• Quelle aventure pour moi !

    Quelle aventure pour moi !....Mgr Etchegaray

    Quelle aventure pour moi !
    J’ai porté Dieu.
    J’ai entendu de loin : "le Seigneur en a besoin"
    et voilà qu’autour de moi tout le monde s’est agité.
    Les gens se sont mis à chanter : Hosanna, Hosanna !
    Et j’ai porté Dieu.

    J’avais entendu dire que Dieu avait besoin des hommes,
    mais avait-il vraiment besoin d’un âne ?
    Et pourtant, j’ai entendu : "le Seigneur en a besoin"

    Et toutes sortes de pensées ont surgi en moi,
    les mêmes qui viennent à l’esprit des hommes
    quand ils se sentent repérés par le Seigneur.

    Je pensais : ce n’est pas à moi qu’il s’adresse,
    Il y a bien d’autres ânes plus grands, plus forts.
    Il y a même des chevaux, ce serait tout de même mieux pour porter Dieu.

    Je me disais : il va être lourd, trop lourd ce Dieu pour un âne.
    J’ai déjà bien assez des fardeaux quotidiens.
    Pourquoi ne me laissait-il pas tranquille ?

    Je m’insurgeais : d’accord, je suis attaché !
    Mais au moins je suis à l’ombre à l’abri des coups et des moqueries
    Je n’ai rien demandé.
    Qui est-il ce Seigneur pour importuner ceux qui tentent de vivre cachés !

    Mais j’avais entendu : "le Seigneur en a besoin"
    Et j’avais compris :" j’ai besoin de toi."
    Que faire ? Que dire ?
    Je me suis laissé détacher. Je me suis laissé emmener
    Et lui, le Seigneur des Seigneurs, s’est fait léger, doux, tendre,
    à ce point qu’à un moment j’ai pu croire
    que ce n’était plus moi qui portais Dieu mais Lui qui me portait.



    Mgr Etchegaray

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Vivre ...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Message d'Adino

    Message d'Adino ...

     

    Je ne suis pas sectaire, et je respecte le libre choix de tous les êtres humains sur cette terre.
    Même si mon Dieu est le Père en Jésus-Christ, et que je suis conscient du Saint Esprit, et même de toute la hiérarchie Céleste qui forme les personnalités invisibles à nos yeux, j'accepte que des frères et des soeurs soient d'autres religions et que chacun trouve, prie et adore Dieu ou quelque soit le Nom qu'on lui donne, car je sais au plus profond de mon coeur, de mon âme et de mon esprit que finalement tous connaitront un jour que c'est Jésus-Christ la Source de tout l'amour, de toute la paix, la joie et le bonheur que l'on peut donner, recevoir et partager dans ce monde et au-delà de ce monde. Je suis bien conscient que je ne suis que de passage ici et que Seul Jésus-Christ à été, est et sera toujours présent dans tous les coeurs et les âmes depuis toujours et pour toujours.

    Je t'embrasse avec toute la paix, toute la joie et tout l'amour que Dieu Le père en Jésus-Christ de lumière me donne pour toi.

    Adino ton frère en Jésus-Christ

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Être heureux ...

    Être heureux ...

    C'est vrai que le pape est quelqu'un qui sort de L'Ordinaire ! Regarde son nouveau message :
    Être heureux. !!
    Pape François Ier
    " vous pouvez avoir des défauts, être impatient et vivre irrité parfois, mais n'oublie pas que ta vie est la plus grande entreprise du monde.
    Toi seul peux éviter qu'elle aille en déclin.
    Il y en a beaucoup qui t'apprécient, admirent et t'aiment.
    J'aimerais que tu te souviennes que être heureux, ce n'est pas d'avoir un ciel sans tempêtes, chemin sans accidents, travaux sans fatigue, relations sans déceptions.
    Être heureux est de trouver la force dans le pardon, l'espoir dans les batailles, de la sécurité dans la loge de la peur, de l'amour dans les disputes.
    Être heureux n'est pas seulement de valoriser le sourire, mais aussi réfléchir sur la tristesse.
    Ce n'est pas simplement de commémorer le succès, mais apprendre des leçons dans les échecs.
    Ce n'est pas juste avoir de la joie avec les applaudissements, mais avoir la joie dans l'anonymat.
    Être heureux est de reconnaître qu'il vaut la peine de vivre la vie, en dépit de tous les défis, les incompréhensions, et les périodes de crise.
    Être heureux n'est pas une fatalité du destin, mais une conquête pour celui qui sait voyager à l'intérieur de son propre être.
    Être heureux est de cesser d'être victime des problèmes et devenir acteur de sa propre histoire.
    C'est traverser les déserts hors de si, de plus être en mesure de trouver une oasis dans le fin fond de notre âme.
    C'est remercier Dieu chaque matin par le miracle de la vie.
    Être heureux, c'est de ne pas avoir peur des propres sentiments.
    C'est de savoir parler de soi.
    C'est d'avoir du courage pour entendre un "non".
    C'est d'avoir la sécurité pour recevoir une critique, même si c'est injuste.
    C'est embrasser les enfants, dorloter les parents, avoir des moments poétiques avec des amis, même s'ils nous blessent.
    Être heureux, c'est laisser vivre la créature libre, gaie et simple, qui vit à l'intérieur de chacun de nous.
    C'est d'avoir la maturité pour dire ' je me suis trompé '.
    C'est avoir l'audace de dire " Pardonne-moi '.
    C'est d'avoir la sensibilité pour exprimer ' j'ai besoin de vous '.
    C'est avoir la capacité de dire ' je t'aime '.
    Que ta vie devienne un jardin d'opportunités pour être heureux...
    Que dans tes printemps sois amoureux de la joie.
    Que dans tes hivers sois ami de la sagesse.
    Et que quand tu te trompes sur le chemin, tu commences tout de nouveau.
    Alors comme ça tu seras plus passionné par la vie.
    Et tu découvriras qu'être heureux n'est pas avoir une vie parfaite.
    Mais utiliser les larmes pour irriguer la tolérance.
    Utiliser les pertes pour affiner la patience.
    Utiliser les failles pour sculpter la sérénité.
    Utiliser la douleur pour lapider le plaisir.
    Utiliser les obstacles pour ouvrir les fenêtres de l'intelligence.
    Ne jamais abandonner....
    Ne jamais abandonner des personnes que tu aimes.
     Ne jamais cesser d'être heureux, car la vie est un spectacle épingle !

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le chemin ..

    Le chemin ...

    ( Jésus dit )Moi, je suis le chemin, et la vérité et la vie ; personne ne vient au Père si ce n’est parmoi. ( Jean 14.6 )

     

    Moi, je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. (Psaume 119.105 ) 

    Trouver le chemin

    La nuit est tombée. J’allume ma lampe de poche, je prends mon sac et tente de retrouver le sentier du refuge … mais un panneau m’indique que j’ai pris la mauvaise direction ! Alors je me décide à sortir la carte : le bon chemin est juste un peu loin.

     

    Un moment après, plusieurs sentiers s’ouvrent devant moi. Lequel est le bon ? Je ne veux plus me perdre ! Un nouveau coup d’œil sur la carte me décide, et je repars d’un bon pas. Avec l’altitude, la neige finit par recouvrir le sentier, et il y a de nombreuses traces de pas … Faut-il les suivre ? Je vérifie encore la carte et je continue. Soudain, au creux du vallon, j’aperçois de la lumière. Quel bonheur de me retrouver enfin auprès de mes amis autour d’un bon feu !

     

    Le chemin de la vie est aussi, pour nous croyants, comme un sentier qui monte, parfois dans la brume ou la nuit, ou sur la neige … Mais là-haut, le Seigneur nous attend, dans ce lieu plein de lumière et de chaleur. Pour que nous en trouvions le chemin, il nous a laissé une « carte », sa Parole, la Bible ; et il nous a donné son Esprit pour nous éclairer.

     

    Jeune ami, as-tu trouvé en Jésus la « lumière de la vie » ? Sa Parole éclaire-t-elle ton sentier ? Sans elle on peut tourner en rond et finir par se perdre …

     

    Mais heureux ceux qui consultent jour après jour la carte : ils peuvent avancer d’un pied ferme, et même en chantant dans la joie de leur cœur.

     

    Ma carte, la Parole de  Dieu, ma fait connaître le vrai chemin, Jésus, le Fils de  Dieu. C’est lui qui me conduit vers le but : la maison du Père.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ô Marie ...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ouvre mes yeux ...

    Ouvre mes yeux ...

     

    Seigneur, que de chaque instant du jour
    je goûte tout le suc.
    Merci si cet instant est du miel,
    merci s'il est amer.
    Seigneur, fais de mon corps
    le serviteur de mon esprit ;
    mets, je t'en prie, l'harmonie entre eux.



    Dans les relations de tous les jours avec mes proches,
    donne-moi la patience et beaucoup d'humour ;
    toi, tu es patient avec moi et tu dois rire souvent
    de mon manque de sérénité.

     


    Ouvre mes yeux aux beautés des choses qui m'entourent
    et donne-moi de ne jamais les détruire.

     


    Ouvre mes oreilles aux chants du monde,
    et quand ils sont cris de douleur,
    donne-moi, là où je suis, le pouvoir d'aider
    à atténuer les souffrances des hommes.

     


    Seigneur, quand mon corps qui va vers son destin
    commence à me quitter,
    fais grandir en moi l'être immortel
    qui vivra près de toi.



    Gabrielle de Waele

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique