertes, et je l’ai rempoté.

    Il est reparti timidement en juin, puis ensuite très vigoureusement...

    J’ai ensuite coupé au fur et à mesure toutes les tiges anciennes. Il a complètement récupéré.

    Mais les années suivantes, j’y ai fait très attention, car je savais qu’il n’aurait pas la force de supporter un deuxième gel et un autre départ deux années de suite.

    Le Gel Tue Les Bambous...

    Faux

    La plupart des bambous vendus chez nous sont rustiques
et capables de supporter jusqu’à -20 °C et en dessous.

    Pour qu’ils repartent, il suffit de couper les chaumes secs et d’attendre.

    Chaque année, le bambou développe de nouvelles cannes qui sortent de terre entre avril et juillet.

    Tout Arbuste Qui N'a Pas Sorti Ses Feuilles Avant Fin Avril Est Mort

    Faux

    Certains arbres ou arbustes démarrent si tard qu’ils donnent l’impression d’être morts.

    C’est le cas, entre autres, de l’Hibiscus syriacus (l’althéa, photo) et du catalpa.

    Quand on n’est pas sûr, il vaut mieux gratter l’écorce : vert, la plante est vivante ; brun, la branche est morte.

    Recommencez à gratter l’écorce plus bas, jusqu’à trouver du vert.

    Il Faut Tailler Court La Jeune Haie D'arbuste Qui A Souffert

    Vrai

    La retailler à 30 cm du sol lui permet de se ramifier et de devenir dense très rapidement.

    Il faut en parallèle soutenir la croissance par des apports d’engrais pour arbustes en avril-mai et
des arrosages espacés mais abondants s’il ne pleut pas.

    Mettre De L'engrais Azoté Fait Repartir La Pelouse

    Faux

    Pas la peine de mettre de l’engrais sur la pelouse en mars-avril. De toute façon, à cette époque de l’année, elle va reverdir.

    Il faut plutôt la scarifier, pour la débarrasser de la mousse qui l’empêche de respirer, ressemer partiellement si vous trouvez qu’elle est trop éclaircie,
 et terreauter ensuite.

    Il est important, après ces deux opérations, de passer
le rouleau. La pelouse reverdira alors naturellement.

    Si vraiment vous devez mettre de l’engrais, faites-le plutôt en septembre, quand la pelouse repart après la dormance estivale, pour qu’elle emmagasine de l’énergie avant l’hiver.

    Les Voiles D'hivernage Doivent Être Ouverts De Temps En Temps

    Vrai

    L’un des dangers qui menacent les plantes emmitouflées en hiver,
c’est l’humidité : elle entraîne
 le pourrissement, surtout sur les plantes à feuillage persistant.

    Lors des journées de redoux, de plus en plus nombreuses en mars et avril, il faut absolument ouvrir les protections mises en place, pour laisser respirer la plante.

    Il est indispensable de surveiller la météo et de refermer les voiles d’hivernage quand les températures nocturnes baissent.

    Il Faut Attendre Pour Ressemer Le Gazon

    Vrai

    Il vaut mieux ressemer quand la terre est chaude et que les graines démarrent vite (avec une levée dans la semaine).

    Sinon, elles restent intactes en terre et les oiseaux, toujours affamés en cette période de l’année, n’en font qu’une becquée.

    L’idéal est de semer entre la mi-avril et la fin mai. De toute façon, le gazon pousse très vite en cette saison et rattrape le temps perdu.

    Les Plantes Qui Ont Souffert Ont Besoin D'engrais

    Faux

    Une plante affaiblie n’est pas en mesure d’absorber tout de suite de l’engrais. Il faut commencer par 
la tailler jusqu’au bois vert, ôter le bois mort.

    Ensuite biner au pied, bien arroser, apporter une bonne couche
 de compost mûr. Et surtout laisser
la plante reprendre des forces.

    Elle va finir par sortir de nouveaux rameaux, de nouvelles feuilles.

    Il sera toujours temps de lui apporter de l’engrais quand toutes les feuilles seront sorties, vers la mi-juin.

    « Le Vrai-Faux Des Oiseaux Par Catherine Delvaux - Du Magazine Détente jardinLes Blagues Marrantes »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :