• Les Plus Beaux Monuments Du Monde 

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    L’équipe de TV5 a sélectionné 10 monuments coups de coeur à voir dans le monde ! 

    Le Taj Mahal En Inde

    Il s’agit d’un mausolée construit par l’empereur moghol Shah Jahan en l’honneur de son épouse décédée...

    En donnant naissance à leur quatorzième enfant en 1631. Les travaux durèrent 17 ans de durs labeurs, de 1631 à 1648.

    Les Pyramides De Gizeh En Égypte

    Les pyramides symbolisent la démesure et le génie de la civilisation égyptienne.

    Édifiées il y a plus de 4 500 ans, elles demeurent une énigme pour les archéologues.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    Le Machu Picchu Au Pérou

    Il s’agit du monument précolombien le plus spectaculaire d’Amérique du Sud.

    Le Machu Picchu a conservé tout son mystère...

    0n ne sait toujours pas avec certitude s’il s’agit d’une ancienne forteresse...

    D’une ville, d’un sanctuaire ou tout cela à la fois.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    La Statue Du Christ Rédempteur Au Brésil

    Il s’agit de l’une des 7 nouvelles merveilles du monde. Inaugurée en octobre 1931...

    Cette sculpture de Paul Landowski mesure 38 mètres de haut...

    Et surplombe la ville de Rio de la montagne du Corcovado.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    La Cathédrale Saint-Basile De Moscou

    La place rouge accueille le Kremlin, construit entre le XIVe et le XVIIe siècle.

    Il s’agissait de la résidence du grand-prince ainsi qu’un centre religieux.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    Mont Rushmore Aux États-Unis

    Situé dans l’état du Dakota du Sud, au coeur des Black Hills, le Mémorial national...

    Du mont Rushmore est une sculpture gigantesque en granit.

    Elle représente les portraits de quatre présidents américains : George Washington...

    Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

     La Tour De Pise En Italie

    La tour penchée est l’emblème de la ville toscane de Pise. La légende dit que vers la fin du xvie siècle...

    Du haut de cette tour, Galilée mesura le temps de chute de divers corps et put établir que la vitesse de leur chute...

    Était la même pour tous, et non pas proportionnelle à leur masse...

    Comme le supposait Aristote auparavant.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    Le Temple D’Angkor Au Cambodge

    Angkor Vat est le plus grand temple de la cité d’Angkor, ancienne capitale des rois khmers au Cambodge.

    Construit par le roi Suryavarman II, le temple représentait le mont Meru...

    La maison des dieux dans la mythologie hindoue.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    L’Acropole D’Athènes En Grèce

    Il s’agit du plus remarquable ensemble de monuments de la Grèce antique, et déclarée Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987.

    Pendant l’Antiquité, l’Acropole servait de refuge pour le culte des dieux de la mythologie grecque.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

     La Grande Muraille De Chine

    Il s’agit de la plus gigantesque structure militaire jamais construite par l’Homme.

    De la frontière de Corée jusqu’au désert de Gobi, la Grande Muraille parcourt environ 6 400 kilomètres.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Traitement contre le cancer

    Traitement contre le cancer

    Il y a de nombreuses années, un Anglais du nom de William Burton fonda la Mission Belge au Congo. Au bout d’un certain temps, il tomba gravement malade, mais il ne se rendait compte ni de l’étendue ni de la gravité de sa maladie. Les médecins au Congo décidèrent donc de l’opérer. Durant l’opération, le chirurgien découvrit que William Burton était atteint d’un cancer généralisé.

    Son chirurgien lui annonça la triste nouvelle : « Nous sommes désolés de vous dire que nous ne pouvons absolument rien faire pour vous. Nous ne pouvons même pas tenter une opération pour essayer d’enlever le cancer parce qu’il est trop répandu. Il vous reste environ un an à vivre. Si vous souhaitez retourner en Angleterre pour voir votre famille, vous devriez prévoir de faire le voyage dès que vous serez assez costaud pour voyager » 

    William avait vécu depuis si longtemps au Congo et il avait tant d’amis qu’il redoutait de partir. Il décida de parcourir le pays pour dire au revoir à tous ses amis. 

    Partout où il allait, la triste nouvelle de sa maladie et de son départ imminent l’avait précédé. Ses amis congolais éplorés firent de leur mieux pour lui exprimer leur amour et leur sympathie.

    Un soir, alors qu’il lisait sa Bible dans sa chambre, comme il en avait l’habitude, un passage d’Ésaïe 53 sauta à ses yeux et lui sauva la vie : « Et c’est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris »

    Conscient du fait que, jusque-là, il n’avait pas pris en considération le plan que Dieu pouvait avoir pour sa vie, William Burton s’agenouilla et pria pour que Dieu lui pardonne d’avoir accepté immédiatement le verdict du médecin et de l’avoir répété, au lieu d’avoir mis sa confiance dans la Parole de Dieu.

    Par la suite, chaque fois que ses amis congolais essayaient de le consoler, il disait simplement : « Mais vous ne connaissez pas le fin mot de l’histoire ! Par les meurtrissures de Jésus, je suis guéri »

    Il ne cessait d’affirmer sa foi par les paroles qu’il prononçait, même s’il se sentait très mal physiquement. William Burton avait décidé de croire Dieu et Sa Parole.

    Il continua de faire des plans pour son retour en Angleterre. Mais ce n’était plus dans le but de dire adieu à sa famille. Il avait prévu de se reposer et de récupérer ses forces pour pouvoir retourner au Congo et continuer l’œuvre de Dieu.

    Lorsque sa famille et ses amis en Angleterre l’accueillirent avec tristesse, il campa courageusement sur sa position : « Par Ses meurtrissures, je suis guéri »

    Quelques mois après son arrivée, comme son état de santé semblait s’améliorer au lieu de se détériorer, les médecins anglais décidèrent de l’examiner à nouveau. À leur grande stupéfaction et à l’étonnement de tous, à l’exception de Mr Burton, l’examen confirma ce qu’il n’avait cessé de déclarer : "Par Ses meurtrissures, je suis guéri". Ils ne trouvèrent aucune trace de cancer dans son corps !

    Sa guérison eut des conséquences d’une grande portée. Il  retourna dans sa mission au Congo où il poursuivit son travail pendant de nombreuses années. Sa guérison fut un témoignage  plus puissant pour les Africains que toutes ses prédications précédentes.

    Les historiens nous disent que les blessures que Jésus a endurées pour notre guérison Lui furent infligées lors d’un châtiment cruel appelé "flagellation", peu avant Sa crucifixion.

    Les Romains utilisaient ce qu’on appelait un « flagrum romain », ce qui était un moyen de torture atroce. De petits morceaux de métal ou d’os étaient noués dans chacune des lanières. La flagellation romaine avec ce fouet surpassait en souffrance tous les autres châtiments et le condamné mourait souvent pendant son supplice.

    En recevant ces nombreux coups de fouet qui Lui lacérèrent le dos, Jésus prit sur Lui notre misère, notre douleur et nos maladies. Il endura l’agonie de toutes les maladies connues afin que la souffrance de chacun de nous soit soulagée et que nous puissions dire : « Par Ses meurtrissures, je suis guéri »

    Cette guérison n’aura pas lieu parce que vous dites les mots ou que vous priez. C’est quelque chose qui a déjà été fait : tout comme vous avez été sauvé dès que vous avez accepté l’expiation de Jésus sur la croix, vous pouvez être guéri dès l’instant où vous verrez vraiment que Jésus a déjà payé le prix pour votre guérison.

    Certaines personnes pensent sans doute que j’accorde trop d’importance à la citation, « Par Ses meurtrissures, je suis guéri », mais permettez-moi de vous dire ceci : premièrement, c’est ce qu’affirme la Bible ; et deuxièmement, si vous êtes l’enfant de Dieu, vous devez dire et croire les paroles de la Bible si vous voulez obtenir les résultats qu’elle promet ; vous devez mettre votre foi en paroles.

    L’amour de Jésus pour moi est si grand qu’Il s’est soumis à cette terrible flagellation et qu’Il a ensuite donné Son corps afin qu’il soit accroché à une croix sur le Mont du Calvaire. J’ai décidé de Le suivre et de Le croire.

    C’est Satan qui a introduit le péché et la maladie dans ce monde, mais il doit se soumettre à l’autorité du nom de Jésus et la maladie doit partir. Il ne peut plus mettre sa maladie sur vous.

    Dieu a mis vos péchés et vos maladies sur Jésus qui « a pris nos péchés sur Lui et les a portés dans Son corps, sur la croix, afin que libérés du péché, nous menions une vie juste. Oui, c’est par Ses blessures que vous avez été guéris »    (1 Pierre 2:24)

    Si vous êtes un croyant né de nouveau, vous pouvez dire en toute sincérité « par Ses meurtrissures, je suis guéri »

    La guérison nous appartient. Inutile de supplier Dieu pour l’obtenir. C’est quelque chose qu’Il nous a déjà donné. Mais la foi est le catalyseur. Sans la foi en Ses Paroles, nous serons incapables de réclamer la guérison qui nous revient de droit.

    -- Inspiré d’un article de Don Gossett, « La cure contre le cancer »

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Soleil de minuit au Cap Nord, Norvège

     Soleil de minuit au Cap Nord, Norvège

    La Norvège n’est peut-être pas la destination préférée des amateurs de soleil, mais de la mi-mai à la fin du mois de juillet, vous pourriez assister un phénomène naturel baptisé « soleil de minuit ». Pendant cette période, au Cap Nord, le soleil est visible à minuit, heure locale. Le phénomène inverse se produit en hiver : le Soleil ne se lève pas, on appelle cela la « nuit polaire ».

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Voici quelques Blagues

    Le Perroquet...

    Dans une vente publique, on met aux enchères un perroquet magnifique.

    Une dame le veut absolument. Les enchères montent, montent, s’envolent, et finalement il est adjugé à la dame pour deux mille euros.

    En venant le chercher, elle dit au commissaire-priseur :
    – Pour ce prix là, j’espère qu’il parle !

    Et le perroquet lance :
    – A votre avis, madame, qui faisait monter les enchères ?

    ******************************************

    La Maladie Du Boulanger...

    Un avis est envoyé à toute la population masculine française :

    « L’épidémie qui sévit depuis de longues années sur notre beau territoire français, « la maladie du boulanger », va certainement être reconnue comme maladie professionnelle.

    Elle n’atteint que les individus de sexe masculin âgés de plus de 40 ans. En voici les symptômes:
    La brioche augmente et la baguette diminue. »

    Un instituteur demande à ses élèves:
    - Quelle serait pour vous une belle mort ?
    Ce à quoi une petite fille au fond de la classe répond:
    - C'est mourir comme mon grand-père.
    - Ah bon, réplique le maître.

    Et comment est-il mort ton grand-père ?
    La petite fille lui répond:
    - Il s'est endormi.

    Là-dessus le maître demande alors:
    - Et quelle serait alors selon vous une mort atroce ?
    Et la même petite fille répond

    Ce serait mourir comme les copains de mon grand-père.
    Le maître intrigué demande alors à la petite fille: 
    - Et comment sont-ils morts

    Elle lui dit:
    - Ils étaient dans la voiture de mon grand-père quand il s'est endormi...

    Fille : Tu fumes ?

    Mec : Oui.
    Fille : Combien de paquets par jour ?
    Mec : 3 paquets.
    Fille : Le prix d'un paquet ?
    Mec : 6,50€
    Fille : Et tu fumes depuis combien de temps ?
    Mec : 20 ans.
    Fille : Donc un paquet = 6,50€, tu en fumes 3 par jour, donc environ 1000 par ans, ce qui fait en gros 6 500€ par an, on est bien d'accord ?
    Mec : Oui.
    Fille : Si l'on ne prend pas en compte l'inflation et les changements des prix, ça fait 130 000€ en 20 ans.
    Mec : Oui..
    Fille : Donc en gros, si tu ne fumais pas et que tu avais mis tout ton argent sur un compte depuis ces 20 ans, tu aurais pu avoir une Ferrari aujourd'hui...Mec : Sûrement.. et toi tu fumes ?
    Fille : Bien sur que non ! Mec : Alors elle est où ta putain de Ferrari ?!

    Voici quelques Blagues

    Une jeune mariée dit à son mari : "nous vivrons d'amour et d'eau fraiche." Un soir, il voit sa femme glisser sur la rampe des escaliers et lui demande ce qu'elle fait. Elle lui répond... "Je réchaufe le dîner". *******************************************
    Un homme d'affaire dit à sa secrétaire qui est blonde :
    - Je pars pour Milan !
    - Quoi ? Si longtemps que ça !!!

    Voici quelques Blagues

    Le Responsable...

    Un candidat se présente pour un emploi dans une grande société.

    Le chef du personnel lui dit :
    – Pour ce poste, nous recherchons quelqu’un de réellement responsable.

    Et l’autre s’écrie :
    – Alors là, pas de problème ! Dans ma dernière place, chaque fois que quelque chose n’allait pas, ils disaient tous que c’était moi le responsable !

    Une blonde entre dans une bibliothèque et elle demande un coca, des frites et un Big Mac. 
    Le bibliothéquaire répond 
    - Madame vous êtes dans une bibliothèque voyons ! 
    La blonde répond en chuchotant :
    - Un coca, des frites et un Big Mac.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le remous

    Tout se tait maintenant dans la ville. Les rues
    Ne retentissent plus sous les lourds tombereaux.
    Le gain du jour compté, victimes et bourreaux
    S'endorment en rêvant aux richesses accrues ;
    Plus de lampe qui luise à travers les carreaux.

    Tous dorment en rêvant aux richesses lointaines.
    On n'entend plus tinter le métal des comptoirs ;
    Parfois, dans le silence, un pas sur les trottoirs
    Sonne, et se perd au sein des rumeurs incertaines.
    Tout est désert : marchés, théâtres, abattoirs.

    Tout bruit se perd au fond d'une rumeur qui roule.
    Seul, aux abords vivants des gares, par moment,
    Hurle en déchirant l'air un aigu sifflement.
    La nuit règne. Son ombre étreint comme une foule.
    - Oh ! Ces millions d'yeux sous le noir firmament.

    La nuit règne. Son ombre étreint comme un mystère ;
    Sous les cieux déployant son crêpe avec lenteur,
    Elle éteint le sanglot de l'éternel labeur ;
    Elle incline et remplit le front du solitaire ;
    Et la vierge qui dort la laisse ouvrir son coeur.

    Voici l'heure où le front du poète s'incline ;
    Où, comme un tourbillon d'abeilles, par milliers
    Volent autour de lui les rêves réveillés
    Dont l'essaim bourdonnant quelquefois s'illumine ;
    Où dans l'air il surprend des frissons singuliers.

    L'insaisissable essaim des rêves qui bourdonne
    L'entoure ; et dans son âme où l'angoisse descend
    S'agite et s'enfle, avec un reflux incessant,
    La houle des désirs que l'espoir abandonne :
    Amour, foi, liberté, mal toujours renaissant.

    Comme une houle épaisse où fermente la haine
    De la vie, en son coeur plus caché qu'un cercueil,
    S'élève et vient mourir contre un sinistre écueil
    L'incurable dégoût de la clameur humaine
    Dont la nuit au néant traîne le vain orgueil !
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les chats

    Les amoureux fervents et les savants austères
    Aiment également, dans leur mûre saison,
    Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
    Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

    Amis de la science et de la volupté
    Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres ;
    L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
    S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

    Ils prennent en songeant les nobles attitudes
    Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
    Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin ;

    Leurs reins féconds sont pleins d'étincelles magiques,
    Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
    Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Clair de lune

    La lune était sereine et jouait sur les flots. -
    La fenêtre enfin libre est ouverte à la brise,
    La sultane regarde, et la mer qui se brise,
    Là-bas, d'un flot d'argent brode les noirs îlots.

    De ses doigts en vibrant s'échappe la guitare.
    Elle écoute... Un bruit sourd frappe les sourds échos.
    Est-ce un lourd vaisseau turc qui vient des eaux de Cos,
    Battant l'archipel grec de sa rame tartare ?

    Sont-ce des cormorans qui plongent tour à tour,
    Et coupent l'eau, qui roule en perles sur leur aile ?
    Est-ce un djinn qui là-haut siffle d'une voix grêle,
    Et jette dans la mer les créneaux de la tour ?

    Qui trouble ainsi les flots près du sérail des femmes ? -
    Ni le noir cormoran, sur la vague bercé,
    Ni les pierres du mur, ni le bruit cadencé
    Du lourd vaisseau, rampant sur l'onde avec des rames.

    Ce sont des sacs pesants, d'où partent des sanglots.
    On verrait, en sondant la mer qui les promène,
    Se mouvoir dans leurs flancs comme une forme humaine... -
    La lune était sereine et jouait sur les flots.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Je crois que tout mon lit de chardons est semé

    Je crois que tout mon lit de chardons est semé !
    Qu'il est rude et malfait. Hé ! Dieu suis-je si tendre
    Que je n'y puis durer ? je ne fais que m'étendre,
    Et ne sens point venir le Somme accoutumé.

    Il est après mi-nuit, je n'ai pas l'oeil fermé,
    Et mes membres lassés repos ne peuvent prendre.
    Sus Phebus, lève-toi ! ne te fais plus attendre.
    Et de tes clairs regards rends le ciel allumé.

    Que la nuit m'importune, et m'est dure et contraire !
    Mais pourtant c'est en vain, ô Phebus, que j'espère
    D'avoir plus de clarté par ton nouveau retour :

    Car je serai couvert d'une effroyable nue,
    Tant qu'un plus beau soleil, qui me cache sa vue,
    Vienne luire à Paris et m'apporte le jour.
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sur la mort - Remède

    En tout tens, en tout lieu, sur la Terre et sur l'Eau,
    Ressouvien toy, Mortel, que tu dois te résoudre
    A voir, au premier Vent, éteindre ton Flambeau,
    Et que ton Vase d'or, doit enfin, se dissoudre.

    Jeune et vieus, riche et pauvre, est soumis au Tombeau ;
    Les Lauriers les plus vers sont sujets à la Foudre ;
    Ton corps, ce riche Habit, ce Chef-d'oeuvre si beau,
    Doit tomber dans la Fosse, et retourner en Poudre.

    Chrétien, si ce Tableau t'imprime de l'Horreur,
    C'est icy le moyen d'en bannir la Terreur,
    Et de braver la Mort, et toute sa Puissance.

    Embrasse, par la Foy, l'heureuse Eternité,
    Et mets en ton Sauveur ton unique Espérance ;
    Mourant, tu revivras dans l'Immortalité.
    Google Bookmarks

    votre commentaire