• Lettre de Gabriel Garcia Marquez à ses amis

    0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000012187719_1059408427424649_2102095601776131733_n

    Magnifique lettre que Gabriel Garcia Marquez avait écrit pour ses Amis…

     » Si pour un instant D-ieu oubliait que je suis une marionnette de chiffon et m’offrait un morceau de vie, je profiterais de ce temps du mieux que je pourrais.

    Sans doute je ne dirais pas tout ce que je pense, mais je penserais tout ce que je dirais.

    Je donnerais du prix aux choses, non pour ce qu’elles valent, mais pour ce qu’elles représentent.

    Je dormirais peu, je rêverais plus, sachant qu’en fermant les yeux, à chaque minute nous perdons 60 secondes de lumière.

    Je marcherais quand les autres s’arrêteraient, je me réveillerais quand les autres dormiraient.

    Si D-ieu me faisait cadeau d’un morceau de vie, je m’habillerai simplement, je me coucherais à plat ventre au soleil, laissant à découvert pas seulement mon corps, mais aussi mon âme.

    Aux hommes, je montrerais comment ils se trompent, quand ils pensent qu’ils cessent d’être amoureux parce qu’ils vieillissent, sans savoir qu’ils vieillissent quand ils cessent d’être amoureux !

    A l’enfant je donnerais des ailes mais je le laisserais apprendre à voler tout seul.

    Au vieillard je dirais que la mort ne vient pas avec la vieillesse mais seulement avec l’oubli.

    J’ai appris tant de choses de vous les hommes… J’ai appris que tout le monde veut vivre en haut de la montagne, sans savoir que le vrai bonheur se trouve dans la manière d’y arriver.

    J’ai appris que lorsqu’un nouveau-né serre pour la première fois, le doigt de son père, avec son petit poing, il le tient pour toujours.

    J’ai appris qu’un homme doit uniquement baisser le regard pour aider un de ses semblables à se relever.

    J’ai appris tant de choses de vous, mais à la vérité cela ne me servira pas à grand chose, si cela devait rester en moi, c’est que malheureusement je serais en train de mourir.

    Dis toujours ce que tu ressens et fais toujours ce que tu penses.

    Si je savais que c’est peut être aujourd’hui la dernière fois que je te vois dormir, je t’embrasserais très fort et je prierais pour pouvoir être le gardien de ton âme.

    Si je savais que ce sont les derniers moments où je te vois, je te dirais « je t’aime » sans stupidement penser que tu le sais déjà.

    Il y a toujours un lendemain et la vie nous donne souvent une autre possibilité pour faire les choses bien, mais au cas où elle se tromperait et c’est si c’est tout ce qui nous reste, je voudrais te dire combien je t’aime, que jamais je ne t’oublierais.
    Le lendemain n’est sûr pour personne, ni pour les jeunes ni pour les vieux.

    C’est peut être aujourd’hui que tu vois pour la dernière fois ceux que tu aimes. Pour cela, n’attends pas, ne perds pas de temps, fais le aujourd’hui, car peut être demain ne viendra jamais, tu regretteras toujours de n’avoir pas pris le temps pour un sourire, une embrassade, un baiser parce que tu étais trop occupé pour accéder à un de leur dernier désir.

    Garde ceux que tu aimes prés de toi, dis leur à l’oreille combien tu as besoin d’eux, aime les et traite les bien, prends le temps pour leur dire ‘je regrette’ ‘pardonne-moi’ ‘s’il te plait’ ‘merci’ et tous les mots d’amour que tu connais.

    Personne ne se souviendra de toi pour tes pensées secrètes.

    Demande la force et la sagesse pour les exprimer.

    Dis à tes amis et à ceux que tu aimes combien ils sont importants pour toi.
    Envoie cette lettre à tous ceux que tu aimes, si tu ne le fais pas, demain sera comme aujourd’hui. Et si tu ne le fais pas cela n’a pas d’importance. Le moment sera passé.

    Je vous dis au revoir avec beaucoup de tendresse. »

     

    Extrait de L’Ame agit de l’Uni-Vers sur FB

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • A méditer

    000000000000000000000000000000000000000010338875_10152390670303116_654165222672524400_n

    Si la vie vous donne des bâtons, qu’ils deviennent une cabane

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ceci est merveilleux. Prenez un moment pour le lire; Il embellira votre journée!La fin vous étonnera. Prenez mon Fils

    **********  

    Un homme riche et son fils aimaient collectionner des oeuvres d’art très rares. Ils avaient tout dans leur collection, de Picasso à Raphaël. Ils s'asseyaient souvent ensemble et admiraient les grands travaux de l'art.

     

    Quand le conflit du Vietnam éclata, le fils partit pour la guerre. Il était très courageux et mourut dans la bataille en sauvant un autre soldat.

    Le père fut avisé et fut profondément affligé par la perte de son seul fils.

      

    Environ un mois plus tard, juste avant Noël, quelqu’un frappa à la porte . Un jeune homme se tenait à la porte avec un large paquet dans ses mains.

     

    Il dit: Monsieur, vous ne me connaissez pas, mais je suis le soldat pour qui votre fils a donné sa vie. Il a sauvé beaucoup de vies ce jour-là, et il était en train de me transporter lorsqu’une balle l'a heurté au coeur et il mourut instantanément. Il m’a souvent parlé de vous, et de votre amour pour l’art.

     

    Le jeune homme lui donna le paquet.

     

    Je sais que ce n’est pas grande chose. Je ne suis pas vraiment un grand artiste, mais je crois que votre fils aurait voulu que vous l’ayez..

     

    Le père ouvrit le paquet. C’était un portrait de son fils, peint par le jeune homme. Il regarda fixement avec crainte la manière dont le soldat avait capté la personnalité de son fils sur la peinture. Ses yeux ressemblaient tellement aux siens que ses propres yeux se remplirent de larmes. Il remercia le jeune homme et lui offrit de le payer pour la peinture.

     

    Ah non! Monsieur, je ne pourrai jamais rembourser ce que votre fils m’a fait.. C’est un cadeau.

     

    Le père accrocha le portrait au-dessus de son manteau. Chaque fois que les visiteurs venaient à sa maison il les amenait voir le portrait de son fils avant de leur montrer toutes les autres grandes oeuvres qu'il s’était procurées.

     

    L'homme mourut quelques mois plus tard..

     

    Il devait y avoir une grande vente aux enchères de ses peintures. Beaucoup de personnes influentes s’étaient réunies, toutes excitées de voir les grandes peintures et d’avoir l’occasion d'en acheter une pour leur collection.

     

    Sur la plate-forme reposait la peinture de son fils.

    Le commissaire-priseur martela son marteau.

    Nous commencerons l'offre avec l'image de son fils.

    Qui fera une offre pour cette peinture ?

     

    C’était le silence.

     

    Alors une voix au fond de la salle cria, Nous voulons voir les célèbres peintures. Sautez celle-ci. Mais le commissaire-priseur persista. Est-ce que quelqu'un fait une offre pour cette peinture?

     

    Qui commencera l'offre ? $100, $200 ? '

     

    Une autre voix en colère cria: Nous ne sommes pas venus pour voir cette peinture. Nous sommes venus pour voir le Van Gogh's, le Rembrandt. Commencez avec les vraies offres! Mais le commissaire-priseur continuait toujours. Le fils ! Le fils ! Qui veut prendre le fils

    Finalement, une voix cria du fond de la salle.

    C'était le jardinier il avait longtemps été au service de l’homme et de son fils. Je donne $10 pour la peinture. Étant un pauvre homme, c’était tout ce qu'il pouvait se permettre.

     

    Nous avons $10, qui offrira $20 ?

     

    Donne le lui pour $10 et fait-nous voir les Maîtres?

     

    La foule devenait en colère ils ne voulaient pas avoir la peinture de son fils. Ils voulaient un investissement plus dispendieux pour leurs collections.

     

    Le commissaire-priseur martela son marteau. Aller une fois, deux fois, VENDU pour $10 ! '

    Un homme qui était assis dans la deuxième rangée cria: Maintenant laisse-nous voir la collection!

     

    Le commissaire-priseur posa son marteau.Je suis désolé, mais l'enchère est finie.

     

    Qu’arrive t-il avec les autres peintures ?

     

    Je suis désolé... Quand l’on m’a demandé pour conduire cette enchère, l’on m’avait donné une condition secrète dans sa volonté.

     

    Il ne m’était pas permis de dévoiler cette condition jusqu'à maintenant. Seulement la peinture du fils serait vendue aux enchères. Celui qui achèterait la peinture hériterait du domaine entier, y compris les peintures.

     

    L'homme qui a pris le fils obtient tout !

     

    Dieu a donné Son fils il y a 2000 ans afin de mourir sur la croix.

    Tout comme le commissaire-priseur, son message aujourd'hui est:

     

    Le fils, le fils, Qui prendra le fils ?

     

    Parce que, vous voyez, celui qui prend le fils obtient tout.

     

    CAR DIEU A TANT AIMÉ LE MONDE QU’IL A DONNÉ SON FILS UNIQUE, AFIN QUE QUICONQUE CROIT EN LUI NE PÉRISSE POINT, MAIS QU’IL AIT LA VIE ÉTERNELLE : C’EST ÇA L’AMOUR

     

    S’il vous plaît, veuillez envoyer ceci à dix personnes et de nouveau à la personne qui vous l'a envoyé.

     

    Faites ce que vous voulez, mais rappelez vous que c’est peut-être une des personnes dont vous avez pris le temps d'envoyer ceci, qui était justement la personne qui devait entendre ce message.

     

    God is love.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • LE MIRACLE C'EST DE MARCHER SUR TERRE.
     

    g030-large"Le maître Zen Rinzaï, Lin Tchi, a dit : "Le miracle c'est de marcher sur terre, non pas de marcher sur l'eau ou sur le feu. Le vrai miracle est de marcher sur cette terre." Et pourquoi ne feriez-vous pas de miracle juste en marchant ! Quand vous en avez assez de vous concentrer intérieurement, un pas peu vous nourir, vous transformer. Un pas fait en Pleine Conscience peut vous conduire dans le royaume de Dieu. C'est possible. Vous pouvez le faire aujourd'hui même. Parmis nous, il y'a des hommes, des femmes qui peuvent le faire. La vie est trop précieuse pour que l'on se perde dans ses idées, ses notions, sa colère, son désespoir. Il faut s'éveiller à la réalité merveilleuse de la vie. Il faut commencer à vivre pleinement et véritablement chaque moment de sa vie quotidienne.

    Quand vous tenez votre tasse de thé dans la main, faites-le en étant là à cent pour cent. Vous savez comment faire : une inspiration profonde, une expiration douce, le corps et l'esprit se rejoignent. Vous êtes vraiment là , absolument vivant, présent. C'est une pratique de dix ou quinze secondes, et soudain le thé se révèle à vous dans toute sa splendeur, sa merveille. Avec cent pour cent de votre présence, vous entrez en contact avec le thé. La pratique, c'est la pratique du bonheur. Sans amour, sans liberté, il n'y a pas de bonheur. Il n'y a pas de bonheur sans concentration.

    Quand vous mangez une orange, essayez de pratiquer la concentration. vn22_s-copie-1.jpgMangez-la de manière que le plaisir, la joie et le bonheur soient possibles durant tout ce temps. Nous pouvons appeler cela la méditation de l'orange. Vous posez une orange dans la paume de la main. Vous la regardez, la respirez en sorte qu'elle se révèle à vous comme une merveille. Pour moi, une orange n'est rien de moins qu'une merveille. C'est tout à fait comme vous-même, qui êtes une merveille de la vie. Vous êtes une manifestation devant moi, une merveille. La pratique a pour objet la joie quotidienne, la liberté. Nous sommes suffisamment intelligents pour appliquer l'enseignement dans notre vie de tous les jours. Nous devons utiliser notre temps avec beaucoup d'intelligence. Le temps n'est pas seulement de l'argent, il est beaucoup plus précieux que cela : il est la vie. Une journée de vingt-quatre heures, c'est long, mais savez-vous la gérer ? Il faut vous investir à cent pour cent pour organiser celles qui vous sont données à vivre. Vous pouvez en faire une légende pour vous et vos petits-enfants, si vous vivez chaque moment de votre vie quotidienne. Vous pouvez le faire, ce n'est pas trop difficile, et c'est la pratique."

     

    - extrait de Toucher la vie (éditions Dangles)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Qui sont elles ?

     ***

    La Théosophie reconnaît le domaine de Féerie comme partie d’un monde spirituel habituellement caché, mais qui coexiste avec le nôtre. D’après les théosophes, la fonction fondamentale des esprits est d’absorber la PRANA, la vitalité du soleil, et de la redistribuer au monde physique. Ainsi les fleurs de Féerie sont les esprits de la nature, le lien vital entre l’énergie solaire et les minéraux du sol. Certains esprits sont responsables de la structure et de la couleur des fleurs, d’autres oeuvrent sous terre au milieu des racines, d’autres encore, au niveau moléculaire, dirigent la croissance des cellules. Des espèces différentes aident au développement des minéraux, des végétaux et du règne animal.

    Le corps des esprits représente l’état le plus pur qu’atteint la matière physique. Quand les elfes sont visibles, ils sont au plan dc l’ÉTHER (un état plus subtil que l’état gazeux), quand ils sont invisibles, ils sont au plan ASTRAL

    Voilà pourquoi l’aspect d’un esprit sera volontiers le reflet de nos préjugés sur eux. Ils revetent des formes humaines affligées d’un défaut , trait outré ou membre déformé. La structure éthérique d’un elfe lui permet de changer de forme à son gré et aussi d’augmenter sa taille habituellement petite, mais c est un effort considérable qu’il lui est difficile de prolonger. Pour prendre un aspect nouveau un esprit doit se concentrer car dès que sa pensée vacille, il retrouve sa forme originale. L’énergie qui parcourt le corps des elfes les aide a créer Ces chevelures flottantes, ces ailes aux couleurs éclatantes et sans cesse en mouvement , des ramages faits pour.briller, non pour voler, puisqu’ils peuvent à loisir traverser les airs comme la matière inerte.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Votre coeur est libre…ayez le courage de l’écouter

    Votre coeur est libre…ayez le courage de l’écouter

     

    Notre coeur est libre, car c’est en lui que réside notre vraie liberté. Lui seul sait ce que vous voulez et ce que vous désirez vraiment à chaque moment.

     

    Cependant, il faut avoir le courage de l’écouter, car tout ce qu’il vous dira ne sera pas toujours facile à entendre. Alors, soyez courageux, et découvrez ce qu’il a à vous dire.

    Votre coeur saura toujours ce dont vous avez besoin, même si vous pensez être perdu. Vous n’avez qu’à l’écouter tranquillement, et il vous révélera son message.Ne faites pas la sourde oreille par crainte de sa réponse, ou de vos peurs qui pourraient surgir à tout moment. Arrêtez-vous et écoutez-le ; il a de nombreuses choses à vous dire.

    Votre coeur est libre, écoutez-le

    Dès notre plus tendre enfance, ou nous apprend qu’il faut tout faire pour avoir une vie aisée : ne pas avoir de problèmes pour manger à sa faim, trouver un emploi, se loger, bref, mener un vie «normale».

    Qui n’a jamais entendu sa mère dire «il faut que tu travailles à l’école pour pouvoir avoir un bon travail» ? Le fait de mener une vie aisée devient alors une de nos priorités.

    Cependant, souvent, cela suppose de ne pas écouter notre coeur, ce qui a des répercussions catastrophiques dans notre vie.

    Malheureusement, liberté et calme ne vont pas toujours de paire, et dans ce cas, les conséquences ne sont pas bonnes.

     

    «Ce que vous sentez aujourd’hui dans votre coeur, demain, votre tête le comprendra»

    -Anonyme-

    http://lumiereeternel.centerblog.net/rub-textes-a-reflexions.html

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • UNE AUTRE VIE PENDANT LE SOMMEIL

    UNE AUTRE VIE PENDANT LE SOMMEIL

     par Monique Mathieu

    « Pendant votre sommeil, il se passe beaucoup plus de choses que vous ne le pensez. Ce n’est pas le néant, c’est une autre vie qui commence, une autre vie tellement plus dense au niveau de tout ce que vous expérimentez bien au-delà de la matière, et souvent riche dans l’Amour et le partage.

    Pendant que votre corps de matière dort tranquillement, vous pouvez rester sur le plan de la Terre, vous pouvez même visiter vos amis, vous pouvez aussi accomplir un travail important au niveau du plan de la Terre, et certains d’entre vous ont aussi la possibilité de rejoindre leurs frères galactiques et de travailler sur les vaisseaux.

    Au niveau du temps, que peuvent représenter une heure ou deux de sommeil, alors que le temps n’est qu’une notion terrestre, une notion de troisième dimension ?

    Lorsque vous êtes hors de votre corps, le temps n’a plus d’importance, il n’a plus aucune réalité ; vous pouvez aller aussi bien dans le passé que dans le futur ; cependant, si vous allez dans le futur, vous n’en aurez pas la mémoire, sauf cas exceptionnel ou initiation exceptionnelle.

    Imaginez tout ce que vous pouvez faire pendant votre sommeil ! Pendant que votre corps se régénère, la vie continue, une vie beaucoup plus intéressante que celle que vous avez dans la densité. Cependant il y a un cloisonnement, c’est-à-dire que vous n’avez pas réellement accès à cette vie, sauf lors de certains rêves. Cela n’est pas très souvent le cas parce que vous ne pourriez pas vivre pleinement vos expériences terrestres.

    Lorsque votre corps s’endort paisiblement (ou moins paisiblement en fonction des turbulences personnelles), vous faites parfois un travail magnifique et nous nous retrouvons ; vous pouvez retrouver vos guides, vous pouvez demander une aide spécifique.

    Cependant lorsque le matin vous revenez dans votre corps et que vous vous réveillez, vous n’en avez pas souvenir, mais parfois vous faites des actes qui vous semblent étranges. Cela vient de ce qui vous a été donné pendant le sommeil de votre corps et c’est un service que vos guides vous rendent pour que votre vie soit plus aisée, plus compréhensible, et que vos expériences soient moins difficiles.

    Pendant votre sommeil, vous pouvez également évoluer. En fonction de la préparation que vous avez faite pendant vos journées, et si l’élévation de votre conscience est suffisante, votre sommeil vous permet également de vous élever, c’est-à-dire de modifier la fréquence vibratoire de votre corps.

    Il peut vous être donné la possibilité de retrouver la mémoire de ce que vous faites pour éveiller votre conscience humaine, mais ce n’est pas ce que nous désirons vous enseigner pour l’instant. »

    Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

    • qu’il ne soit pas coupé
    • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
    • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
    • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • A méditer

    **********


    Un mec est venu sonner chez moi pour me demander un petit don pour la piscine municipale ; je lui ai donné un verre d'eau.

    Cette nuit un voleur s'est introduit chez moi, il cherchait de l'argent ! Je suis sorti de mon lit et j'ai cherché avec lui.

    La seule fin heureuse que je connaisse, c'est la fin de semaine ...

    De chez moi au bar il y a 5 minutes, alors que du bar jusque chez moi il y a 1 h 30 ! ...

    L'ironie c'est quand tu rentres en prison pour vol de voiture et que tu sors pour bonne conduite ...

     

    Le travail d'équipe est essentiel. En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'un d'autre !

     

    Les parents, c'est deux personnes qui t'apprennent à marcher et à parler, pour te dire ensuite de t'asseoir et de te taire !

    Avant je savais bien écrire et, un jour, j'ai eu un téléphone portable: é depui il c produi kelk choz 2 bizar ...
        
    Les statistiques, c'est comme les bikinis : ça donne des idées mais ça cache l'essentiel !  

    L'être humain est incroyable, c'est la seule créature qui va couper un arbre pour en faire du papier et écrire dessus: "Sauvez les arbres" !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Vieillir, c'est enrichissant, la preuve, c'est la sagesse qu'elle nous apporte:  En effet, bien peu de gens peuvent se venter de posséder les attributs mentionnés dans la vidéo annexée avant d'avoir obtenu beaucoup de cheveux blancs.

     

    Et encore, hélas!  beaucoup d'autres n'auront jamais la chance de s'enrichir de cette sagesse qui fait de nous des êtres conscients, heureux (souvent) et responsables.

     

    Efforçons-nous donc d'aider ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de croiser cette sagesse.

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique