• Télécharger

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Télécharger 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Télécharger 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sois heureux de ce que le ciel t‘accorde,

    Certains n’ont pas autant de miséricordes.

    Ami, si tu te lèves le matin en bonne santé,

    Que tu n’as pas la solitude ou l’horreur de la torture à affronter,

    C’est que tu as plus de chance que des millions d’humains

    Qui ne connaitront jamais demain.

    Le soleil c’est vrai se lève pour tout le monde,

    Pourtant combien chaque jour font cette prière.

    Tous ont droit au bonheur sur la terre,

    Que leur peau soit brune ou blonde,

    Simplement pour gouter à la liberté,

    Avoir un toit pour dormir et de quoi manger.

    Si tu connais l’amour et l’harmonie chaque matin,

    Dans le partage d’une vie au quotidien,

    Tu as plus de chance que bien des humains,

    Qui errent toute une vie afin de trouver le bon chemin.

                                               Claudie

    @copyright Claudie

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • RÉALITÉ OU PAS

     

    Que dire des écrits
    Que dire des poèmes
    Parfois réalistes
    Parfois inventés
    Parfois irréalistes
    Les poèmes parfois sont fictions
    Mais la réalité peut devenir poème
    Mon plus beau poème en ce moment
    Il est pour vous tous
    En ces merveilleux instants
    Des instants de partages
    Des instants d'émotions
    De tendresse, de joie, d'amour
    @copyright Théma

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le temps est court

    Fais moi la courCaresse mes jours

    Par des mots fous
    Le temps fuitFais de mes nuits

    Un rêve de foliesD'amour à vie
    Le temps est chagrin

    Fait de mes matinsLe plus joli refrain

    Remplit de câlins
    Pour l'éternité
    Grise moi de tes baisers

    Enivre-moi de caresses

    Dis-moi, des "je t'aime"

    Doux trésor, doux amour
    copyright CHRYS (CK)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Cette histoire commence dans la Corrèze profonde,
    Occupé à ruiner sa terre d’élection,

    Hollande rêvait déjà de la France et du Monde,
    D’appauvrir maintenant le reste de la nation.

     

    C’est qu’il aimait les pauvres, cet enfant de notable,
    Il les aimait tellement, qu’il en voulait encore,
    C’est qu’il mesurait bien qu’une voix est changeable,
    Contre l’espoir vain d’une vie de confort.

     

    Voilà notre Pépère, l’absent des ministères,
    Se rêver dans la peau des grands hommes de la France,
    Pensant que cette terre, plusieurs fois millénaire,

    Méritait maintenant une nouvelle espérance.

     

    Alors il entama sa marche triomphale,
    Promit le changement et la justice partout,
    Il mentait tant et tant, qu’à une heure vespérale,
    D’un mois de mai maudit, la France choisit le mou.

     

    La Bastille envahie de drapeaux étrangers,

    Les artistes généreux avec l’argent public,
    Le retour à Paris à bord de jets privés,
    Lançaient le quinquennat du petit boulimique.

     

    Et celui qui voulait rassembler le pays,
    Soignant son premier geste au sommet du perron,
    Méprisa le vaincu et la France avec lui,
    Présenta son séant en tournant les talons.

     

    Les choses était lancées et l’euphorie passée,
    Hollande découvrit les ficelles du métier,
    La crise que jusqu’alors il ne voulait pas voir,
    Nourrissait ses journées jusque dans ses cauchemars.

     

    Le monde a bien bougé depuis 81,
    Mais cette gauche momifiée ne veut pas changer d’ère,
    Il reste une unique chose qu’elle sait faire très bien,
    C’est détruire les emplois et semer la misère.

     

    En 10 tout petits mois, en moins d’un an seulement,
    Ils auront réussi avec un grand talent,
    A reléguer la France dans le camp des perdants,
    Tout en scandant encore « le changement c’est maintenant ».

     

    Mais sur ce point au moins ils n’auront pas menti,
    Le changement est criant depuis ce jour maudit,
    Où le peuple berné, a porté au pouvoir,
    Le chef le plus mauvais de notre longue histoire.

     

     

     

    Lui Président voulait rompre avec le passé,
    Prendre de la hauteur, montrer sa dignité
    Et se vautra très vite dans la médiocrité,
    Montrant qu’il avait feint son souci d’unité.

     

    Lui Président voulait incarner le pouvoir,
    De sa normalité avait fait un devoir,
    La France découvrit que ce très grand flemmard,
    Ne gouvernait même pas dans son propre plumard.

     

    Lui Président voulait rompre avec ces années,
    Où la France était forte, écoutée des alliés,
    Il réussit l’exploit d’un revers de la main,
    De fâcher notre France et son voisin germain.

     

    Lui Président voulait être proche des gens,
    Se faire aimer aussi des petits et des grands,
    Mais sa légèreté aux affaires de l’Etat,
    Dans l’abime sondagière pour longtemps le plongea.

     

    Lui Président voulait conduire de grands débats,
    Mais le mariage pour tous que la France ne veut pas,
    Devra passer quand même et si le peuple gronde,
    C’est qu’il est vérolé par des idées immondes.

     

    La machine est en panne, l’économie en crise,
    La croissance un souvenir, ils n’ont plus la maîtrise,
    Et si en mai dernier, les Français ont choisi,

    Ceux qui vont nous ruiner, c’est qu’ils avaient menti.

     

    Alors ne laissons pas ces vendeurs de misère,
    Détruire plus encore le pays des Lumières,

    Faisons jaillir la flamme, rallumons cette braise,
    Renvoyons au plus vite, Pépère dans sa Corrèze 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • DIS-MOI CE SOIR

     

    Que dirais-tu, si nous écoutions 
    La même musique, les mêmes chansons
    Notre soirée serait magnifique
    Nous pourrions rêver des paroles
    Tout serait si magique
    Écoute, cette musique
    Elle m'emporte, me soulève, me grise 
    Elle fait de cette soirée une merveille
    Que cette musique est belle
    Elle parle de coeur, de bonheur
    De tendresse, d'amitié
    Elle parle d'aimer
    La musique adoucit les moeurs
    Qu'il est bon d'être heureux
    Vive musique
    @copyright Théma

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • MES BEAUX RÊVES

     

    Je me permets de rêver
    À des jours meilleurs
    Pour tous ceux dans le besoin
    À la paix dans le monde
    À la fin des guerres
    À nos soldats au front
    Aux malheureux
    Aux démunis
    Aux sans-abri
    Pouvoir leur offrir 
    La douceur du temps
    De doux moments
    Effacer les chagrins
    Installer une rangée
    De lumières sur leur chemin
    Pour un monde meilleur
    Pour une nouvelle année
    Pour un peu de bonheur
    Pour envelopper leurs coeurs
    @copyright Théma

    Google Bookmarks

    votre commentaire