• On ne plaisante pas avec les Chinois !!!

     

    On ne plaisante pas avec les Chinois !!!

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le régime végétalien

     **************

    Le régime végétalien

     

    Le régime végétalien ou alimentation végane consiste à éliminer tous les aliments d'origine animale : viande, poisson, crustacés mais aussi (à la différence du régime végétarien) les oeufs, les produits laitiers et le miel. Il est surtout pratiqué pour des raisons éthiques, de santé et écologiques.Par définition, le régime végétalien est un mode de vie plus qu'un régime.

    Les points essentiels du régime végétalien :

    • Basé sur une alimentation entièrement végétale
    • Interdiction de consommer la viande, le poisson, les oeufs, les produits laitiers et les produits de la ruche
    • Nécessité de prendre un supplément en vitamine B12
    • Régime respectueux de l'environnement et du bien être animal

    Les grands principes du régime végétalien équilibré

    Le régime végétalien va un peu plus loin que le régime végétarien. En effet, en plus de la viande et du poisson, il bannit la consommation de tous les produits issus de l'exploitation des animaux: miel, produits laitiers, gélatine, etc. En plus du régime alimentaire, le végétalisme interdit aussi très souvent l'utilisation de produits animaux en cosmétiques et en prêt à porter (laine, cuir, etc.).

     

    Comment marche le régime végétalien ?

    Le régime végétalien doit être équilibré et varié. Malgré les aliments proscrits, les besoins en différents nutriments doivent être couverts par des aliments végétaux de substitution et de bonne qualité.

     

    Végétalien, végétarien et vegan : quelles différences ?

    Ces termes proches peuvent facilement être confondus, pourtant il s'agit bien de 3 typologies distinctes :

    • Les végétariens consomment tous les groupes d'aliments à l'exclusion des viandes, poissons et fruits de mer.
    • Les végétaliens suivent un régime alimentaire végétalien qui exclue donc tous les aliments d'origine animale (y compris les oeufs, produits laitiers et le miel).
    • Les végans sont végétaliens et étendent cette philosophie à de nombreux choix du quotidien : ils n'utilisent pas de soie, de cuir ni de laine, ne prennent pas de médicaments dont les excipients sont d'origine animale ou de cosmétiques contenant des ingrédients issus de l'exploitation animale. Les végétaliens sont souvent végans, mais pas toujours.

    Les origines du régime végétalien

    Dès 1806, on trouve des recommandations médicales déconseillant la consommation d'oeufs et de produits laitiers. Cependant, c'est seulement à partir de 1948 - avec la découverte de la vitamine B12 - que le végétalisme devient un régime alimentaire plus répandu dans la société.

    Comment le régime végétalien fait-il maigrir ?

    La perte de poids n'est pas le but du régime végétalien. Cependant, cuisiner végétalien nécessite de cuisiner maison et d'éviter tous les produits industriels et transformés. Se faisant, la perte de poids est donc relativement fréquente et naturelle.

    Combien de temps le régime végétalien dure-t-il ?

    Le régime végétalien étant un mode de vie plus qu'un régime, il n'y a pas de date de fin. C'est un régime alimentaire souvent suivi toute la vie durant pour des raisons de santé, d'éthique, écologiques, etc.

    Les aliments permis dans une régime végétalien équilibré

    Tous les aliments du règne végétal se retrouveront dans l'assiette végétalienne, notamment les légumes, les céréales complètes, les graines et fruits oléagineux ainsi que leurs dérivés (comme les laits végétaux), les huiles végétales et les fruits.

    Les aliments interdits dans l'alimentation végétalienne

    Dans le régime végétalien les viandes, poissons, oeufs sont à bannir complètement. De plus, les produits laitiers, le beurre, le miel ainsi que la gélatine sont interdits. En effet, même si la fabrication de ces produits ne nécessitent pas la mise à mort de l'animal elle résulte tout de même de leur exploitation.

     

    Comment un régime végétalien équilibré permet de rester en bonne santé

    De nombreux végétaliens privilégient ce régime pour des raisons de santé. En effet, ce régime alimentaire permet de prévenir de certaines maladies.

    Prévention des maladies cardio-vasculaires

    Avec la consommation très fréquente de fruits oléagineux riches en acides gras mono et poly insaturés et l'absence de graisses animales, le système cardio-vasculaire est très bien entretenu.

    Limite l'obésité

    Selon de nombreuses études, l'indice de masse corporelle des personnes suivant un régime végétalien a tendance à être plus bas que la moyenne de la population omnivore puisqu'il contient généralement moins d'aliments industriels, et davantage de légumes et de fibres que l'alimentation omnivore classique.

     

    Menus adaptés pour suivre le régime végétalien sans carences

      Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
    Petit-déjeuner Pain aux céréales
    Margarine
    Confiture
    Café
    Muesli aux amandes et fruits secs
    Lait végétal
    Jus d'orange pressé
    Thé
    Yaourt de soja aux fruits rouges et son d'avoine
    Café
     
    Pudding de graines de Chia au lait végétal et à la poire
    Thé
    Pain de seigle
    Confiture
    Smoothie maison aux fruits et lait de coco
    Déjeuner Salade de tomates aux graines de courge
    Daal de lentilles au lait de coco
    Semoule
    Yaourt végétal
    Fruit
    Salade de crudités
    Chili sin carne aux haricots rouges
    Riz
    Fromage végétal
    Compote de pomme
    Sandwich au pain complet, caviar d'aubergine et tofu grillé
    Salade de tomates, de poivrons et de pois chiches
    Panna cottta au lait de coco et mangue
     
    Curry de légumes à la patate douce, brocoli, chou-fleur et crème de soja
    Quinoa
    Salade de fruits frais             
    Salade de pâtes à l'Italienne aux olives
    Part de pizza vegan au pesto et légumes grillés
    Yaourt de coco
    Fruits cuits en papillotes
    Collation Fruit
    Amandes
    Bâtonnets de crudités et houmous Compote de pomme maison
    Biscuits maison aux dattes et au son d'avoine
    Yaourt de soja aux fruits rouges Pain complet
    Beurre de cacahuètes
    Dîner Soupe aux champignons
    Wok de nouilles sautées aux légumes et noix de cajou
    Entremet vegan au citron
    Salade verte
    Tarte salée végétalienne aux courgettes, tomates séchées et dés de tofu fumé
    Soupe de fruits rouges
     
    Soupe de lentilles aux épices
    Salade de millet aux légumes du soleil
    Yaourt de soja et morceaux de fruits frais
     
    Galettes de légumes et pommes de terre
    Houmous de betterave
    Salade de Roquette à l'huile d'olive
    Mousse vegan chocolat avocat
    Soupe de concombre à la menthe
    Petits flans de carottes au lait de soja (sans oeufs)
    Salade de riz
    Compote

     

    Avantages et inconvénients du régime végétalien

    Les points positifs du régime végétalien

    • Respectueux de l'environnement et du bien être animal
    • Bénéfique pour la santé
    • Facilite la digestion
    • Absence totale de cruauté envers les animaux
    • Facile à suivre pour les personnes ayant l'habitude de cuisiner
    • Varié et équilibré
    • Conserve la notion de plaisir alimentaire
    • Peut être suivi toute la vie durant
    • Compatible avec la pratique du sport
    • Prévient les maladies cardiovasculaires
    • Limite la survenue de l'obésité et des pathologies associées

    Les points négatifs du régime végétalien

    • Nécessite une supplémentation en vitamine B12
    • Peut être délicat à suivre à certaines périodes de la vie : après 65 ans, en cas de grossesse ou d'allaitement
    • Parfois difficile à concilier avec une vie sociale active (sortie au restaurant, invitations, etc.)
    • Nécessite un profond changement des habitudes alimentaires chez les personnes habituées aux aliments industriels et tout préparés

    Recommandations et précautions à prendre

    Peut-on suivre le régime végétalien sans risque de carence ?

    Oui, il est tout à fait possible de suivre le régime végétalien sans carences. Pour s'en assurer, la vitamine B12 doit être apportée sous forme de complément alimentaire puisqu'il reste très compliqué d'en apporter suffisamment avec des aliments d'origine végétale uniquement.

    Est-ce un régime fait pour vous ?

    La difficulté à suivre un régime végétalien va dépendre des habitudes culinaires de chacun : il sera plus aisé à suivre pour des personnes ayant l'habitude de cuisiner de plats maisons plutôt que pour des personnes consommant de nombreux produits issus de l'industrie agro-alimentaire. Quoi qu'il en soit, si vous appréhendez le passage à l'alimentation végétalienne vous pouvez peut être y aller progressivement : commencer par une alimentation végétarienne et supprimer progressivement tous les aliments issus de l'exploitation animale (produits laitiers, miel, etc.)

    Est-ce un régime compatible avec le sport ?

    À partir du moment où le régime végétalien est équilibré et la supplémentation en vitamine B12 respectée, il n'existe aucune contre indications à la pratique du sport. Les recommandations restent les mêmes qu'avec une alimentation classique : maintenir une bonne hydratation, faire une collation après la séance de sport si besoin et en fonction de l'intensité, etc.

     

    Comment ne pas reprendre du poids ?

    Le régime végétalien est un mode de vie suivi, en général, durant toute la vie. Il n'y a donc à priori aucune raison pouvant expliquer une reprise de poids. Comme pour tout type d'alimentation et pour éviter de prendre du poids, on recommande de limiter la consommation de produits sucrés, gras, frits, industriels ainsi que les sodas et autres boissons sucrées. Ces aliments, bien que parfois compatibles avec le régime végétalien, favorisent l'excès de poids. Ils sont à consommer avec modération.

    Quelques chiffres pour aller plus loin

    • 5% des français seraient aujourd'hui végétariens ou vegan
    • On dénombre désormais 30% de fléxitariens en France, c'est à dire d'individus qui ont une alimentation végétarienne la majeure partie du temps
    • Plus de 60% des Français se disent prêts à réduire leur consommation de produits carnés au profit d'une alimentation végétale
    • 82%, c'est la croissance incroyable du business des produits vegans au cours de l'année 2016
    • Le marché de la viande a connu une décroissance de 5% en France entre 2013 et 2017
    • Le marché des boissons végétales et des yaourts végétaux est en très nette croissance depuis 2013, les boissons végétales enregistrent une croissance de 85% sur cette période et les yaourts végétaux de 84%.

    Rédaction : Léa Zubiria, Diététicienne-Nutritionniste,
    Juin 2018

    D'après le travail de : Camille Lefebvre, Diététicienne-Nutritionniste,
    Avril 2017

     

    Références

    • Positions médicales et scientifiques sur le végétalisme, https://vegan-pratique.fr/nutrition/positions-medicales-et-scientifiques/
    • Smith, A. D. M. (1962). Veganism: a clinical survey with observations on vitamin-B12 metabolism. British medical journal, 1(5293), 1655.
    • O’Connell, J.M. et al. (1989). Growth of vegetarian children: The Farm Study. Pediatrics, 84(3), pp.475–481
    • Protéger la santé des véganes, https://www.societevegane.fr/proteger-la-sante-des-veganes/
    • Sondage YouGov 2015 relatif à la consommation de produits carnés en France
    • Le business vegan : un secteur en pleine croissance, francetvinfo
    • Études KantarWorldPanel, https://www.kantarworldpanel.com/fr/
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Régime Montignac

     

    Régime Montignac

     

    Le régime Montignac est un régime qui fait beaucoup parler de lui depuis plus de 20 ans. Cette méthode est principalement basée sur les notions d'index glycémique des aliments et de combinaisons alimentaires. Elle permettrait de perdre du poids durablement, mais aussi d'améliorer sensiblement le bilan lipidique et glycémique.

    Caractéristiques du régime Montignac :

     
    • Perte de poids
    • Notion d'index glycémique des aliments importante
    • Amélioration du profil métabolique (taux de cholestérol, d’insuline, de triglycérides, etc.)
    • Diminution du risque de maladies cardiovasculaires

    Les grands principes du régime

    Le régime Montignac a vu le jour il y a une vingtaine d’années. Son auteur, Michel Montignac, s’est intéressé à la nutrition pour remédier à son propre problème de poids chronique. Ses recherches l’ont amené à penser qu’une sécrétion trop élevée d'insuline était responsable de l'obésité. En 1981, il suivit un régime en évitant scrupuleusement les aliments à index glycémique élevé, qui contribuent à la production d’insuline. C'est ainsi qu'il perdit 16 kilos. Michel Montignac a par la suite fait le tour du monde pour promouvoir sa méthode, en plus de publier plusieurs livres

    Comment marche le régime dissocié Montignac ?

    La méthode Montignac met l’accent sur l’aspect qualitatif plutôt que sur l'aspect quantitatif des aliments. Ce qui importe, c’est comment l’aliment va se comporter sur le plan physiologique et digestif. De même, la méthode s'intéresse aux effets hormonaux et métaboliques qu’il induit. Les sucres concentrés sont complètement bannis. Au contraire, on insiste beaucoup sur les aliments riches en fibres alimentaires, les sources de protéines maigres (volaille, poisson) ainsi que les bons gras (huile d’olive extra vierge, par exemple). La méthode Montignac se pratique en deux phases.

    Phase 1 du régime Montignac

    Elle se poursuit jusqu’à l’atteinte du poids souhaité.

    1- Supprimer tous les sucres concentrés, à l’exception du fructose

     

    Sucre blanc, glucose, saccharose, sirop de maïs, miel, sirop d’érable, sucre brut, sucre de canne, mélasse, maltodextrine, maltose, malt, etc.

    2- Supprimer les aliments à index glycémique élevé

    L'index glycémique (IG) permet de classer les aliments en fonction de leur effet sur le taux de glucose sanguin. Plus un aliment induit une élévation de la glycémie après son ingestion, plus son index glycémique est élevé. Lorsque l'index glycémique dépasse 50, l'aliment est considéré hyperglycémiant, c'est-à-dire qu’il cause une forte hausse du taux de glucose. Cette hausse occasionne alors une sécrétion importante d'insuline qui entraîne le stockage du glucose excédentaire sous forme de graisses.

     

    3- Éviter les combinaisons alimentaires « protéines animales et féculents » ou « protéines et glucides »

    Il est recommandé d'éviter la consommation des protéines animales (viandes, volailles, poissons, oeufs) avec des féculents (pain, pâtes, céréales) ou des légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots). Seuls les produits laitiers à 0 % de matière grasse (lait, yaourt, fromage) comme source de protéines animales peuvent être combinés aux féculents. Par exemple, il est possible d'associer du yaourt nature et du pain complet. Les aliments riches en glucides (pain complet, pâtes intégrales, riz brun) ne sont consommés que deux ou trois fois par semaine sans association de lipides. Cependant, les aliments riches en protéines et ceux riches en lipides sont consommés ensemble, à volonté, à condition qu’ils ne soient pas associés aux glucides. Les fruits sont autorisés en dehors des repas. Les noix et les graines sont interdites en phase I, puisqu’elles contiennent à la fois des glucides, des protéines et des lipides. Tous les aliments permis le sont à volonté en respectant la fréquence hebdomadaire des aliments riches en glucides.

    Phase 2 du régime dissocié Montignac

    Cette phase doit être suivie à vie pour maintenir le poids souhaité.

     
    • Les sucres concentrés demeurent bannis, tout comme les aliments à index glycémique élevé.
    • Les combinaisons alimentaires ne sont plus obligatoires.
    • La consommation de noix et de graines est permise.
    • Le vin peut être consommé avec modération et en mangeant.

    Comment le régime Montignac fait-il maigrir ?

    Plus les aliments ingérés ont un index glycémique élevé, plus ils provoquent une sécrétion d’insuline importante et plus ils induisent l'hyperinsulinisme. Une trop grande quantité d'insuline dans le sang contribue au stockage des glucides (sucres) sous forme de graisses de réserve, d'où la prise de poids. L’hyperinsulinisme cause aussi l’augmentation des triglycérides et fait baisser le taux de « bon » cholestérol (HDL). De plus, une personne en surpoids peut développer une résistance à l’insuline, ce qui fait redoubler le travail du pancréas pour produire de l’insuline. À long terme, le pancréas risque de se fatiguer et de ne plus pouvoir produire d'insuline, on parle alors de diabète de type 2.

    Les protéines, abondantes dans la méthode Montignac, permettent de maintenir plus longtemps la satiété. Cela facilite la perte de poids. De plus, l’apport élevé en graisses de qualité permet de réduire les triglycérides sanguins et le « mauvais » cholestérol (LDL) tout en augmentant le « bon » (HDL). Enfin, l’apport élevé en fibres permet de réduire le taux de cholestérol sanguin, de favoriser le transit intestinal et de maintenir plus longtemps la satiété. Tous ces éléments agissent en synergie pour favoriser une perte de poids naturelle et durable.

    Combien de temps le régime Montignac dure-t-il ?

    La phase 1 du régime Montignac doit être maintenue jusqu'à obtention du poids désiré. En revanche, la phase 2 qui est moins restrictive devra être poursuivie toute la vie durant pour ne jamais reprendre le poids perdu. Il s'agit plus d'un ensemble de bonnes habitudes à intégrer quotidiennement que d'un régime contraignant et frustrant.

    Les aliments à Index glycémique élevé, interdits dans la méthode Montignac

    Les aliments suivants sont à bannir, en raison de leur indice glycémique élevé :

    • Bière
    • Sucre, sucre de canne, miel
    • Pomme de terre, chips, frites
    • Maïs
    • Farine blanche
    • Céréales petit-déjeuner et barres de céréales classiques
    • Riz blanc
    • Pâtes à base de farine blanche
    • Couscous
    • Pain blanc
    • Chocolat, confiture, pâte à tartiner
    • Sirop de glucose-fructose
    • Carottes et betteraves cuites
    • Banane
    • Ananas
    • Vermicelle de riz
    • Plats industriels
    • Gâteaux, biscuits, viennoiseries
    • Bonbons

    Retrouvez un index plus complet et facile à consulter sur le site de la méthode Montignac. www.montignac.com

    Les aliments autorisés dans le régime Montignac

    Tout en respectant la notion de combinaisons alimentaires, certains aliments sont à privilégier dans le cadre du régime Montignac :

     
    • Poisson
    • Fruits de mer
    • Volaille
    • Oeuf
    • Morceaux de viande maigre
    • Légumes verts
    • Féculents complets
    • Pain complet
    • Huile d'olive
    • Margarine
    • Huile de colza, de noix ou de lin

    Régime Montignac : recettes et menus

    Petit-déjeuner                  Pomme ou orange
    Pain complet                                                                                                  
    Confiture sans sucre
    Yaourt 0%
    Café
    Déjeuner Salade thaï au boeuf et à l'avocat
    Vinaigrette à l'huile d'olive
    Comté
    Collation Kiwi
    Lait écrémé
    Dîner Filet de saumon, sauce au yaourt et à l'aneth
    Légumes verts à la vapeur
    1 carré de chocolat noir à 70%

     

    Avantages et inconvénients

    Les points positifs du régime Montignac

    • Apport élevé en fibres et protéines
    • Sentiment de satiété
    • Meilleure digestion et sensation de confort digestif
    • Facile à suivre à moyen terme
    • Protège le système cardiovasculaire
    • Perte de poids relativement durable
    • Compatible avec une vie sociale épanouie

    Les points négatifs du régime Montignac

    • Notion de combinaison alimentaire difficile à respecter pour les végétariens
    • Peut devenir monotone à long terme
    • Laisse peu de place aux plaisirs sucrés
    • Notion d'index glycémique parfois limitée
    • Première phase assez contraignante

    Recommandations et précautions à prendre

    Y a t-il des risques et des limites au régime dissocié Montignac ?

    Le concept d’index glycémique est intéressant, mais comporte des limites. D’un individu à l’autre, selon le moment de la journée, et en fonction de la prise de protéines ou de lipides, l’index glycémique d'un même aliment peut varier significativement. Le régime Montignac ne classe cependant les aliments que selon leur indice glycémique individuel, sans tenir compte de ces variables. De plus, il est préférable de se rapporter, non pas à l’index glycémique des aliments, mais à leur charge glycémique, puisque celle-ci tient compte des fibres alimentaires contenues dans l’aliment. Par exemple, si l'on en croit son index glycémique de 72, le melon d’eau serait à proscrire. Pourtant, sa charge glycémique n’est que de 4 pour ½ tasse, ce qui est très faible. Tandis que l'index glycémique prend en compte seulement la qualité des glucides, la charge glycémique considère la quantité de ces glucides dans l'aliment, ce qui est plus précis. Un ouvrage publié par le cardiologue Jean Dumesnil sur la méthode Montignac tient compte de la charge glycémique des aliments.

     

    De plus, si il est mal conduit, le régime Montignac peut entraîner certains risques :

    • Ce régime pourrait induire l’effet yo-yo à cause de la perte de poids rapide des deux premières semaines
    • La combinaison protéines et lipides à volonté peut générer des apports en graisses saturées trop élevés
    • L’augmentation rapide de la consommation de fibres alimentaires peut irriter l’intestin chez les sujets souffrant du syndrome de l’intestin irritable
    • Le retrait de fruits et de légumes dont l’index glycémique est élevé (par exemple : la carotte, la banane, la betterave, l’ananas, le melon) peut nuire à l’apport essentiel en fruits et légumes
    • Les personnes pratiquant des activités d'endurance comme le vélo, le ski ou divers types d'entraînement pourraient connaître une baisse de performance étant donné l'apport faible en glucides en phase I
    • Le régime Montignac est un régime « taille unique » : il ne tient pas compte des différences génétiques entre chaque individu, déterminant des besoins nutritionnels différents. D’ailleurs, le régime Montignac réussit en général mieux aux hommes qu’aux femmes
    • Il néglige, à tort, l'importance de l'exercice sur la perte de poids
    • La méthode Montignac recommande d’utiliser le fructose à la place du sucre blanc en raison de son index glycémique bas. Cependant, les recommandations récentes attestent qu’une consommation élevée de fructose peut engendrer des effets indésirables sur les taux de lipides sanguins (cholestérol sanguin et triglycérides en particulier)

    Est-ce un régime fait pour vous ?

    Le régime Montignac peut correspondre à vos besoins si vous recherchez une méthode durable pour perdre du poids, maintenir un poids santé, prévenir le diabète de type 2 et les troubles du bilan lipidique. Attention toutefois à intégrer suffisamment de végétaux et à toujours favoriser une alimentation diversifiée.

    Est-ce un régime compatible avec le sport ?

    Bien que le Mr Montignac ne mette pas cet aspect en avant dans sa méthode, l'activité physique demeure indispensable pour conserver un état de santé optimal. En plus du régime alimentaire, il est primordial de rester actif et de pratiquer 30 minutes d'activité par jour. Le sport permet de conserver la masse musculaire et de prévenir le surpoids ainsi que les maladies de civilisations.

     

    Comment ne pas reprendre du poids ?

    Étant donné que la phase 2 doit être poursuivie à vie, il n'y a pas de raison valable de prendre du poids.

    Quelques chiffres pour aller plus loin

    Une étude publiée dans le prestigieux British Journal of Nutrition, a démontré que les sujets ayant suivi la méthode Montignac, en comparaison avec ceux ayant suivi le régime de l’American Heart Association (AHA) ont mangé 25 % moins de calories, et ce, sans ressentir la faim. De plus, leur taux de triglycérides a baissé de 35 %. Parmi les hypothèses émises pour expliquer la réduction de l’apport calorique, la consommation plus importante de protéines a été mise en évidence. Aussi, puisque les taux de sucre et d’insuline varient beaucoup moins en suivant la méthode Montignac, il y aurait moins d’hypoglycémie, un état induisant souvent des fringales. La baisse du taux de triglycérides, de son côté, s’expliquerait par la baisse de la consommation de glucides totaux (37 % dans le régime Montignac, versus 55 % dans le régime de l’AHA). Toutefois, il a été scientifiquement prouvé que la dissociation lipides et glucides n'est pas responsable de la perte de poids, même si la quantité d'insuline sécrétée par le pancréas est plus faible.

    Avis de la diététicienne sur le régime montignac

    La promotion d’aliments non raffinés par la mise en évidence du concept de l’index glycémique est une bonne chose et une grande avancée dans le domaine de la santé. Cependant, la notion de combinaisons alimentaires n'est peut être pas nécessaire puisqu’elle ajoute des restrictions alimentaires qui sont inutiles pour atteindre l’objectif. Elles peuvent contribuer à l’abandon de la méthode à court terme. De plus, la suppression de certains fruits et légumes est, à mon sens, dommageable étant donné la consommation encore nettement insuffisante de végétaux dans la population. En définitif, la phase 2 de la méthode Montignac peut entraîner une amélioration significative du profil métabolique (taux de cholestérol, d’insuline, de triglycérides, etc.), et ainsi réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Je pense donc que la méthode Montignac peut être une solution intéressante pour prévenir ou traiter certains cas de diabète et certains troubles lipidiques.

    Rédaction : Léa Zubiria, Diététicienne-Nutritionniste,

    Juin 2018

    D'après le travail de : Hélène Baribeau, Nutritionniste,

    Août 2010

     

    Références

    Bibliographie

     
    • Portail officiel de Michel Montignac et de la méthode Montignac. (Consulté le 17 mai 2007). www.montignac.com
    • Foster-Powell K, Holt SH, Brand-Miller JC. International table of glycemic index and glycemic load values . Am J Clin Nutr. 2002 Jul;76 (1):5-56.
    • Montignac Michel. Je mange, je maigris et je reste mince!, Flammarion, Canada, 1999.

    Notes

    1. Dumesnil JG, Turgeon J, Tremblay A, et al. Effect of a low-glycaemic index--low-fat--high protein diet on the atherogenic metabolic risk profile of abdominally obese men. Br J Nutr. 2001 Nov;86(5):557-68.
    2. Dumesnil Jean G., Montignac Michel. Bon poids, bon coeur avec la méthode Montignac. Les éditions Flammarion, Canada, 2002.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Régime méditerranéen (crétois)

     

    Régime méditerranéen (crétois)

     

    Le régime méditerranéen a pour but d'allonger l'espérance de vie en préservant des maladies cardiovasculaires ainsi que des risques de cancer. Il s'inspire directement des habitudes alimentaires qu'avaient traditionnellement les populations du pourtour méditerranéen. Il favorise la consommation de végétaux, de graisses de qualité et de céréales complètes. Au contraire, la viande rouge, le sucre et les produits industriels y ont une place très limitée.

    Caractéristiques du régime méditerranéen :

    • Protecteur contre les maladies cardiovasculaires et certains cancers
    • Basé sur une alimentation à dominante végétale
    • Riche en graisses insaturées de qualité
    • Apport exceptionnel en fibres, antioxydants et vitamines
    • La perte de poids n'est pas une priorité

    Les grands principes du régime

    C'est une étude scientifique d'Ancel Keys dans les années 50 qui a mis en lumière l'espérance de vie supérieure des populations de Crète et de Corfou malgré un système de santé rudimentaire. Dans les années 90, le "paradoxe français" du Dr Serge Renaud mettait aussi en évidence le lien entre alimentation méditerranéenne et faible taux de récidive de maladies cardio-vasculaires.

     
     

    Comment marche le régime alimentaire méditerranéen ?

    Le but du régime méditerranéen n'est pas de perdre du poids mais de préserver la santé artérielle pour prévenir des maladies cardio-vasculaires ainsi que de diminuer les risques de contracter un cancer. Les fréquences de consommation des aliments gras, sucrés et transformés étant faibles, cela induit toutefois bien souvent une perte de poids.

    Comment le régime méditerranéen entraîne-t-il une perte de poids ?

    Avec une teneur intéressante en acides gras mono-insaturés (par l'huile d'olive) et une faible quantité d'acides gras saturés (viande grasse), le régime méditerranéen permet de faire diminuer le taux de cholestérol ainsi que l'athérosclérose. De plus, on estime que les fruits et légumes ainsi que le vin rouge contenant des tanins procurent une excellente source d'antioxydants qui contribuent à la protection contre les maladies liées au vieillissement. Cependant, ces effets sont constatés chez des personnes ayant une activité physique régulière, il est donc essentiel de combiner cette alimentation à un mode de vie actif pour en voir les bienfaits.

    Le but premier de ce régime n'est pas la perte de poids. Cependant, en adoptant une alimentation saine et exempte de produits sucrés, industriels ou contenant des mauvaises graisses, il est naturel de constater une perte de poids les premières semaines. D'autant si l'alimentation était préalablement anarchique et déséquilibrée.

    Combien de temps le régime méditerranéen dure-t-il ?

    Le régime méditerranéen n'est pas à durée limitée. Les bénéfices sur la santé, et notamment la prévention des maladies cardiovasculaires, s'observent à long terme. Il s'agit plutôt d'un mode de vie duquel il faut s'inspirer au quotidien pour faire de meilleurs choix alimentaires.

     

    Les aliments autorisés dans le régime crétois et fréquence de consommation

    Voici les différentes catégories alimentaires et leur fréquence de consommation dans l'alimentation méditerranéenne :

    • Abondance de produits céréaliers complets
    • Abondance de fruits et de légumes
    • Abondance d'ail, d'oignon, d'épices et d'aromates
    • Utilisation de l'huile d'olive et de colza comme corps gras
    • Consommation quotidienne de légumineuses, de noix et de graines
    • Consommation quotidienne de yaourt et de fromage de brebis (mais pas de lait)
    • Consommation quotidienne, mais modérée, de vin rouge (12 cl/ jour)
    • Grande consommation de poisson (plusieurs fois par semaine)
    • Consommation limitée de poulet et d'oeufs (quelques fois par semaine)
    • Consommation limitée d'aliments sucrés (quelques fois par semaine)
    • Consommation très limitée de viande rouge (quelques fois par mois)
    • Apport calorique quotidien raisonnable (de 1 800 à 2 500 calories par jour selon l'activité physique)

    Régime méditerranéen : recettes et menu type

    Petit déjeuner            

    Pain complet et huile d'olive
    Yaourt de lait de brebis au miel et amandes                                                
    Orange

    Déjeuner

    Tomates à l'huile d'olive, ail et basilic
    Riz sauvage aux petits légumes
    Pois chiches à la coriandre
    Salade de fruits à la cannelle

    Dîner

    Poivrons grillés à l'huile d'olive
    Sardines
    Pain complet
    1 verre de vin rouge

     

    Avantages et inconvénients

    Les points positifs du régime méditerranéen

    • Excellent apport en acides gras de qualité
    • Riche en micro nutriments, antioxydants et fibres alimentaires
    • Protection contre le vieillissement cellulaire et les maladies cardiovasculaires
    • Pas de frustration ni de monotonie
    • Facile à suivre
    • Compatible avec une vie sociale active
    • Satiété apportée par les fibres et les protéines végétales

    Les points négatifs du régime méditerranéen

    • Baisse de la qualité des aliments (métaux lourds dans le poisson, pesticides, etc.)
    • Demande un effort d'adaptation culturelle
    • Peut être difficile à suivre pour les gros mangeurs de viande rouge
    • Nécessite un peu de cuisine

    Recommandations et précautions à prendre

    Y a t-il des risques ?

    Dés lors que le régime méditerranéen est adapté aux besoins de l'organisme, alors il n'y a aucun risque à le suivre. Il s'agit, au contraire, d'un régime varié et équilibré, riche en micro et macro nutriments de très haute qualité.

     

    Est-ce un régime fait pour vous ?

    Oui, si vous souhaitez prendre soin de votre système cardiovasculaire et vieillir en bonne santé. Il est d'autant plus indiqué si vous souffrez de troubles du bilan lipidique (hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, etc.), d'un syndrome métabolique ou d'antécédents de pathologies cardiovasculaires. Si vous êtes en surpoids, le régime méditerranéen peut aussi être un formidable moyen d'atteindre un poids santé. Si vous êtes déjà en pleine santé, le régime crétois vous permettra de maintenir cet état de santé optimal le plus longtemps possible.

    Est-ce un régime compatible avec le sport ?

    Tout à fait, l'activité physique est d'ailleurs un des piliers du régime méditerranéen. En étudiant les populations du pourtour méditerranéen, A. Keys s'est aperçu que l'activité physique douce et de plein air faisait partie intégrante du quotidien. Pour optimiser les effets de l'alimentation méditerranéenne, il est donc recommandé de pratiqué 30 minutes d'activité par jour : marche, randonnées, vélo, course à pied, natation, danse, etc.

    Comment ne pas reprendre du poids ?

    Le régime méditerranéen n'étant pas hypocalorique ni restrictif, il n'y a aucune raison de reprendre du poids. D'ailleurs, il s'agit d'un mode de vie sensé être adopté à très long terme. Tant que les bonnes habitudes sont conservées, rien ne peut justifier une prise de poids.

    Avis de la diététicienne sur le régime méditerranéen

    Le régime méditerranéen est une très bonne source d'inspiration pour manger sainement au quotidien sans céder à l'appel des régimes restrictifs. Il donne les repères pour une alimentation équilibrée et est très facile à suivre pour les personnes habituées à cuisiner et aimant les saveurs des cuisines du sud. Il permet à la fois de préserver le système cardiovasculaire et d'atteindre et maintenir un poids santé. Je ne peux que recommander de suivre les grands principes du régime crétois au quotidien, pour être et rester en pleine santé.

    Rédaction : Léa Zubiria, Diététicienne-Nutritionniste,
    Juin 2018

    D'après le travail de : Camille Lefebvre, Diététicienne-Nutritionniste
    Avril 2017

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Régime sans féculent : un régime facile pour perdre du poids ?

     

    Régime sans féculent : un régime facile pour perdre du poids ?

     

    Le pain fait grossir, il ne faut pas manger de féculents le soir... Tout le monde a déjà entendu une de ces idées reçues sur les féculents. Si les féculents ont mauvaise presse, c'est avant tout à cause des régimes qui les ont peu à peu diabolisé et accusé de rendre gros. Dans cet article, découvrez la vérité sur le régime sans féculents et comment il est possible de manger des féculents quotidiennement sans grossir.

     

    Le rôle des féculents dans l'alimentation

    Bien qu'accusés de tous les maux, les féculents ne sont pas moins essentiels à la bonne santé de l'organisme. Sources de glucides complexes et riches en amidon, ils sont un carburant majeur pour le corps. D'ailleurs, le cerveau est un organe glucodépendant. Autrement dit, il n'utilise que le glucose pour fonctionner. Les féculents permettent aussi de faire perdurer la satiété en fournissant une énergie stable et durable à l'organisme. De plus, il est essentiel de souligner qu'ils sont aussi sources de fibres alimentaires, de vitamines et de minéraux. 

    Dans la famille des féculents on retrouve : 

    • Pain 
    • Pâtes
    • Riz
    • Semoule de blé 
    • Céréales et mueslis 
    • Quinoa 
    • Millet
    • Pommes de terre
    • Légumineuses 
    • Etc. 

    Comment bien choisir les féculents ? 

    Si les féculents ont si mauvaise réputation, c'est avant tout parce que nos habitudes de consommation évoluent et que nous ne consommons plus les bons ! En effet, en matière de féculents il existe de grandes diversités auxquelles il faut prêter la plus grande attention. Aujourd'hui, nous consommons de plus en plus de produits dits raffinés. Le pain blanc, les pâtes classiques et les biscuits en sont de bons exemples. Malheureusement, ces produits raffinés ne contiennent plus beaucoup de fibres ou de micronutriments. En conséquence, ils n'ont pas un grand intérêt nutritionnel et favorisent l'élévation rapide de la glycémie. À long terme, la surconsommation de féculents raffinés peut provoquer la diminution de la sensibilité à l'insuline et la prise de poids. 

    Heureusement et en faisant de meilleurs choix, il est possible de profiter de tous les bienfaits des féculents sans ces désavantages. Pour cela, il est recommandé de favoriser la consommation de pains et de féculents complets ou élaborés à base de céréales semi-complètes. Si ce changement d'habitude ne demande pas beaucoup d'efforts, il peut faire une grande différence pour la santé.

    Pourquoi faire un régime sans féculents ?

    L'objectif d'un régime sans féculents est souvent de priver l'organisme de sa source primaire d'énergie et de le pousser à puiser dans ses réserves énergétiques ou à utiliser d'autres voies de production d'énergie. De ce fait, on espère une perte de poids rapide. Il n'existe pas un mais une multitude de régimes sans féculents, dits aussi "low carb". Ces régimes impliquent une restriction de la part de féculents plus ou moins drastique selon la méthode et dont les conséquences sont variables. Actuellement, le régime cétogène est l'exemple le plus parlant de régime sans féculents strict.

     

    Un régime sans féculents : est-ce une bonne idée ?

    Comme nous l'avons vu précédemment, les féculents ont un rôle essentiel pour l'organisme. Rappelons qu'il s'agit de notre première source d'énergie, et de la source d'énergie unique pour notre cerveau.  De ce fait, et sauf dans certains cas particuliers, un régime sans féculents n'est généralement pas une bonne idée.

    Risques d'un régime sans féculents : 

    • Fringales et envies de grignoter 
    • Compulsions alimentaires et envies de produits gras et sucrés
    • Fatigue intense 
    • Diminution des capacités intellectuelles et de concentration 
    • Déprime et irritabilité 
    • Transit paresseux 
    • Risque élevé de reprise de poids 
    • Manque de vitalité
    • Carences nutritionnelles à long terme

    Comment manger des féculents sans grossir ?

    Généralement, ce n'est pas la consommation de féculents qui est directement responsable de la prise de poids. En effet, le problème se trouve plutôt dans notre manière de les consommer et de les choisir.

    Voici quelques conseils pour manger des féculents sans grossir :

    • Choisir des féculents et pains complets ou à base de céréales
    • Les féculents doivent représenter 1/4 de l'assiette seulement
    • Attention à l'accompagnement et aux sauces grasses
    • Éviter les préparations transformées : chips, frites, etc.
    • Cuisiner des féculents simplement et éviter les produits préparés
    • Associer les féculents complets à des légumes et à une source de protéines
    • Miser sur les épices et condiments pour assaisonner les féculents
    • Manger des féculents en petite quantité et à chaque repas
    • Augmenter la consommation de légumineuses
    • Préférer la cuisson des féculents al dente

    Exemple de menu équilibré pour perdre du poids

    Pour vous aider à intégrer des féculents en bonne quantité et au bon moment, voici un exemple de menu équilibré pour mincir sainement et durablement. Ce menu devra être adapté en fonction de vos objectifs, de votre niveau d'activité et des besoins spécifiques de votre organisme. 

    Petit-déjeuner

    Déjeuner

    Dîner

    Thé vert non sucré 

    30 g de muesli maison au son d'avoine et aux amandes 

    150 ml de lait 

    1 fruit de saison

    Salade composée à l'avocat, au quinoa, aux pousses d'épinard et au poulet 

    Vinaigrette au citron et à l'huile de colza

    30 g de fromage 

    1 fruit de saison 

    200 ml de soupe de courgette au fromage frais et huile d'olive

    2 oeufs brouillés

    40 g de pain complet  

    Compote de fruits sans sucres ajoutés

     

    Rédaction : Léa Zubiria, Diététicienne-Nutritionniste

    Novembre 2018

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Fruit de la passion

     ***********

    Fruit de la passion

     

    Valeur nutritive du fruit de la passion

     

    Fruits de la passion crus, 2 fruits (36 g)

    Calories

    35

    Protéines

    0,8 g

    Glucides

    8,4 g

    Lipides

    0,3 g

    Fibres alimentaires

    3,7 g

     

    Charge glycémique

    Donnée non disponible

    Pouvoir antioxydant 

    Oui, mais donnée exacte non disponible

    Sources : Santé Canada. Fichier canadien sur les éléments nutritifs, 2010.

    Profil santé du fruit de la passion

     

    Le fruit de la passion, aussi appelé grenadille, est une petite baie tropicale grosse comme un oeuf. Sa chair parfumée contient de nombreuses petites graines noires qui constituent une très bonne source de fibres alimentaires.

     

    Les bienfaits du fruit de la passion

    Plusieurs études épidémiologiques ont démontré qu’une consommation élevée de légumes et de fruits diminuait le risque de maladies cardiovasculaires20, de certains cancers21 et de diverses maladies chroniques1,2,22. La présence d’antioxydants dans les légumes et les fruits pourrait jouer un rôle dans cette protection.

     

    Peu de recherches cliniques ont étudié les effets de la consommation spécifique des fruits de la passion. Cependant, l’utilisation de certains suppléments extraits de la pelure ou du jus du fruit a donnée des résultats intéressants. Voici les applications les plus prometteuses.

    • Asthme. Une petite étude (43 personnes) a montré que la consommation régulière d’un supplément composé d’extrait de pelure de fruit de la passion diminuait les symptômes de l’asthme (diminution de la prévalence des crachats, de la toux et de l’essoufflement)23. Des études devront être effectuées sur un nombre plus important de sujets pour confirmer l’efficacité de ce traitement.
    • Hypertension. Des recherches ont révélé qu’un supplément provenant d’extrait de pelure de fruit de la passion permettait d’améliorer la pression artérielle systolique et diastolique, sans aucun effet indésirable24. Le supplément administré était composé d’un mélange de flavonoïdes, d’acides phénoliques et d’anthocyanines, des composés actifs du fruit de la passion.
    • Maladies articulaires dégénératives. Un autre type de supplément, extrait de la pelure du fruit de la passion, améliorerait la fonction physique et diminuerait la douleur et la raideurchez des patients atteints d’arthrose du genou25. Les effets bénéfiques rapportés seraient attribuables aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires de la pelure du fruit de la passion. Davantage d’études en ce qui concerne l’efficacité et l’innocuité d’un tel supplément seront cependant nécessaires avant de pouvoir émettre des recommandations.
    • Cancer. Des chercheurs ont observé in vitro qu’un mélange d’antioxydants provenant du jus de fruit de la passion pouvait diminuer la croissance de cellules cancéreuses et augmentait l’activité d’un enzyme favorisant la destruction de ces cellules4.

    Que contient le fruit de la passion?

    Antioxydants
    Le fruit de la passion contient plusieurs types d’antioxydants, des composés qui permettent de neutraliser les radicaux libres du corps et de prévenir ainsi l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et de diverses maladies chroniques3.

    Les principaux antioxydants du fruit de la passion sont les anthocyanines, plus particulièrement de la cyanidine5. Ces composés, qui sont des pigments, donnent une couleur prononcée aux aliments. Ils auraient des propriétés bénéfiques quant à la prévention du cancer (par exemple, la diminution de la formation de tumeurs et la diminution de la croissance des cellules cancéreuses6). Ces propriétés n’ont toutefois pas été étudiées directement chez l’humain.

     

    La peau du fruit de la passion et la couche de chair située juste en dessous contiendraient une quantité élevée de lycopène12, un antioxydant de la famille des caroténoïdes. Il suffit de bien gratter la chair avec une cuillère en allant jusqu’à la peau pour obtenir une bonne quantité de lycopène. Contrairement à d’autres caroténoïdes, le lycopène n’a pas la capacité de se transformer en vitamine A dans l’organisme7. Toutefois, son action antioxydante aurait des effets bénéfiques sur la santé8, notamment sur l’incidence de maladies cardiovasculaires9 et de cancer de la prostate10. Le lycopène est mieux absorbé dans l’organisme lorsqu’on consomme l’aliment avec une source de gras, par exemple des noix ou du fromage13,14. Jusqu’à maintenant, le lycopène provenant spécifiquement du fruit de la passion a été relativement peu étudié. La tomate et les produits à base de tomate sont les principales sources de lycopène dans l’alimentation7,11.

    Fibres
    La pelure du fruit de la passion de même que ses graines contiennent des fibres insolubles16,26. Celles-ci aideraient entre autres à prévenir la constipation en augmentant le volume des selles. De façon générale, une alimentation riche en fibres serait associée à un plus faible risque de cancer du côlon et aiderait à combler l’appétit en procurant plus rapidement une sensation de satiété15.

    Des recherches ont démontré que l’ajout de graines de fruits de la passion à une diète riche en cholestérol permettait d’améliorer plusieurs paramètres sanguins (cholestérol sanguin, triglycérides) et certaines fonctions intestinales chez les animaux18. D’autres études sont cependant nécessaires pour savoir si les graines de fruits de la passion ont les mêmes effets chez l’humain.

     

     

    Vitamines et minéraux principaux

    > Classification des sources des nutriments

    Vitamines: leurs fonctions, les meilleures sources

    Minéraux: leurs fonctions, les meilleures sources

    Source

    Vitamine C

    Le fruit de la passion est une source de vitamine C.

    Source

    Fer

    Le fruit de la passion est une source de fer pour l’homme seulement.

    Précautions

    Allergie au fruit de la passion et au latex. L’allergie au latex peut être associée à des allergies à certains aliments, comme le fruit de la passion19. Les réactions sont diverses, passant de l’urticaire aux réactions anaphylactiques. Étant donné la gravité potentielle des réactions, une attention très particulière doit être portée au moment de la consommation de ces aliments chez les personnes allergiques au latex ou au pollen. On leur recommande de consulter un allergologue afin de déterminer la cause des réactions à certains aliments ainsi que les précautions à prendre. Parmi les aliments potentiellement associés à l’allergie au latex, on compte également l’avocat, la banane, le marron, le kiwi, l’abricot et la papaye.

    Fruit de la passion

    Profil santé
    Recherche et révision scientifique 
    sous la direction de Louise Corneau, Dt.P., M.Sc., nutritionniste, Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF), Université Laval.

    (décembre 2010)

     

    Idées recettes

    Pour accéder à d’autres recettes, vous pouvez vous rendre sur le site de recettes de cuisine CuisineAZ.com, qui propose entre autres, les recettes suivantes : mousse de fruit passioncoulis de fruit passiontarte au fruit passion
     

    • La façon la plus simple de déguster le fruit de la passion est de le couper en deux et de le consommer nature, à la petite cuillère.
    • Si vous ne voulez pas consommer les graines, passez simplement la chair dans un tamis.
    • Crème. Avec le coulis de fruit de la passion, des oeufs et du lait, confectionnez une crème qui constitue un excellent dessert.
    • Réduisez la chair en purée pour en faire une gelée, un sorbet, un granité, une mousse ou un coulis. Ce dernier aromatisera des crêpes, des gâteaux et d’autres pâtisseries ou une salade de fruits exotiques, par exemple ananas, papaye et mangue.
    avec des fruits de la passion
    • Parsemez un poisson ou une salade des petites graines du fruit de la passion, comme on le fait avec celles de la grenade.
    • Sauce d’accompagnement de dessert. Ajoutez la chair à un mélange de jus d’orange et d’abricots séchés, additionné d’un peu de miel. Faites cuire une dizaine de minutes. Passez au mélangeur en ajoutant de l’eau et refroidissez.
    • En Australie, on confectionne la pavlova, un dessert à base de meringue cuite au four. Celle-ci est refroidie et garnie de crème fouettée (que l’on peut remplacer par du yogourt ou du tofu battu avec du miel) et de fruits frais, dont le fruit de la passion.
    • Faites cuire le fruit immature et servez-le comme un légume.

    Avec le jus

    • En pressant la chair dans une étamine (coton à fromage), on obtient un jus épais, riche en amidon. On pourra le diluer avec de l’eau ou le jus d’autres fruits. Ou l’ajouter à du yogourt ou du lait et épaissir la préparation avec de l’agar-agar, comme cela se fait en Afrique du Sud.
    • Marinez du gibier ou une autre viande dans du jus ou enduisez la viande de gelée de fruits de la passion 15 minutes avant la fin de la cuisson.
    • Sauce piquante. Faites réduire le jus de moitié avant de le passer au mélangeur avec de l’ail, du gingembre frais, du poivron rouge, des piments forts, de la ciboulette (ou le vert de 1 ou 2 ciboules), du cumin et un peu de vinaigre de cidre.

    Choix et conservation

    Choisir

    Le fruit devrait être odorant et lourd en main. Sa peau devrait être plissée et céder légèrement sous la pression. Les fruits à peau dure, lisse et brillante, qui donnent l’impression d’une très grande fraîcheur, sont en fait immatures, peu savoureux et plutôt acides. Selon la variété, le fruit sera pourpre ou jaune.

    Le jus se présente généralement en mélange avec celui d’autres fruits. Lisez bien l’étiquette pour vous assurer qu’il s’agit d’un jus naturel à 100 % et non d’une boisson comprenant du sucre et divers ingrédients artificiels.

     

    Conserver

    Réfrigérateur. Si la peau du fruit n’est pas très plissée, laissez-le mûrir à la température de la pièce, puis mettez-le au réfrigérateur où il se conservera 1 semaine.

    Congélateur. Placez la chair dans un sac à congélation ou congelez le fruit entier. Vous pouvez aussi en faire un coulis ou un jus et le verser dans un bac à glaçons.

     

    La petite histoire du fruit de la passion

     

    Noms communs : fruit de la passion, grenadille, maracuja.
    Noms scientifiques : Passiflora edulis var. edulis et var. flavicarpa et Passiflora incarnata. 
    Famille : passifloracées.

    Le terme « passiflore », qui désigne la plante, est apparu pour la première fois en français en 1808, dans le Journal de botanique. Il vient du latin moderne passiflora, de passio (passion) et flos (fleur). Pour désigner le fruit, on emploie plutôt l’expression « fruit de la passion ». Le terme « grenadille », qui est apparu dans la langue en 1598, fait référence à sa ressemblance avec la grenade. Cependant, les 2 fruits ne sont pas du même genre botanique ni de la même famille et ne sont pas apparus sur le même continent. La grenade vient probablement du Moyen-Orient, tandis que le fruit de la passion est originaire d’Amérique du Sud. Le terme « maracuja », qui a été adopté en français vers 1975, est un mot indien du Brésil qui désigne aussi le fruit.

     

    Le genre Passiflora est originaire de l’Amérique du Sud, plus précisément du bassin amazonien, où de nombreuses espèces poussent toujours à l’état sauvage. Il s’agit d’une plante grimpante, semblable à la vigne. À la fin du XVIe siècle, les Espagnols découvrent les usages culinaires et médicinaux qu’en font les Indiens du Mexique et de l’Amérique du Sud. Ils rapportent des semences de la plante en Europe, où elle sera largement cultivée et deviendra populaire comme plante médicinale. L’Amérique du Nord découvrira également ses propriétés calmantes. Jusqu’au milieu du XXe siècle, elle jouera un rôle non négligeable en médecine, avant d’être remplacée par les médicaments de synthèse.

    Parmi plus de 475 espèces de passiflores répertoriées, seules quelques-unes sont cultivées à grande échelle pour leurs fruits. Plusieurs autres fournissent tout de même d’excellents fruits qui sont consommés localement. L’espèce la plus cultivée est P. edulis, que l’on produit dans tous les pays tropicaux du globe. Elle existe sous 2 variétés, P. edulis var. edulis et P. edulis var. flavicarpa. La première pousse dans les basses terres chaudes et donne de petits fruits pourpres. La seconde préfère les climats plus frais des altitudes élevées et donne des fruits jaunes de plus grande taille. Ce genre botanique suscite beaucoup d’intérêt chez les jardiniers amateurs. La plupart de ses fleurs sont spectaculaires et le port grimpant de la plante recouvre les tonnelles de jardin de son abondant feuillage.

    Les principaux pays producteurs de fruits de la passion sont le Brésil, la Colombie, l’Équateur, le Pérou et l’Indonésie. La majorité des fruits frais sont consommés sur place. Le jus concentréconstitue l’essentiel des exportations.

    Un symbolisme chargé

    Le nom de cette plante fait directement référence à la Passion du Christ. Les religieux qui l’ont aperçue pour la première fois en Amérique du Sud ont vu, dans la fleur, le symbole des dernières heures de la vie de Jésus. La couronne avec ses pointes hérissées représenterait la couronne d’épines. Les 3 styles seraient les clous qui ont servi à la crucifixion. Les 3 étamines seraient les plaies. Les 5 pétales et les 5 sépalesreprésenteraient les apôtres, excluant Judas qui avait trahi le Christ et Pierre qui l’avait renié. Enfin, les vrilles qui permettent à la vigne de grimper rappelleraient les fouets.

    Jardinage biologique

    Avec un peu de chance et une bonne protection pendant l’hiver sous la forme d’un paillis, on pourra faire pousser l’espèce P. incarnata dans le sud du Québec. Au pire, on aura de très belles fleurs mauves, au mieux des fruits, petits mais délicieux. Une haie de conifères plantée à l’ouest et au nord contribuera à la protéger davantage.

    Comme il s’agit d’une plante grimpante, il faut lui fournir un support solide (poteau, perches de bois, tonnelle). Les tiges mourront probablement tard à l’automne, mais il y a des chances que les racines survivent et donnent naissance à de nouvelles pousses l’été suivant.

     

    Pour ce qui est de l’espèce P. edulis, il faudra se contenter de la cultiver en pot (d’environ 30 cm de diamètre), car elle exige des températures plus douces. On sortira le pot durant l’été et on le rentrera à l’automne avant les premières gelées. On peut prélever les graines sur un fruit du commerce et les semer après les avoir débarrassées de leur enveloppe gélatineuse. Ne recouvrez que d’une très fine couche de terreau, car la graine a besoin de lumière pour germer. La germination devrait avoir lieu au bout de 3 ou 4 semaines.

    Des fleurs superbes
    De nombreuses espèces de passiflore peuvent être cultivées à l’intérieur pour leurs fleurs qui sont toutes plus splendides les unes que les autres.

    Taillez la plante au printemps pour faciliter son déménagement de l’intérieur vers l’extérieur, mais aussi pour permettre la floraison et la fructification, qui se produisent sur les pousses de l’année.

    Engraissez régulièrement la plante avec de l’extrait d’algues et de poisson.

    On obtiendra des fruits plus gros si l’on pollinise la plante en transférant le pollen d’une fleur à une autre à l’aide d’un pinceau d’artiste.

    Il est préférable de ne cueillir que les fruits très mûrs, c’est-à-dire lorsqu’ils sont sur le point de tomber. On peut mettre un filet pour les recueillir et éviter qu’ils ne s’abîment en tombant.

    Écologie et environnement

    Pour se défendre contre les insectes prédateurs, la passiflore a recours à diverses stratégies. L’une d’entre elles consiste à sécréter des hétérosides cyanogénétiques qui, lorsque les larves d’insectes mangent les feuilles de la plante, se transforment en acide cyanhydrique, un composé très toxique. Mais le papillon héliconius, qui tire sa source exclusive de nourriture de la passiflore, a réussi à contourner le problème. Il a mis au point, au fil des millénaires de l’évolution, une stratégie assez complexe, permettant à ses larves de métaboliser les hétérosides cyanogénétiques de façon à les rendre inoffensifs. Elles peuvent donc grignoter en toute tranquillité les feuilles d’une plante qui constituerait un poison violent pour tout autre insecte.

     

    Qu’à cela ne tienne, la passiflore a mis au point une autre stratégie pour combattre spécifiquement les larves de l’héliconius. Grâce à de petites glandes appelées « nectaires » et situées sur ses tiges et ses feuilles, elle sécrète un nectar dont se délectent les fourmis. Ces dernières sont également le principal prédateur des héliconius!

    Des chercheurs de l’Université Stanford ont découvert que le recours aux insecticides chimiquesdans la lutte contre les larves de l’héliconius était non seulement inefficace, mais semblait paradoxalement contribuer à leur multiplication. Une étude plus poussée des moeurs de ces insectes a permis d’observer que leur longue fréquentation des poisons végétaux leur permettait d’acquérir rapidement une résistance aux poisons chimiques. Les fourmis, quant à elles, succombaient beaucoup plus facilement à ces insecticides. Autrement dit, les insecticides chimiques avaient l’effet exactement contraire à celui attendu : il tuait les fourmis prédatrices sans éliminer les larves d’héliconius.

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Trucs & Astuces De Grand-Mère...

     

    Santé, Beauté, Cuisine, Entretien, Jardinage...

    Bricolage...Extraits du livre De Lydia Mammar...

    *********************

    Soulager Les Yeux Fatigués...

     

    Trucs & Astuces De Grand-Mère...  Santé, Beauté, Cuisine, Entretien, Jardinage...   De Lydia Mammar...

    Les yeux qui piquent à cause des allergies ou...

    D'un gros rhume des foins ont besoin de douceur.

    Pour les soulager efficacement, faire bouillir 500 ml (2 tasses) d'eau...

    Et y ajouter environ 40g (61/2c. à soupe) de fleur de camomille séchées. 

    Laisser refroidir, filtrer et utiliser en compresses...

    Sur les yeux au moins un quart d'heure...

    Soulager Une Douleur À L'oreille...

    Trucs & Astuces De Grand-Mère...  Santé, Beauté, Cuisine, Entretien, Jardinage...   De Lydia Mammar...

     

    Pour soulager cette oreille douloureuse, on pourrait être tenté de boire du rhum...

    Histoire d'oublier, alors qu'il est préférable de placer dans l'oreille...

    Une boule d'ouate imbibée de rhum...

    La douleur s'atténuera sensiblement.

    En l'absence de rhum, imbiber la ouate d'un peu d'olive chauffée...

    Soulager Une Brûlure...

    Trucs & Astuces De Grand-Mère...  Santé, Beauté, Cuisine, Entretien, Jardinage...   De Lydia Mammar...

    Pour soulager une brûlure, l'idéal est d'avoir un plant d'aloès sous la main.

    Il suffit alors d'en couper une feuille, de l'ouvrir...

    Et de frotter la zone brûlée avec la pulpe qui sort de la feuille.

    En l'absence de cette plante miraculeuse, apposer sur la brûlure...

    Un linge humide rempli de pulpe de pomme de terre...

    Ou faire couler de l'eau bien froide sur la brûlure...

    Pendant au moins 10 minutes et faire suivre...

    D'une application de miel...

    Soulager Un Torticolis...

    Trucs & Astuces De Grand-Mère...  Santé, Beauté, Cuisine, Entretien, Jardinage...   De Lydia Mammar...

    Le cou qui coince ? Inutile de se prendre la tête ! 

    Commencer par réchauffer le cou avec un séchoir à cheveux.

    Puis masser avec de l'huile camphrée additionnée...

    D'une gousse d'ail pilée...

    Stopper Une Petite Hémorragie..

    Trucs & Astuces De Grand-Mère...  Santé, Beauté, Cuisine, Entretien, Jardinage...   De Lydia Mammar...

    Pour arrêter le saignement d'une petite coupure...

    Saupoudrer la plaie de poivre : ça ne pique pas et l'effet est instantané !

    Faire Disparaître Un point De Côté...

    Trucs & Astuces De Grand-Mère...  Santé, Beauté, Cuisine, Entretien, Jardinage...   De Lydia Mammar...

    Le point de côté peut disparaître aussi vite qu'il est apparu, à condition d'effectuer la manoeuvre suivante..

    Pencher le buste en avant, le plus bas possible, souffler...

    En vidant tout l'air du ventre et rester quelques secondes...

    Dans cette position, Au rancart, le point de côté !!!

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Fibromyalgie : un mal bien réel..

    ***********

    La fibromyalgie, longtemps étiquetée maladie imaginaire, ne l’est pas. Le Pr Françoise Laroche, rhumatologue, responsable du centre de la douleur de l’hôpital Saint-Antoine, Paris XIIe. décode ce syndrome douloureux, chronique et diffus. 

     *******************

    Qu’est-ce que la fibromyalgie ?

     

    Pr Françoise Laroche. C’est un ensemble de symptômes douloureux, touchant l’appareil locomoteur de façon diffuse, qui persiste depuis au moins trois mois, d’évolution chronique. Aucune lésion organique n’est pour autant détectable, comme dans les affections longue durée. L’imagerie et la biologie sont normales, ce qui a longtemps conduit à mettre ce syndrome sur le compte d’un mauvais état psychologique ou d’une maladie imaginaire. La fibromyalgie a été reconnue “maladie” par l’OMS en 1992, par la Haute Autorité de santé (HAS) et l’Assurance maladie en 2017.

     

    Quelle est sa fréquence en France ?

     

    1,6 % de la population est touchée, les femmes sept à dix fois plus que les hommes. L’âge moyen de survenue se situe entre 40 et 50 ans. Près de 30 % des formes sont sévères. Des facteurs peuvent la favoriser : une prédisposition génétique, une baisse des œstrogènes, une situation psychologique fragile (troubles anxieux, dépression), parfois un traumatisme. Des événements de vie difficiles (professionnels, de santé ou autres) ou un grand stress peuvent être des déclencheurs ; la non-reconnaissance de la plainte et le surmenage sont des facteurs d’entretien.

     

    Quels signes la caractérisent ? 

    1. Les douleurs : bien réelles, elles intéressent les insertions tendineuses, les muscles et/ou leurs enveloppes (aponévroses ou fascias). Elles évoluent par poussées sur un fond quasi permanent, sont volontiers migratrices, touchent souvent les régions du cou, des lombes, des coudes et des genoux. Quand on demande au patient de montrer sur un dessin les zones douloureuses, celles-ci doivent concerner au moins 4/5 du corps et quatre à six sites. L’examen clinique vérifie l’absence de pathologies lésionnelles (gonflement d’une articulation, lésion ligamentaire, musculaire ou cutanée). 2. Les troubles du sommeil : ils sont constants avec une sensation de réveil “non reposé”. 3. La fatigue, avec perte de concentration, de mémoire, de l’attention : souvent accompagnée d’acouphènes, de céphalées de tension, de troubles digestifs et/ou urinaires fonctionnels. S’il le faut, des examens complémentaires élimineront d’autres maladies (polyarthrite rhumatoïde, lupus, hypothyroïdie…), parfois associées.

    La prise en charge est pluridisciplinaire.

    A-t-on une idée du mécanisme sous-jacent ?

    Oui. Il s’agit d’anomalies de modulation de la douleur objectivables en imagerie grâce à l’IRM fonctionnelle, notamment. Les zones du cerveau qui contrôlent les aspects corporels, cognitifs et émotionnels de la douleur sont déréglées, ce qui entraîne la défaillance des voies nerveuses chargées d’inhiber la douleur. Il en résulte des seuils de tolérance à la douleur anormalement bas.

     

    En quoi consiste la prise en charge ?

    1. Annoncer le diagnostic et expliquer la maladie par des moyens écrits (brochure dédiée, visite du site reseau-lcd.org) est capital. 2. Les traitements non médicamenteux sont privilégiés, surtout les exercices physiques d’aérobie réguliers, doux, fractionnés, personnalisés (marche, vélo, natation, aquagym…) et les disciplines facilitant la gestion du stress (tai-chi, qi gong, yoga, méditation de pleine conscience). 3. Un soutien psychologique est utile en cas de dépression, de troubles anxieux et de difficultés à faire face. 4. Des médicaments sont utiles. Les antalgiques classiques type paracétamol sont peu efficaces sauf en prévention d’une douleur attendue. Certains antidépresseurs et antiépileptiques le sont sur le plan antalgique. La prise en charge est pluridisciplinaire. A moins de ne rien faire, l’évolution naturelle n’est pas l’aggravation. Si on agit, on peut espérer avoir une vie satisfaisante au prix de quelques adaptations.

     

    Paris Match | Publié le 03/01/2019 à 12h44,

    Par le Dr Philippe Gorny.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La Cataracte -

    Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

     

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    ce que la cataracte?

    Qui peut développer la cataracte?

    Quels sont les facteurs de risque?

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    sont les symptômes de la cataracte?

    Comment prévenir la cataracte?

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Une personne sur cinq en est atteinte après 65 ans et près d’une personne sur trois après 85 ans.

    1-  Qu'est-ce Que La Cataracte ?

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    La cataracte est une maladie de l’œil qui se définit par l’opacification du cristallin, la lentille de l’œil. 

    Elle est provoquée par une accumulation de protéines dégénérées en raison d’un excès de radicaux libres...

    Et se manifeste habituellement à partir de l’âge de 55 ans.  top

    2-   Qui Peut Développer La Cataracte ?

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Pour les aînés, des suppléments peuvent améliorer leur santé.

    Sélection du Reader's Digest

    Une personne sur cinq en est atteinte après 65 ans et près d’une personne sur trois après 85 ans.

    Cependant, la cataracte peut se développer chez les enfants ou les jeunes adultes ...

    En association avec des maladies fœtales (rubéole, syphilis, toxoplasmose)

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Ou autres (trisomie 21, eczéma chronique généralisé, etc.), ou par suite d’une corticothérapie prolongée.   top

    3-   Quels Sont Les Facteurs De Risque ?

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Les facteurs de risque liés à la cataracte sont...

    L’âge

    L’hérédité

    lL’exposition prolongée au soleil

    La malnutrition

    L’excès de gras ou de sucre raffiné

    Le diabète

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    La déshydratation

    Le tabagisme

    Les maladies cardiovasculaires

    La consommation d’alcool ainsi que les accidents.

    top

    4-   Quels Sont Les Symptômes De La Cataracte ?

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    La vision embrouillée, la baisse progressive de la vue, l’hypersensibilité à la lumière ou le besoin additionnel de lumière pour la lecture, la difficulté de conduire la nuit, la myopie accrue et le blanchissement de la pupille sont les symptômes de cataracte les plus fréquents. 

    Lorsque la cataracte commence à se développer, la baisse progressive de la vue coïncide avec l’apparition d’une myopie, faisant en sorte que les gens qui devaient porter des lunettes pour lire (à cause d’une presbytie) n’en ont plus besoin pendant un certain temps.

    La chirurgie est le seul traitement possible pour la cataracte avancée. Par contre, plusieurs facteurs peuvent ralentir la progression de la maladie ou même prévenir son apparition.
    top

    5-   Comment Prévenir La Cataracte ?

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    1) La protection des yeux contre les rayons ultraviolets

    Prévenez la dégénérescence de vos yeux en évitant leur exposition prolongée au soleil et autres sources de lumière vive.

    Portez des lunettes de soleil principalement à l’aube ou au crépuscule..

    Lors de la conduite de véhicules et près de l’eau ou de la neige afin de vous protéger des reflets éblouissants du soleil.

    La neige poudreuse réfléchit 85 % des rayons UV, contre seulement 20 % pour le sable des plages.

    1)  L’hydratation

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Buvez de 6 à 8 verres d’eau par jour, ou plus si vous êtes actif. Les yeux sont particulièrement sensibles à la déshydratation, ce qui réduit leur résistance face aux radicaux libres.

    2) Éviter Les Substances Toxiques

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Évitez le tabagisme et limitez votre consommation d’alcool. La fumée de cigarette est une source abondante de toxines et contribue à la multiplication des radicaux libres. L’alcool diminue les fonctions éliminatoires du foie et déshydrate l’organisme.

    Une petite cure du foie et des reins à l’aide d’un produit à base de plantes comme Boldocynara d’A.Vogel peut aider à augmenter les fonctions de détoxication de ces organes émonctoires.

    Il faut toutefois éviter ce genre de cure en cas de grossesse ou de prise de certains médicaments.

    3) Une Alimentation Saine & Équilibrée, À Heures Régulières..

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Évitez le sucre raffiné, contrôlez la glycémie et évitez les mauvais gras, surtout de type trans.

    Les yeux sont particulièrement sensibles aux fluctuations du taux de sucre sanguin.

    De plus, les excédents de sucre se transforment en mauvais gras, ce qui contribue au développement de radicaux libres.

    Alors, mangez des aliments naturels, sans sucre ajouté, comme le beurre d’arachide ou d’amande Natur®.

    L’ajout d’un supplément tel VegOmega-3 d’A.Vogel, une source d’oméga-3 d'origine végétale de très haute qualité, peut aider à contrebalancer...

    Les effets nocifs des mauvais gras ainsi qu’à contrôler les processus inflammatoires dans le corps (l’inflammation est souvent suivie d’une augmentation de radicaux libres).

    4) L’ajout D’antioxydants Au Protocole De Suppléments Afin De Diminuer Les Effets Nocifs Associés Aux Radicaux Libres

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Parmi ceux-ci, il y a l'épinard. C'est un légume vert foncé rempli de vitamine A ainsi que d'autres nutriments qui peuvent améliorer votre vision...

    Vitamine A : 10 0000 UI et bêta-carotène : 30 000 UI par jour. Évitez les fortes doses de bêta-carotène si vous fumez ou êtes enceinte.

    La lutéine1 et la zéaxanthine sont des caroténoïdes qui ont des propriétés antioxydantes en plus de filtrer la lumière bleue, une source d’agression des photorécepteurs de l’œil. Ces caroténoïdes sont une composante du cristallin, du pigment maculaire, du corps ciliaire et de l’ensemble de la rétine.

    Entre 5 et 6 mg par jour sont recommandés pour la prévention de la cataracte.

    Les aliments les plus riches en lutéine et en zéaxanthine sont les légumes verts comme le chou, l’épinard, la laitue, le brocoli, les courges et les pois verts.

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Une digestion saine est le secret de la bonne santé et du corps en forme. Cela nécessite le bon fonctionnement des organes liés à la digestion. Le foie a un rôle très important dans la...

    La lutéine et la zéaxanthine ne peuvent pas être fabriquées par le corps; les sources alimentaires demeurent la meilleure façon de les acquérir.

    Vitamine C et bioflavonoïdes : 500 à 1000 mg par jour. Les bioflavonoïdes devraient être pris en association avec la vitamine C afin d’accroître l’assimilation de ces deux nutriments.

    Les recherches démontrent que la vitamine C est 30 à 50 fois plus présente dans l’humeur aqueuse de l’œil que dans le sang

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Nettoyer le foie est devenue un geste très régulier ce dernier temps.

    En effet, les aliments transformés que nous consommons aujourd’hui contiennent des produits chimiques &  néfastes,

    Vitamine E (tocophérols mixtes) : 200 à 600 UI par jour. Évitez les fortes doses si vous prenez des anticoagulants.

    Autres sources d’antioxydants : baies de cassis, pycnogénol, graines de pépins de raisin, quercétine, cystéine et superoxyde dismutase

    5) Autres Éléments Nutritifs Ou Plantes Utiles

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Un extrait naturel de ce fruit exotique accélère la dissolution des calculs rénaux, ces petits cailloux responsables des coliques néphrétiques.

    Le zinc. Ce minéral est indispensable au métabolisme de la provitamine A et il est un inhibiteur de la dégénérescence maculaire.

    Jus Biotta. Que ce soit le jus de carotte, riche en vitamine A, ou le jus de légumes Breuss, riche en antioxydants, tous sont d’excellents compléments d’un régime alimentaire sain.

    A.Vogel offre le produit Vision Claire, un supplément qui réunit un ensemble d’antioxydants et de nutriments hors pair afin d’améliorer l’acuité visuelle, faciliter la vision nocturne et prévenir sinon ralentir le développement des cataractes.

    6) Autres Recommandations

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Avouons-le, la nature est très généreuse et elle ne cesse de nous surprendre et nous émerveiller avec ses aliments et leurs bienfaits sur notre santé. Le Guanabana, appelé aussi corossol...

    L’activité physique et la méditation aident à oxygéner le corps, à réduire le stress et à éliminer les toxines tout en fortifiant le corps en général.

    La Cataracte -  Par Julie Barbeau Capruciu, B.A. NDA -

    Ce plan de haute qualité Rights Managed HD sur Marché / Halle de Marché / Jérusalem / Israël est prêt pour l'octroi de licences et téléchargement. (Artichaut De Tudela) .

    Souvenez-vous que toutes les habitudes de vie qui optimisent la santé en général peuvent en même temps améliorer la santé des yeux.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage

    Par Catherine DelvauxDu Magazine Détente jardin

    ***********

    L’arrosage est la clé du succès en été. Encore faut-il savoir le doser, le répartir, le moduler... et cela ne coule pas forcément de source !

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    En Cas De Canicule, Mieux Vaut Arroser Beaucoup & Rarement...

    Vrai

    Mieux vaut arroser longuement une fois par semaine qu’un petit peu tous les jours.
 En effet, si seuls quelques centimètres de terre sont humides, les racines se développent en surface et ne plongent pas en profondeur.

    En cas de véritable sécheresse, durant votre absence par exemple, les plantes n’auront aucune ressource pour survivre.

    Alors que si on laisse la terre humide en profondeur, une sécheresse de surface n’a aucune incidence grave sur les plantes.

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    L’arrosage lessive le terreau des jardinières

    VRAI

    Toute l’eau qui traverse le terreau et ressort par le trou de drainage pour se retrouver dans la soucoupe est chargée en éléments minéraux dissous.

    Et c’est autant que 
la plante n’absorbera pas.
Il ne faut donc pas, en croyant bien faire, noyer les jardinières sous les arrosages.

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Le moyen le plus économique est l’asperseur

    Faux

    Arroser par aspersion n’est pas le moyen le plus efficace pour économiser l’eau, surtout les jours de grande chaleur.

    En effet, une partie de celle-ci s’évapore avant de toucher le sol, une autre partie est déposée au petit bonheur à des endroits où on n’arroserait normalement pas, et une autre enfin atterrit sur les feuilles d’où elle s’évapore aussitôt.

    Un paillage = 4 arrosages

    Vrai

    Le paillage, qu’il soit organique ou minéral, agit comme une couverture de protection.

    Des expériences ont montré que l’on pouvait diviser par quatre la quantité d’eau apportée en été.

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Il faut arroser plus quand
 il vente...

    Vrai

    Le vent dessèche les plantes plus que la chaleur, même si certaines ont des mécanismes de protection très efficaces (fermetures des « pores » des feuilles par exemple).

    Il faut donc toujours arroser le soir après une journée venteuse.

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    L’eau froide arrête la croissance des végétaux

    Faux

    Un arrosage à l’eau froide ne stoppe pas la croissance des végétaux.


    Tout au plus peut-elle leur faire
 marquer un tout petit temps d’arrêt, si elle est très froide et si les plantes sont d’origine tropicale. 


    Une exception cependant pour les plantes du bassin ou celles de l’aquarium.

    Il faut arroser en fonction de sa terre

    Vrai

    Une terre sableuse ne retient pas l’eau, car elle est fine, légère, meuble, et contient peu d’argile.

    Si on apporte trop d’eau, celle-ci file directement dans le sous-sol. Il faut donc arroser plus souvent qu’en terre argileuse, et moins à la fois, puisqu’elle n’a aucune capacité de stockage.

    En revanche, avec une terre argileuse, aucune goutte n’est perdue, elle restituera toute l’eau sur une longue période.

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Le goutte-à-goutte consomme beaucoup d’eau

    Faux

    Ce système consomme bien moins d’eau que le tuyau ou l’asperseur.

    On peut même doser son débit en choisissant des goutteurs adaptés, entre 1 l et 10 l/heure.

    De plus, on peut placer les goutteurs à l’endroit exact des plantes, sans perdre de l’eau en arrosant des endroits nus.

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Une fois en terre,
 les plantes demandent autant d’eau qu’en pot

    Vrai

    Mais seulement la première année, car le trou de plantation n’est en général guère plus grand que celui de la motte, et les racines n’ont encore pas eu le temps d’aller explorer des zones plus humides.

    La première année, la plante se comporte donc exactement comme si elle était en pot et il faut l’arroser en conséquence, au moins une à deux fois par semaine au cours de l’été.

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Le Vrai-Faux Du Jardin Au PrintempsPar Catherine DelvauxDu Magazine Détente Jardin

    Alternance de neige, de pluie, de gel et de dégel… nos jardins ont souffert cet hiver ?

    Au printemps,  il est temps de les remettre sur pied. Mais pas n’importe comment. Quelques idées reçues qu'il faut combattre.

    La Phormium Peut Survivre Au Gel

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Vrai

    Les phormiums peuvent résister à -5 °C s’ils sont plantés dans un sol très drainant, par exemple sableux, et s’il n’a pas plu avant le gel.

    De plus, si la plante est abritée par une haie ou des plantes plus hautes et si le gel vient (et repart) doucement, on peut conserver son phormium.

    Les Lauriers-Roses Qui Ont Gelé Ne Repartent Jamais

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Faux

    Si le gel a des conséquences visuellement spectaculaires sur le feuillage des plantes persistantes, la partie racinaire est souvent intacte.

    La première chose à faire est donc de ne rien couper dans 
la précipitation, sous prétexte que l’on a envie de neuf !

    Le témoignage de Catherine Delvaux ...

    Rédactrice en chef de Détente jardin...

    Un laurier-rose qui avait gelé durant l’hiver 2001-2002 (-12 °C) avait totalement noirci.

    J’ai attendu le mois d’avril pour le couper en partie, ne laissant que les tiges restées vertes, et je l’ai rempoté.

    Il est reparti timidement en juin, puis ensuite très vigoureusement...

    J’ai ensuite coupé au fur et à mesure toutes les tiges anciennes. Il a complètement récupéré.

    Mais les années suivantes, j’y ai fait très attention, car je savais qu’il n’aurait pas la force de supporter un deuxième gel et un autre départ deux années de suite.

    Le Gel Tue Les Bambous...

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Faux

    La plupart des bambous vendus chez nous sont rustiques
et capables de supporter jusqu’à -20 °C et en dessous.

    Pour qu’ils repartent, il suffit de couper les chaumes secs et d’attendre.

    Chaque année, le bambou développe de nouvelles cannes qui sortent de terre entre avril et juillet.

    Tout Arbuste Qui N'a Pas Sorti Ses Feuilles Avant Fin Avril Est Mort

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Faux

    Certains arbres ou arbustes démarrent si tard qu’ils donnent l’impression d’être morts.

    C’est le cas, entre autres, de l’Hibiscus syriacus (l’althéa, photo) et du catalpa.

    Quand on n’est pas sûr, il vaut mieux gratter l’écorce : vert, la plante est vivante ; brun, la branche est morte.

    Recommencez à gratter l’écorce plus bas, jusqu’à trouver du vert.

    Il Faut Tailler Court La Jeune Haie D'arbuste Qui A Souffert

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Vrai

    La retailler à 30 cm du sol lui permet de se ramifier et de devenir dense très rapidement.

    Il faut en parallèle soutenir la croissance par des apports d’engrais pour arbustes en avril-mai et
des arrosages espacés mais abondants s’il ne pleut pas.

    Mettre De L'engrais Azoté Fait Repartir La Pelouse

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Faux

    Pas la peine de mettre de l’engrais sur la pelouse en mars-avril. De toute façon, à cette époque de l’année, elle va reverdir.

    Il faut plutôt la scarifier, pour la débarrasser de la mousse qui l’empêche de respirer, ressemer partiellement si vous trouvez qu’elle est trop éclaircie,
 et terreauter ensuite.

    Il est important, après ces deux opérations, de passer
le rouleau. La pelouse reverdira alors naturellement.

    Si vraiment vous devez mettre de l’engrais, faites-le plutôt en septembre, quand la pelouse repart après la dormance estivale, pour qu’elle emmagasine de l’énergie avant l’hiver.

    Les Voiles D'hivernage Doivent Être Ouverts De Temps En Temps

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Vrai

    L’un des dangers qui menacent les plantes emmitouflées en hiver,
c’est l’humidité : elle entraîne
 le pourrissement, surtout sur les plantes à feuillage persistant.

    Lors des journées de redoux, de plus en plus nombreuses en mars et avril, il faut absolument ouvrir les protections mises en place, pour laisser respirer la plante.

    Il est indispensable de surveiller la météo et de refermer les voiles d’hivernage quand les températures nocturnes baissent.

    Il Faut Attendre Pour Ressemer Le Gazon

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Vrai

    Il vaut mieux ressemer quand la terre est chaude et que les graines démarrent vite (avec une levée dans la semaine).

    Sinon, elles restent intactes en terre et les oiseaux, toujours affamés en cette période de l’année, n’en font qu’une becquée.

    L’idéal est de semer entre la mi-avril et la fin mai. De toute façon, le gazon pousse très vite en cette saison et rattrape le temps perdu.

    Les Plantes Qui Ont Souffert Ont Besoin D'engrais

    Vrai-Faux...Les Idées Reçues Sur L’arrosage  Par Catherine Delvaux

    Faux

    Une plante affaiblie n’est pas en mesure d’absorber tout de suite de l’engrais. Il faut commencer par 
la tailler jusqu’au bois vert, ôter le bois mort.

    Ensuite biner au pied, bien arroser, apporter une bonne couche
 de compost mûr. Et surtout laisser
la plante reprendre des forces.

    Elle va finir par sortir de nouveaux rameaux, de nouvelles feuilles.

    Il sera toujours temps de lui apporter de l’engrais quand toutes les feuilles seront sorties, vers la mi-juin.

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique