• L’arbre qui cache la forêt

    Cette année 2017 est pour moi l’année des records en matière de dénonciation de corruption politique. Est-ce raisonnable de s’en féliciter ? Parce qu’au premier abord, c’est une profonde nausée qui me vient à la bouche. Comme je l’ai souvent pensé depuis les années d’après Mitterrand, le monde politique est devenu un monde corrompu jusqu’à la moelle, usant de tous les stratagèmes et tous les vices pour accumuler des fortunes monstres sur le dos des contribuables. Mais le pire est qu’au-delà de cette abominable corruption, certains s’entêtent à penser et convaincre qu’ils sont victimes et non coupables. L’arrogance cache les vérités. Ils ont beau avoir des cailloux dans leurs chaussures, plutôt que de les quitter ils s’entêtent à les garder jusqu’à sentir un abcès gonfler… Mais quand va-t-il éclater ?  Tout les accuse mais ils sont tellement corrompus qu’ils en sont aveuglés. Cette élection présidentielle bat tous les records de scandales du monde. Chaque jour j’entends un candidat différent s’exprimer avec cette intime conviction que ce sont les citoyens qui sauront juger par eux-mêmes de la fiabilité du candidat qu’ils choisiront comme futur président.

    Mais comment peut-on choisir un candidat quand on entend des diableries aussi stupéfiantes les unes que les autres ? Tous les différents partis sont concernés. D’ailleurs, à mes yeux, aujourd’hui, la politique française n’a plus vraiment ces entêtes de différents  partis qui ont tant fait parler d’eux jusqu’aux années 80. Aujourd’hui, je ressens à l’écoute de chaque candidat ou chaque député, ou quelconque personnalité politique ce fameux « choix d’intérêt personnel » entre les lignes ou au travers de leur comportement devant les médias, qu’ils s’entêtent à vouloir masquer systématiquement. D’où le mot si répandu dans le monde politique « le système ». « Un casier range-tout » qui leur permet d’ignorer et de faire ignorer des vérités bien fortes de mensonges. A ce jour, comment le citoyen lambda peut tenter ou oser juger par lui-même en étant otage depuis des années d’un processus inévitable que ces politiciens tiennent à protéger pour obtenir entre autre des patrimoines familiaux ?

    A la lecture et à l’écoute justement de la liste des patrimoines de chaque candidat, je ne peux imaginer cette réalité. A force d’entendre mensonges et corruptions dévoilées, aucun chiffre aujourd’hui ne peut me paraître le bon. Tromperies et manipulations excessives font que je ne crois plus en rien en politique.

    Souvent je me faisais une image idéale d’un candidat prêt à l’élection présidentielle. Sans être une âme pure, le candidat idéal aurait pu annoncer dans son programme une diminution de moitié de chaque rémunération de son gouvernement et la réduction de moitié aussi de chaque enveloppe de chacun, avec obligation de fournir les justificatifs de chaque don réalisé. Ainsi, une confiance renaîtrait en moi, jusqu’à pouvoir apprécier les autres élections, législatives ou autres sans avoir à me demander quel député ou quel homme politique est plus fiable que l’autre, mais seulement à me retrouver dans leurs idées.

    Quel homme ou femme politique aujourd’hui serait prêt à sacrifier de moitié ses différents revenus, sachant que même réduits de moitié, ils vivraient largement bien ?

    Voilà une question que je me pose depuis de nombreuses années. Les économies commencent justement par là. Montrer l’exemple est la base de la confiance et de la réussite. Imaginez le montant économisé si cela se réalisait ! Sur un mandat présidentiel de 5 ans, il est facile de calculer le montant total qui serait économisé, les différentes dettes seraient déjà en moins de 5 ans épongées.

    Alors, aujourd’hui, comment ne pas avoir envie de vomir devant tant de mépris de la part des candidats qui se payent publiquement et à haute voix  la tête des français ?

    Aujourd’hui, comment digérer le choix d’un candidat quand justement il est difficile de le faire ?

    Car à chaque résultat d’élection, je suis déçue dans les mois et années qui suivent. A force de déception, chacun perd la confiance, chacun se recroqueville, chacun devient solitaire, chacun se referme sur l’autre. C’est le résultat d’une république bananière où seule l’envie de diviser suffit à fragiliser un peuple jusqu’à son isolement total.

    Même les différentes révoltes citoyennes deviennent des instruments politiques pour qui veut dominer plus que l’autre.  

    La France est tombée si bas à cause de cette obsession du pouvoir et de l’argent de ses politiciens véreux. La corruption, cette maladie politique de la démocratie est bien loin d’être soignée parce que dans le fond les corrompus n’auront jamais cette envie d’être soignés et de surcroît par eux-mêmes. La corruption pour les citoyens, à sa juste définition est le détournement de l’utilisation du pouvoir public dans le but d’en retirer des avantages personnels illégaux.

    La France est un des états les plus corrompus d’Europe. Il est même parfois cité comme « un pays de petite vertu » (par Réseau International  dans un article consacré à Transparancy International).

    Ne dit-on pas "derrière un arbre se cache une forêt? C'est poétique mais dans cette configuration, très pathétique.

    Oui il n’y a pas de vérité absolue, mais quand on cherche à la dénaturer, c’est déjà le début d’une tromperie programmée.

     

    BadiS-Mars 2017

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • SI JÉSUS NAISSAIT A NOTRE EPOQUE…les MEDIAS se déchaîneraient !

     

     Cela donnerait la «une» suivante dans tous les journaux  : "Hier le 24 décembre, un enfant de sexe mâle  est né dans une étable".

        La police s'est rendue immédiatement sur les lieux et a fait appel au SAMU.

     

    Un charpentier et une mineure (vraisemblablement la mère) ont été placés en garde à vue.

      Les autorités avaient été avisées par un citoyen de la banlieue de Bethléem qu'une famille de S.D.F s'était installée dans son étable.

     À son arrivée sur les lieux, la police a découvert un nouveau-né enveloppé dans des morceaux de tissu sans précaution d'hygiène et dormant sur une litière de paille.

     

     Le charpentier, identifié plus tard, Joseph (de Nazareth), s'est opposé à ce que les autorités emmènent l'enfant afin de le mettre en lieu sûr.

     

       Il était aidé par plusieurs bergers ainsi que par trois étrangers sans papiers.

     

    Ces trois étrangers, se présentant comme mages, ont été arrêtés. Ils sont passibles de reconstitution de secte dissoute.

     Le ministère de l'Intérieur s'interroge sur l'origine de ces trois hommes probablement en route vers Calais. Le préfet a confirmé qu'ils n'avaient pas de papiers d'identité mais qu'ils détenaient de l'or ainsi que des produits suspects et illicites. Ils prétendent que Dieu leur a dit de ne pas répondre aux questions... Les produits suspects ont été envoyés en laboratoire pour analyse.

     

    Le lieu où le nouveau-né se trouve actuellement n'a pas été communiqué.

     D'après le service social en charge de l'affaire, le père avoisinerait la cinquantaine tandis que la mère n'est certainement pas majeure. On vérifie pour le moment la relation entre les deux. Mais à défaut de soupçon de pédophilie, le détournement de mineure est envisagé…

     

     La mère se trouve pour l'instant à l'hôpital universitaire de Bethléem pour des examens médicaux et psychiatriques. Elle prétend être encore vierge et affirme que le bébé vient de Dieu. Si son état mental le permet, elle sera mise en examen pour non-assistance à personne en danger.

     

     La consommation de stupéfiants, probablement amenés par les trois étrangers, doit sans doute être prise en compte dans cette affaire.

     Des prélèvements et des prises de sang ont d'ailleurs été faits en vue de retrouver les empreintes d'ADN nécessaires à l’enquête.

     

    Aux dernières nouvelles on apprend que les bergers présents sur les lieux affirment avoir vu un grand homme, tout de blanc vêtu, qui leur a ordonné de se rendre à l'étable, avant de disparaître mystérieusement. On soupçonne l'effet de la prise de produits hallucinogènes.

     

     Le président a déclaré que depuis son élection, le gouvernement a ouvert de nombreuses nouvelles places d’accueils pour éviter de laisser des familles à la rue (alors que son prédécesseur en avait supprimées).

     

       On pourra  suivre les images en direct sur BFM télé… et, à 17h30, « çà vous concerne » organisera un débat sur le thème « peut-on encore

        accoucher dans une étable de nos jours ? » en présence de plusieurs invités :

     

    - notre confrère de Libération auteur d’une enquête sur "la rue pour toute vie ",

     - d’un sociologue enseignant à l’Institut d’Étude Politique, spécialiste de la précarité sociale ,

     - de l’écrivain Hugo Victor qui a écrit" les Misérables"

     - et de M. Pilate Ponce représentant le gouvernement

     

    Et, pour conclure, après examen médical, la fille mineure ayant effectivement été reconnue vierge, le couple a été placé en garde a vue pour rapt d'enfant...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La dictée qui rend fou!

     

    Cette dictée est incroyable mais vraie.

    Ne manquez pas de la lire, c'est surprenant.

    Ce petit texte, que je vous laisse savourer est une dictée trouvée dans un vieil almanach.

     

    Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.

     De ce mariage, est né un fils aux yeux pers.

      (*pers = entre vert et bleu, on ne prononce pas le s).

     Monsieur est le père, Madame est la mère.

     Les deux font la paire.

     Le père, quoique père, est resté Lamère,

     mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère.

      Le père est donc le père sans être Lepère,

     puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.

     Aucun des deux n'est maire.

      N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère.

     Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.

      Il sera le maire Lamère, aux yeux pers,

     fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

      La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.

      Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère,

    vient du bord de mer et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils.

      Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère,

     ne trouvent que le maire et Lepère,

     père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s'y perd !"

    OUF!!!

    On dira après que le français n'est pas compliqué !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sujet : TR: Que faire si l'on vous menace devant un distributeur de banque ?

    *************

     

    Que faire si l'on vous menace devant un distributeur de banque ?

      Intéressant à savoir, il suffit d'y penser le moment venu en espérant que ce moment là ne viendra jamais...

     

    Que faire si l'on vous menace devant un distributeur de banque ?

    CROYEZ-MOI, ça marche vraiment, peu de monde est au courant ...

     

      Faites  suivre....MERCI

     

     IL FAUT LE SAVOIR ET LE RETENIR

     

     SI L'ON VOUS FORCE SOUS LA MENACE

     À RETIRER DE L’ARGENT A

    UN DISTRIBUTEUR AUTOMATIQUE:

     Introduisez votre code pin A L'ENVERS

      (ex. si votre code est

     1234,  introduisez 4321)

      La machine reconnaît votre code, mais sait que vous l’avez introduit volontairement à l’envers.

      De ce fait, la machine bloque votre carte et avertit  automatiquement la police

     

    La police sait donc que vous êtes menacé et peut intervenir.

     

    Cette information a été diffusée par la TV, mais il semble que peu de personnes soient au courant.

     

     Diffusez cette  info à tous vos contacts en espérant qu’ils n’en aient jamais besoin...

     Partagez un max

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La Chine interdit les alertes de pollution de l’air

    https://jack35.files.wordpress.com/2017/01/124.jpg

     

    La Chine a interdit aux bureaux locaux de la météo d’émettre des alertes à la pollution de l’air, a rapporté la presse mercredi, une mesure officiellement destinée à éviter les annonces contradictoires, mais qui génère des soupçons. 

    Les villes de Chine sont régulièrement frappées par un brouillard grisâtre chargé de particules fines, très dangereuses pour la santé. La récurrence du phénomène, couplée à l’impression que la situation ne s’arrange pas, provoque la colère de nombreux Chinois.

    Le niveau d’alerte le plus élevé (rouge) est décrété lorsqu’un épisode de pollution grave est prévu pour plus de 72 heures. Il peut déclencher la circulation alternée, l’arrêt de la production dans les usines ou la fermeture d’écoles.

    L’Administration nationale météorologique a ordonné mardi à ses services locaux de « stopper immédiatement la publication d’alertes au brouillard de pollution », selon la photo d’une note interne publiée sur le site de microblogs Weibo.

    La mesure a été prise car « il est arrivé que les bureaux locaux de la météo et l’administration de la protection environnementale publient des informations contradictoires » sur le sujet, a déclaré un responsable de l’Administration nationale météorologique au site internet d’information The Paper.

    Un mécanisme commun sera désormais mis en place afin de déterminer quel service décrétera chaque alerte, a indiqué le responsable, cité par The Paper.

    (Source : Belga)

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Le Sexe Avec Les Robots, Bientôt Une Réalité, Selon Des Chercheurs...

     

    Si le cinéma et la télévision, avec récemment par exemple Ex machina (photo) et Westworld, ont largement exploré l'idée des androïdes comme objets de séduction, les robots sexuels restent pour l'instant du domaine de la science fiction.

    Photothèque Le Soleil

    Ruth Holmes
    Agence France-Presse

    Avoir des relations sexuelles avec des robots «c'est pour demain», a prédit un chercheur en intelligence artificielle lors d'une conférence consacrée aux jouets sexuels interactifs et aux relations avec les humanoïdes, cette semaine à Londres.

    Si le cinéma et la télévision, avec récemment par exemple Ex machina et Westworld, ont largement exploré l'idée des androïdes comme objets de séduction, les robots sexuels restent pour l'instant du domaine de la science fiction.

    Cela devrait changer rapidement, prédit toutefois le spécialiste David Levy, « avec l'arrivée des premiers robots sexuels quelque part l'an prochain ».

    L'entreprise californienne Abyss Creations a en effet annoncé vouloir mettre sur le marché dès 2017 des robots sexuels qui présentent toutes les apparences de l'humain.

    En attendant, les dernières trouvailles en matière de jouets sexuels électroniques ont été présentées lors de la conférence organisée par l'université Goldsmiths de Londres, comme cette application mobile permettant aux couples d'échanger des baisers à distance baptisée Kissenger.

    Une autre application qui propose d'échanger des bruits et sensations de léchage, Teletongue, est en cours de développement à l'université Keio de Tokyo.

    Lynne Hall, du département de sciences informatiques de l'université britannique de Sunderland, estime que les robots pourraient créer «une expérience sexuelle fantastique».

    «Il y a plein d'avantages au sexe avec les robots... C'est sûr, vous n'attrapez pas de maladie, vous pouvez contrôler», a-t-elle mis en avant.

    Et selon elle, il n'y aucun risque de le voir supplanter le sexe entre humains.

    Les mariages avec des robots pour 2050 ?

    «On nous inculque une sorte de panique morale... ''c'est dégoûtant... personne ne fera plus l'amour avec un humain'', dit-elle. Mais les gens regardent régulièrement du porno et continuent pourtant de faire l'amour avec des êtres humains.»

    M. Levy, auteur en 2007 du livre Love and Sex with robots, qui a donné son nom au symposium londonien, va plus loin et estime que l'homme pourrait aussi envisager d'épouser des robots dès le milieu du siècle.

    Les robots du futur seront «patients, gentils, protecteurs, aimants», jamais «jaloux, vantards, arrogants, brutaux», a affirmé M. Levy, par ailleurs champion international d'échecs britannique. «À moins évidemment que vous ne le souhaitiez».

    Selon sa vision, des parents robots pourraient devenir une norme sociale, avec des lois promouvant «l'identité robot».

    «Le temps viendra où le débat théorique devra évoluer en loi et les conséquences de ces lois seront stupéfiantes», présage-t-il.

    Pour le moment cependant, envisager des relations sexuelles avec un humanoïde va trop loin pour beaucoup de monde, souligne Emma Yann Zhang, une étudiante de City University de Londres qui a travaillé sur le prototype Kissenger.

    Une étude menée par l'Institut d'imagerie de Malaisie, en collaboration avec la City University, montre en effet que si les gens sont ouverts à la possibilité que des humains puissent être attirés par des robots...

    La plupart n'envisagent aucunement de prendre un robot pour amant, a-t-elle souligné...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Quelle est la plus grande des administrations au monde après l'armée chinoise ?

     Restez assis ou bien accrochez-vous aux branches !

     Incroyable mais vrai !

     L'éducation nationale française : 1 418 744 personne s (plus que l'Armée Russe, ex Armée Rouge).

     Et sur ce chiffre, il y a moins d'1 million d'enseignants !

     C'est à dire qu'il y a 512 087 "administratifs" (hors restauration et services annexes bien sûr) .

     

     Savez-vous que sur ces 512 000 personnes, une commission d'enquête de l'assemblée a trouvé 37.664 salariés qui n'apparaissent que dans la colonne "dépense de personnel" et dont personne ne sait ce qu'ils font. (et les 30 000 "détachés" qui n'ont jamais enseigné...et sont en fait agents électoraux )

     

     Le coût de cette gigantesque plaisanterie ?

     100 milliards d'euros par an , soit le prix de 25 porte-avions nucléaires de 36 000 tonnes (avec hélice en état de marche).

     

     Il y a aujourd'hui 459 600 élèves de moins qu'en 1991 , mais 247 000 enseignants de plus .

     

    Les résultats : sur 726.000 jeunes qui quittent chaque année le système, le ministère reconnait lui-même que 439 000 n'ont "aucune réelle formation".

     

     Il y a aujourd'hui 236.583 étudiants en "Sciences humaines et sociales" dans les Facs : chacun coute 48.000 EUR par an à la collectivité.

     

     Et tout le monde sait qu'il n'y a qu'une poignée de postes à pourvoir dans ce Secteur (5.000 par an, peut-être 10.000 ?).

    > Rappelons que l'OCDE a classé la France très loin des autres nations Occidentales en comptant 40 % d'illettrés en France (capacité à lire, comprendre et résumer en cinq lignes un texte simple de 20 lignes).

     

     Enfin, sur les 13 meilleurs lycées parisiens pour les résultats au bac, 11 sont... privés

     

     Alors vous qui payez toujours plus d' impôts ...maintenant vous savez pourquoi !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Google Bookmarks

    votre commentaire
  •      *"LES MOTS QUI DISPARAISSENT"*

    ************

            Il y a des mots, des expressions, qu'on n'entend plus ou qu'on

            emploie moins.

            Ils arrivent exténués, à la fin du deuxième millénaire.

            Le siècle, qui a commencé depuis 15 ans maintenant, risque de

            leur être fatal.

     

            Conservez-les, un jour viendra peut-être où on ne les trouvera

            plus dans aucun dictionnaire, si ce n'est du vieux français...

            Quelques exemples:

     

            *INCULPATION ­*

            A été expurgé du Code Pénal au profit de "mise en examen". Cela

            afin d'éviter une infamante présomption de culpabilité.

            Être "en examen" ne présage pas du résultat de l'examen.

            Aujourd'hui quand quelqu'un est MIS EN EXAMEN, on doit toujours

            insister sur le fait que cela ne préjuge pas de sa culpabilité ?

            Comme du temps où il aurait été "inculpé".

          

            *INSTITUTEUR* ­

            Longtemps remplacé par "MAÎTRE D'ÉCOLE". Il tend à disparaître

            par sa dissolution dans le concept fourre-tout de

            l'enseignement, au bénéfice de "PROFESSEUR des ÉCOLES"

         

            *MAÎTRESSE* ­

            Ne pas assimiler à la version féminine d'instituteur !

            Ce serait une "professeure des écoles". Les maris n'ont plus de

            maîtresse mais une "amie".

            Les épouses conservent parfois l'amant, mais seulement à cause

            de la connotation romantique : les moins romantiques n'ont qu'un

            ami aussi.

         

            *MORALE* ­

            A force d'être inemployée a disparu. Ne demeure que "ordre

            moral", mais attention : connoté de « fascisme »

            Toutefois personne ne se réclame du "désordre moral". La morale

            n'est plus enseignée, elle est remplacée par "éducation à la

            citoyenneté"

          

            *MOURANT* ­

            Il n'y a plus de mourant mais des malades en "phase terminale".

            Afin d'éviter une regrettable confusion ne dites pas à votre

            fils qu'il est en terminale mais qu'il va passer son bac!

            Pour désigner un mort, doit-on parler d'un individu "*en phase

            terminée*" ?

     

            *PATRIOTE* ­

            Totalement absent du vocabulaire politique et civique.

            Désigne aussi un bon citoyen américain et un missile américain.

     

            *PATRON* ­

            Nous n'en avons plus, ni même des chefs d'entreprise, mais des

            DIRIGEANTS D'ENTREPRISE.

            Le CNPF (C N du patronat français) en a pris acte en devenant le

            MEDEF.

            Seuls quelques cégétistes utilisent encore le terme de "patron"

            ce qui prouve bien qu'il est désormais péjoratif...

           

            *PAUVRE* ­

            N'existe plus. C'est un "défavorisé", un "plus défavorisé", un

            "exclu", un "S.D.F." à la rigueur un "laissé pour compte".

            Dans les années 80, il subsistait uniquement dans l'appellation

            "nouveau pauvre"; ce fut le chant du cygne.

          

            *PROVINCE* ­

            Dire "en RÉGION". On ne dit plus du "provincial" mais du

            "RÉGIONAL".

        

            *RACE* ­

            A été abolie au profit "d'appartenance ethnique". Sinon, vous

            êtes raciste, fasciste, nauséabond, …

            On peut néanmoins dire "black" en anglais et en banlieue.

     

            *SERVANTE, BONNE ­*

            Aujourd'hui c'est une "employée de maison". Quand elle s'occupe

            de vieux - pardon de "personnes âgées" - elle devient

            "auxiliaire de vie".

        

            *SÉQUESTRÉ* ­ Aucun cadre, aucun chef d'entreprise n'est

            séquestré, il est "retenu contre son gré".

       

            *VANDALE ­*

            a laissé place à "jeunes en colère" au "paysans en colère".

            L'ampleur des dégâts distingue les vandales des autres.

     

            *VANDALISME* ­

            impolitesse, injures, agressions, bris de matériel, racket sont

            regroupés sous le terme "incivilités".

            On ne dira plus que ce sont des "sales gosses" mais qu'ils

            "manquent de civilité".

            A noter la louable tentative de Jean-Pierre Chevènement

            d'introduire la bénigne expression" SAUVAGEON". Il dû battre en

            retraite devant « l'Insurrection des consciences ».

        

            *VOL* ­

            Terme réserve aux gagne-petit et aux obscurs.

            Pour les politiques on parlera "d'enrichissement personnel".

     

           Ce qui est condamné unanimement par les collègues contrairement à

            l'enrichissement impersonnel, qui, lui, ne bénéficie qu'au

            parti, mérite la compréhension, ce que les juges n'ont pas

            encore compris.

       

            *VOYOU* ­

            En voie d'extinction.

    On ne connait que des individus "connus

            des services de polices", des "récidivistes", des

            multi-délinquants".

     

            Un nouveau casse tête pour dire les choses simplement.

            A méditer.

            

            Pour les anciens, il y a du recyclage dans l’air...

           

            Déjà cet été, j’ai adoré les campings qui ne veulent plus qu’on

            les appelle campings parce que ça suscite instantanément dans

            l’esprit des gens l’image de Franck Dubosc en moule-boules ou de

            Roger et Ginette à l’apéro avec casquette Ricard et claquettes

            Adidas. Donc les professionnels de la branche demandent que l’on

            dise désormais « *hôtellerie en plein air* ». …Ha ha, ça change

            tout !!!

          

            J’ai aussi appris que je n’étais pas petite mais « de taille

            modeste » et qu’un nain était une «*personne à verticalité

            contrariée* ». Si, si !

        

            Mais rendons à César ce qui lui appartient, l’empereur du genre

            reste le milieu scolaire et ses pédagos à gogo. J’étais déjà

            tombée de ma chaise pendant une soirée de parents quand la

            maîtresse a écrit sur le tableau que nos enfants allaient

            apprendre à manier « *l’outil scripteur* » au lieu de tenir un

            crayon.

           

            Je me suis habituée au fait que les rédactions sont des «

            *productions écrites* », les sorties en groupe

            des « *sorties de cohésion* » et les élèves en difficulté ou

            handicapés des « *élèves à besoins éducatifs spécifiques* ».

     

            Mais cette année, sans discussion aucune, la palme est attribuée

            au Conseil supérieur des programmes en France et à sa réforme du

            collège.

           Z’êtes prêts ?... Allons-y.

            

            Donc, demain l’élève n’apprendra plus à écrire mais à «

            *maitriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement

            le tracé normé des lettres* ».

            

            Il n’y aura plus de dictée mais une « *vigilance orthographique». *

             

            Quand un élève aura un problème on tentera une « *remédiation* ».

           

            Mais curieusement le meilleur est pour la gym… Oups pardon !!!

            pour l’EPS (Education physique et sportive).

             

            Attention, on s’accroche :*courir* c’est « créer de la vitesse »,

            *nager* en piscine c’est « se déplacer dans un milieu aquatique

            profond standardisé et traverser l’eau en équilibre horizontal

            par immersion prolongée de la tête »,

            et le *badminton* est une « activité duelle médiée par un volant ».

         

            Ah! c’est du sportif, j’avais prévenu !...

            Les précieuses ridicules de Molière, à côté, c’est de l’urine de

            jeune félidé (je n’ose pas dire du pipi de chat).

            Alors, les amis, ne perdons pas ce merveilleux sens du burlesque

            et inventons une nouvelle catégorie :

            la « personne en cessation d’intelligence » autrement dit, le con.

          

            Signé Martine Meunier, mère d’une élève.

            Ah non, re-pardon… Martine Meunier « génitrice d’une apprenante ».

            Ben oui, un "outil scriptutaire" c'est un stylo,

            un " référentiel bondissant" c'est un ballon,

            et un "bloc mucilagineux à effet soustractif" c'est… une gomme.

     

            Je pense que les "*zzzzzzzélites"* qui ont inventé de telles

            conneries n’en resteront pas là… avant d’être tous en hôpital

            psychiatrique… pour « remédiation de cessation d’intelligence »…...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dubaï lance la construction titanesque de la plus haute tour du monde

    Jusqu’où ira la course de la tour la plus haute du monde ? A Dubaï, cette cité-état aux mille et une tours gigantesques, une société immobilière s’est lancée dans la construction d’un gratte-ciel qui devrait culminer à environ un kilomètre de hauteur, soit cent à deux cents mètres de plus que Burj Khalifa, l’actuelle tour la plus haute du monde.

     

    Situé au centre de cette ville portuaire, le futur gratte-ciel Dubaï Creek Harbor détrônera l’actuelle tour la plus haute du monde, Burj Khalifa, qui atteint pourtant déjà 828 mètres. Cheikh Mohamed ben Rached Al-Makhtoum, l’émir de Dubaï ainsi que le vice-président, Premier ministre et ministre de la Défense des Émirats arabes unis, a annoncé le début de sa construction. La fin des travaux est prévue pour 2020, juste à temps pour l’Exposition Universelle qui aura lieu, cette même année, dans la cité-état et qui attend près de 20 millions de visiteurs.

    Dubaï lance la construction titanesque de la plus haute tour du monde

    Burj Khalifa, l’actuelle tour la plus haute du monde

    Emaar, l’une des deux grandes sociétés immobilières de Dubaï, avait révélé, en avril dernier, la construction de cette tour en soulignant qu’elle dépasserait Burj Khalifa. S’il n’y a aucune précision concernant la hauteur exacte de ce futur gratte-ciel, on sait cependant qu’il devrait atteindre entre 950 mètres et 1100 mètres.

    Le coût de construction de la tour est estimé par Emaar à environ un milliard de dollars, soit près de 900 millions d’euros. D’après le président de la société, Mohamad Alabbar, la tour comprendra une plate-forme d’observation ainsi que 18 à 20 étages spécialement dédiées à la restauration et à l’hôtellerie. Elle sera attachée au sol par des câbles et sa structure évoquera la forme d’un minaret.

    La hauteur de Burj Khalifa comparée à d’autres monuments

    La tour Dubaï Creek Harbor est dessinée par Santiago Calatrava Valls, un architecte hispano-suisse souvent primé pour ses œuvres. Il a notamment réalisé le pont de l’Alamillo, commandé pour l’Exposition universelle de Séville, l’Opéra de Valence ou plus récemment le Musée de Demain à Rio de Janeiro.

    Dans cette course folle à la tour la plus haute, d’autres affichent aussi leur envie de ne pas rester sur le banc de touche. C’est le cas de Kingdom Holding, société appartenant au prince milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal, qui a décidé de lancer de son côté la construction d’une tour de plus d’un kilomètre de hauteur à Jeddah, deuxième ville d’Arabie Saoudite. De quoi donner le vertige.

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique