• Un conteur, une fille, un livre.................Brocéliande

    Un conteur, une fille, un livre

    Un conteur, une fille, un livre.................

    Il y a des jours gris, des jours pas comme il faut
    Drôle d'envie de pleurer sans trop savoir pourquoi
    Et déchirer l'ennui pour s'assurer de soi

    Un conteur, une fille, un livre qui s'entrouvre
    Dans la pudeur des nuits qui bruissent alors d'amour

    Sa voix est un sursis

    Et les mots-cris, mausolées bien trop silencieux
    Sont des gouttes de sang, voleuses de raison

    Il pastelle la terre
    Dévore la misère
    Dans un sourire sincère

    Le livre ouvert le livre doucement fini
    À ce pouvoir du diable et cette force de dieu
    Qui cahotent la vie avec bien d'autres vies

    Il miracle les rêves

    Qui sont ces Don Quichotte trop souvent affamés
    Ces Lancelot des bois où l'on ne se perd plus ?
    Elle ne les connaît pas mais ils effleurent son cœur
    Elle ne sera pas eux mais ils lui sont fidèles
    À désarmer ses jours

    Quand il lit, troubadour
    Quand sa voix dit les mots
    Elle bascule son âme

    Ce sont des histoires vraies ou des récits de rien
    Dentelle, elle devient ombre qui caresse les lignes
    Jusqu'à perdre le souffle

    Elle est reine ou esclave
    Elle ne sait qui elle est

    Il est le mot d'amour qu'elle murmure tout bas
    Le monde les enferme dans une page à écrire

    Un jour suspendue de lavande bleue de soie
    Il signera pour elle un poème sans nom

    Et son cœur le lira
    Tout au bord de sa voix

    Alors ils existeront

     

    « Ad astra per vertigo................RupelloSous le ciel de verre des Cévennes ............C L »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :