• Etiquetage sur les Fruits :

     

     Retenez "code à 5 chiffres et commençant par le chiffre 9" 

     

     Voici ce que les étiquettes sur vos fruits signifient : faites attention Lorsque vous achetez des fruits, vous avez sûrement remarqué les étiquettes dessus et vous êtes demandé ce qu’elles signifiaient.

     

    1- Si l'étiquette comporte 4 chiffres commençant par 3 ou 4 cela signifie :que le fruit a été cultivé en culture intensive, à savoir avec des engrais chimiques.

    2- Si le produit dispose de 5 chiffres, commençant avec le numéro 9, cela signifie : que le produit a été cultivé de façon traditionnelle, sans pesticides et  sans fumier.

     

    Ceci est le meilleur produit.

     

    3- Si le produit dispose de 5 chiffres, dont le premier numéro est de 8 : le produit a été génétiquement modifiée, vous devez donc l’éviter.

     

    Par conséquent, soyez extrêmement prudent lorsque vous achetez vos produits la prochaine fois que vous ferez des courses !

    Etiquetage sur les Fruits :

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le café en capsule double la quantité de furane ingéré, un cancérigène pour le foie

    Le café fait à l’aide de capsules contient plus de furane, un cancérigène, que le café fait à l’aide d’une cafetière classique montre une étude réalisée par des scientifiques espagnols de l’université de Barcelone.

    Le furane est une substance organique volatile et lipophile, et est utilisé comme produit intermédiaire dans l’industrie chimique, notamment comme solvant pour les résines, lors de la production de laques, et comme agglomérant dans la fonderie. Le furane est également présent dans un large éventail de denrées alimentaires, telles que le café, le pain, la bière, les plats préparés, les sauces et soupes, et en particulier dans les aliments emballés dans des conserves ou des bocaux, parmi lesquels les aliments pour bébés et différentes sortes de légumes. Un rapport de l’EFSA est paru récemment avec des résultats recueillis entre 2004 et 2009 dans 14 Etats membres (EFSA, 2009). La moyenne de la teneur en furane variait de 6 μg/kg pour la bière et le jus de fruits à 2272 μg/kg pour les grains de café torréfiés. La toxicité du furane concerne en premier lieu le foie après ingestion par voie orale. L’exposition au furane provoque chez les animaux de laboratoire des leucémies mononucléaires (rats), des cholangiocarcinomes (rats) et des adénomes/carcinomes hépatocellulaires(rats et souris). Le furane est probablement également cancérogène pour l’homme, et ce sans doute par le biais d’un mécanisme génotoxique. Cependant, une toxicité chronique avec prolifération cellulaire secondaire pourrait indirectement accélérer la réaction tumorale (EFSA, 2004). Le café contribuerait le plus à l’exposition des adultes via l’alimentation (Morehouse et al., 2008)

    L’évaluation de la toxicité du furane est encore incomplète. Il n’y a pas de données disponibles quant à sa toxicité au niveau de la reproduction et du développement. Il n’existe pas non plus d’études menées chez l’homme (EFSA, 2004).

    L’étude publiée dans la revue Journal Food Chemistry, révèle que la teneur en furane retrouvée dans un expresso  (43‐146 nanograms/mililitre)  est sensiblement supérieure à celle retrouvée dans un café réalisé à l’aide d’une cafetière classique à partir de café moulu, qu’il s’agisse de café normalement caféiné (20‐78 ng/ml) ou décaféiné (14‐65 ng/ml).

    Mais, les scientifiques retrouvent des taux de furane 2 fois plus élevés dans les cafés réalisés avec des capsules (117‐244 ng/ml). En fait, ce taux de furane élevé est lié au fait que les capsules, hermétiquement fermées, empêchent l’évaporation du furane lorsque le café entre en contact avec l’eau chaude à haute pression. Plus le temps de passage du café  et son exposition à l’air sont prolongés, plus le furane a le temps de s’évaporer, ce qui n’est pas le cas lors de l’utilisation des capsules.

    Cependant, selon les scientifiques, la quantité ingérée de furane ne serait pas toxique pour l’organisme. Pour atteindre le niveau de toxicité, il faudrait consommer 20 cafés réalisés à partir de capsules ou 30 expressos. Notons pourtant, que selon l’EFSA, du fait que la cancérogénicité induite par le furane est probablement la conséquence d’un mécanisme génotoxique (action directe sur les gènes des cellules), aucune valeur seuil ne peut être établie pour le furane (EFSA, 2004).

    Source

    Occurrence of furan in coffee from Spanish market: Contribution of brewing and roas
    M.S. Altaki, F.J. Santos, M.T. Galceran
    Food Chemistry, 2011; 126 (4): 1527

    Crédit Photo Creative Commons by Joe Shlabotnik

     
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Comment les vaches chinoises ont produit de nouvelles « super-bactéries » qui peuvent tous nous tuer

    vaches-bacteries

    Selon une étude, plus de la moitié de la consommation d’antibiotiques en Chine est pour le bétail. En jeu, un nouveau gène, MCR-1. Ce gène est apparu dans des plasmides, ce qui lui permet de se répandre très facilement de bactérie en bactérie.

    Les antibiotiques sont peut être l’innovation médicale la plus importante des 100 dernières années. Il y a cent ans, le seul remède connu contre la tuberculose, une maladie endémique, était le repos. Sans les antibiotiques, la tuberculose et de nombreuses autres maladies très graves continueraient de nous décimer ; sans les antibiotiques, la moindre infection pourrait être fatale.

    Ce qui explique que de plus en plus de responsables de la santé s’inquiètent du phénomène de la résistance bactérienne. C’est le mécanisme sans pitié de l’évolution : au fur et à mesure que les bactéries sont bombardées d’antibiotiques, les souches évoluent et deviennent résistantes. On voit de plus en plus l’émergence de ce qu’on appelle des « super-bactéries » qu’aucun antibiotique ne peut combattre. Et l’évolution est rapide : un responsable hospitalier déclare découvrir plusieurs cas par mois, alors qu’il y a cinq ans ils étaient « aussi rares que des poules avec des dents. »

    En cause, la sur-utilisation des antibiotiques. Plus on utilise des antibiotiques, plus on accélère le phénomène d’évolution des bactéries. Et la dernière souche d’antibiotiques découverte le fut avant les années 1980.

    Mais ce qu’on utilise le plus, ce n’est pas les antibiotiques humains. Dans l’agriculture industrielle, on injecte le bétail de nombreux antibiotiques car leurs conditions d’élevage, en surpeuplement, favorise l’émergence des maladies. Conditions idéales pour l’émergence de « super-bactéries », qui peuvent ensuite passer à l’homme. En Europe, l’utilisation non-médicale des antibiotiques sur le bétail est interdite depuis des années, (…)

    lire la suite sur Atlantico

    Publié le 30 novembre, 2015 dans Animaux, Chine, Société & Culture.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Haïti: L’ONU reconnait sa responsabilité dans l’épidémie de choléra

    ***

    L’organisation internationale était accusée depuis plusieurs années d’avoir importé par négligence la bactérie mortelle qui sévit en Haïti depuis le séisme de 2011.

     

    HAÏTI. Il aura fallu 6 ans à l’ONU avant de reconnaître son implication dans l’épidémie de choléra qui a fait près 10.000 morts en Haïti depuis 2011. L’organisation internationale est accusée depuis plusieurs années d’avoir importé par négligence la bactérie mortelle alors qu’elle avait disparu depuis longtemps d’Haïti. La décision de l’ONU a en tout cas été saluée par les avocats des victimes qui continuent de militer pour le paiement de réparations financières aux familles des près de 10.000 personnes mortes ces six dernières années. « Au cours de l’année écoulée, l’ONU a acquis la conviction qu’il est nécessaire de faire beaucoup plus en ce qui concerne sa propre implication dans le foyer initial et les souffrances des personnes touchées par le choléra » en Haïti, a indiqué jeudi 18 août 2016 à l’AFP le porte-parole adjoint des Nations unies, Farhan Haq. Ce dernier a précisé que le nouveau plan d’action de l’organisation « sera présenté au public dans les deux prochains mois, une fois qu’il aura été entièrement élaboré, en accord avec les autorités haïtiennes, et discuté avec les États membres ». « Victoire pour le peuple », a réagit Mario Joseph, à la tête du bureau des avocats internationaux. « Ceci est une grande victoire pour les milliers d’Haïtiens qui se sont mobilisés pour la justice, qui ont écrit à l’ONU et porté plainte contre l’organisation », a-t-il ajouté dans un communiqué.

    Publié le 19 août, 2016 dans ONU, Santé, Société & Culture.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire