• Qui sont elles ?

     ***

    La Théosophie reconnaît le domaine de Féerie comme partie d’un monde spirituel habituellement caché, mais qui coexiste avec le nôtre. D’après les théosophes, la fonction fondamentale des esprits est d’absorber la PRANA, la vitalité du soleil, et de la redistribuer au monde physique. Ainsi les fleurs de Féerie sont les esprits de la nature, le lien vital entre l’énergie solaire et les minéraux du sol. Certains esprits sont responsables de la structure et de la couleur des fleurs, d’autres oeuvrent sous terre au milieu des racines, d’autres encore, au niveau moléculaire, dirigent la croissance des cellules. Des espèces différentes aident au développement des minéraux, des végétaux et du règne animal.

    Le corps des esprits représente l’état le plus pur qu’atteint la matière physique. Quand les elfes sont visibles, ils sont au plan dc l’ÉTHER (un état plus subtil que l’état gazeux), quand ils sont invisibles, ils sont au plan ASTRAL

    Voilà pourquoi l’aspect d’un esprit sera volontiers le reflet de nos préjugés sur eux. Ils revetent des formes humaines affligées d’un défaut , trait outré ou membre déformé. La structure éthérique d’un elfe lui permet de changer de forme à son gré et aussi d’augmenter sa taille habituellement petite, mais c est un effort considérable qu’il lui est difficile de prolonger. Pour prendre un aspect nouveau un esprit doit se concentrer car dès que sa pensée vacille, il retrouve sa forme originale. L’énergie qui parcourt le corps des elfes les aide a créer Ces chevelures flottantes, ces ailes aux couleurs éclatantes et sans cesse en mouvement , des ramages faits pour.briller, non pour voler, puisqu’ils peuvent à loisir traverser les airs comme la matière inerte.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Votre coeur est libre…ayez le courage de l’écouter

    Votre coeur est libre…ayez le courage de l’écouter

     

    Notre coeur est libre, car c’est en lui que réside notre vraie liberté. Lui seul sait ce que vous voulez et ce que vous désirez vraiment à chaque moment.

     

    Cependant, il faut avoir le courage de l’écouter, car tout ce qu’il vous dira ne sera pas toujours facile à entendre. Alors, soyez courageux, et découvrez ce qu’il a à vous dire.

    Votre coeur saura toujours ce dont vous avez besoin, même si vous pensez être perdu. Vous n’avez qu’à l’écouter tranquillement, et il vous révélera son message.Ne faites pas la sourde oreille par crainte de sa réponse, ou de vos peurs qui pourraient surgir à tout moment. Arrêtez-vous et écoutez-le ; il a de nombreuses choses à vous dire.

    Votre coeur est libre, écoutez-le

    Dès notre plus tendre enfance, ou nous apprend qu’il faut tout faire pour avoir une vie aisée : ne pas avoir de problèmes pour manger à sa faim, trouver un emploi, se loger, bref, mener un vie «normale».

    Qui n’a jamais entendu sa mère dire «il faut que tu travailles à l’école pour pouvoir avoir un bon travail» ? Le fait de mener une vie aisée devient alors une de nos priorités.

    Cependant, souvent, cela suppose de ne pas écouter notre coeur, ce qui a des répercussions catastrophiques dans notre vie.

    Malheureusement, liberté et calme ne vont pas toujours de paire, et dans ce cas, les conséquences ne sont pas bonnes.

     

    «Ce que vous sentez aujourd’hui dans votre coeur, demain, votre tête le comprendra»

    -Anonyme-

    http://lumiereeternel.centerblog.net/rub-textes-a-reflexions.html

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • UNE AUTRE VIE PENDANT LE SOMMEIL

    UNE AUTRE VIE PENDANT LE SOMMEIL

     par Monique Mathieu

    « Pendant votre sommeil, il se passe beaucoup plus de choses que vous ne le pensez. Ce n’est pas le néant, c’est une autre vie qui commence, une autre vie tellement plus dense au niveau de tout ce que vous expérimentez bien au-delà de la matière, et souvent riche dans l’Amour et le partage.

    Pendant que votre corps de matière dort tranquillement, vous pouvez rester sur le plan de la Terre, vous pouvez même visiter vos amis, vous pouvez aussi accomplir un travail important au niveau du plan de la Terre, et certains d’entre vous ont aussi la possibilité de rejoindre leurs frères galactiques et de travailler sur les vaisseaux.

    Au niveau du temps, que peuvent représenter une heure ou deux de sommeil, alors que le temps n’est qu’une notion terrestre, une notion de troisième dimension ?

    Lorsque vous êtes hors de votre corps, le temps n’a plus d’importance, il n’a plus aucune réalité ; vous pouvez aller aussi bien dans le passé que dans le futur ; cependant, si vous allez dans le futur, vous n’en aurez pas la mémoire, sauf cas exceptionnel ou initiation exceptionnelle.

    Imaginez tout ce que vous pouvez faire pendant votre sommeil ! Pendant que votre corps se régénère, la vie continue, une vie beaucoup plus intéressante que celle que vous avez dans la densité. Cependant il y a un cloisonnement, c’est-à-dire que vous n’avez pas réellement accès à cette vie, sauf lors de certains rêves. Cela n’est pas très souvent le cas parce que vous ne pourriez pas vivre pleinement vos expériences terrestres.

    Lorsque votre corps s’endort paisiblement (ou moins paisiblement en fonction des turbulences personnelles), vous faites parfois un travail magnifique et nous nous retrouvons ; vous pouvez retrouver vos guides, vous pouvez demander une aide spécifique.

    Cependant lorsque le matin vous revenez dans votre corps et que vous vous réveillez, vous n’en avez pas souvenir, mais parfois vous faites des actes qui vous semblent étranges. Cela vient de ce qui vous a été donné pendant le sommeil de votre corps et c’est un service que vos guides vous rendent pour que votre vie soit plus aisée, plus compréhensible, et que vos expériences soient moins difficiles.

    Pendant votre sommeil, vous pouvez également évoluer. En fonction de la préparation que vous avez faite pendant vos journées, et si l’élévation de votre conscience est suffisante, votre sommeil vous permet également de vous élever, c’est-à-dire de modifier la fréquence vibratoire de votre corps.

    Il peut vous être donné la possibilité de retrouver la mémoire de ce que vous faites pour éveiller votre conscience humaine, mais ce n’est pas ce que nous désirons vous enseigner pour l’instant. »

    Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

    • qu’il ne soit pas coupé
    • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
    • que vous fassiez référence à  notre site  http://ducielalaterre.org
    • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • A méditer

    **********


    Un mec est venu sonner chez moi pour me demander un petit don pour la piscine municipale ; je lui ai donné un verre d'eau.

    Cette nuit un voleur s'est introduit chez moi, il cherchait de l'argent ! Je suis sorti de mon lit et j'ai cherché avec lui.

    La seule fin heureuse que je connaisse, c'est la fin de semaine ...

    De chez moi au bar il y a 5 minutes, alors que du bar jusque chez moi il y a 1 h 30 ! ...

    L'ironie c'est quand tu rentres en prison pour vol de voiture et que tu sors pour bonne conduite ...

     

    Le travail d'équipe est essentiel. En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'un d'autre !

     

    Les parents, c'est deux personnes qui t'apprennent à marcher et à parler, pour te dire ensuite de t'asseoir et de te taire !

    Avant je savais bien écrire et, un jour, j'ai eu un téléphone portable: é depui il c produi kelk choz 2 bizar ...
        
    Les statistiques, c'est comme les bikinis : ça donne des idées mais ça cache l'essentiel !  

    L'être humain est incroyable, c'est la seule créature qui va couper un arbre pour en faire du papier et écrire dessus: "Sauvez les arbres" !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Vieillir, c'est enrichissant, la preuve, c'est la sagesse qu'elle nous apporte:  En effet, bien peu de gens peuvent se venter de posséder les attributs mentionnés dans la vidéo annexée avant d'avoir obtenu beaucoup de cheveux blancs.

     

    Et encore, hélas!  beaucoup d'autres n'auront jamais la chance de s'enrichir de cette sagesse qui fait de nous des êtres conscients, heureux (souvent) et responsables.

     

    Efforçons-nous donc d'aider ceux qui n'ont pas encore eu l'occasion de croiser cette sagesse.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le mensonge le plus choquant de tous les temps !!! Chrétiens, préparez-vous au choc !

    Le mensonge le plus choquant de tous les temps !!! Chrétiens, préparez-vous au choc !

     

    A la fin de cet article vous n’en reviendrez toujours pas. L’Église vous a menti sur Jésus Christ et qui il est réellement afin de contrôler l’Europe, ses Rois, ses peuples et d’avoir une influence majeure sur les évènements mondiaux depuis sa naissance au Conseil de Nicée en 325 après « JC ».

    Pendant plus de 1700 ans l’Église a menti au sujet de Jésus Christ. Jésus n’est rien d’autre qu’une allégorie/métaphore pour parler du SOLEIL. Vous ne l’avez jamais réalisé mais toutes les aventures du sauveur et de ses apôtres ne sont rien d’autres que des témoignages du mouvement solaire dans le ciel. En littérature ce mouvement s’appelle le « Mythe Solaire » et le « Mythe Saisonnier ». Les têtes pensantes du monde n’ont pas songé à vous raconter la vérité car le plus vous êtes bêtes, le plus c’est facile de vous manipuler. Nostradamus, Léonard de Vinci, Michelangelo, tous les grands artistes et penseurs savaient la vérité et savaient que Jésus n’a jamais existé en tant que personne !

    Tout commence par un simple mouvement qui s’appelle la précession des équinoxes. C’est ce mouvement qui détermine le pôle nord et qui fait que tous les 2000 ans le pôle nord change de place dans le ciel. Les Hindous parlent des Rishis (qui ne sont autres que les sept étoiles de la Grande Ourse), les Egyptiens parlent d’Horus et de son père Osiris, toutes les grandes philosophies et religions du monde ont comparé le Soleil à un Homme, ou ont comparé les étoiles à des hommes et cela depuis la nuit des temps.

    Contrairement au jour (24h) ou à l’année (365 jours), la précession des équinoxes ou Grande Année Platonicienne (car Platon a été l’un des premiers à en parler il y a plus de 2000 ans) ne suit pas le mouvement « normal » de passage à différentes maisons du zodiaque. Alors que durant le jour on passe de Bélier à Taureau, dans la précession le mouvement est rétrograde (inversé), donc on passe de Taureau à Bélier. Gardez-bien cela à l’esprit alors que vous lisez les informations contenues dans cet article !

    En gros, il faut 25,920 ans pour que la planète (ci-dessous) effectue un tour de toupie. Pendant ce temps là le pôle nord change de place et les religions changent de symboles.

    precession

    La précession des équinoxes est un mouvement qui fait que le ciel change de « visage » tous les 2160 ans (12 x 2160 = 25,920 ans). Ce mouvement détermine aussi les symboles des différentes religions qui naissent dans une ère. Une ère correspond à un signe du zodiaque, qui fait 30 degrés (30×12 = 360 degrés), et ce signe du zodiaque par la suite détermine les symboles dans une religion. Par exemple, quand les anciens bergers égyptiens ont constaté qu’ils sont passés dans la maison du Taureau et qu’ils ont quitté la maison des Gémeaux, ils ont changé leurs symboles. Le Veau d’or est devenu un symbole important entre -4000 et -2000 ans, que ça soit en Egypte, ou en Inde avec la naissance de l’Hindouisme et du concept de vache sacré. Même les Juifs ont incorporé le symbolisme du veau et du taureau dans leur religion pour parler d’une religion païenne fausse.

    Puis ensuite on est passé dans l’ère du Bélier avec la naissance des mystères Grecs, le mythe de la toison d’or, le fait que les Juifs sont des boucs émissaires et qu’ils soufflaient dans une corne de bélier pour célébrer la nouvelle année (ils le font toujours). On a Jésus qui est l’agneau de Dieu et Abraham qui a préféré sacrifier un agneau plutôt que son propre fils. C’est parce que nous étions dans la maison du Bélier de -2000 à 0 (faites des recherches si vous le souhaitez mais vous aurez toutes les informations et vous pourrez vérifier tout cela avec les sources contenues dans cet article). Le Bélier est aussi le premier signe du zodiaque et c’est dans cette maison du zodiaque que le Dieu unique est né.

    jesus

    Et finalement nous arrivons dans l’ère des poissons qui est le 12ème signe du zodiaque, symbolisée par deux poissons. Jésus et ses douze apôtres représentent les 12 mois de l’année et le soleil. Les 4 évangiles représentent les 4 différentes saisons. Jésus marche sur l’eau, oui le matin à l’horizon si vous avez la chance d’être à côté d’un océan, vous pouvez voir Jésus qui se lève et qui marche sur l’eau. Jésus multiplie les poissons et les pains quand le printemps arrive, que les gens peuvent moissonner et récolter, et que les poissons peuvent se reproduire. Ensuite il devient le Lion de la Tribu de Juda quand il atteint son sommet le plus haut (en été), et il chute en automne quand Juda l’embrasse (quand il passe dans la maison du Scorpion, Jésus est sur le point de mourir, même la mafia de nos jours avant de vous tuer vous embrasse sur la bouche, voir le film le Parrain pour cela). Jésus ensuite tombe et tombe et tombe dans le ciel (car nos ancêtres imaginaient que le soleil était un Dieu qui avait un adversaire, comme ils ne connaissaient pas l’astronomie et la vérité comme nous, et qu’ils pensaient que la Terre était plate et le centre de l’univers, ils pensaient que quelqu’un cherchait à détruire le pouvoir bénéfique du soleil, car sans le soleil vous êtes MORTS. Aucun doute les anciens étaient branchés dans ce genre de trucs avant la télévision, internet, etc…).

    Léonard de Vinci a représenté cela dans la Cène (ou le dernier repas de Jésus). Comme vous pouvez le constater tous les apôtres sont regroupés par groupe de 3 pour symboliser les saisons. On peut voir Juda sur le point de piquer Jésus aussi. Ce tableau est très mystérieux et nous reviendrons dessus une autre fois.

    cene
    Il y a bien plus à dire sur ce tableau mais je reviendrai là-dessus dans un autre article. Les apôtres sont regroupés par groupe de 3 pour symboliser les différentes saisons dans l’hémisphère nord.

    Il faut aussi savoir que les 3 rois mages qui suivent l’étoile indiquant la naissance de Jésus ne sont autres que les étoiles de la bande d’Orion, qui alignées pointent l’étoile de Sirius (l’étoile du chien). Et comme par hasard on retrouve une Vierge, Un Taureau, un Bélier et un tas de choses lors de la naissance de Jésus. C’est simplement une allégorie du ciel et des signes du zodiaque dans le ciel quand Jésus nait tous les 24 Décembre. Il nait ou il meurt d’ailleurs, c’est pareil. Pendant 3 jours il est mort, du 21 au 24 Décembre. Ensuite il remonte dans le ciel, et 3 mois plus tard nous avons l’ascension ou sa victoire définitive contre le mal, et donc il peut regrimper dans le ciel et apporter la vie sur Terre. Jésus fait cela tous les ans et c’est une valeur sûre, la preuve nos ancêtres ont fait énormément d’histoires pour un mouvement aussi « simple ».

    Quand vous avez désobéi à Dieu on dit aussi que vous êtes un pêcheur ou une pêcheuse. Regardez le chapeau du pape ou « mitre » et vous verrez qu’il a une gueule de poisson aussi. L’Église est au courant de cela et cherche à combattre cette vérité car elle met en péril le christianisme et la foi des gens.

    Jésus n’est rien d’autre que le mouvement du soleil dans le ciel et le passage des différentes saisons ! On vous a menti depuis votre naissance et vous êtes des animaux à leurs yeux.

    « On sait de temps immémorial combien cette fable de Jésus-Christ nous a été profitable. »
    – Pape Léon X

    Maintenant que vous en savez suffisamment, voici une vidéo qui vulgarise tout cela et que je vous invite tous à regarder :

     

    Si vous voulez approfondir votre connaissance je vous invite à lire cet article : Le Zodiaque & La Grande Année Platonicienne

    —–

    Maintenant vous voulez connaitre la suite non ? Si toutes nos religions sont réglées cycliquement alors que va-t-il nous arriver ?

    La prochaine maison dans laquelle le soleil rentrera – selon la précession des équinoxes – est celle du Verseau. C’est un homme qui porte une cruche d’eau et qui verse son contenu (c’est aussi le symbole du déluge – il y a 26000 ans la Terre était aussi sous le signe du Verseau.. hum… Atlantis?). C’est le seul signe du zodiaque dans lequel il y a un Homme. Symbole de l’humanisme que la Franc-Maçonnerie s’efforce de répandre sur le monde depuis le 18ème siècle ! C’est aussi un symbole électrique. La théorie du nouvel âge du verseau est née dans les loges francs-maçonniques pour combattre l’Eglise. Je vous en dirai plus en temps et en heure.

    Si on prend le conseil de Nicée comme point de démarrage de la naissance du Christianisme comme religion dominante de l’ère des poissons en 325 et qu’il faut 2160 ans pour qu’une ère se complète, alors en 2500 nous passerons dans la maison du Verseau et il y aura une nouvelle religion « humaniste » officielle. Nostradamus qui avait dit que le Paraclet allait venir à la fin du 26ème siècle ça vous dit quoi ? Luc Besson a tenté de faire quelque chose avec toute cette connaissance dans son film le Cinquième Élément. Que disent les extraterrestres au prêtre dans le temple Egyptien. Que dans 300 ans ils reviendront ? Vous allez devoir tout revoir….

    Et surtout… d’où vient cette connaissance ultime ? On la retrouve partout dans le monde !

    Faites des Recherches. Vérifiez.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Mourir dans la tendresse

    00000000000000000000000000000000000000000000000dm_holbein-detail

    Chère lectrice, cher lecteur,

    La mort idéale serait de mourir d’un coup, sans douleurs, sans même avoir le temps de voir la mort arriver.

    Ainsi seraient évitées la déchéance, les souffrances préalables et inutiles.

    Cette approche, qui nous paraît évidente, ne l’était pas pour nos ancêtres.

    La « grâce » d’une bonne mort

    J’ai découvert récemment la célèbre « Danse des Morts » du peintre allemand de la Renaissance Hans Holbein.

    C’est une série de gravures si fines que vous avez besoin d’une énorme loupe pour en voir tous les détails. Ces gravures représentent des personnages de toutes conditions, de la plus humble mendiante jusqu’au pape, en passant par l’empereur, l’impératrice, les rois et reines, dames et chevaliers, bourgeois et artisans, jeunes filles, servantes et jeunes gens, paysans et paysannes, nourrissons et vieillards. Chacun se fait saisir par un squelette hideux et grimaçant, armé d’une faux, représentant la Mort, avant même de s’être aperçu qu’elle approchait.

    Pour nos ancêtres, c’était là l’aspect le plus terrifiant de la mort : qu’elle puisse vous prendre par surprise, à tout moment, au détour d’un chemin, dans votre sommeil, sans que nous n’ayez eu le temps de vous y préparer.

    C’est pourquoi il existait des prières, oubliées aujourd’hui y compris des chrétiens pratiquants, pour recevoir « la grâce d’une bonne mort », autrement dit une mort à laquelle on aurait eu le temps de se préparer sur le plan spirituel et matériel.

    Que la mort existe et attende tout le monde, il était impossible de l’ignorer à cette époque. Il était rarissime dans une famille de ne pas perdre des enfants en bas âge. Accidents, maladies, épidémies, guerres rendaient la mort omniprésente. À chaque décès, des veilles, cérémonies, processions et habits de deuil rendaient la mort encore plus visible à tous, si besoin était.

    Mais le simple fait de vivre à la campagne faisait qu’on côtoyait la mort en permanence, ne serait-ce que celle des animaux. Par contraste, qui, parmi nous, a déjà tué un cochon ou égorgé un agneau de ses propres mains ? Ou même un poulet ou un lapin ? Ce geste, que connaissaient les enfants dès le plus jeune âge, participait à rendre la mort extrêmement familière à chacun.

    C’est pourquoi la grande terreur n’était pas de mourir, mais de mourir sans préparation.
    000000000000000000000000000000000000000001017756_10202007477850383_1037490239217113825_n

    Pourquoi se préparer à mourir ?

    On voulait d’abord mourir la conscience en paix : avoir le temps de s’être fait pardonner les fautes commises, en réparant les offenses faites à son entourage. Mais aussi, pour toutes les fautes ne pouvant pas être excusées par autrui, demander pardon à Dieu.

    Le but était bien sûr de se préparer à entrer dans l’Au-delà. Mais les difficultés de la vie pratique rendaient indispensable de laisser autant que possible ses affaires en ordre, sous peine d’entraîner la mort des personnes qu’on laissait derrière soi. Ainsi, un homme qui terminait le toit de sa maison, ou de creuser un puits, ou de faire les semailles, ou de faire vêler une vache, redoutait de laisser en plan un projet vital pour la survie de sa famille. L’artiste, le savant qui avaient consacré leur vie entière à accumuler un savoir qu’ils étaient les seuls à détenir, craignaient de ne pouvoir terminer une œuvre qui serait irrémédiablement perdue pour la postérité.

    C’était une question de responsabilité vis-à-vis du monde que l’on quittait. L’attitude du « après moi le déluge », consistant à mourir sans se soucier de ce qu’il allait advenir ensuite, était considérée comme déplorable. Pendant toute votre vie, vous vous étiez créé des responsabilités en employant des personnes, en mettant des enfants au monde, en engageant des projets. Ces personnes, ces enfants, ces projets allaient continuer à exister après votre mort et il ne fallait pas les compromettre.

    Ainsi, très peu de personnes souhaitaient, comme actuellement, avoir dépensé tout leur argent avant de mourir. Au contraire, on avait travaillé et économisé toute sa vie, le but était que cela contribue à laisser derrière soi un monde meilleur. Soit en léguant sa ferme à ses héritiers, pour qu’ils continuent à la faire prospérer et puissent la transmettre, à leur tour, à leurs enfants. Soit, en l’absence d’hériter, on donnait son patrimoine à une bonne œuvre pour améliorer la vie matérielle de pauvres gens, via la construction d’hospices, d’orphelinats ou d’écoles, ou pour améliorer la vie spirituelle de la communauté grâce à la construction d’un édifice public, d’un monastère (pour les plus riches) ou d’un beau vitrail dans une église, d’une peinture ou d’une belle statue, qui pourraient inspirer les générations futures.

    Tout cela demandait du temps et de la réflexion, et il valait mieux que la Mort ne vienne pas vous surprendre sans crier gare.

    On comprend que, dans cette vision, la question de savoir si l’on allait souffrir avant de mourir paraissait secondaire. Au contraire, si l’on n’avait pas eu le temps de tout faire, par exemple de dire pardon, merci, et au revoir aux personnes que l’on aimait, on était content de gagner des moments de vie supplémentaire, y compris avec une jambe broyée par la roue d’un chariot, une pointe d’arbalète enfoncée dans le ventre, ou le visage gagné par une lèpre affreuse.

    Mais au fond, sommes-nous si différents aujourd’hui ?
    0000000000000000000000000000000000000mourir dans la tendresse 3

    Souhaitez-vous vraiment mourir d’un coup ?

    Celui qui a perdu un proche brutalement, sans avoir eu le temps de lui dire pardon, merci et au revoir, sait combien le deuil est plus difficile, long et douloureux. Sans cesse revient le remords lancinant de n’avoir pas eu le temps de lui dire ces choses si importantes.

    Le succès actuel des « assurances-vie » montre que la plupart des personnes qui ont charge de famille craignent que, venant à mourir brutalement, leurs enfants, conjoints ou vieux parents, se retrouvent démunis.

    Beaucoup de jeunes familles, où les deux parents travaillent, ont absolument besoin de la présence d’un ou plusieurs grand-parents, dont le décès brutal aurait des conséquences graves pour l’éducation des enfants.

    On n’en parle que rarement dans les journaux mais, pour de nombreux employés, il est dramatique que leur chef d’entreprise décède du jour au lendemain. Bien des entreprises ne survivent pas à la mort de leur patron, surtout dans les PME, commerces et entreprises artisanales, privant les clients de prestations sur lesquelles ils comptaient et mettant les employés au chômage.

    Réciproquement, ce peut être une catastrophe pour un employeur de perdre du jour au lendemain un salarié qui détenait un savoir clé qu’il n’avait pas pu transmettre.

    Si nous réfléchissons un peu, nous nous apercevons donc que, lorsque nous parlons de notre désir de mourir un jour dans notre lit, nous « oublions » de préciser que, bien entendu, il s’agit de mourir une fois accomplies toutes nos tâches, et si possible après avoir passé une dernière soirée dans la tendresse, entouré des personnes que nous aimons, sans laisser de graves conflits ou malentendus non résolus.
    00000000000000000000000000000000000000000beauté dame nature10325153_809352329082553_3124490476706275165_n

    La médecine efficace contre les douleurs physiques

    S’il nous reste des choses importantes à faire ou à dire avant de mourir, alors nous préférons que la vie se prolonge un peu, et ce d’autant plus que la médecine moderne nous offre aujourd’hui de très efficaces moyens de supprimer la douleur, sans pour autant nous tuer.

    Dans le pire des cas, par exemple pour les grands brûlés, on vous met en coma artificiel, avec l’espoir de pouvoir vous réveiller au moins quelques minutes avant le décès pour dire adieu à votre entourage. Dans les cas moins extrêmes, il y à la morphine et même, depuis peu dans certains hôpitaux de pointe (John Hopkins Hospital) la psilocybine, un extrait de champignon hallucinogène qui plonge dans un état de grande sérénité, sans pour autant vous faire perdre conscience ni créer de dépendance, lors de traitements douloureux et inquiétants comme la chimiothérapie.

    Nous sommes en passe de gagner la bataille de la douleur. Et si, malgré cela, la demande d’euthanasie ne cesse d’augmenter, c’est évidemment parce qu’il y a un autre problème, sous-jacent, et beaucoup plus grave que celui de la douleur.

    Ce problème, c’est le fait de mener des vies qui n’ont plus aucun sens.
    00000000000000000000000000000000000000000mourir dans la tendresse 4

    Le plus inquiétant problème

    La vie moderne rend possible, voire courant d’atteindre la fin de sa vie en ayant perdu toute raison de vivre.

    On n’a plus aucun désir, aucun espoir, aucune conviction ni croyance. Plus personne ne tient à vous, ni n’a besoin de vous. Vous n’avez plus aucune tâche importante à terminer ; aucun message à transmettre ; plus rien à faire ici, et donc plus aucune raison valable de vivre.

    La vie elle-même semble absurde, quand bien même elle serait confortable et sans douleur. Alors si en plus vous êtes un poids pour la société et que vous souffrez, et ce depuis des années et sans espoir d’amélioration, pourquoi vivre un instant de plus ?

    Quant à la vie après la mort, soit il n’y a rien et donc rien à redouter. Soit il y a quelque chose et, dans ce cas, autant aller voir tout de suite car ce sera de toute façon plus intéressant qu’ici bas.

    Dans ce cadre, il est normal que l’on se soit mis à parler partout d’euthanasie. Puisque la vie ne vaut plus la peine d’être vécue, demandons aux médecins de nous faire mourir tout de suite et sans douleur.

    On vous augmente vos doses de morphine, non plus pour atténuer vos douleurs mais dans le but de vous faire mourir, parce que vous estimez, ou vos proches estiment, que votre vie n’en vaut pas la peine, qu’elle n’est « plus digne ».
    000000000000000000000000000000000000mourir dans la tendresse

    Retrouver d’urgence un sens à la vie

    C’est donc cette question qu’il nous faut résoudre de toute urgence.

    Que dois-je faire aujourd’hui, non pour éviter la douleur physique puisqu’on sait que les moyens techniques existent désormais dans les centres de soins palliatifs, mais pour éviter la terrible souffrance psychique d’avoir l’impression d’avoir raté sa vie, et de mourir dans l’absurdité et privé de tendresse ?

    Il n’existe pour cela à vrai dire qu’un seul moyen : nous concentrer sur la seule tâche qui en vaille la peine, à savoir découvrir et exploiter tous les talents que nous avons pour contribuer, à notre échelle, à embellir le monde.

    Chacun, selon sa situation, peut trouver des moyens d’embellir le monde : dès que vous déclenchez un sourire sur un visage, le monde devient plus beau. Dès que vous cuisinez un plat qui répand une bonne odeur, qui réjouit les personnes autour de vous, le monde devient plus beau.

    Dès que vous arrachez une mauvaise herbe, que vous taillez un arbuste, le monde devient plus beau. Et si vous parvenez à faire s’épanouir un rang de salades bien vertes, de magnifiques carottes, de beaux poireaux appétissants, le monde devient plus beau encore.

    Que dire alors si, sous vos mains, fleurissent des arbres fruitiers, des roses éclatantes, des massifs de rhododendrons ?

    Et que dire si vous réjouissez un enfant en lui racontant de belles histoires, en chantant des chansons, en lui apprenant un magnifique poème ?

    Que dire, enfin, si, rendant votre maison pimpante et accueillante, vous en faites un foyer de joie et d’amitié, où s’accumulent pour vous et les personnes que vous aimez des souvenirs plein de douces émotions ?

    C’est ainsi que vous pourrez peut-être rêver un jour, non de mourir brutalement, sans vous en apercevoir, mais au contraire lentement, calmement, baigné dans une mer… de tendresse.

    A votre santé !

    Jean-Marc Dupuis

    Actions 

    Sante Nature Innovation

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Vous allez être horrifié en découvrant à quel point les sacs plastiques détruisent la vie sous-marine

     ********
     

    Une nouvelle étude vient de démontrer que les déchets en plastique, en particulier les sacs, étouffent littéralement la vie sous-marine. Biodégradables ou non, ces détritus finissent régulièrement dans les océans et viennent se poser sur les coraux. Ce phénomène est un véritable fléau pour tout l’écosystème marin, puisqu’il réduit considérablement le nombre d’organismes. Découvrez quelles sont les véritables conséquences de l’action des hommes sur les êtres vivants fragiles qui habitent les eaux du monde.
     

    Une récente étude collaborative menée par le Dr Dannielle Green, un chercheur de l’IRC, financé dans le Groupe de recherche en biogéochimie au Trinity College de Dublin, a été publiée dans la revue Environmental Science and Technology. Le docteur, qui est le principal auteur du papier, y décrit des effets écologiques inquiétants de l’utilisation de sacs plastiques. C’est un constat accablant qu’ont fait les chercheurs : ces déchets plastiques étouffent la surface des sédiments côtiers en seulement 9 semaines. Et il ne s’agit pas d’une simple image. En effet, une fois que les sacs s’y déposent, ils empêchent l’oxygène, la lumière et les éléments nutritifs d’arriver jusqu’aux “microalgues” qui suffoquent sous les sacs.

    Vous allez être horrifié .............. 

    Ces algues servent pourtant de nourriture à de nombreuses petites espèces, qui sont alors privées de source de nutriments essentiels à la survie. C’est alors l’ensemble de la chaîne alimentaire qui est fragilisée : les minuscules algues ne peuvent plus se développer sous les sacs, et leur population diminue, les vers et les bivalves qui s’en nourrissent sont à leur tour privés de nutriments, leur population diminue, et les poissons qui se nourrissent de ces derniers sont à leur tour en déficit d’éléments nutritifs… L’ensemble de l’écosystème est en danger. 

    Des animaux atteints au cours de cette étude étaient déjà connus pour leur résistance face à d’autres types de pollution. Mais les plus sensibles, vivant par exemple dans les récifs coralliens, semblent plus touchés par les déchets plastiques, ils étouffent littéralement. D’après le professeur Richard Thompson, de l’École des sciences et du génie maritime à l’université de Plymouth : grâce à des études qui ont duré plus de 20 ans, “il est bien connu que les déchets plastiques peuvent être nocifs pour les organismes individuels, mais cette nouvelle étude révèle [quelque chose de bien plus inquiétant]”. Il ne faut compter que quelques semaines (neuf pour être exact) pour que ces sacs plastiques affectent de véritables communautés d’organismes : troublant “les services et la nourriture” qu’ils procurent aux autres.

    Vous allez être horrifié ..............

    Malgré l’état préoccupant des océans et de notre mauvaise gestion des déchets plastiques, leur production ne cesse d’augmenter. Ainsi, de 1,5 million de tonnes en 1950, nous sommes passés à une production de près de 300 millions de tonnes en 2013. Un véritable fléau qui n’est pourtant pas inévitable. Par exemple, près de 40 % de la production est dédiée aux emballages plastiques à usage unique.

    De ce montant, les emballages à usage unique représentent près de 40 % et une partie non négligeable pourrait se retrouver dans le milieu marin comme la litière, transportée par des flux d’eaux usées, les voies navigables, le vent ou les marées. Encore plus troublant : les déchets plastiques représentent aujourd’hui près de 80 % de tous les détritus trouvés dans les habitats marins.

    Vous allez être horrifié ..............

    On pourrait se croire à l’abri d’une pollution encombrante pour les organismes marins, car aujourd’hui la plupart des déchets plastiques se disent biodégradables. Pourtant, “les mêmes effets ont été enregistrés, que le plastique soit biodégradable ou non. Alors que les plastiques biodégradables sont produits parce qu’ils sont censés être meilleurs pour l’environnement pour leur dégradation bien plus rapide, notre étude suggère que la vitesse à laquelle ils se décomposent peut ne pas être assez rapide [pour faire la différence face] aux sacs classiques dans les habitats marins”, explique Dannielle Green.

    L’auteur de l’étude ajoute que “même si les plastiques se dégradent et semblent « disparaître », ils persistent à exister dans les océans sous forme de micro-plastiques et pourraient nuire aux organismes marins qui les ingèrent. [Il y a ] une véritable nécessité de se concentrer sur la réduction [de nos déchets] et sur la réutilisation du plastique, plutôt que de concevoir des matériaux avec une dégradation accrue. Celle-ci pourrait conduire à une élimination inappropriée et à leur accumulation dans les milieux marins, compromettant aussi le système de recyclage.

     

    Cette étude fait froid dans le dos. A la rédaction, on espère que l’on trouvera un moyen de réduire les productions de plastiques qui ne sont finalement pas justifiées et ont des conséquences graves sur la vie sous-marine. En attendant, nous pouvons tous, à notre échelle, faire un effort pour la planète, et éviter d’acheter des produits avec des emballages inutiles, ou se servir de sacs en tissu réutilisables. Et vous, avez-vous des conseils pour éviter de produire des déchets plastiques ?

     

    SOURCE : PHYS.ORG

    PAR

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Qu’est ce que la conscience ?

    Spiritualitépleine-conscience-750x230

     

    C’est un des mots les plus difficiles à définir car il est multiple dans son  approche.

    La psychologie le considère comme une faculté mentale d’appréhender, de façon subjective, différents phénomènes extérieurs, sous forme, soit de sensations,  soit  d’états émotionnels.

    Sur le plan éthique ou moral, il s’agit alors de la faculté de distinguer le bien du mal.

     

    Ce terme a été repris aussi bien par les philosophes latins que par les écritures judéo-chrétiennes.

    Trois sortes de « consciences » apparaissent alors :

     

    Le concept de conscience ne figure pas  seulement dans la philosophie ou la psychologie, on le trouve aussi dans la sociologie et l’anthropologie mais il possède alors un autre sens obtenu souvent à partir d’observations directes ou d’enquêtes comme ce fut le cas de l’émergence d’une « conscience européenne »

     

    Quoi qu’il en soit, le commun des mortels aura sa propre définition qui variera d’un individu à l’autre mais toujours avec cette approche désignant une « perception » personnel, physique ou morale.

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique