• PLANÈTE Chronique : avec Antoine, faites une escapade en Birmanie

    Chronique : avec Antoine, faites une escapade en Birmanie

    ********

    Après des décennies de guerre et de pouvoir militaire, qui coupèrent le pays du reste du monde, la Birmanie, rebaptisée Myanmar, s'ouvre enfin aux voyageurs, et ceux qui choisissent cette destination y découvrent une immense richesse de paysages, de traditions, et surtout de bâtiments religieux, stupas et pagodes, ornés de dizaines de milliers de statues de Bouddha de toutes tailles.

    *****

    Rangoon et la Shwedagon Paya

    La capitale, Rangoon (aujourd'hui rebaptisée Yangon), est surtout réputée pour son immense pagode, la Shwedagon. L'édifice principal est entouré de 64 temples aux quatre points cardinaux tandis qu'aux quatre points « ordinaux » se dressent huit piliers correspondant chacun à un jour de la semaine (le mercredi, jour de la naissance du Bouddha, compte double), et à une planète. Les fidèles viennent y baigner d'eau bénite les statues érigées au pied du pilier correspondant à leur jour de naissance.

     PLANÈTE Chronique : avec Antoine, faites une escapade en Birmanie

    Le grand stupa doré de la pagode Shwedagon vu du Southern Devotional Hall

    ***

    La capitale était occupée par les militaires au temps où la Birmanie était sous domination britannique (en 1922 y fut muté un policier anglais, Éric Blair, qui devait connaître plus tard la gloire sous le nom de George Orwell). Aujourd'hui, la pagode est visitée par des milliers de touristes, mais surtout par des millions de Birmans, très pieux.

     

    Le lac Inle, Réserve de Biosphère

    Désigné en 2015 « Réserve de Biosphère » par l'Unesco, le lac d'eau douce également appelé Inle Sap couvre près de 116 km2. Il compte 70.000 habitants, surtout des Intha habitant pour la plupart dans des maisons sur pilotis, qui vivent essentiellement de pêche et de cultures dans de véritables jardins flottants. Ils pratiquent une manière unique de propulser leurs embarcations, debout, ramant avec une jambe.

     PLANÈTE Chronique : avec Antoine, faites une escapade en Birmanie

    Bureau de poste, sur pilotis, proche du monastère Nga Phe Chaung sur le lac Inle. 

     

    Suivant les jours de la semaine, de grands marchés se tiennent dans divers villages du bord du lac. Des centaines d'embarcations, mues par de bruyants moteurs comparables à ceux des long-tails d'autres nations d'Asie du sud-est, sillonnent le lac, transportant marchandises, produits des cultures vivrières, familles et touristes ; les uns comme les autres visitent de nombreuses pagodes, ou remontent le cours d'une rivière, curieusement dotée de mini-barrages interrompus qui tiennent lieu d'écluses, jusqu'au village d'Indein, où une belle bambouseraie est surplombée par un remarquable ensemble de stupas.

     PLANÈTE Chronique : avec Antoine, faites une escapade en Birmanie

    Le tourisme a largement découvert le lac Inle, ajoutant à la surexploitation des zones cultivées, et le lac Inle pourrait perdre une grande partie de sa surface en quelques dizaines d'années. De petits hôtels se dressent dans le village de Nyaungshwe, au bord du canal pétaradant de centaines de bateaux à moteur.

    Bagan et ses dix mille temples

     PLANÈTE Chronique : avec Antoine, faites une escapade en Birmanie

    Dans la région de Mandalay s'étend l'autre merveille du Myanmar, l'ensemble des temples de Bagan, qui fut durant quatre cents ans, jusqu'au 13e siècle, la capitale du royaume de Pagan, qui donna naissance à la Birmanie. Plus de dix mille temples y furent construits en quelques siècles, tels les temples Ananda (en 1105), Htilominlo (1285) ou le temple de Thatbinyu, le plus élevé (60 m).

     PLANÈTE Chronique : avec Antoine, faites une escapade en Birmanie

    Une façon extraordinaire de découvrir ces temples, c'est d'embarquer sur l'une des nombreuses montgolfières qui décollent chaque matin avant le coucher du soleil et survolent, au gré des vents, les plus beaux sites.

    À voir également au Myanmar

    Mandalay, le Rocher d'Or, la ville de Moulmein, dans la partie orientale du pays, non loin de la frontière thaïlandaise. On peut aussi naviguer sur des fleuves tels que l'Irrawaddy. Partout, on admirera aussi un riche artisanat, émaux, feuilles d'or (servant entre autres à couvrir d'innombrables statue de Bouddha), broderies, tissage, sculptures...

     

     

    « Mais qui a dit que la mort est malheur....Je Ne Peux Pas...Ou L’histoire D’un Éléphant Enchaîné. »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :