• VOYAGE en ISRAËL

     

    La Terre Sainte

    Par ses dimensions, la Terre Sainte est bien modeste, mais le rôle qu'elle a joué dans l'histoire est considérable. On y découvre aujourd'hui les ruines des plus anciennes civilisations. C'est la terre des prophètes et le pays du Christ, dont l'idéal de justice et de paix, inspire encore aujourd'hui les trois grandes religions monothéistes. Elle reste la terre de l'espérance au milieu de tous les désarrois. Vers elle, du plus profond de tous les âges, les pèlerins de toutes les nations ont accouru n'hésitant pas à braver les plus grands périls. Ils voulaient découvrir le pays de la révélation. La terre du Dieu, qui depuis leur plus tendre enfance, leur était devenue si familière. C'est cette terre que nous allons découvrir ensemble.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Au milieu des collines austères de Judée, Jérusalem a été choisi par Dieu pour proclamer la sainteté de son nom à la face des nations. C'est la capitale religieuse des trois plus grandes religions monothéistes qui se partagent le monde. Pour la moitié de l'humanité, c'est la ville sainte par excellence. Les juifs y voient le symbole de leur gloire passée et l'espérance du monde à venir. Les chrétiens aiment y célébrer la semaine sainte qui vit Jésus mourir sur la croix et ressusciter d'entre les morts. Les musulmans croient que c'est à Jérusalem que le Prophète fut emporté au ciel. Berceau de la foi, ville sacrée, Jérusalem fut aussi le lieu de la désolation, de la terreur et du sang. Elle signifie paix et pourtant, à travers sa longue histoire, l'épée, n'a cessé de déchirer ses enfants. Aucune autre cité au monde n'a plus qu'elle, subi le poids de la guerre.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Tel qu'ils se présentent aujourd'hui les remparts de Jérusalem impressionnent. Ils furent reconstruits bien des fois au cours des âges. Mais c'est à l'époque turque, sous le règne de Soliman le magnifique vers 1642, qu'ils prirent leurs formes actuelles. Ils s'étendent sur 3 km environ s'élevant à 13 m de haut et sont flanqués de trente-quatre tours et de huit portes.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    C'est à l'est de Jérusalem, au-delà du Cédron, que se situe le Mont des Oliviers. Il domine la vieille ville de quelque 100 m et du sommet se dévoile un panorama étonnant. La vieille ville, les monts de Mohab et la Mer Morte à l'est. Au jour de l'Ascension, c'est de là-haut que Jésus-Christ fut emporté au ciel. C'est là qu'il aimait se recueillir. C'est là qu'il aimait se retrouver avec les siens, pour méditer et prier, leur enseignant le "Notre Père" et prédisant la destruction prochaine de Jérusalem.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le livre des "Actes des Apôtres" nous relève, que le jour de l'Ascension, le Christ pris avec lui ses disciples au Mont des Oliviers et après les avoir bénis fut emporté au ciel. L'événement doit avoir eu lieu au sommet du Mont. La ville de Jérusalem n'est qu'à 300 m environ, c'est-à-dire la distance que l'on pouvait couvrir un jour de Sabbat et que les disciples refirent en revenant sur leurs pas. C'est là même que s'éleva une église byzantine dès le IVe siècle. Avec le passage des Perses en 614, elle devait disparaître, mais les Croisés se chargèrent de la reconstruire au XIIe siècle. L'édicule qui nous reste aujourd'hui nous vient de cette époque. Il se dresse dans l'enceinte sacrée au-dessus du roc où, selon la légende, avant de s'en aller, le Christ laissa pour nous les traces de ses pas. Arrêtons-nous ici un instant avec les Apôtres pour méditer les dernières paroles du Seigneur : "Vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu'aux confins de la terre". C'est alors qu'ils le virent s'élever puis une nuée vint le soustraire à leur regard. Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu'il s'en allait, voici que leur apparurent des hommes vêtus de blanc qui leur dirent "Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel, ce Jésus qui vient d'être enlevé au ciel reviendra un jour de la même manière".

     

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La chapelle de l'Ascension sur le mont des Oliviers (© Wikipédia)

    L'église du Pater se dresse au-dessus de la grotte sacrée où selon la tradition le Christ apprit au sien le "Notre Père". C'est là aussi qu'il prédit la destruction de Jérusalem et annonça son retour pour la fin des temps. L'empereur Constantin y bâtit une église en souvenir des derniers enseignements. Le passage des Perses amena la destruction du sanctuaire qui fut relevé par les Croisés. En 1868, la princesse de la Tour d'Auvergne, cousine de Napoléon III, fut l'acquisition de la propriété au nom de la France et y établit un couvent de carmélites. Elle repose dans le cloitre du monastère tout près du mur où le "Notre Père" s'inscrit en soixante-deux langues :

    Notre Père…………

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église des Nations (© Wikipédia)

    Au pied du Mont des Oliviers, le jardin de Gethsémani est certainement un des lieux saints parmi les plus émouvants. Il n'a guère changé depuis vingt siècles. De l'autre côté du Cédron, ville et civilisation se sont succédé, ici c'est toujours le même jardin et les mêmes oliviers. Le jardin près du Cédron, nous dit Saint-Jean, était la retraite préférée du Seigneur. C'est ici au cours de sa dernière nuit parmi nous, qu'il entra en agonie acceptant de souffrir et de mourir sur la croix portant sur lui tous les péchés du monde. "Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe cependant que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne". En proie à la détresse, il priait de façon plus instante, sa sueur pareille à des gouttes de sang tombait jusqu'à terre.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Eglise de toutes les nations sur le mont des Oliviers, à Jérusalem, Israël

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le jardin de Gethsémani possède encore huit oliviers dont l'origine se perd dans un passé lointain. Certains botanistes prétendent qu'ils pourraient avoir 3000 ans. L'historien Joseph nous dit qu'en 70 apr. J.-C., Titus fit abattre tous les arbres autour de Jérusalem. Si les oliviers de Gethsémani échappèrent à la destruction, ils peuvent être contemporains du Christ.

     

    La première basilique de Gethsémani, œuvre des Byzantins, s'éleva en ce lieu sanctifié par la prière et l'agonie du Seigneur. Ce fut aussi l'une des premières à disparaître sous les coups des Perses. Les Croisés la relevèrent, mais l'église actuelle, une des plus belles de Terre Sainte, date des années 1950 et comme seize pays prirent part à sa réalisation elle porte désormais le nom d'Église des Nations.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église des Nations

    La lumière tamisée qui filtre à travers des verrières violettes et la beauté de la décoration nous incite tout de suite à la prière et au recueillement. Sur les coupoles figurent les armoiries des nations qui participèrent à la construction de cette église. Toutes portent de magnifiques mosaïques faiblement éclairées par les fenêtres d'albâtre. Devant l'autel, on peut encore voir ce qui reste du rocher de l'agonie.

     

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église des Nations (© Wikipédia)

    A proximité, avec ses sept clochetons à bulbe, se trouve un bel exemple de l'ancien art moscovite. Le tsar Alexandre III fit construire, en souvenir de sa mère, une église qui porte son nom : Marie Madeleine. Le couvent appartient aux religieuses russes.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Sainte Marie Madeleine (© Wikipédia)

    La vallée du Cédron commence au pied du mont Scopus au nord-ouest de Jérusalem et sépare le Mont des Oliviers de la vieille ville. Le Christ a dû la franchir bien des fois lorsqu'il montait au temple par la Porte Dorée ou lorsque, par le Mont des Oliviers la nuit tombée, il rejoignait les siens et son ami Lazare à Béthanie. Au soir du jeudi saint, quittant le Cénacle pour Gethsémani, il emprunta certainement cette voie qu'il refit ensuite en sens inverse lorsqu'on le conduisit devant le grand prêtre Caïphe. Dans la vallée du Cédron, on peut encore voir quatre tombeaux très anciens attribués à Absalom, Josaphat, Zacharia et Hezir. Ils sont certainement plus récents. Les traditions locales font du Cédron le lieu du jugement général à la fin des temps. Cette croyance a fait du Cédron, une immense nécropole que se partagent juifs, musulmans et chrétiens.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Tombeaux de la vallée du Cédron

    Vers 700 av. J.-C., le roi Ézéchias entreprit de soustraire aux envahisseurs assyriens qui assiégeaient la ville, l'unique source d'eau vive qui alimentait Jérusalem. Dans ce but, ses ouvriers se mirent à creuser dans le roc un tunnel qui permettrait à la fontaine de Gironne situé à l'extérieur des murailles de s'écouler en direction de la piscine de Siloé à l'abri des murailles de la ville. On dissimula la source derrière un nouveau mur et Jérusalem fut sauvé lorsque succombant à la soif et à la peste, les Assyriens durent se retirer. Le tunnel en forme de "S" mesure un peu plus de 500 m. Les ouvriers commencèrent à chaque extrémité et réalisèrent une sorte d'exploit en se rejoignant au milieu sans s'être écartés de plus d'un mètre.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tunnel d'Ézéchias (© Wikipédia)

    L'église Saint-Pierre en Alicante qui domine la vallée du Cédron fut achevée en 1931 sur le lieu même où la tradition place le palais du grand prêtre Caïphe. Trahis et enchainé, c'est ici que le Christ dût comparaitre devant le Sanhédrin. Il y passa sa dernière nuit, il fut mis en jugement et fut condamné. C'est ici que Pierre renia son maitre par trois fois au chant du coq avant de s'effondrer en larmes. De Saint-Pierre, on jouit d'un panorama splendide sur la cité de David, l'esplanade du Temple, le Mont des Oliviers et le Cédron.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église St Pierre en Alicante (© Wikipédia)

    Au soir du jeudi saint, c'est au Cénacle que le Seigneur prit son dernier repas avec les siens. Après la résurrection, il y apparut deux fois à ses disciples et c'est là qu'ils reçurent l'Esprit-Saint. Les premiers chrétiens s'étaient installés au mont Sion et dès le 1er siècle, ils y possédèrent une petite église qui échappa aux destructions de 70 et de 135 grâce à son isolement. Agrandie par les Byzantins, elle reçut le nom de Sainte-Sion réalisant la prophétie d'Isaïe : "De Sion sortira la loi. De Jérusalem viendra la parole de Dieu". Attardons-nous au Cénacle où l'heure venue, Jésus se mit à table avec ses apôtres et leur dit : "J'ai désiré avec ardeur manger cette Pâque avec vous avant de souffrir, car je vous le dis, je ne la mangerais jamais plus jusqu'à ce qu'elle s'accomplisse dans le royaume de Dieu". Puis, prenant du pain et rendant grâce, il le rompit et leur donna, en disant : "Ceci est mon corps qui va être livré pour vous. Faites ceci en mémoire de moi". Il fit de même avec la coupe après le repas disant : "Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang qui va être livrée pour vous". À vingt siècles de distance, nous entendons toujours ces paroles comme nous partageons l'émotion des disciples qui ici même, toutes portes étant closes, découvrent parmi eux le Seigneur ressuscité. "Porte ton doigt ici, Thomas. Voici mes mains, avance ta main, mets-la dans mon côté et ne sois plus incrédule, mais croyant".

     

    Pour Israël, le tombeau du roi David constitue après le mur occidental que l'on appelait autrefois le Mur des Lamentations, l'un des lieux les plus sacrés. Le rabbin Benjamin de Tutelle au cours d'une visite à Jérusalem, l'aperçut et nous laissa une description : "Construit en pierre et couvert de broderie, le tombeau porte des couronnes d'argent que l'on place habituellement sur les rouleaux de la Torah".

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau du roi David

    Lorsqu'ils furent chassés de Jérusalem, les Croisés laissèrent derrière eux un bel ensemble de trente-sept églises. Sainte-Anne, la mieux préservée est un vrai joyau et reste le plus bel exemple de l'architecture franque en Terre Sainte. Construite après 1100 en style roman par l'épouse de Bauboin 1er et recouverte d'une voute d'arête, elle possède une coupole sur pendentif et un portail en arc brisé. Sous l'église, une crypte vénérée, conserve le souvenir de la nativité de la Vierge Marie. Là, où selon la tradition, vivaient ses parents Joachin et Anne.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église Sainte-Anne de Jérusalem 

     

    La piscine de Bézatha n'est qu'à quelques mètres de la porte Saint-Étienne dans l'enceinte de la vieille ville. Au temps du Christ, c'est à sa proximité que se trouvait la porte des Brebis qui donnait accès au temple. Les invalides se réunissaient près de la piscine dont les eaux avaient des propriétés curatives reconnues. C'est à la piscine de Bézatha que le Christ guérit un infirme paralysé depuis plus de trente ans. La piscine, qui avait disparu sous un amas de décombres, a été retrouvée par les Pères blancs. Elle se présentait comme un rectangle de 120 m de long sur 70 m de large et pouvait avoir huit mètres de profondeur. Elle était entourée de quatre portiques, mais un cinquième la partageait en son milieu confirmant ainsi le récit de Saint-Jean qui nous parle d'une piscine à cinq portiques.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Ponce Pilate fit amener Jésus dehors et s'assit à son tribunal au lieu appelé le dallage en hébreu : Gabata. Le jugement public du Christ devant Pilate eut lieu sur ce dallage que l'on appelait en grec lithostrotos. C'est ici que le procureur romain présenta le Christ à la foule déchainée s'écriant : "voici l'homme". Il le fit flageller et se lavant les mains condamna finalement Jésus à mourir sur la croix. Le dallage que l'on a découvert en 1931 appartenait à la cour de l'Antonia, la forteresse où Jésus fut condamné et où il commença à porter sa croix. Les pierres que le Seigneur a foulées et que l'on peut encore voir sont striées pour éviter aux chevaux de glisser. Sous le dallage, d'immenses citernes permettaient de recueillir l'eau de pluie.

    Jésus s'avança, portant sa croix tout au long de la Via Dolorosa. "Je suis la mère des douleurs et personne n'est là pour me consoler. Que la mort de ton fils donne la vie à ceux qui la désirent".

    20-via dolorosa.jpg
    Le chemin de croix du Christ (© Wikipédia)

    L'église du Saint-Sépulcre recouvre et rassemble aujourd'hui ce qu'il reste du Golgotha, la colline où le Christ fut crucifié, et le tombeau où l'on déposa son corps. La crucifixion eut lieu hors de l'enceinte de la ville, mais déjà en 324 lorsqu'on la construisit pour la première fois, l'église se trouvait presque au centre de Jérusalem. L'empereur Hadrien dans son désir de mettre fin aux religions juive et chrétienne voulut effacer jusqu'au souvenir du calvaire et du tombeau du Christ en y érigeant un temple dédié à Jupiter. Loin de détruire et de profaner le lieu le plus sacré de la chrétienté, il le préserva. En 326, Constantin, pour le retrouver, n'eut qu'à détruire le temple d'Hadrien. Il construisit alors une magnifique basilique qui connut bien des infortunes. Les Perses d'abord la détruisirent. Après une reconstruction sans éclats dus à l'abbé Modeste, elle fut ravagée une nouvelle fois, par le calife Akem. Ce fut l'origine du grand ébranlement des croisades. L'église actuelle est en grande partie l'œuvre des Croisés et malgré bien des restaurations, elle a conservé leurs marques.

     

    L'église du Saint-Sépulcre (© Wikipédia)

    Le rocher du calvaire s'élevait à quinze mètres environ au-dessus du sol. Il présentait l'apparence extérieure d'un crâne. Les chrétiens croient que c'est au Golgotha que c'est accompli le salut du monde. Dans le silence, méditons les dernières paroles du Seigneur crucifié entre deux malfaiteurs : "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font". "Femme, voilà ton fils, voici ta mère" et ils se moquaient de lui. "Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même". "Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume". "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Il s'écria : "J'ai soif" et ils l'abreuvèrent de vinaigre puis, poussant un grand cri, il dit "Tout est accompli, Père, je remets mon esprit entre tes mains". Il baissa la tête et rendit l'esprit. Les soldats vinrent ensuite et l'un d'entre eux lui perça le côté et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau.

    22-st sepulcre calvaire.jpg
    L'église du Saint-Sépulcre (© Wikipédia)

    À l'endroit où il avait été crucifié, il y avait un jardin et dans ce jardin un tombeau neuf. Personne n'y avait encore été mis. En raison des préparatifs de la Pâque juive, comme le tombeau était tout proche, c'est là qu'ils déposèrent Jésus. Au pied du calvaire, on le déposa dans une tombe creusée dans le roc qui appartenait à Joseph d'Arimathie. Comme toutes les tombes des juifs fortunées, celle-ci contenait deux chambres. La première servait de lieu de rencontre pour la famille en deuil et c'est dans la deuxième sur une plate-forme aménagée dans le roc que l'on déposait le corps. Avec les sept femmes, Pierre et Jean, qui coururent au tombeau au matin de Pâque, laissons-nous saisir par la joie. Le Christ est ressuscité, il a vaincu la mort. Pourquoi chercher parmi les morts celui qui est vivant.

    23 st sepulcre
    Le tombeau du Christ dans l'église du Saint-Sépulcre (© Wikipédia)

    La citadelle est l'œuvre d'Hérode le Grand qui la construisit pour servir de palais royal et protéger les abords ouest de Jérusalem. Elle était entourée de rempart et munie de trois énormes tours. Titus l'épargna pour en faire la caserne à la Xe légion romaine. À la base de la construction, de gros blocs de pierre de la période hérodienne sont encore visibles. Les Croisés puis les Mamelouks restaurèrent la citadelle, mais l'édifice actuel est surtout le résultat du travail entrepris par Soliman le magnifique.

    24-tour de david.jpg
    La tour de David (© Wikipédia)

    La Porte Dorée fut réalisée au VIIe siècle par les Byzantins. Elle correspond à la porte de la Miséricorde que l'on trouvait dans le deuxième temple. Le jour des Rameaux, c'est par cette porte que Jésus fit son entrée triomphale dans la ville. Les chrétiens y attachent également le souvenir de la belle porte où Pierre guérit le boiteux. Cette porte fut condamnée par les Turcs.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La porte dorée

    La porte Saint-Étienne correspond probablement à l'ancienne porte des brebis. Une ancienne tradition situait près de là le martyr de Saint-Étienne. On l'appelle aussi la Porte des Lions à cause des deux sculptures qui lui servent de décoration. Pour les Arabes, c'est la porte de Sidi Maria, car elle conduit à la tombe de la Vierge Marie dans la vallée du Cédron.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La porte Saint-Étienne (© Wikipédia)

    La porte de Damas contrôlait une ancienne route qui conduisait à la capitale de Syrie. Depuis le VIIe siècle, les Arabes l'appellent Bat El Amou à cause de la colonne qu'Hadrien y avait dressée au bord d'une ancienne voie romaine. Des fouilles récentes ont permis de retrouver sous la construction actuelle deux portes plus anciennes qui dateraient de la période d'Hérode le grand et pour la plus récente du temps d'Hadrien. La porte actuelle fut construite par les Turcs. C'est la plus belle et la plus animée des portes de la vieille ville de Jérusalem.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La porte de Damas (© Wikipédia)

    Tour à tour, Bethléem, Hébron, Jérusalem, Machéronde, Sébaste et bien d'autres sites moins connus ont été regardés comme la patrie de Jean-Baptiste. Mais de toutes les localisations proposées, celle d'Emkaren reste la plus célèbre. On construisit dans ce village une église qui constitue le témoignage le plus ancien du culte de Jean-Baptiste en Palestine et qui servit par la suite à commémorer la rencontre de Marie et d'Élisabeth. Les pèlerins aiment se retrouver dans la campagne paisible d'Emkarem où le Nouveau Testament est venu au-devant de l'Ancien pour proclamer la joie des pauvres que Dieu choisit pour son grand dessein d'amour. Deux églises les attendent à Emkarem. La première, construite sur un ancien sanctuaire chrétien du IVe siècle, évoque la nativité de Jean-Baptiste le précurseur et date de 1675. La deuxième, élevée sur un vieux puits et les restes d'un monastère des Croisés, a été restauré récemment et nous permet de revivre le mystère de la Visitation.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Emkarem (© Wikipédia)

    Les Apôtres transportèrent le corps de Marie jusqu'à la vallée de Josaphat que le Seigneur leur avait désignée et le déposèrent dans un sépulcre neuf. Ainsi s'exprime un ouvrage apocryphe du Ve siècle, le "Passage de Marie", qui reflète une opinion communément admise à l'époque par les chrétiens de Jérusalem. De fait, vers 455, une église destinée à commémorer l'ensevelissement passagé de la Vierge fut élevée au nord de la vallée du Cédron tout près de Gethsémani. Le tombeau de la Vierge est une simple chambre funéraire avec une banquette en marbre assez analogue au tombeau du Christ. Les chrétiens aimeront y vénérer la Vierge Mère que le Seigneur fait participer à son triomphe. En Marie, c'est l'humanité pleinement réconciliée qui reprend sa place auprès de Dieu.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau de la Vierge Marie (© Wikipédia)

    L'architecture curieuse du sanctuaire du livre reproduit le couvercle des jarres où l'on découvrit les manuscrits de la Mer Morte. Les textes de Qumran opposent les Fils de la Lumière, c'est-à-dire les membres de la communauté essénienne, aux Fils des Ténèbres ainsi qu'ils appelaient tous les autres hommes. Le jeu des couleurs, le sanctuaire du livre tout en blanc et le mur noir au-dessus de l'entrée veulent exprimer cette opposition. Le mur en basalte noir symbolise aussi le lourd fardeau qui depuis 2000 ans n'a cessé de peser sur Israël.

     

    Le sanctuaire du livre (© Wikipédia)

    Conçu comme une grotte souterraine avec une sorte de tunnel, le sanctuaire du livre renferme les célèbres manuscrits de la Mer Morte, les rouleaux trouvés à Massada et divers objets recueillis lors des fouilles. Le rouleau d'Isaïe, qui a plus de huit mètres de long, est exposé sur une plateforme.

    31-sanctuaire du livre.jpg
    L'intérieur du sanctuaire du livre (© Wikipédia)

    La Knesset, le parlement israélien, est une construction en pierre rouge de Jérusalem inaugurée en 1966. La salle de réception est ornée d'une tapisserie de huit mètres de haut signée de Chagall. Le parlement d'Israël est élu au suffrage universel tous les quatre ans par les citoyens de plus de dix-huit ans. Le gouvernement est directement responsable devant la Knesset.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le Mont des Oliviers, la mosquée El-Aksa et Jérusalem

    Pour le peuple juif, voici le lieu saint par excellence, le mur occidental ou Mur des Lamentations. On y retrouve les derniers restes visibles du temple. Le mur occidental appartenait à un ensemble plus vaste qu'Hérode le grand avait édifié en 20 av. J.-C.. Ce qui reste avec ses énormes blocs de pierre fut épargné par Titus. Au cours de la période romaine, les juifs ne pouvaient pas se rendre à Jérusalem. Sous la domination byzantine, ils furent autorisés d'y venir une fois l'an, au jour anniversaire de la destruction du temple. Ils pouvaient alors se lamenter sur la dispersion de leur peuple et pleurer sur les ruines du temple. Ce fut l'origine de l'appellation du Mur des Lamentations.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le mur des Lamentations

    La coutume de prier au mur s’est maintenue pendant des siècles. De 1948 à 1967, la visite au mur leur fut de nouveau interdite, car il appartenait au secteur jordanien. Depuis la guerre des Six Jours, le mur occidental est devenu un lieu de réjouissance public. Il reste un lieu de culte et une vaste esplanade permet d'y accueillir des milliers de visiteurs.

     

    Bethléem s'étale sur les flancs d'une colline rocheuse à moins de dix kilomètres au sud de Jérusalem. Ses origines remontent à l'époque lointaine des Patriarches. Le livre de la Genèse y place la mort de Rachel. Rachel mourut et fut enterrée sur le chemin d'Ephrata, c'est-à-dire Bethléem. Ruth, la Moabite, y rencontra Booz qui l'épousa. C'est à Bethléem que naquit David et qu'il reçut l'onction royale des mains du prophète Samuel. "Mais toi, Bethléem, Ephrata, le moindre des clans de Judas, c'est de toi que naitra celui qui doit régner sur Israël". S'inscrivant dans la lignée davidique par sa naissance à Bethléem, le Christ a désormais immortalisé la petite cité de Judas qui depuis 2000 ans ne cesse de vivre dans le cœur de tous les chrétiens.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Bethléem

    En 135 apr. J.-C. sous le règne d'Hadrien, la grotte de la nativité, tout comme le calvaire et le tombeau du Christ allait connaître la profanation. Hadrien y implanta un bois sacré pour y célébrer le culte d'Adonis. Il n'en fallait pas davantage pour fixer à jamais le lieu où pour les Chrétiens le Verbe s'est fait chair. Constantin retrouvera ainsi intacte la grotte de la nativité qu'il surmonta d'une riche basilique. Gravement endommagée en 529 à la suite de la révolte des Samaritains, Justinien la fit reconstruire immédiatement et l'église que nous pouvons voir aujourd'hui reste son œuvre pour l'essentiel. En effet lorsqu'en 614, les Perses s'acharnèrent contre les églises et les couvents de Terre Sainte, seule l'église de la nativité trouva grâce à leurs yeux. Ils avaient cru reconnaître, sur une mosaïque présentant les Mages en adoration devant le fils de Dieu, les anciens sages de leur pays. L'église de la nativité est ainsi la plus ancienne de Terre Sainte et peut être même de toute la chrétienté.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église de la nativité

    La basilique de la nativité a la forme d'une croix de 60 m de long pour 30 m de large. Quatre rangées de colonnes en pierre rouge du pays la divisent en cinq nefs. Sous le pavement actuel, des travaux réalisés en 1936 ont permis de retrouver des mosaïques du IVe siècle. Au-dessus de la grotte de la nativité, le cœur des Grecs a été entièrement sculpté en bois de cèdre du Liban.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église de la nativité (© Wikipédia)

    On accède à la grotte de la nativité qui a une forme rectangulaire par deux petites entrées aménagées sur les côtés. Une étoile d'argent et l'inscription en latin "Jésus Christ naquit ici de la Vierge Marie" marquent le lieu de la naissance du Christ.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le lieu de la nativité

    Marie mit au monde son fils premier-né, l'enveloppa de lange et le coucha dans une crèche, car il n'y avait pas de place pour eux à l'hôtellerie. Sur les côtés, à l'intérieur de la grotte, une sorte de mangeoire aujourd'hui transformée en chapelle latine, serait l'endroit où Marie déposa le fils de Dieu. Tout autour, il n'y a plus que des murs noircis par la fumée des cierges et des lampes. Voilà ce qu'il reste pour évoquer l'incarnation du Verbe qui dans l'humilité vint ici partager notre condition humaine.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La grotte de la nativité (© Wikipédia)

    Il y avait dans la contrée des bergers qui vivaient au champ et qui la nuit veillaient tour à tour à la garde de leurs troupeaux. L'ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa clarté. Ils furent saisis d'une grande frayeur. Mais l'ange leur dit "rassurez-vous, car voici que je vous annonce une grande joie qui sera celle de tous les peuples. Aujourd'hui, dans la cité de David, un sauveur est né, qui est le Christ Seigneur". Bien que l'évangile ne situe pas exactement cette première manifestation de Dieu aux pauvres, l'ancienne tradition la fixe au champ des pasteurs à quatre kilomètres environ de Bethléem.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le champ des bergers (© Wikipédia)

    Rachel mourut et fut enterrée sur le chemin d'Ephrata. C'est Bethléem. Jacob dressa une stèle sur son tombeau. C'est la stèle du tombeau de Rachel qui existe encore aujourd'hui. Le petit monument surmonté d'un dôme qui recouvre aujourd'hui la tombe ne date que du XVe siècle. Mais tour à tour, juifs, musulmans et chrétiens viennent y prier et en particulier les futures mamans du pays de Bethléem.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau de Rachel (© Wikipédia)

    Par sa forme conique, qui le fait ressembler à un volcan, l'Hérodion se détache nettement de l'horizon parmi les monts désolés de Juda à quelque huit kilomètres au sud-est de Bethléem. Hérode le grand lui a laissé son nom. C'est lui qui construisit ici le magnifique palais fortifié dont la citadelle protégeait un ensemble de résidences somptueuses et de jardins en terrasse. Ceux-ci communiquant entre eux par un escalier de deux cents marches taillé dans le marbre le plus pur. Après sa mort, Hérode voulut être enterré ici dans un cercueil d'or massif constellé de pierreries avec un couvercle de pourpre aux broderies multicolores.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'autel d'Abraham (© Wikipédia)

    Abraham se rendit aux portes d'Hébron pour y acheter la caverne de Macbella qui devait devenir le caveau de famille. Il y enterra Sara et y fut lui-même enterré ainsi que son fils Isaac et sa femme Rebecca, Jacob et sa femme Léa. L'Islam considère Hébron comme une de ses villes saintes en raison de la sépulture d'Abraham et de ces fils, auquel il reconnaît la qualité de prophètes. À Hébron, David reçut l'onction royale. Il y vécut durant les sept premières années de son règne.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Hébron (© Wikipédia)

    Hérode le grand transforma la caverne de Macbella en crypte à plusieurs salles et l'entoura d'une enceinte sacrée : le Haram. L'édifice actuel est impressionnant et il est encore facile d'y reconnaître la construction hérodienne d'origine sous les apports byzantins, Croisés et Mamelouk.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau des patriarches (© Wikipédia)

    La mosquée qui se dresse sur la caverne est pour l'essentiel l'œuvre des Croisés. On peut y voir six cénotaphes placés immédiatement au-dessus des tombes des patriarches et de leurs épouses. Par respect pour la sainteté de ces lieux, les musulmans ne pénètrent jamais dans la caverne elle-même. Les cénotaphes d'Abraham, d'Isaac et de Jacob sont recouverts d'étoffes vertes aux broderies d'or. Celles de Sara, de Rebecca et de Léa portent des tissus de pourpre.

    54-tombeau abraham.jpg
    Le tombeau d'Abraham (© Wikipédia)

    A97 tombeau de Sara
    Le tombeau de Sara

    On peut voir les tombes d'Isaac et de Rebecca au milieu de la mosquée non loin d'une niche de prière orientée vers La Mecque. La chaire sur la droite, finement sculptée en bois de cèdre, aurait été offerte par Saladin au XIIe siècle.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Les tombeaux d'Isaac et de Rebecca (© Wikipédia)

    La forteresse rocheuse de Massada se dresse dans le désert de Juda à trois kilomètres environ du rivage occidental de la Mer Morte. Un des épisodes les plus dramatiques de l'histoire juive s'y déroula et depuis Massada est devenu pour le monde juif le symbole du courage et de l'héroïsme. Hérode le grand construisit au sommet de Massada une énorme forteresse qui après la chute de Jérusalem en 70 apr. J.-C. tomba aux mains des patriotes juifs dirigés par Éléazar Ben Ahir. Renforcés par des troupes de combats venus de Jérusalem, ils décidèrent de poursuivre ici leur lutte pour la liberté. En 72 apr. J.-C., un général de Titus, Flavius Silva vint mettre le siège devant Massada. Après des mois de combat, il put enfin ouvrir une brèche dans les remparts. Ce voyant perdu, Ben Ahir rassembla ses hommes et leur adressa un discours particulièrement émouvant, les invitant à choisir la mort plutôt que de tomber entre les mains de leurs ennemis. Ils tirèrent au sort dix d'entre eux qui reçurent pour mission de tuer les autres et c'est ainsi qu'en entrant dans la forteresse, les Romains ne trouvèrent devant eux qu'un monceau de cadavres. Deux femmes et cinq enfants, qui s'étaient cachés pour échapper au massacre, se présentèrent pour rapporter ce qui s'était passé. Au lieu de se réjouir puisque c’étaient leurs ennemis, les Romains ne pouvaient d'admirer que par un si grand mépris de la mort, tant de juifs puissent arrêter et exécuter une pareille résolution.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau de Lazare (© Wikipédia)

    L'oasis de Jéricho étend sa nappe de verdure en bordure du fossé jordanien. Cette grande dépression, qui depuis l'Hermon aux neiges éternelles, se prolonge jusqu'au golfe d'Aqaba. Depuis les temps les plus reculés, on connaissait la fertilité de Jéricho, la richesse de son sol, ses nombreuses sources, ses oranges, ses bananes, ses dattes. On l'appelait la ville des palmes. Si son climat paraît étouffant l'été, la douceur de ses hivers crée une sorte d'enchantement parmi les fleurs et leur parfum pénétrant. Les hommes qui se sont installés ici, entre le Xe et le VIIemillénaire av. J.-C., ne s'y sont pas trompés. Ce fut sans doute le berceau de la civilisation et la plus ancienne concentration urbaine de l'histoire.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Jéricho (© Wikipédia)

    C'est au docteur Sedlin que revint l'honneur d'avoir entrepris les premières fouilles sur le site de Jéricho. On était en 1908 et son effort a été poursuivi depuis. C'était d'abord Arstand de l'école britannique d'archéologie qui dirigea six campagnes de fouilles puis Miss Katlin Kinnian en 1952. Au cours des derniers travaux, on a pu mettre au jour les strates, ou niveaux d'occupation, les plus anciennes qui soient aujourd'hui connues. Un examen au C14 a confirmé ces vues. La plus intéressante découverte de Jéricho, la célèbre tour néolithique, daterait de 7000 ans av. J.-C.. Construite en pierre sèche et mortier, elle est ouverte de haut en bas et par un escalier de vingt-deux belles marches, on pouvait descendre jusqu'au fond de la tour.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Mont de la tentation du Christ (© Wikipédia)

    Depuis les neiges éternelles de l'Hermon, le Jourdain descend jusqu'aux profondeurs de la Mer Morte. Sur les rives de cette rivière sainte se tenait Jean le baptiste, prêchant et baptisant. Un personnage austère, vêtu de poils de chameau, se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage. Quittant sa Galilée natale, Jésus s'avança vers lui pour être baptisé dans les eaux du Jourdain. Le souvenir du baptême du Seigneur est fixé aujourd'hui à huit kilomètres à l'est de Jéricho. Non loin de là, sous la conduite de Josué, les israélites ont franchi le fleuve pour pénétrer dans la terre promise. Et c'est là encore qu'Élie le prophète fut emporté dans un char de feu.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le Jourdain (© Wikipédia)

    Entre les falaises fauves des monts de Moab et de Judée, la Mer Morte fascine par le mystère qu'elle semble recouvrir. Elle étend ses eaux bleuâtres sur une surface de 900 km2 et sa profondeur ne dépasse guère 400 m, mais 430 m en dessous du niveau de la mer. Elle représente le point le plus bas de toute l'écorce terrestre. Son nom semble lui convenir parfaitement puisque toute vie végétale et animale est absente de ces rives. L'eau est pratiquement saturée de sel.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La Mer Morte

    Qumran, au nord-ouest de la Mer Morte, est devenu célèbre depuis la découverte des manuscrits de la Mer Morte. C'est là que vivait la communauté des esséniens. De 1951 à 1956, le site de Qumran fut soumis à des fouilles minutieuses. Derrière la tour de défense qui se dressait au nord, on a retrouvé le bâtiment principal de la communauté. Une construction grossière aux murs recouverts de plâtre. Parmi les découvertes les plus intéressantes, on peut signaler le scriptorium avec ses bancs et ses tables, ses deux encriers. Curieusement l'un d'entre eux contenait encore de l'encre desséchée.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La source de Nazareth (© Wikipédia)

    Trois ou quatre villages portent aujourd'hui le nom de Cana. Mais le Cana de l'Évangile correspond probablement au village qui s'étend en bordure de la route de Nazareth à Tibériade à six ou sept kilomètres de Nazareth seulement. Dans le cadre d'une noce juive sur l'insistance de sa mère, Jésus accepta d'y réaliser son premier signe en changeant l'eau en vin pour la plus grande joie des convives. Deux petites églises, l'une confiée aux Grecs orthodoxes, l'autre aux Pères Franciscains y conservent le souvenir du premier miracle du Seigneur.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Cana

    À plus de 200 m en dessous du niveau de la mer, la ville de Tibériade s'étale en bordure du lac sur la rive occidentale. Sa création remonte aux années 20 apr. J.-C. sur l'initiative d'Hérode Antipas qui l'orna de riches palais, théâtres et temples étincelant d'or et de marbre. Il la dédia au grand empereur romain Tibère. Les riches romains aimaient venir prendre les eaux aux célèbres sources d'eau chaude de Tibériade dont les propriétés curatives étaient connues de tous. Après la révolte de Bar Korhbah, les juifs expulsés de Jérusalem s'installèrent à Tibériade qui devient alors leur capitale et un grand centre de rayonnement intellectuel et religieux.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Capharnaüm

    Le professeur Allbright datait la synagogue de Capharnaüm de l'année 244 de notre ère et il pensait qu'elle avait été reconstruite sur une autre plus ancienne. On aimerait y voir l'œuvre du centurion romain dont Jésus guérit le serviteur à la demande des Juifs. Il mérite, dirent-ils, que tu lui accordes cela. Il aime en effet notre nation et c'est lui qui nous a bâti la synagogue. Il est certain que la présence de symbole romain sur les pierres sculptées retrouvées à Capharnaüm au milieu des emblèmes juifs comme la ménora, l'étoile de David, le palmier ou l'arche d'alliance justifierait cette interprétation.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Mont des Béatitudes (© Wikipédia)

    À six kilomètres de Tibériade, Magdal n'est plus aujourd'hui qu'un petit village de pêcheurs, alors que l'historien Joseph au temps du Christ y dénombrait 4000 habitants et plus de 200 barques. C'est ici que naquit celle à qui il fut beaucoup pardonné parce qu'elle avait beaucoup aimé. Marie, surnommée la Magdaleine, de laquelle étaient sortis sept démons. Marie, la pécheresse repentie qui se tenait près de la croix et qui courant au tombeau fut la première à voir le Seigneur ressuscité.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Saint-Jean-d'Acre (© Wikipédia)

    De son passé de gloire et de sang et des dix-sept siècles qui jalonnent son histoire, Acre a surtout conservé des ruines. La crypte des chevaliers de Saint-Jean, probablement leur salle à manger, est la construction la plus imposante de l'époque des croisades qui ait survécu. De l'époque turque, il reste des remparts sur le front de mer et la mosquée Ahmaed Jazzar, une des plus grandes et des plus belles d'Israël.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Saint-Jean-d'Acre (© Wikipédia)

    Haïfa qui était en 1907 qu'une petite ville de dix mille habitants est devenue aujourd'hui la troisième ville d'Israël. C'est aussi le port principal du pays et le centre de son industrie. Haïfa grandit dans un cadre merveilleux sur la pente du Carmel autour de la plus belle baie de la Méditerranée. Israël eut à surmonter ici une des crises les plus graves de son histoire religieuse. Alors face au monde qu'endort le péché d'idolâtrie surgi Élie le prophète pour confondre et appeler le feu du ciel. De nos jours, Haïfa est devenu le centre mondial de la secte Bahaïs dont les plus de deux millions de fidèles proclament la fraternité universelle des hommes, l'unité de toutes les religions dans un même langage. Leur temple s'élève sur les pentes du Carmel au milieu de jardin persan, on le reconnaît facilement à son dôme doré.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le temple de la secte Bahaïs à Haïfa (© Wikipédia)

    Là où n'existait qu'une petite ville phénicienne, Hérode le grand construisit autour des années 20 av. J.-C. le plus grand port et l'une des plus belles villes de l'époque. Pour la construction, qui devait durer douze années, il fit appel aux architectes les plus renommés et aux ouvriers les plus capables. Le résultat fut tel que dès la mort d'Hérode, Césarée devint le lieu de résidence officiel du procureur romain et resta pour une durée de 500 ans la capitale de la province romaine. Au début de l'époque chrétienne, au IIIe et au IVe siècle, Césarée devint un centre intellectuel brillant. Les Croisés prirent et fortifièrent la ville qui tomba sous les coups de Baïrbar. Détruite et abandonnée, elle allait bientôt disparaître sous les sables. À Césarée, les chrétiens aimeront certainement évoquer le passage de l'apôtre Pierre et la captivité de Paul embarquant ici même pour Rome et le suprême témoignage.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Césarée (© Wikipédia)

    Dés 1101, la ville de Césarée était tombée aux mains des Croisés. Elle fut reprise par Saladin puis de nouveau par les Croisés. Le roi de France Louis IX, Saint-Louis, enferma la ville dans des fortifications puissantes qui la mettait à l'abri des incursions terrestres. Les remparts étaient protégés par des douves larges de 10 m et le mur en glacis s'élevait de 10 à 15 m au-dessus du fossé.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Tel-Aviv, la colline du printemps, fondé en 1901 sur des dunes de sable désolées, est aujourd'hui la première ville d'Israël. Pour la première fois dans l'histoire contemporaine, une ville allait être entièrement construite, peuplée et administrée par des juifs et devait devenir la capitale commerciale et industrielle du pays. Jaffa au sud, se trouve dans le prolongement immédiat de Tel-Aviv, mais contrairement à sa voisine cette ville plonge ses racines dans un lointain passé. Elle existe depuis environ 3600 ans. C'était dans l'antiquité le grand port de la Méditerranée et le port de Jérusalem. C'est à Jaffa que Pierre rendit la vie à une veuve du nom de Tabitha et que dans une vision il entendit le Seigneur lui donner l'ordre d'ouvrir aux gentils les portes de l'église.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Archipel des Lofoten en hiver Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

    Lofoten Winter Magic

    À 68N, l'archipel des Lofoten dans la partie nord de la Norvège bien au-dessus du cercle arctique, et à la même latitude que le Groenland ou les parties nord de l'Alaska. Cependant, il bénéficie d'un climat relativement plus doux en raison de la circulation du Gulf Stream. Avec ses petits villages de pêcheurs aux allures de cartes postales nichés dans des fjords, parsemant une côte très accidentée avec des pics abruptes s'élevant directement de l'océan, l'archipel est souvent décrit comme l'une des parties les plus pittoresques de la Norvège et l'un des plus beaux archipels du monde . En hiver, vous avez vraiment l'impression d'être au nord du cercle arctique avec des jours courts et les quelques heures de lumière du jour remplies d'une longue transition du lever au coucher du soleil. En raison du climat doux et d'une beauté incroyable, l'archipel des Lofoten est devenu l'une des meilleures destinations de photographie d'hiver.

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La source de la Loue

    La source de la Loue     Doubs

    La source de la Loue est une des plus forte résurgence et une des plus célèbre de France. Elle est nichée dans un magnifique hémicycle creusé par la rivière dans les strates calcaires du jurassique supérieur. Au pied de la falaise, haute de 104 m, s'ouvre une grotte dont le porche, large de 60 m et haut de 32 m, laisse passer la rivière.

     

    Le débit moyen de la source est de 6 m3/s. Elle est sujette à des crues brusques liées aux chutes de pluie. Son débit peut atteindre les 100 m3/s, mais ses crues ne durent que rarement plus de 24h. La source ne connait que rarement un débit inférieur à 1 m3/s, même en cas de sècheresse sévère. De mémoire d'homme, elle n'a été à sec qu'une fois, en 1896. La source principale (celle de la grotte) est accompagnée par trois sources latérales qui surgissent, 100 m en aval, des parois latérales. Ces sources, qui représentent 30 à 50 % du débit de la rivière en aval de sa source, sont actuellement cachées par les vestiges de construction.

     

    La source de la Loue     Doubs

    La source a commencé à être explorée par les plongeurs-spéléologues à partir d'octobre 1969. La première a été réalisée par J.C. Frahon et J.P. Urlacher. Ils ont parcouru 110 m et ont atteint la profondeur de - 15 m. Depuis les galeries souterraines ont été explorés sur 1200 m de longueur et une profondeur de - 40 m. L'origine de la rivière souterraine a été découverte par hasard. Le 11 août 1901, les distilleries Pernod à Pontarlier sont la proie des flammes. Afin de contrer l'incendie qui menace les stocks d'alcool pur et d'absinthe, le maire ordonna aux pompiers de déverser les cuves dans le Doubs. Près d'un million de litres vont ainsi partir dans la rivière. Deux jours plus tard, la source de la Loue se teinta d'un jaune doré aux reflets verts. André Berthelot, fils du célèbre chimiste, présent sur les lieux, constata que l'eau avait bien le gout de l'absinthe. Le 14 au matin fut constaté à Mouthier que l'odeur de la Loue "était aussi forte que celle d'un verre d'absinthe pris sur la table d'un café". La Loue est donc une résurgence du Doubs. La preuve scientifique en fut apportée en 1910. Édouard Martel et Émile Fournier, les pionniers de la spéléologie, déversèrent un colorant vert, la fluorescéine, dans une crevasse du lit du Doubs près de Pontarlier. Le colorant apparu à la source de la Loue 64 heures plus tard. Suite à cette découverte, les propriétaires d'usines des bords du Doubs décidèrent de boucher les crevasses afin de garantir un débit minimal au Doubs. Devant les protestations des riverains de la Loue, les services de l'État intervinrent pour interdire ces pratiques. Les recherches, effectuées depuis, ont établi que la source de la Loue bénéficie des eaux des pertes du Doubs en aval de Pontarlier, des pertes du Drugeon et des eaux d'infiltrations du bassin d'Arc-sous-Cicon et des gouffres et entonnoirs du Val d'Usiers et du plateau de Levier.

     

    Après sa source, la Loue poursuit sa route au travers des gorges de Nouailles. Dans ces gorges, une dizaine de résurgences, située dans le lit de la rivière ou dans des grottes riveraines, viennent gonfler les flots. Ces sources représentent 50 % du débit de la Loue. Les gorges résultent de l'effondrement de la voûte de la galerie souterraine qu'empruntait la rivière. Les gorges ont été déblayées par les glaciers de la glaciation de Würm, mais surtout par le formidable flot d'eau de fonte de ces glaciers disparus il y 15000 ans.

    La source de la Loue     Doubs

    L'énergie hydraulique disponible avec le débit de la source fut exploitée par l'homme dès le VIe siècle. Des moulins y furent exploités par les Mérovingiens. Sur le chemin d'accès à la source, le seul existant d'ailleurs, subsistent des traces de treize siècles de passage de chariots. Ces rainures permettaient le guidage des chariots dans les passages étroits. Une mention écrite des moulins de la Loue apparait pour la première fois dans des documents datés de 1240. En 1264, Hugues d'Usiers fait don de la redevance annuelle d'un quartier de froment pris sur le revenu des moulins d'Ouhans à l'hôpital du St-Esprit de Besançon afin de faire célébrer perpétuellement son anniversaire par une messe. En 1422, les habitants de Haute-Pierre, du Châtelet, d'Aubonne, de St Gorgon, de Renédale, d'Evillers, de Septfontaine et du Val d'Usiers sont tenus de livrer leur production aux moulins d'Ouhans. En 1752, les moulins sont des petits établissements. Ils sont établis à la source où une petite "écluse" permet la déviation de l'eau dans un collecteur alimentant les roues à aubes. Jusqu'au XIXe siècle, un moulin était un atelier utilisant l'énergie de l'eau grâce à une roue hydraulique. Un moulin englobait donc les machines à grains, à huile, les papèteries, les foulons à draps, les scieries ou les forges.


    La voie antique avec les rainures laissées par les roues des chariots

    La source de la Loue     Doubs


    Les vestiges des canaux alimentant les moulins

    Au XVIIIe siècle seront construits d'autres barrages sur la Loue. Celle-ci n'avait été exploitée qu'à la source. Avant la Révolution, deux moulins fonctionnaient à la source dont un était propriété du roi. Celui-ci sera acquis après la Révolution par Marc Antoine Michel. En 1811, 30 ouvriers travaillaient aux moulins de la source. En 1828, la forge fournissait 200000 kg de fer en barres. En 1851, 47 personnes vivaient et travaillaient sur le site. Ne pouvant pas concurrencer les grandes usines installées dans les villes, les forges de la Loue cessèrent peu à peu leur production entrainant dans leur chute les autres activités. En 1909, seize communes, dont Ouhans, vont faire construire une usine électrique en aval de la source. Entre 1916 et 1921, une nouvelle usine électrique est construite à Mouthier. L'eau est captée par un barrage, établit 300 m en aval de la source. Elle est acheminée par une galerie de 2155 m creusée dans la roche sur la rive gauche. Le creusement de la galerie fut commencé à la pioche puis les ouvriers utilisèrent l'énergie de la cascade du Grand Saut (situé à 500 m en aval de la source) pour creuser à l'aide de marteaux pneumatiques. En 1926, les bâtiments existants près de la source furent détruits.

     

    Avant la connaissance scientifique de l'origine de la source de la Loue, quelques légendes fournissaient une explication. Son origine serait due à une couturière très avare surnommée la louve qui, un matin de Noël, alla satisfaire un besoin pressant. Ce besoin devint inextinguible pour la punir de son avarice. Une autre légende cite Gargantua. Celui-ci prit d'une grande soif, écarta les rochers et fit jaillir la rivière de la grotte. La vouivre qui habitait la grotte fut prise d'une telle frayeur qu'elle s'enfuit pour se cacher à la source du Pontet.

     

    Les crues subites de la Loue lui valurent de la part des anciens le surnom de la louve.

    La source de la Loue     Doubs


    La loue en aval de la source

     

    Y ACCÉDER:

    De Pontarlier, prendre la N57 en direction de Besançon. Après quelques kilomètres, prendre à gauche pour Ouhans. De là, l'accès à la source est fléché jusqu'au parking. Le sentier d'accès emprunte l'ancien chemin du Moyen-âge (dix minutes à pied).

     

    Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

    Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La fontaine de Font Vive

    Le bassin de la fontaine
    Le bassin de Font Vive

    La fontaine de Font Vive est une très belle fontaine vauclusienne. Une fontaine vauclusienne désigne une résurgence d'une rivière souterraine au travers d'un siphon. Ici, le siphon débouche dans un bassin d'une dizaine de mètres de diamètre.

    L'eau couleur émeraude
    L'eau merveilleuse de Font Vive

    Le réseau souterrain, accessible au travers de ce siphon, a été reconnu, à l'heure actuelle, sur plus de 1000 m avec un dénivelé de 68 m (-28 à + 40 m). La première exploration a été effectuée par Bob Destreille en 1974. Il parcourt le premier siphon sur 210 m. En 1975, des alluvions bouchent le siphon et ce n'est qu'en 1979 que les spéléologues arrivent à le déobstruer. En 1980, JM Chauvet franchit le siphon et explore des galeries jusqu'à un deuxième siphon. En 1991, F Badier franchit ce deuxième siphon et parcourt 200 m de galeries jusqu'à un troisième siphon. En 1996, l'entrée du réseau est de nouveau comblée. Une forte équipe de spéléologues s'attèle au travail et en 1998 le passage est de nouveau praticable. En 2001, F Tourtellier replonge dans Font Vive. En 12h d'effort, accompagné de deux équipiers, il franchit les siphons 1, 2 et 3, puis explore et topographie 380 m de nouvelles galeries. Les dernières explorations connues ont été effectuées par X Meniscus et G Hude de janvier à avril 2002. Durant différentes plongées, ils ont équipé et sécurisé le réseau en le topographiant. Ils ont aussi exploré 100 m de nouvelles galeries. Vous pouvez lire le récit de leurs explorations sur le site http://plongeesout.free.fr.

    La topographie peut être consultée sur le site du Ressac à l'adresse suivante :
    http://speleoressac.free.fr/cavites/colline_serre/fontvive/fontvive.htm

    La fontaine
    La fontaine de Font Vive

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Sur lesquelles ont été construits des monastères.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Aujourd'hui inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco, les Météores sont une vraie curiosité et attirent chaque année des millions de touriste

     

    Aux Météores, en Grèce, il existe encore six magnifiques monastères...

    Perchés de façon précaire au sommet de pinacles de grès de 400 mètres de haut.

    Les moines ont construit le premier monastère avant que les religieuses ne viennent aussi en construire.

    L’accès à chaque monastère était un acte de foi, escaladant des rochers et des échelles...

    Attachées ensemble ou de grands filets jusqu’à ce que les cordes se brisent. Les beaux monastères des Météores sont vieux de plusieurs siècles et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Les Plus Beaux Monastères De Grèce -

    Ils sont creusés dans les falaises et les pentes abruptes, sont parmi les plus beaux monastères de Grèce dans les poses les plus photogéniques.

    S'engager dans un charme étrange nous tous. Perché au sommet de montagnes luxuriantes, creusé dans les falaises et même dans les profondeurs du canyon, surplombant à couper le souffle.

    Quelques-uns des plus beaux monastères de Grèce et quelques mots sur chacun d'eux. Prendre plaisir.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère Monastère Simonopetra, Mont Athos -

    Connu sous le nom de Simonopetra, est l'un des monastères les plus photographiés du mont Athos - ceux qui semblent pendre au-dessus de la mer, à une altitude de 300 mètres.

    Il a commencé à être construit en 1257 et est, selon Wikipedia, l'une des constructions audacieuses du Moyen Âge

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère Panagia Pantanassa, Mystras -

    Le seul des monastères de Mistra encore habité, frappant Pandanassa inauguré comme indiqué par le ministère de la Culture en septembre 1428.

    Les plus anciennes fresques datent de 1430. Selon Wikipédia, voici le tombeau de l'empereur Constantin épouse Paleologos, Theodora.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère Kipinas, Tzoumerka, Epiros -

    Sculpté dans une falaise complètement verticale, est peut-être le monastère le plus impressionnant d'Épire. Il a été construit vers 1212, est situé près du village Kalarrytes et «doit» le nom des jardins cultivés près des moines du monastère. La route atteint la base de la falaise et de là un chemin creusé dans la roche puis un pont en bois menant au monastère. Pendant la domination turque, le pont en bois était mobile et les moines se rétractaient pour être protégés des raids.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère Arkadi, Rethimno -

    La tradition veut être fondée par l'empereur Héraclius de Byzance au Ve siècle. Il est construit sur un plateau luxuriant au-dessus des gorges de la montagne Ida, à 23 km de Réthymnon.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère Iviron, Mont Athos -

    Avec une histoire qui commence quelque part en 1010 et une architecture rappelant les contes médiévaux, c'est l'un des monastères les plus impressionnants du mont Athos. Peut accueillir 35 moines et seize monastères.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère d'Elona, Arcadie -

    Connu simplement comme membres, date de 1300 et est un couvent creusé dans une falaise Parnon, à 17 kilomètres de Leonidio.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère De Roussanou, Meteora -

    Connu sous le nom d'arsenal, est l'un des monastères les plus photographiés des Météores, si ce n'est l'ensemble du pays (celui avec...

    Entre autres, sur la couverture de Lonely Planet for Greece).

    Probablement habitée pour la première fois en 1388, déserte pendant de nombreuses années et reconstruite en 1529.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère de Saint-Jean-Baptiste, Lucius, Arcadia -

    Il est creusé dans la roche, à deux cents pieds au-dessus du lit de Lucius, au cœur du canyon vert.

    Connue comme la Grande Grotte, est une destination populaire pour les randonneurs.

    Datant du 12ème siècle, tandis que les peintures survivantes sont du 16ème.

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Monastère Giromeri, Filiates, Thesprotia -

    Fondée au début du 14e siècle, entre 1310 et 1320, par le Bienheureux Nil.

    Numérotée à son apogée (XVIe siècle) sur les trois cents moines.

     

    Les Météores sont d'importantes masses rocheuses situées au nord de la Grèce...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le Prodigieux Paysage De La Mer De Glace -

    Le Prodigieux Paysage De La Mer De Glace -

    Par Hughes Derouard - Hors Série - France Sauvage -

    Le Prodigieux Paysage De La Mer De Glace -

    Le glacier poussant ses derniers séracs jusqu'au cœur de la verdoyante vallée de Chamonix est sans doute moins spectaculaire aujourd'hui que sur des photos plus anciennes.

    C'est la marque évidente du réchauffement climatique. Il n'empêche que le site reste puissant, à condition...

    De savoir le découvrir ainsi qu'il le mérite : d'abord de près, et ensuite en prenant du recul.

    Le Prodigieux Paysage De La Mer De Glace -

     Née au pied du mont Blanc, la Mer de Glace est, en dépit du réchauffement climatique, un mastodonte qui serpente sur 7 kilomètres, passant de 3 900 à 1 400 mètres d’altitude. Dans sa plus grande largeur, elle atteint 1 950 mètres. Son épaisseur moyenne est de 200 mètres, 400 mètres en certains endroits. Et même si son front a reculé de manière spectaculaire, elle continue de progresser de presque 90 mètres par an à hauteur de Montenvers (1 centimètre par heure). Au total, avec 40 km2, la Mer de Glace reste le plus grand glacier de France.

    Rien de plus facile que de monter voir la Mer de glace : il suffit d’emprunter le fameux petit train à crémaillère qui conduit à l’hôtel restaurant du Montenvers depuis Chamonix.

    C’est de là que vous suivez le sentier qui descend vers la grotte creusée dans la glace, célèbre attraction touristique.

    Ensuite, la descente à pied jusqu’à Chamonix par les bois est aussi tranquille que magnifque.

    En fait, la manière historique — la voie ferrée fut mise en service en 1909 ! —

    De découvrir les lieux est un peu décevante, car au bord des grandes dalles qu’il faut descendre laborieusement, on voit plus de pierre que de glace.

    L’excursion manque donc un peu de magie. Pour admirer les glaciers du massif du Mont-Blanc, le mieux est de longer l’autre côté de la vallée de Chamonix...

    Par les sentiers de randonnée autrefois créés par l’alpiniste-écrivain Roger Frison-Roche : le Grand Balcon et le Petit Balcon.

    Le Prodigieux Paysage De La Mer De Glace -

    Au départ de Chamonix, un classique de la randonnée vous hisse à 2 000 mètres d’altitude sans y laisser vos poumons. De Flégère à Planpraz, progressez sur une portion du Grand Balcon du sud, avec pour seul formidable... Vis-à-vis le massif du Mont-Blanc : aiguille du Midi, mont Maudit, mont Blanc, dôme du Goûter et glacier des Bossons.

    Il est important de faire cette ascension dans l’après-midi, de façon à ne pas se trouver à contre-jour.

    Le plus facile est de prendre, à Chamonix, le téléphérique du Brévent, qui donne accès à une table d’orientation, située à 2 525 mètres d’altitude.

    En face de vous, voici le glacier des Bossons, moins connu que la Mer de Glace, mais spectaculaire car il descend très bas dans la vallée et permet de comprendre la façon dont « vit » un glacier.

    Le phénomène trouve ses origines en haute montagne, à des altitudes suffisamment élevées pour que, même en été, un manteau neigeux demeure.

    Dans les Alpes du Nord, les neiges éternelles se trouvent au-delà de 3 000 mètres. Et là, elles sont soumises à un phénomène appelé « transformation ».

    Dès le printemps, le rayonnement solaire (d’autant plus intense que l’altitude est élevée) fait fondre la neige.

    Cette eau de fonte s’écoule dans la pente, mais dès que survient la nuit, la température baisse et descend en dessous de zéro.

    Alors, l’eau et la couche superfcielle de neige gèlent, forment un bloc de glace.

    Cette glace ne fondra pas aussi vite que la neige. S’ajoutant à la glace née les nuits précédentes, elle contribue à alimenter un véritable fleuve gelé que son poids emporte dans la pente.

    Sa vitesse est impressionnante : jusqu’à un mètre par jour.

    Le Prodigieux Paysage De La Mer De Glace -

    Le célèbre petit train rouge à crémaillère. A bord il faut une vingtaine de minutes pour gravir les 1000 mètres de dénivelée qui vous séparent du site du Montenvers-Mer de Glace.

    Pour contempler maintenant la Mer de Glace, il faut remonter la vallée de Chamonix par l’itinéraire du Grand Balcon, balisé par les marques rouge et blanche du GR®5 (dit aussi Tour du Mont-Blanc).

    Le sentier est facile, car il descend progressivement jusqu’au sommet de la Flégère, à 1 877 mètres. C’est là qu’apparaît la Mer de Glace, dont on voit bien comment elle naît en altitude...

    Vers les sommets mythiques qui ont pour nom Dent du Géant, Grandes Jorasses.

    On voit nettement aussi comment, dans les fortes ruptures de pente, le fleuve de glace se fracture.

    C’est là que se creusent les crevasses, séparant des blocs de glace qui se trouvent dès lors en équilibre précaire ; c’est ce qu’on appelle les sérac...

    Dont les chutes figurent parmi les plus graves dangers de la montagne.

    Pour revenir à Chamonix, il suffit de suivre le sentier qui descend dans les bois, d’abord très raide...

    Mais qui ensuite ménage ici et là de magnifques ouvertures sur le massif du Mont-Blanc.

    La Vallée Blanche -

    Le Prodigieux Paysage De La Mer De Glace -

    Ce glacier situé sur la face sud de l’Aiguille du Midi a donné son nom à une grande classique du ski alpin à Chamonix, à pratiquer accompagné d’un guide ou en se joignant à un groupe encadré. Cet itinéraire hors-piste consiste à emprunter le téléphérique de l’Aiguille du Midi, pour revenir ensuite en vallée de Chamonix via la Mer de Glace. Empruntant des pentes plus ou moins raides (selon votre niveau ou le plaisir que vous souhaitez en tirer), vous descendez d’abord la Vallée Blanche, passez le refuge du Requin... Et longez la rive gauche du glacier du Tacul qui, en rejoignant le glacier de Leschaux, forme la Mer de Glace. Par bon enneigement, il est possible de skier jusqu’à Chamonix. Office de tourisme de Chamonix-Mont-Blanc -

    Le Prodigieux Paysage De La Mer De Glace -

    Mer de glace, des chiffres et des lettres... qui font peur ! from Michel Chx on Vimeo.

     Voir la fiche Hôtel restaurant du Montenvers - Voir la fiche Tags merChamonixMont-Blanc

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Kylmore Castle En Irlande -

    Quelle belle preuve d'amour: ce château a été construit par un riche irlandais, Henry Mitchell...

    Comme preuve d'amour pour sa femme (tu vois mon cher Philippe ce qu'il te reste à faire ...)

    Dans un cadre idyllique, dans des jardins de plusieurs hectares, au bord d'un lac...

    Cerné par les montagnes et la forêt environnante, se dressent ce magnifique château ainsi qu'une abbaye.

    L'histoire de ce château est très émouvante: à peine le château est il achevé, le couple perd tragiquement leur fille.

    Accablé de tristesse, le couple tente tant bien que mal de surmonter cette épreuve...

    Mais la tristesse est si grande que Margaret décèdera peu de temps après...

    Plongeant alors son mari dans un terrible état de solitude et de chagrin.

    Désormais veuf et sans enfant, Henry Mitchell décide alors de changer les plans de l'abbaye...

    Pour en faire une cathédrale miniature, élevée en la mémoire de sa femme et de sa fille.

    Il construira également un mausolée tout près de l'abbaye, lieu ou il enterre le corps de sa femme...

    En précisant qu'il souhaite être enterré auprès d'elle à sa mort.

    Une fois la construction achevée, Henry Mitchell vend le château et le domaine..

    Ne pouvant se résoudre de vivre dans un lieu si douloureux...

    La propriété passe de mains en mains puis est finalement abandonnée jusqu'en 1920...

    Date à laquelle des Sœurs Bénédictines décident...

    D'en faire un lieu de culte ainsi qu'un collège catholique réputé.

    Afin de financer l'entretien du site, les Sœurs ont ouvert le château et l'abbaye...

    Ce qui permet ainsi de veiller à la pérennité du lieu. 

    Raisons Magiques De Visiter L’Irlande -

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Par Jackie Middleton -Sélection Du Reader’s Digest -

    L’Irlande est chérie dans le monde entier comme une terre enchanteresse où se mêlent légendes et réalité.

    Voici 10 façons de découvrir la mystique et le charme de l’île d’émeraude

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Madrugada Verde/Shutterstock -

    Découvrez Les Châteaux -

    Hantés, gothiques, majestueux ou imposants, les châteaux d’Irlande irradient le romantisme de ce beau pays.

    Les châteaux de Cahir, Kilkenny et Dunguaire évoquent tous des visions magiques de damoiselles, de rois courageux et de donjons effrayants.

    Le château de Blarney, dans le comté de Cork, est l’un des plus visités en Irlande.

    Célèbre pour sa pierre de Blarney (la légende affirme que si vous embrassez la pierre de Blarney...

    Vous recevrez le don de l’éloquence éternelle), les visiteurs se plient littéralement en quatre pour poser un baiser sur ce rocher mythique...

    Enchâssé dans le mur du château. Acrobaties amoureuses mises à part, ce château du 15e siècle offre des vues...

      À couper le souffle du haut de ses remparts, d’éclatants jardins et de mystérieuses grottes souterraines.

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Visitez L’entrepôt De Guinness -

    Levez une chope, ou deux, à la santé de la boisson favorite de l’Irlande. La Guinness Storehouse et sa brasserie de Saint-James Gate à Dublin...

    Accueillent plus d’un million de visiteurs chaque année sur les lieux de leur usine de fabrication de la stout...

    Leur fameuse bière brune. Brassant plus de 3 millions de chopes par jour, la Guinness Storehouse vous propose de jeter un œil...

    Sur l’envers du décor de leur désaltérante entreprise. Assistez au processus de brassage, apprenez à remplir des chopes et goûtez au produit final.

    La légendaire hospitalité de la Guinness Storehouse propose des rafraîchissements...

    Ou des repas traditionnels irlandais dans leurs quatre restaurants.

    Ou faites-vous plaisir avec une chope bien méritée tout en...

    Profitant d’une vue imprenable de Dublin, sur 360 degrés, depuis leur très agréable bar, le Gravity.

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Partez À L’aventure -

    Venez voir le côté farouche de l’Irlande.

    Découvrez une nature sauvage et des panoramas magnifiques au cours d’activités audacieuses et palpitantes.

    Ne faites qu’un avec la nature grâce au surf, au kayak de mer...

    Au parapente, à l’escalade, la spéléologie, le VTT et la marche.

    Une randonnée le long des collines vertes d’Irlande jusqu’au sommet...

    De ses falaises balayées par les vents est fortement recommandée.

    Le National Geographic a décrété que les promenades irlandaises étaient les meilleures du monde.

    Réveillez l’amateur de sensations fortes qui dort en vous et découvrez l’Irlande sous un angle unique.

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Revivez L’histoire À Chaque Détour -

    Dans un pays aussi vieux et riche en histoire que l’Irlande, les visiteurs ont l’embarras du choix quand il s’agit...

    De sites d’intérêt historique. Un de ces sites, Brú na Bóinne dans le comté de Meath...

    Est plus ancien que Stonehenge en Angleterre et les pyramides de Gizeh en Égypte.

    Ce site néolithique composé de sanctuaires circulaires, de menhirs et de chambres funéraires construites...

    Autour de 3 200 av. J.-C. est mis en valeur par plusieurs tombeaux aux longs couloirs..

    Knowth, Dowth et Newgrange. Grandement populaire à longueur d’année...

    Brú na Bóinne obtient une attention supplémentaire pendant le solstice d’hiver.

    En décembre, un rayon de soleil perce à travers une ouverture mystérieuse dans le tumulus de Newgrange...

    Et illumine la chambre funéraire durant quelques brèves minutes.

    Par conséquent, de nombreux touristes affluent à Newgrange pour saluer l’aube de chaque solstice...

    Et une loterie annuelle est tenue pour gagner le droit d’accéder à l’intérieur du tombeau.

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Embrassez Des Paysages À Couper Le Souffle -

    Vierges et magnifiques, les paysages de l’Irlande sont incomparables.

    West Cork, Dingle, Galway, l’anneau du Kerry...

    La liste des lieux dignes des cartes postales est infinie.

    Un de ces pittoresques sites est le Rock of Cashel (également connu sous le nom...

    De rocher de Saint-Patrick) dans le comté de Tipperary.

    Datant des 12e et 13e siècles, cette redoutable forteresse se glorifie d’une tour ronde...

    D’une cathédrale et d’une chapelle renfermant d’inestimables trésors...

    De l’art celtique et de l’architecture médiévale.

    La légende dit que c’est là qu’au 5e siècle..

    Saint-Patrick a converti le roi Aengus de Munster au christianisme.

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Suivez La Route Des Festivals -

    Vous aimez la fête ? L’Irlande aussi. Imprégnez-vous de l’entrain irlandais...

    Et joignez-vous à joie collective à longueur d’année.

    Du festival de la Saint-Patrick au Festival de voile de Cork en passant par le festival des arts de Galway...

    Il y a plus de 400 rendez-vous à l’agenda cette année.

    Musique, nourriture, littérature, racines celtes, films et humour,autant de raisons de fêter et d’être dans l’ambiance.

    Sans surprise, la fête la plus attendue et adorée est celle de la fête nationale, le jour de la Saint-Patrick.

    Parades, costumes expressifs, théâtre de rue et une atmosphère animée de carnaval vous laisseront sous le charme.

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Vivez Dublin -

    Les villes ont souvent la mauvaise réputation d’être des destinations froides et sans âme, mais pas Dublin.

    La capitale de l’Irlande éclate de personnalité et bourdonne de jeunesse.

    Métropole trépidante, débordante d’activités culturelles, de beaux musées, de superbes architectures et de pubs animés...

    Dublin a quelque chose à offrir à tout le monde.

    Châteaux, cathédrales, galeries, parcs, boutiques, restaurants, Dublin assure.

    Procurez-vous un laissez-passer de Dublin et accédez...

    Gratuitement à plus de 30 attractions de qualité, en plus des rabais...

    Pour les restaurants, magasins, théâtres, visites et transport...

    Ainsi que le guide touristique de la ville.

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Goûtez À La Culture Des Pubs -

    Si vous avez envie d’une chope, d’une conversation spirituelle et d’un avant-goût...

    De l’authentique hospitalité irlandaise, ne cherchez pas plus loin qu’un pub irlandais.

    Le guide de voyage à succès, Lonely Planet....

    Ne tarit pas d’éloges au sujet des pubs irlandais et pour cause.

    Les pubs irlandais ont une réputation faite de...

    Délicieuses lagers et de crémeuses stouts, sans oublier les tenanciers amicaux.

    Plusieurs pubs irlandais offrent de la musique en direct, traditionnelle ou moderne...

    De même que des plats copieux, comme la tarte au bœuf et à la Guinness.

    Certains pubs relèvent leurs menus vers de nouveaux goûts...

    Offrant aux clients une cuisine raffinée pour accompagner leurs chop adorées.

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Délectez-Vous Du Folklore Irlandais -

    Une visite en Irlande est incomplète sans le folklore traditionnel irlandais.

    Dans un pays fameux pour ses fées, ses lutins et ses sirènes, la mystérieuse Chaussée des Géants...

    (Le seul site du patrimoine mondial de l’UNESCO en Irlande du Nord)...

    Est l’une de ses légendes les plus chères. L’épopée raconte que ces remarquables pierres...

    Furent l’œuvre d’un géant irlandais, Fionn mac Cumhail (Finn McCool).

    Il aurait construit la chaussée afin de garder ses pieds au sec tandis qu’il marchait vers l’Écosse.

    Les habitants croient que l’amas des cheminées (ou l’orgue) le long de la Chaussée...

    Est la preuve que McCool a vécu ici, tandis que les géologues...

    Croient plutôt qu’une éruption volcanique, survenue il y a 60 millions d’années...

      A créé les 40 000 colonnes de basalte emboîtées...

    Qui émerveillent les visiteurs encore aujourd’hui...

    Destinations De Voyage - Visite De L'Irlande

    Savourez La Cuisine Irlandaise -

    Si vous pensiez que la cuisine irlandaise se fonde uniquement sur sa fameuse pomme de terre, détrompez-vous.

    Les gourmets ont découvert que l’Irlande est une destination gastronomique incontournable.

    Les plats traditionnels comme le ragoût irlandais, le pain au bicarbonate de soude, le fromage fermier...

    Et le colcannon (chou frisé/chou vert et pommes de terre) sont toujours au menu...

    Mais la nouvelle vague de la cuisine irlandaise...

    Mise sur des ingrédients frais, cultivés localement et sur la prise du jour.

    Le saumon sauvage de l’Atlantique, les huîtres charnues...

    Les pétoncles fondants et le homard poché...

    Vous rassasieront sans parler des langoustines, de la sole et de l’espadon grillés.

    La profusion de fruits de mer d’Irlande est si célèbre...

    (Et délicieuse) qu’elle a inspiré, chaque mois de septembre...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La vallée préhistorique de la Vézère

    l'homme de néandertal

    L'homme de Neandertal
    (statue implantée sur l'esplanade du musée des Eyzies)

    L'érosion, qui a creusé cette vallée dans la roche calcaire, y a laissé de superbes falaises truffées de cavités. Nous trouvons ici une succession d'abris sous roche ayant servis d'habitats et de grottes profondes ayant servies de lieu d'expression aux artistes préhistoriques.

    La vallée préhistorique débute à Montignac, célèbre par la grotte de Lascaux, désignée comme "la chapelle Sixtine de la préhistoire" par l'abbé Breuil. En suivant la Vézère, nous allons trouver près de Sergeac, le site de Castelmerle.

    abri à Castelmerle
    Abri sous roche à Castelmerle

    falaise de Castelmerle
    Le long de la falaise de Castelmerle

     

    Les abris du Castelmerle (une dizaine) ont été occupés de 50000 ans à 10000 ans av. J.-C. Ils ont livré de nombreuses œuvres d'art parmi les plus anciennes de l'humanité. L'abri Reverdit contient un bas relief de cinq animaux datant du Magdalénien. On y a également découvert d'étranges symboles vieux de 32000 ans. Le site de Castelmerle a été réoccupé au Moyen-âge où un important cluzeau (abri) a été creusé.

    La descente de la vallée nous mène ensuite vers le Moustier. Les deux abris du Moustier, fouillés par Lartet et Peyrony ont permis de définir la période du Moustérien qui débute à 250000 ans BP (avant le présent) et va jusqu'à 35000 ans BP. C'est dans ce site que le trafiquant d'antiquités, Hauser, découvrit un squelette de néandertalien, qu'il vendit au musée de Berlin.

    le Moustier
    Le site du Moustier

    l'abri inférieur
    L'abri inférieur où la stratigraphie a été mise en valeur pour les visites

    l'abri supérieur
    L'abri supérieur

     

    En face du Moustier, se trouve la falaise de la Roque St Christophe occupée depuis la préhistoire. Les aménagements effectuées durant le moyen-âge permettaient la présence de plus de mille personnes sur le site.

    Notre périple nous conduit ensuite vers le site de la Madeleine, éponyme du Magdalénien.

    falaise des Tours
    La falaise des Tours

    La Vézère poursuit son chemin le long des falaises des Tours pour longer le site de Laugerie Haute et de Laugerie Basse. Laugerie Haute est un très vaste habitat long de 180 m et large d'une dizaine de mètres pour la partie fouillée. Mais une partie de l'habitat est certainement sous la route actuelle. L'abri est masqué par d'énormes blocs, vestiges de la voûte, tombés durant le Magdalénien. Laugerie Haute est un site capital pour le paléolithique supérieur. Quarante-deux couches ont été reconnues, allant du Gravettien final (25000 ans BP) jusqu'à la première moitié du Magdalénien (13000 ans BP). Ce site a livré de remarquables œuvres d'art comme un galet de gneiss de 30 cm de long, sur lequel sont incisés des groupes de traits orientés en plusieurs sens et incontestablement d'origine humaine.

     

    Le site de Laugerie Basse est une falaise de 500 m de long et d'une soixantaine de mètres de hauteur. A une quinzaine de mètres au dessus de la Vézère sont situés une série d'abris sous roche dont certains sont toujours habités. Ce site a été fouillé depuis 1863 dans une anarchie complète. Ce n'est qu'en 1912 que Peyrony et Maury entreprirent des fouilles sérieuses. Ce site a livré de fabuleuses œuvres d'art effectuées sur des os ou des fragments de parois avec notamment des représentations humaines, comme la "Vénus Impudique" ou "la Femme au Renne". Le premier abri a été occupé de 14000 ans BP à 10000 ans BP. Le deuxième abri, celui des Marseilles, a commencé à être occupé aux alentours de 16000 ans BP. Cet abri, subit comme le site de Laugerie Haute, l'effondrement de sa voûte.

    falaise de Laugerie basse
     La falaise de Laugerie Basse

    Laugerie basse
    Laugerie Basse

     

    Entre la falaise de Laugerie Basse et la falaise du Fort de Tayac, s'ouvre le gisement préhistorique des Gorges d'enfer constitué de quelque abris célèbres.

    fort de Tayac
    Le fort troglodytique de Tayac

    Falaise du fort de Tayac
    Falaise du Fort de Tayac vue de Laugerie Basse

     

    Nous arrivons maintenant aux EYZIES, la capitale mondiale de la préhistoire. Le village se niche au pied de sa falaise truffée d'abris sous roche et de cluzeaux (abri creusé au moyen-âge).

    les Eyzies
    La falaise des Eyzies dans la vallée de la Vézère

    falaise des Eyzies
    La falaise des Eyzies dans la vallée de Beune

     

    le village des Eyzies
    Le village

    une rue des Eyzies
    Une rue des Eyzies

    Dans la capitale de la préhistoire, n'oubliez pas de visiter le musée de la préhistoire, abrité dans le château des Eyzies, et qui bénéficia en 2002 d'une importante extension.

    Dans le village des Eyzies sont situés des abris célèbres, comme l'abri de Cro-Magnon ou l'abri Pataud. L'abri de Cro-Magnon fut découvert en 1868, lors des travaux de construction de la voie ferrée. Cet abri servi d'habitat pour les Aurignaciens (30000 à 25000 ans BP), avant de devenir la sépulture de trois hommes, d'une femme et d'un enfant. Ces ossements fossiles furent les premiers représentants de l'espèce moderne (homo sapiens sapiens) découverts. Cet abri est cependant bien peu mis en valeur.

    abri de cro-magnon
    L'abri Cro-Magnon

    L'abri Pataud, situé 250 m en aval de l'abri de Cro-Magnon, a été fouillé par l'américain Movius de 1958 à 1964. Cet abri couvrant une centaine de mètres a accueilli des campements pendant 15000 ans. Une quarantaine de campements représentant quatorze niveaux, couvrant l'Aurignacien (35000 à 24000 ans BP), le Gravettien (25000 à 20000 ans BP) et le Solutréen (21000 à 15000 ans BP) ont été reconnus dans la zone fouillée. La zone de fouille qui représente un quart de l'abri a livré plus de deux millions d'objets. La zone de fouille a été transformée en musée permettant de se faire une bonne idée de la stratigraphie. Le site a également livré des sépultures, dont celle d'une jeune fille qui a été statufiée et nommée Madame Pataud. Cette statue est visible dans le musée attenant au site. Ce musée occupe les anciennes maisons troglodytiques de la ferme Pataud construite sur le site aux XIXe siècle. Sur la voûte qui forme le toit du musée, on peut admirer un superbe bouquetin sculpté en bas-relief. Celui-ci n'a été découvert que récemment, car il faut pratiquement être couché sur le sol pour le voir.

    L'érosion a également formé au Eyzies, quelques curiosités géologiques comme le Rocher de la Peine.

    rocher de la peine
    Le rocher de la Peine

    La Vézère poursuit ces méandres jusqu'à la Dordogne, dans laquelle elle se jette à la hauteur de Limeuil. Le long de son cours, les falaises présentent encore énormément de cavités naturelles ou creusées par l'homme durant le moyen-âge.

    falaise à St Cirq

    falaise à St Cirq

    Falaise entre les Eyzies et St Cirq

    Les alentours des Eyzies abritent également de nombreuses grottes ornées dont quelques-unes sont accessibles au publics.

    En savoir plus sur les grottes ornées

    La vallée de la Vézère ne se limite pas à des sites préhistoriques et des grottes ornées. De nombreux châteaux et demeures médiévaux sont également visibles et visitables

    En savoir plus sur les châteaux de la vallée de la Vézère

    Les photographies ont été prises en février 2002

    Y ACCÉDER:

    Les différents sites décrits ici sont tous facilement accessible depuis le village des Eyzies qui constitue une excellente base de départ. Tous les sites sont accessible en voiture ou après une courte marche à pied.

    Les grottes ornées et les sites de Laugerie Haute, du Moustier et de l'abri du Poisson ne sont accessibles que sur rendez-vous ( renseignement à l'accueil de la grotte de Font de Gaume ).

     

    Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

    Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le domaine de Lednice-Valtice

    Découvrez le jardin de l’Europe au domaine de Lednice-Valtice  !

    Le domaine de Lednice-Valtice

    Peu d’endroits sur terre auront été aussi bien entretenus que les majestueuses terres situées autour des splendides châteaux de Lednice et Valtice. Au cours des siècles, ce site a vu naître un parc extraordinaire rempli d’arbres rares, de bâtisses romantiques, d’étangs et de merveilleux recoins. Le domaine de Lednice-Valtice, inscrit sur la liste de l’Unesco, est aujourd’hui encore surnommé le «  jardin de l’Europe  ».

     

    Le domaine de Lednice-Valtice

    Les immenses terres, situées de part et d’autre de la frontière actuelle entre la Moravie et l’Autriche, ont été rendues magnifiques par les différentes générations de la dynastie des Lichtenstein durant leurs 600 ans de règne. Cette dynastie, autrefois l’une des plus puissantes d’Europe, y a créé de manière spectaculaire un élégant jardin à la française et un magnifique parc à l’anglaise. Elle y a fait bâtir des œuvres romantiques de différents styles pour démontrer la prodigalité véritable de la riche aristocratie de l’époque

     

    Une combinaison parfaite entre architecture, nature et vin exquis

    Le château de Lednice a reçu sa forme néogothique actuelle suite à un remaniement au milieu du XIXe siècle. À cette époque, il servait en été de lieu de rencontre à la noblesse européenne. Le second château, celui de Valtice, était la demeure, splendide, des seigneurs du Lichtenstein d’Autriche et de Moravie. Il est connu non seulement pour sa beauté, mais aussi pour sa longue tradition de la viticulture. La vigne y a été apportée par les légions romaines de l’empereur Marc Aurèle qui considérait la région de la Pálava comme idéale pour cultiver la vigne. Vous pouvez non seulement profiter d’une expérience culturelle exceptionnelle mais aussi déguster un verre d’excellent vin morave lors de sa Foire aux vins.

     

    Au minaret  ? Au minaret  !

    Le domaine de Lednice-Valtice

    Le parc entourant les deux châteaux fait partie des plus beaux sites paysagers d’Europe. Vous pouvez y découvrir un paysage artificiel avec de nombreux étangs couverts de nénuphars, des bois frais, des prairies pleines de fleurs et des arbres précieux. Des architectes viennois l’ont parsemé, pour le plaisir et la surprise des spectateurs, de nombreuses bâtisses qui procurent à ce lieu un caractère exceptionnel. Ainsi, vous pouvez gravir les 60 m de haut d’un minaret qui offre une vue inoubliable sur tout le domaine, ou bien pique-niquer paisiblement près du pavillon de chasse Rendez-vous ou vous rendre en bateau aux ruines du château fort de Janov. Si vous aimez le cyclisme, vous pouvez facilement parcourir le parc du château à vélo.

     

    Que visiter d’autre  ?

    Près du domaine de Lednice-Valtice, vous trouverez la ville royale de Mikulov, dominée par un château situé sur une falaise. Cette ville est étroitement liée à un vin morave de premier choix. Vous pouvez aussi mettre un peu de piment dans votre séjour en faisant une excursion à Brno, la capitale morave, où vous pouvez visiter la villa Tugendhat, le seul monument tchèque d’architecture moderne inscrit sur la liste de l’Unesco.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique