• Balade En Géorgie Du Sud -

    Balade En Géorgie Du Sud -

    La Géorgie du Sud est une île de 170 kilomètres de longueur, très montagneuse...

    Dont le point culminant est le mont Paget avec 2 935 mètres d'altitude, couverte de glaciers et riche en faune.

    Balade En Géorgie Du Sud -

    Géorgie Su Sud -

     Île En Géorgie Du Sud-et-Les Îles Sandwich Du Sud -

    Balade En Géorgie Du Sud -

    La Géorgie du Sud est une île du Royaume-Uni située dans le sud...De l'océan Atlantique, dans le territoire d'outre-mer de la Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud. Wikipédia Altitude : 2 934 mArchipel : Falkland IslandsPic : Mont PagetDestinations : GrytvikenStromnessBaie de St AndrewsPLUS

    La Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud3, en anglais South Georgia and the South Sandwich Islands, en espagnol...

    Islas Georgias del Sur y Sandwich del Sur, est un territoire britannique d'outre-mer situé dans le Sud de l'océan Atlantique.

    Il est composé de l'île de Géorgie du Sud et des îlots proches ainsi que de l'archipel des îles Sandwich du Sud.

    Administré depuis les îles Malouines situées au nord-ouest, le territoire est revendiqué par l'Argentine.

    Histoire -

    Balade En Géorgie Du Sud -

    La Géorgie du Sud, qui tire son nom de George III du Royaume-Uni, a été découverte en 1675 par le marchand britannique Anthony de la Roché.

    Grytviken

    Îles Malouines

    Anthony de la Roché

    Celui-ci, de retour d'un voyage commercial au Chili et remontant vers l'Europe, avait été dévié de sa route par une tempête.

    Les îles Sandwich du Sud ont été découvertes par le capitaine James Cook en 1775.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, de l'automne 1943 à l'automne 1944, la Royal Navy a déployé un vaisseau marchand armé pour patrouiller la Géorgie du Sud...

    Et les eaux antarctiques contre des raids allemands, en plus de protections côtières encore visibles...

    De nos jours à Cumberland Bay et Stromness Bay, armé de volontaires choisis parmi les baleiniers norvégiens.

    Le centre de recherches de King Edward Point, non loin de l'ancienne station baleinière norvégienne de Grytviken, est devenu une petite garnison après la guerre des Malouines.

    Il a été rendu à un usage civil en 2001 et est exploité par le British Antarctic Survey.

    Ce dernier dispose également d'une station biologique sur l'île Bird, au nord-ouest de la Géorgie du Sud. Les îles Sandwich du Sud sont quant à elles inhabitées.

    Géographie -

    Balade En Géorgie Du Sud -

    La Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud est située dans le Sud de l'océan Atlantique, entre l'Amérique du Sud et l'Antarctique.

    Les îles Malouines, un autre territoire britannique d'outre-mer, sont situées à environ 1 300 kilomètres en direction du nord-ouest.

    Le territoire couvre une superficie de 4 190 km2 répartie entre la Géorgie du Sud avec 3 755 km2 de superficie et les îles Sandwich du Sud avec 310 km2 de superficie.

    Faune -

    Balade En Géorgie Du Sud -

    Les îles de Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud sont un important lieu de nidification de nombreuses espèces d'oiseaux desîles sub-antarctiques et de l'Antarctique.

    Les trente espèces suivantes y ont été répertoriées : le Manchot royal (Aptenodytes patagonicus), le Manchot Adélie (Pygoscelis adeliae), le Manchot à jugulaire (Pygoscelis antarcticus), le Manchot papou (Pygoscelis papua),

    Le Gorfou dorégorfou sauteuralbatros hurleuralbatros à sourcils noirsalbatros à tête grisealbatros fuligineuxpétrel géant,pétrel de Halldamier du Cappétrel des neigesprion de la Désolation,

    Et Aussi , prion colombeprion bleupuffin grisocéanite de Wilsonocéanite à ventre noirocéanite néréidepuffinure de Géorgie du Sudpuffinure plongeurcormoran géorgiencanard à queue pointuesarcelle tachetéegrand labbegoéland dominicainsterne couronnéepipit antarctique.

    Démographie -

    Balade En Géorgie Du Sud -

     

    Seule Grytviken et l'île Bird en Géorgie du Sud sont habitées en permanence, principalement durant l'été austral pour des missions scientifiques et par des militaires, par vingt à trente personnes.

    Langues -

    Balade En Géorgie Du Sud -

    Langues en Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud. La langue officielle de la Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud est l'anglais.

    Balade En Géorgie Du Sud -

    Histoire

     Géographie

    Géorgie du Sud

    îles Sandwich du Sud

    Faune

    Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud

    Territoires britanniques d’outre-mer...

    Balade En Géorgie Du Sud -

    Et dépendances de la Couronne

    Pays et territoires d’outre-mer...

    Dépendants d’États de l’Union européenne

    Portail du monde insulaire

    Portail de l’Amérique du Sud

    Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud, sur Wikimedia Commons

    Portail de la Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud

    Balade En Géorgie Du Sud -

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    ***************

    Après avoir été émerveillées par les volcans, les lacs, les forêts enneigées sans oublier les grues japonaises découverts dans les parcs de Kushiro et d’Akan, direction une nature encore plus sauvage. Avec la furieuse envie d’aller le plus à l’est possible de l’île d’Hokkaido en plein hiver, notre voyage nous emmène à présent à Rausu.

     

    Cap à l’Est toute, en route pour Rausu

    Avec à peine 6 000 habitants, la ville de Rausu ne manque pas de charme. Située sur la côte est de la péninsule de Shiretoko (inscrite au patrimoine mondial depuis 2005) sur HokkaidoRausu vit essentiellement de la pêche et du tourisme.

    L’été, les amoureux de la nature y viennent pour s’enfoncer un peu plus dans le parc national de Shiretoko et y observer notamment l’ours et les renards. D’autres préfèrent tenter l’ascension du Mont Rausu (1 660 mètres), considéré comme l’une des 100 montagnes les plus célèbres du Japon.

    Encore très peu touristique l’hiver – pile ce que nous voulions -, la ville de Rausu dévoile quelques belles surprises, à commencer par le Rausu Shrine. En plus d’être splendide comme de nombreux temples traditionnels du pays, il se trouve sur les hauteurs de la ville, offrant une très belle vue sur les environs.

    Rausu Hokkaido Japan winter 7

    Rausu Hokkaido Japan winter 8

    On vous conseille également d’aller faire un tour du côté du port de Rausu, spot incontournable pour y voir débarquer les bateaux avec la pêche du jour.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    A cette saison de l’année, la pêche de l’oursin est à l’honneur. Adoré par les japonais, l’oursin est considéré comme un mets délicat et les techniques de pêche utilisées par les pêcheurs sont éreintantes et très physiques. Allongé seul dans une petite embarcation, le pêcheur reste de nombreuses heures à scruter les fonds marins espérant trouver le précieux sésame.

    Avec un tel trésor, on ne vous cache pas que Rausu nous a régalé les papilles avec des plats de fruits de mer dont on se souvient encore. Si vous aimez le saumon, le crabe royal, les oursins, la sébaste nommée kinki ou encore les langoustines, on vous conseille fortement de pousser les portes du 羅臼丸魚 濱田商店 / 浜田コーポレーション合同会社.

    Restaurant Rausu

    Alors qu’à l’arrière-boutique, on vide, prépare ou cuit les différents poissons tout juste pêchés, en salle, on s’extasie devant les plats servis et les odeurs qui s’en dégagent. Un pur régal ! Attention, le restaurant n’ouvre pas le soir.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Côté hébergement, nous aurions pu séjourner dans le petit centre-ville tout mignon de Rausu, mais nous avons préféré nous éloigner très légèrement pour loger chez Shiretoko Serai. On y a apprécié ses chambres modernes et fonctionnelles, son petit-déjeuner bien complet et local et sa vue remarquable face à la mer.

    rausu hotel

    Par temps clair, on pouvait même apercevoir les îles Kouriles, appartenant aujourd’hui à la Russie, mais revendiquées par le Japon depuis la fin de la seconde guerre mondiale. On y scrutait aussi les bateaux partis observer le très célèbre Pygargue empereur.

    A la découverte du Pygargue empereur à Rausu

    De janvier à mars, cet emblématique et splendide aigle, le plus grand rapace du monde, est en effet la star locale de la région. Pouvant atteindre les 2 mètres d’envergure, cet oiseau fascine partout dans le monde. De nombreux photographes animaliers se rendent d’ailleurs à Rausu pour observer le rapace chaque hiver.

    Ni une ni deux, nous avons également souhaité admirer l’aigle de plus près. Plusieurs compagnies locales proposent des tours photos de 3 heures, comme par exemple Nemuro Strait Cruise, celle par laquelle nous sommes passées.

    Rausu Hokkaido Japan winter steller sea eagle 13

    Rausu Hokkaido Japan winter steller sea eagle 14

    Après à peine 10 minutes de navigation, nous arrivons enfin face à ces impressionnants rapaces. Le capitaine du bateau n’hésite pas à briser la glace qui lui résiste pour se rapprocher d’un peu plus près et nourrir les aigles – mais aussi les mouettes et corbeaux opportunistes -, avec du poisson. Le nombre de Pygargue empereur et de Pygargue à queue blanche est impressionnant.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Se nourrissant principalement de saumon, l’aigle peut également chasser des renards polaires ou même des petits phoques grâce à son bec puissant et ses pattes crochues. Les aigles nous offrent un spectacle à couper le souffle. Certains n’ont pas peur de se battre pour récupérer le poisson en plein vol tandis que d’autres arrivent en nombre survolant à vive allure le bateau et nos têtes. On ne vous cache notre émotion face à tant de beauté.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Notez que plusieurs tours sont proposés dans la matinée. Pour les lève-tôt, optez pour celui de 5h où vous pourrez en plus profiter d’un lever de soleil, si et seulement si, les conditions météorologiques le permettent. La péninsule de Shiretoko est quelque peu capricieuse et les tempêtes de neige y sont nombreuses l’hiver…

    A bord du brise-glace sur la mer d’Okhotsk à Abashiri

    On file un peu plus vers le nord à présent, direction Abashiri en train. Considérée comme la plus grande ville située sur la côte de la mer d’OkhotskAbashiri ne nous a pas vraiment tapé dans l’œil avec ses nombreux commerces fermés et ses bâtiments industriels. Mais Abashiri reste un endroit incontournable pour briser la glace !

    En hiver, c’est en effet l’occasion de monter à bord de l’ Aurora, un brise-glace qui navigue sur la banquise de la mer d’Okhotsk. Ces glaces flottantes proviennent directement du fleuve Amour de Sibérie.

    Pendant près d’une heure, ce navire s’éloigne d’Abashiri pour nous emmener dans un monde à part, celui de la glace, du froid et du rêve où l’on peut même croiser des aigles et des phoques.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Ressentir les secousses du bateau, voir cette mer blanche à l’infini et entendre la glace se briser sous la coque est un spectacle rare et véritablement unique. Un étrange sentiment de liberté s’empare alors de nous. Sur la proue ou la poupe du navire, à bâbord ou à tribord… chaque endroit vaut le détour et le coup d’œil.

    Abshiri Hokkaido Japan winter drift ice Aurora 2

    C’est certain, cette expérience sur une partie de la mer gelée d’Okhotsk restera un moment très fort de notre aventure au Japon.

    La prison historique d’Abashiri

    Abashiri, on y vient aussi pour en apprendre davantage sur la prison de la ville, considérée comme la plus septentrionale du Japon.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    C’est en effet dans cette ville de pêcheurs au climat rude que le gouvernement a eu l’idée d’envoyer, en 1809, pendant l’ère Meiji, plus de 1 000 prisonniers politiques. Infligés aux travaux forcés, ces prisonniers ont notamment construit l’édifice pénitentiaire achevé en 1912 ainsi que la route allant d’Abashiri à Asahikawa, sur une distance de 230km. Les prisonniers y assuraient également des tâches agricoles.

    Si une partie de la prison a brûlé dans un incendie de 1909, elle a été reconstruite en 1912. C’est en 1984 que la prison déménage dans un complexe moderne. Mais cette mythique prison est aujourd’hui visitée par les plus curieux.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    On y découvre son histoire, ses différentes ailes, la vie très rude de ses prisonniers de l’époque ou encore les tentatives d’évasion de Yoshie Shiratori, antihéros ayant réussi à s’évader quatre fois de prison. L’aile abritant les bains est impressionnante, mettant en évidence les sérieux problème d’hygiène au sein de la prison.

    Le Musée des Peuples du Nord d’Abashiri

    Aïnous bien sûr mais aussi Inuit, Samis, Nénètses ou encore Koriaks… Si, comme nous, vous êtes passionnés par les cultures de ces fascinants peuples autochtones alors direction sans hésiter le Musée des Peuples du Nord d’Abashiri, situé non loin de la prison d’Abashiri.

    Hokkaido Museum of Northern Peoples Abashiri 1

    Dans ce très beau musée au style moderne, on y découvre l’histoire de ces peuples vivant dans des régions glacées du globe.

    On en apprend davantage sur leurs modes de vie. Grâce à des collections importantes d’objets et autres reliques, mais aussi des extraits sonores et vidéo, le musée compare les différents modes de vie et d’adaptation de ces peuples selon leur localisation géographique.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Techniques de chasse et de pêche, artisanat, moyens de transport, tenues traditionnelles ou encore instruments de musique… le musée nous offre une immersion très pédagogique sur ces peuples du froid qui forcent l’admiration.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Notez aussi que le musée consacre un espace dédié à la culture de la mer d’Okhotsk, avec plusieurs pièces issues de fouilles locales.

    Abashiri : un must de la gastronomie

    Si vous êtes de passage à Abashiri, et que vous êtes un amoureux de gastronomie alors on ne peut que vous conseiller de faire une halte au barbecue, Yakiniku Abashiri Beer Kanet d’y déguster le fameux bœuf wagyu d’Abashiri ou de Shiretoko. N’hésitez pas non plus à tester la bière bleue locale, Ohotsk Blue Draft beer.

    Abshiri Hokkaido Japan winter 1

    Pour les amoureux de produits de la mer, goûtez l’Abashiri Zangi, le saumon rose d’Okhotsk mariné puis frit accompagné du wasabi local.

    Pour les férus de ramen, direction Okhotsk miso ramen 麺屋 海嵐, véritable coup de coeur durant notre voyage sur l’île d’Hokkaido.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Et pour finir sur une note sucrée, place au Doriyaki, les fameux pancakes japonais. Faits minute, et encore tout chauds, ils sont à savourer face aux guichets où vous devez acheter votre ticket pour monter à bord de l’Aurora. Fourrés de crème pâtissière ou de l’incontournable purée de haricots rouges, voilà un must à découvrir avant d’embarquer sur le brise-glace ou juste après.

    Immersion à Hokkaido : Rausu sur la péninsule de Shiretoko et Abashiri au bord de la mer d’Okhotsk

    Après cette immersion en pleine nature japonaise, cap sur Sapporo, la plus grande ville d’Hokkaido qui nous réserve là encore de belles surprises.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    ***************

    Après avoir découvert la capitale la plus froide du monde et vibré au rythme du Eagle Hunting Festival, nous voilà fin prêtes pour une immersion totale en plein cœur de la Mongolie. Direction Yolyn AmFlaming Cliffs ou encore les dunes de sable Moltsog.

     

    Direction Yolyn Am, la vallée de l’aigle

    Après un réveil plutôt difficile (les lits mongols sont d’une dureté inégalée), on prend place dans notre 4×4 (piste oblige) pour se diriger vers Yolyn Am. Sur notre route, nous sommes surprises par les animaux en liberté que nous croisons : chevaux, moutons mais aussi les fameux chameaux de Bactriane. Cette espèce, native des steppes et des régions arides de l’Asie centrale, est typique de Mongolie et bien connue pour sa laine.

    CamelEaglefestival Mongolie

    Ils sont nombreux à circuler sur la route ou sur le bas côté, se rafraichissant avec la glace et la neige qu’il reste à cette période de l’année.

    Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    Après plusieurs heures, nous arrivons enfin à Yolyn Am. Plus connue sous le nom de Eagle Valley, cette vallée se trouve au niveau de la montagne du Parc National du Gobi Gurvan Saikhan. Une marche de 3 heures s’impose pour s’enfoncer encore plus profondément dans ce magnifique lieu, baigné par une beauté naturelle incroyable et un calme omniprésent. Pas un être humain à des kilomètres, exceptés deux touristes américains croisés en chemin. Mais bloquées par la glace qui commence à se briser sous nos pieds, nous devons rebrousser chemin après avoir atteint une très belle cascade gelée…

    Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    Après la glace, le sable de Gobi

    Après une nuit à Dalanzadgad, capitale de l’aimag d’Ömnögovi, nous reprenons la route pour grimper sur les dunes de sable de Moltsog. Ce ne sont pas les plus importantes du Gobi Gurvan Saïkhan (la palme revient aux dunes de Khongor), mais elles sont déjà impressionnantes. Par chance, la neige s’est invitée pendant la nuit rendant les paysages encore plus irréels et le contraste encore plus beau.

    Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    Voyage en Mongolie : des steppes enneigées au désert de Gobi

    Direction à présent le Nord-ouest du Désert de Gobi pour découvrir les incontournables Flaming Cliffs, qui pourraient s’apparenter au Grand Canyon des États-Unis mais à moindre échelle. Le site, également appelé Bayanzag, est aussi très connu pour les différentes découvertes de fossiles qui y ont été faites. Bayanzag est, aux yeux de beaucoup, le site de la première découverte d’œufs de dinosaures.

    Flamingcliffs3 - Mongolie - Gobi

    Pour terminer la journée, notre guide nous amène à la rencontre de peuples nomadespour passer la nuit. Immersion garantie même si la communication n’est pas toujours facile. Au programme ? Confection de dumplings avec la grand-mère de la famille et ses petits-enfants et aide pour nourrir les chevreaux et agneaux qui venaient de venir au monde avant une magnifique mais glaciale nuit étoilée. Malgré les sacs de couchage et les couvertures, ce fût l’une des nuits les plus froides que nous ayons vécues. Difficile d’imaginer les nuits lorsque les températures extérieures avoisinent les -40°C…

    ger

    Nomadfamily7 - Mongolie

    Nomadfamily6

    Les parcs nationaux autour d’Oulan Bator

    Après 4 jours et 3 nuits, nous devons remonter vers le Nord pour rejoindre la capitale mongole. Sur la route, nous sommes frappées par le nombre d’animaux morts.

    Le guide nous apprend que les hivers sont de plus en plus rudes en Mongolie. Résultat ? Bon nombre d’animaux ne survivent pas. L’été précédent n’a pas non plus été bon, provoquant un manque de nourriture pour les animaux, qui meurent de faim pendant l’hiver. Cette année, 710 740 animaux sont ainsi décédés en Mongolie en raison d’un hiver particulièrement froid, plus communément appelé « dzud ».

    A noter que les crises sanitaires touchant le bétail se multiplient également depuis plusieurs années en Mongolie, entraînant de graves conséquences pour les nombreux éleveurs nomades.

     

    Gobichevres2 - Mongolie

    Après une intense – et éreintante – journée de voiture, nous arrivons enfin à Hustai National Park. Situé à environ 100 km à l’ouest d’Oulan Bator, ce parc fascine. En 1992, plusieurs chevaux de Przewalski (appelés Takhi par les Mongols) y ont été réintroduits. Au total, 84 chevaux ont été réintroduits en 8 ans et ils sont actuellement près de 300 dans le parc.

    De nombreux amoureux de chevaux se rendent ainsi au Hustai National Park espérant apercevoir cette espèce considérée comme l’incarnation du dernier vrai cheval sauvage.

    Hustaiwildhorse

    Pour terminer ce mémorable voyage en Mongolie, notre guide nous amène au Gorkhi Terelj National Park, situé à environ 70 km à l’Est d’Oulan Bator. Encore enneigé à cette période de l’année, nous y découvrons le fameux rocher de la tortue mais aussi l’impressionnant et très coloré Temple Ariyaba. Une fois les 108 marches gravies, on vous le garantit, la vue est époustouflante !

    Turtlerock

    Ariyabal - Mongolie

    Ariyabal1

    Époustouflant, c’est le mot pour décrire ce magnifique séjour en Mongolie. Beau, émouvant, dépaysant et enrichissant : ce voyage fait indéniablement réfléchir sur la nature qui nous entoure et ces peuples nomades qui forcent l’admiration, essayant tant bien que mal de préserver et transmettre leur façon de vivre et leurs traditions aux générations futures.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

     

    Figurant régulièrement dans les palmarès des plus belles îles du monde, les îles Lofotenfont rêver. Parce qu’il offre un cadre absolument unique, l’archipel est très plébiscité tout au long de l’été par les amoureux de nature, les randonneurs, les amateurs d’escalade ou de surf, notamment du côté d’Unstad. L’hiver laisse place aux sports de glisse et aux pêcheurs de skrei.

    Les îles Lofoten en hiver : un froid relatif

    Bien que situé juste au-dessus du cercle polaire arctique, l’archipel des Lofoten dévoile une particularité ; les îles sont soumises à des températures très clémentes par rapport à leur latitude (l’archipel se situe entre le 67e et le 68e parallèle nord). En plein hiver, les températures ne descendent que très rarement en dessous de 0°C. Suréquipées pour ce début du mois de mars, nous avons même eu plutôt chaud à certains moments de notre séjour.

     

    Premier stop à Svolvaer : Skrei et observation des baleines

    Après trois vols (Paris-Oslo, Oslo-Bodø puis Bodø-Svolvaer), nous arrivons enfin à destination. Malheureusement pour nous, nous débarquons en soirée et manquons le panorama depuis les airs. Pas grave, on se rattrapera le lendemain !

    La journée débute par une visite de Svolvaer. Réparti sur plusieurs îles, nous séjournons sur Svinøya. Pour rejoindre le centre, nous devons traverser le pont Bukkedauen et profitons des somptueux paysages enneigés bordés par la mer, où naviguent de nombreux petits bateaux de pêcheurs.

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    A cette période de l’année, de janvier à fin mars, les pêcheurs travaillent d’arrache pied pour la saison du Skrei, une variété de morue qui, depuis la mer de Barents, vient naviguer dans les environs.

    Les immanquables : stockfish, skrei et rorbuer

    Si vous visitez les îles Lofoten à ce moment de l’année, vous apercevrez obligatoirement les Stockfish, où des milliers de morues sèchent à l’air libre sur des treillages de bois. Il suffira de suivre l’odeur pour tomber nez à nez avec ces poissons dont corps et têtes ont été préalablement découpés et séparés. A Svolvaer, ces Stockfish sont accessibles depuis la route Gunnar Bergsvei, direction la jetée et la statue Fiskerkona.

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    stockfish lofoten

    Une fois le poisson séché, il sera notamment exporté au Portugal et au Brésil.

    On ne vous cache pas que les conditions de travail ne sont pas sans risques, et très dures. D’ailleurs, les Norvégiens ne veulent plus s’adonner à cette tâche et la laissent volontiers aux travailleurs étrangers comme les Polonais et les Roumains qui, en enchaînant les heures, arrivent à se faire un très bon salaire en l’espace de quelques mois seulement.

    Autre particularité de Svolvaer et de l’archipel des Lofoten : les Rorbuer. Ces fameuses cabanes en bois de pêcheur sur pilotis, souvent de couleur rouge, qui donnent aux îles leur charme si particulier.

    svolvaer rorbu lofoten

    Vous en verrez un peu partout et on vous conseille vivement d’y séjourner au moins une nuit. Certes, les prix sont plus élevés qu’en hôtel mais le dépaysement est garanti ! Pour notre part, nous avons posé nos valises au Svinøya Rorbuer.

    Les îles Lofoten : un paradis pour les activités outdoor

    Du côté des activités hivernales, vous avez le choix : ski, raquettes ou même observation des baleines et cachalots…

    Nous débutons par une demi-journée de randonnée en raquettes près de Kabelvåg via XXLofoten.

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Nous profitons aussi d’être aux Lofoten pour faire une sortie en mer et tenter d’admirer les cachalots et baleines à bosse qui affluent vers ces eaux riches en harengs à ce moment de l’année.

    Pour cela, nous nous rendons à Andenes en bus. Située à 200 kilomètres de Svolvær, la ville d’Andenes se trouve à l’extrême pointe de l’archipel des Vesterålen.

    Pour cette excursion de 10 heures, nous faisons appel à Lofoten Lights.

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Après une présentation intéressante des différentes espèces animales présentes au large des Lofoten, nous voilà tous partis en « RIB Boat » (comprenez un bateau pneumatique ou semi-rigide rapide) sur la mer de Norvège pour un incroyable moment maritime, quelque peu mouvementé. La mer était très agitée ce jour-là. L’excursion a d’ailleurs dû être décalée de quelques heures… Malades donc, nous l’avons été comme beaucoup de nos voisins ce jour-là mais nous en avons aussi pris plein les yeux lorsque les premiers cachalots ont fait leur apparition. Immenses. Impressionnants. Ces mammifères marins imposent le respect et le silence notamment au moment du plongeon lorsque leur queue s’élève lentement dans les airs pour finalement disparaître sous les eaux. Un moment unique que nous ne sommes pas prêtes d’oublier.

    Avant de quitter Svolvaer et de découvrir le Sud des îles Lofoten, nous décidons de faire un safari photo, à nouveau avec Lofoten Lights. Au menu ? Haukland Beach et sa plage légèrement enneigée et glacée mais aussi Eggum et ses maisons colorées, Unstadconsidérée comme le paradis des surfeurs, le très joli coin de Gimsøya et le charmant et relaxant petit village d’Henningsvær, à faire absolument.

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Cap sur Reine : entre aurores boréales et kayak de mer aux Lofoten

    Pour rejoindre Reine, située à 120 kilomètres de Svolvaer, nous optons pour le bus local, une solution économique et plutôt pratique en plein hiver si la conduite sur la neige vous fait peur. D’autant plus agréable qu’on en profite pour admirer les somptueux paysages enneigés sans se soucier de la route.

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Après 3 heures de route, nous atteignons enfin notre but et découvrons une ville beaucoup plus petite que Svolvaer, mais toute aussi charmante, et encore plus typique des îles Lofoten. Les photographes du mon entier sont nombreux à venir immortaliser leur venue en captant l’instant parfait.

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    De beaux moments, nous en avons eu à foison. D’abord une balade bien sympathique en bord de route (absence de chemins oblige) pour regagner la très jolie île de Sakrisøy et ses rorbuer de couleur jaune. Puis une escapade à Hamnøy,  que les montagnes abruptes subliment. Un vrai plaisir pour les yeux !

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Autre moment féerique vécu à Reine : celui des aurores boréales. C’est ici même, au Sud des Lofoten donc, que nous avons pu observer nos plus belles et plus longues aurores boréales au-dessus des Stockfish et des Rorbuer !

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Pour continuer l’aventure aux Lofoten, nous choisissons de naviguer à nouveau sur l’eau mais de façon plus paisible que le RIB Boat. Via ReineAdventure, nous nous offrons une mémorable excursion en kayak de mer ! Au milieu de ces fjords et de ces montagnes, le temps semble comme suspendu. Quelques conseils si l’expérience vous tente : prévoyez des gants étanches pour éviter d’avoir les mains gelées et naviguez tranquillement, l’eau extrêmement froide pendant l’hiver…

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Pour terminer notre voyage aux Lofoten, nous décidons de louer une voiture pendant une journée afin de découvrir pleinement le Sud des îles.

    Incursion dans le Sud de l’archipel

    Après être remontées jusqu’à Flakstad, pour y admirer les plages, nous redescendons progressivement vers le charmant village de Sund avant de rejoindre la ville la plus au Sud des îles Lofoten, tout simplement baptisée Å. Si Å se trouve souvent surpeuplée en période estivale, la ville semble avoir été totalement vidée de ses touristes et de ses habitants en ce début du mois de mars. Nous avons la sensation étrange de pénétrer dans une ville fantôme, mais c’est aussi l’occasion de profiter pleinement de cet endroit.

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Voyage aux Lofoten : un hiver magique dans les îles par OBJECTIFGRANDFROID

    Retour sur le continent norvégien

    Pour regagner Bodø, nous optons cette fois-ci pour la mer et montons à bord du Torghatten amarré à Moskenes. Il nous faudra 3h15 pour traverser sans encombre la mer et débarquer à Bodø pour une nuit seulement avant de nous envoler pour Paris.

    A noter, si vous avez plus de temps que nous à Bodø, vous pourrez observer au large de la ville le Salstraumen, le plus grand Maelstrom du monde (un tourbillon en pleine mer né de puissants courants marins) !

    Les Lofoten, c’est le top !

    Après cet incroyable séjour de 9 neuf jours aux Lofoten, on ne peut que vous conseiller d’y aller en plein hiver. Parce que les températures y sont tout à fait supportables et les paysages enneigés à couper le souffle. Mais aussi parce que les îles Lofoten sont riches en découvertes et en aventures : observation des baleines, pratique de kayak de mer, aurores boréales, sans oublier le Skrei si vous décidez d’y séjourner courant mars. Avis à tous les amoureux d’une nature préservée, authentique et généreuse !

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    Par Philippe BourgetDu Magazine Détours En France - 

    Cap sur la route Jacques-Coeur à bord de votre véhicule, voiture, moto ou mieux encore votre camping-car.

    De l'Auvergne à l'Orléanais, cet itinéraire rend hommage à l'argentier du roi Charles VII.

    Il est jalonné de châteaux, de cités, de musées et d'une abbaye, tous témoins des riches heures de ce... Coeur de France.

    Un parcours historico-touristique à la croisée du Moyen Âge et de la Renaissance.

    La route porte le nom d’un célèbre Berrichon, Jacques Cœur, grand marchand de Bourges et argentier, au XVe siècle, du roi Charles VII. Depuis 1954 et la création de l’itinéraire par une poignée de sites historiques, châteaux, cités et musées se sont agrégés autour du nom, Cœur, sur une distance d’environ 200 kilomètres. On en compte aujourd’hui seize et ce sont autant d’étapes où vous pourrez stopper votre véhicule, selon vos envies et vos centres d’intérêts. Tous les sites ne sont pas imprégnés directement du souvenir de Jacques Cœur. Mais ils balaient l’histoire d’une région riche de seigneuries, de souvenirs monastiques et de cités médiévales. « Un territoire qui a vu naître la Renaissance »... Assure-t-on au château d’Ainay-le-Vieil.

    chateau-ainay-le-vieil-route-jacques-coeur-berry

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    Le côté forteresse massive du château d'Ainay-le-Vieil lui vaut le surnom de "petit Carcassonne du Berry". Ses jardins avec leur collection de roses anciennes et rares ont été classés "remarquables" par le ministère de la Culture et de la communication.

    De Ainay-le-Vieil à Saint-Amand-Montrond, "la ville de l'or".

    À l’extrême sud de la route Jacques Cœur et du département du Cher, dans ce paysage vallonné de bocage que vous découvrez au volant et qui juxtapose champs de céréales et prairies.

    Le château se dresse 2 kilomètres à l’écart de la D2144. Forteresse remarquable du XIVe siècle, elle enserre dans ses remparts aux neuf tours un splendide logis à tour d’honneur, de style « gothique tardif ».

    Souvent décrit comme un « petit Carcassonne », Ainay-le-Vieil appartient à la même famille depuis... 1467. Et qui était le propriétaire précédent ? Jacques Cœur !

    La girouette du château d’Ainay indique le Nord. Cap alors sur Saint-Amand-Montrond, la « ville de l’or », située à 10 kilomètres.

    On s’aperçoit qu’elle n’y roule hélas plus beaucoup – sur l’or –, la crise ayant laissé des traces dans cette ancienne capitale de l’imprimerie.

    Saint-Amand reste pourtant une référence en matière de travail du métal jaune.

    Spécialisée dans l’or creux, elle abrite toujours quelques ateliers de bijouterie et des créateurs.

    Une histoire singulière à découvrir à la « Cité de l’Or », sous la pyramide de verre érigée à l’extérieur de la ville.

    5 kilomètres plus loin, voici l’abbaye de Noirlac. Splendeur de l’art cistercien, elle déploie son architecture minimaliste de la fin du XIIe siècle.

    abbaye-noirlac-route-jacques-coeur-berry

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    La galerie des arcades de l'abbaye de Noirlac (18).

    De Bruère-Allichamps, centre officiel de la France, à Bourges

    Que diriez-vous d’un petit crochet par le centre de la France ? Un roadtrip mérite bien un symbole.

    3 kilomètres à l’est de l’abbaye, l’arrêt s’impose à Bruère-Allichamps, commune sans grâce mais officiellement reconnue comme...

    Le « centre géographique de la France », titre que lui disputent toutefois trois villages voisins...


    Après le château de Meillant et un passage à Dun-sur-Auron (joli beffroi), vous apercevrez depuis la champêtre D953 des villages recouverts de tuiles et rejoindrez peu à peu les faubourgs de Bourges.

    Il sera alors temps de stationner le véhicule (aire pour camping-cars au stade de Séraucourt) pour découvrir à pied la « patrie » de Jacques Cœur.

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    Cette ville de prime abord austère et grise cache quelques joyaux, autour de la splendide cathédrale gothique Saint-Étienne (inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco).

    Premier d’entre eux, évidemment, le Palais Jacques-Cœur tout d’arabesques et de raffinement Renaissance.

    Bourges a d’autres atouts dans sa manche et surprendra notamment par son écheveau de ruelles médiévales, bordées de maisons à pans de bois ou à tourelles.

    Les plus remarquables se trouvent dans les rues Bourbonnoux, Jacques-Cœur et dans celle des Armuriers, ainsi que...

    Dans le petit quartier formé par les rues Montcenoux, Samson et Michelet.

    Une journée ne sera pas de trop pour visiter les « essentiels » de la ville.

    cathedrale-bourges-berry

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    La cathédrale Saint-Étienne de Bourges, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, et le jardin de l'Archevêché.

    Mehun-sur-Yèvre et sa tour rescapée

    De nouveau sur la route, le détour par Mehun-sur-Yèvre se justifie. Dans cette petite ville située à 20 kilomètres au nord-ouest de Bourges –

    Ne pas tenter de passer en véhicule sous la porte fortifiée, au risque que votre carrosserie en garde des traces... – 

    Plane le souvenir de Charles VII. En direction du vignoble de Sancerrois, l’itinéraire rectiligne traverse des massifs boisés, prémices de la Sologne.

    Voilà que pointe ensuite l’immense château de Menetou-Salon, témoin de l’incommensurable richesse de Jacques Cœur.

    Le marchand l’acquiert au XVe siècle, grâce aux fortunes accumulées par son commerce avec l’Orient et aux bénéfices tirés de l’Argenterie royale, dont il est le maître.

    La demeure, agrandie au XIXe siècle dans un style néogothique, rappelle la façade du Palais Jacques Cœur.

    La propriété et son vignoble appartiennent aujourd’hui au prince d’Arenberg.

    def-camp-jacques-coeur-chateau-de-menetou-salon.

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    Le Château De Menetou-Salon - Sancerre, Halte Pour Gourmets -

    À 30 kilomètres au nord-est, par la D955, Sancerre et ses blancs fruités pointent sur leur tertre le bout de leurs cépages.

    C’est l’occasion d’une halte gourmande dans l’une des caves ou restaurants de la ville (ou du charmant village de Chavignol).

    Depuis la D307, en direction de Ménétréol-sous-Sancerre : au sortir d’une épingle...

    Vous trouverez un coin d’herbe pour garer le véhicule, avec un banc.

    Idéal pour profiter des ondulations de vignes épousant le relief, sur fond de village de Sancerre.

    route-jacques-coeur-berry-sancerre005.jpg

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    Sancerre et ses vignes font partie de notre classement des plus beaux villages perchés français.

    De Neuvy-deux-clochers à la Chapelle-d'Angillon...

    Passé le parc de Pesselières et son « jardin remarquable » (ouvert de mi-avril à fin octobre...

    Sauf deux semaines en août), restauré avec passion par Pascal Fontanille (scénariste de la série Clem, sur TF1)...

    Empruntez – avec précaution –

    Les départementales D59, D46 et D12, via Neuvy-Deux-Clochers, Morogues et Henrichemont (étonnant village en cœur étoilé, créé par Sully au XVIIe siècle).

    L’odeur de sous-bois et d’étangs typique de la Sologne a déjà imprégné...

    Votre odorat lorsque vous parvenez à La Chapelle-d’Angillon, où l’arrêt s’impose.

    Ce village-rue d’allure quelconque, coupé en deux par la D940, ne peut laisser insensible les fans de romans...

    C’est ici qu’est né Alain-Fournier, l’auteur du Grand Meaulnes, chef-d’œuvre de la littérature romantique française.

    Sa maison natale, très modeste, trône au bord de la route.

    aubigny-sur-nère-route-jacques-coeur-berry014.jpg

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    Le château des Stuarts, actuel hôtel de ville d'Aubigny-sur-Nère.

    Aubigny-sur-Nère, la mémoire écossaise

    Dans cette petite ville bordée de maisons à colombages, on est surpris d’apercevoir une cabine téléphonique made in England, devant l’église.

    À la mairie, des mannequins cartonnés en kilt sont posés dans le hall... Pure fantaisie ? Pas le moins du monde.

    Comme le château de La Verrerie, Aubigny échut dans l’escarcelle des Stuart, grâce à Charles VII.

    La ville ne fut rendue à la couronne de France qu’en 1673, après deux siècles et demi de « protectorat écossais ».

    Jumelée avec Haddington, en Écosse, Aubigny accueille chaque année des fêtes franco-écossaises.

    Et il paraît que des familles donnent encore...

    Des prénoms britanniques à leurs rejetons...

    De La Verrerie D'Oizon À La Faïence De Gien -

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    
Il est pourtant un autre château qui soutient la comparaison : La Verrerie à Oizon à 12 kilomètres au nord de la Chapelle-d’Angillon, par la D926.

    Son architecture Renaissance surgit au milieu des bois, au bord d’un vaste étang. Jacques Cœur était-il dans le coup ?

    Pas cette fois. Le domaine a bien appartenu à Charles VII. Il l’offre aux Stuart, la famille royale écossaise.

    Ces derniers y font construire le château et n’auront de cesse de l’embellir.

    Oubliée par la suite, la demeure sera redécouverte en 1842 par Léonce de Vogüé.

    La famille détient toujours cette bâtisse et son domaine de 800 hectares.

    On découvre par la visite les beaux salons, la bibliothèque, la chapelle et la galerie à trophées de chasse, mêlant histoire écossaise et berrichonne.

    « Il arrive que l’été, nous voyions ici des hommes en kilt », sourit Ghyslaine, une des guides-conteuses de La Verrerie.

    Après Aubigny, l’air de la Loire approche.

    Voilà Argent-sur-Sauldre et son château-musée des Métiers et des Traditions de France.

    Puis Gien et sa faïence, première ville officielle de la route des châteaux de la Loire.

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    chateau-de-la-verrerie-route-jacques-coeur-berry138.jpg

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

    Le château de la Verrerie à Oizon (18) racheté en 1842 par Léonce de Vogüé, aïeul des propriétaires actuels.

    De L'Auvergne À L'Orléanais - La Route Jacques-Coeur -

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Mumbay & Bangalore, En Inde -

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    Mumbai, Bangalore Ranked Among The Cheapest Cities in World...

    Bangalore ou Bengaluru1 (kannada : ಬೆಂಗಳೂರು, Bengaḷūru) est une ville du sud de l'Inde et la capitale de l'État du Karnataka.

    Géographie -

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    La ville de Bangalore se situe dans le sud-est de l'État dravidien du Karnataka.

    Elle se trouve sur le plateau du Deccan d'âge précambrien et plus précisément au centre du plateau de Mysore.

    Les coordonnées terrestres de la ville sont 12° 58′ 12″ de latitude nord et 77° 33′ 36″ de longitude est.

    Elle se trouve de ce fait à une latitude comparable à celle de Bamako en Afrique ou de Managua (la capitale du Nicaragua) en Amérique. La superficie de la ville est de 741 km2.

    Le relief y est plat si l'on excepte une crête qui suit un axe NNE-SSO. Cette crête culmine à 962 m et représente le point le plus élevé de Bangalore.

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    Aucun cours d'eau d'importance significative ne traverse la cité.

    La ville dispose cependant de nombreux réservoirs permettant de l'alimenter en eau notamment en été durant la saison sèche lorsque les besoins en eau sont les plus importants.

    La végétation primaire est constituée majoritairement d'arbres à feuilles caduques et dans une moindre mesure de cocotiers.

    Dans la région de Bangalore la roche en sous-sol est constituée par une association de granites, de gneiss et de migmatites tandis que le sol est soit de la latérite rouge soit du loam argileux.

    La ville se trouve dans une zone de risque sismique faible puisqu'il est de niveau 2 sur une échelle qui en compte 5.

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    Cependant la ville a connu des tremblements de terre pouvant atteindre la magnitude 4,5.

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    Bombay ou Mumbai2 (marathi : मुंबई (mumbaī) ou बम्बई (bambaī)) est la capitale de l'État indien du Maharashtra.

    La métropole compte 12 478 447 habitants en 20113. Ville d'Inde la plus peuplée, elle forme avec ses villes satellites...

    De Navi MumbaiBhiwandiKalyanUlhasnagar et Thane, une agglomération de 18 414 288 habitants4, soit la sixième plus peupléeau monde.

    Bombay est la capitale commerciale de l'Inde. Elle produit 5 % du PIB5 et son activité représente 25 % de la production industrielle, 40 % du commerce maritime et 70 % des transactions de capitaux de l'économie indienne.

    Mumbai compte parmi les dix plus importantes plates-formes financières mondiales par l'importance des flux de capitaux6 ..

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    Elle abrite la Banque de réserve indienne, la Bourse de Bombay, la Bourse nationale d'Inde et les sièges sociaux de nombreusesentreprises nationales et multinationales indiennes.

    L’importance économique de Bombay ainsi que son haut niveau de vie en comparaison avec le reste de l’Inde...

    Attirent des migrants de toutes les régions du pays, qui assurent à la ville une intense diversité sociale et culturelle.

    Bombay abrite en outre une des plus grandes industries cinématographiques du monde, à Bollywood.

    Géographie -

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    Le Tāj Mahal qui signifie « le palais de la couronne » en persan, est situé à Āgrā, au bord de la rivière Yamunâ, dans l'État de l'Uttar Pradesh, en Inde.Wikipédia Hauteur : 73 mDate d'ouverture : 1648Style architectural : Architecture mogholeArchitectes : Ustad Ahmad LahauriUstad IsaFonction : Mausolée, MonumentPersonnes inhumées : Arjumand Bânu BegamShâh Jahânplus...

    Mumbai se situe à l'embouchure du fleuve Ulhas, sur la côte occidentale de l'Inde, appelée à cette latitude côte de Konkan.

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    La ville s'est développée sur l'île de Salsette, dont la partie nord appartient au district de Thane.

    L'altitude de la ville est proche du niveau de la mer, de dix à quinze mètres en moyenne.

    Le Nord de la ville, plus accidenté, abrite son point culminant, à 450 mètres22. La superficie de la ville est de 603 km2.

    Le Parc national de Sanjay Gandhi, à l'intérieur des limites de la ville, occupe près d'un sixième de sa superficie.

    Il abrite, à proximité de zones urbaines très denses, de nombreux animaux sauvages, dont des léopards, responsables d'attaques parfois mortelles23.

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    L'approvisionnement en eau est assuré par six lacs : Vihar, Vaitarna, Upper Vaitarna, Tulsi, Tansa et Powai, auxquels s'ajoute le barrage de Bhatsa.

    Les lacs de Tulsi et Vihar se trouvent dans les limites du Parc Sanjay Gandhi.

    Les eaux du lac Powai s'écoulent par la rivière Mithi, tristement célèbre pour son degré de pollution.

    Le rivage maritime se caractérise par une abondance de criques et de baies.

    Le rivage ouest est surtout sableux et rocheux tandis que la côte est de Salsette abonde en marais à mangroves riches en biodiversité.

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    Les sols de la ville même sont majoritairement sablonneux, du fait de la proximité de la mer ; dans les banlieues, les sols, alluviaux, sont plus fertiles.

    Le sous-sol de la région est caractéristique des trapps du Deccan, d'immenses coulées de basalte volcanique remontant au Crétacé supérieur et à l'Éocène inférieur.

    Bombay est situé dans une zone sismique active24 du fait de la présence de nombreuses failles à proximité.

    La région est classée en Zone III quant au danger : un séisme d'une magnitude de 6,5 peut y survenir[réf. nécessaire].

    Catégories : Bombay

    Bombay, sur Wikimedia Commons

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

     Mumbay & Bangalore, En Inde -

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • VOYAGE en ISRAËL

     

    La Terre Sainte

    Par ses dimensions, la Terre Sainte est bien modeste, mais le rôle qu'elle a joué dans l'histoire est considérable. On y découvre aujourd'hui les ruines des plus anciennes civilisations. C'est la terre des prophètes et le pays du Christ, dont l'idéal de justice et de paix, inspire encore aujourd'hui les trois grandes religions monothéistes. Elle reste la terre de l'espérance au milieu de tous les désarrois. Vers elle, du plus profond de tous les âges, les pèlerins de toutes les nations ont accouru n'hésitant pas à braver les plus grands périls. Ils voulaient découvrir le pays de la révélation. La terre du Dieu, qui depuis leur plus tendre enfance, leur était devenue si familière. C'est cette terre que nous allons découvrir ensemble.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Au milieu des collines austères de Judée, Jérusalem a été choisi par Dieu pour proclamer la sainteté de son nom à la face des nations. C'est la capitale religieuse des trois plus grandes religions monothéistes qui se partagent le monde. Pour la moitié de l'humanité, c'est la ville sainte par excellence. Les juifs y voient le symbole de leur gloire passée et l'espérance du monde à venir. Les chrétiens aiment y célébrer la semaine sainte qui vit Jésus mourir sur la croix et ressusciter d'entre les morts. Les musulmans croient que c'est à Jérusalem que le Prophète fut emporté au ciel. Berceau de la foi, ville sacrée, Jérusalem fut aussi le lieu de la désolation, de la terreur et du sang. Elle signifie paix et pourtant, à travers sa longue histoire, l'épée, n'a cessé de déchirer ses enfants. Aucune autre cité au monde n'a plus qu'elle, subi le poids de la guerre.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Tel qu'ils se présentent aujourd'hui les remparts de Jérusalem impressionnent. Ils furent reconstruits bien des fois au cours des âges. Mais c'est à l'époque turque, sous le règne de Soliman le magnifique vers 1642, qu'ils prirent leurs formes actuelles. Ils s'étendent sur 3 km environ s'élevant à 13 m de haut et sont flanqués de trente-quatre tours et de huit portes.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    C'est à l'est de Jérusalem, au-delà du Cédron, que se situe le Mont des Oliviers. Il domine la vieille ville de quelque 100 m et du sommet se dévoile un panorama étonnant. La vieille ville, les monts de Mohab et la Mer Morte à l'est. Au jour de l'Ascension, c'est de là-haut que Jésus-Christ fut emporté au ciel. C'est là qu'il aimait se recueillir. C'est là qu'il aimait se retrouver avec les siens, pour méditer et prier, leur enseignant le "Notre Père" et prédisant la destruction prochaine de Jérusalem.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le livre des "Actes des Apôtres" nous relève, que le jour de l'Ascension, le Christ pris avec lui ses disciples au Mont des Oliviers et après les avoir bénis fut emporté au ciel. L'événement doit avoir eu lieu au sommet du Mont. La ville de Jérusalem n'est qu'à 300 m environ, c'est-à-dire la distance que l'on pouvait couvrir un jour de Sabbat et que les disciples refirent en revenant sur leurs pas. C'est là même que s'éleva une église byzantine dès le IVe siècle. Avec le passage des Perses en 614, elle devait disparaître, mais les Croisés se chargèrent de la reconstruire au XIIe siècle. L'édicule qui nous reste aujourd'hui nous vient de cette époque. Il se dresse dans l'enceinte sacrée au-dessus du roc où, selon la légende, avant de s'en aller, le Christ laissa pour nous les traces de ses pas. Arrêtons-nous ici un instant avec les Apôtres pour méditer les dernières paroles du Seigneur : "Vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie et jusqu'aux confins de la terre". C'est alors qu'ils le virent s'élever puis une nuée vint le soustraire à leur regard. Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu'il s'en allait, voici que leur apparurent des hommes vêtus de blanc qui leur dirent "Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel, ce Jésus qui vient d'être enlevé au ciel reviendra un jour de la même manière".

     

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La chapelle de l'Ascension sur le mont des Oliviers (© Wikipédia)

    L'église du Pater se dresse au-dessus de la grotte sacrée où selon la tradition le Christ apprit au sien le "Notre Père". C'est là aussi qu'il prédit la destruction de Jérusalem et annonça son retour pour la fin des temps. L'empereur Constantin y bâtit une église en souvenir des derniers enseignements. Le passage des Perses amena la destruction du sanctuaire qui fut relevé par les Croisés. En 1868, la princesse de la Tour d'Auvergne, cousine de Napoléon III, fut l'acquisition de la propriété au nom de la France et y établit un couvent de carmélites. Elle repose dans le cloitre du monastère tout près du mur où le "Notre Père" s'inscrit en soixante-deux langues :

    Notre Père…………

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église des Nations (© Wikipédia)

    Au pied du Mont des Oliviers, le jardin de Gethsémani est certainement un des lieux saints parmi les plus émouvants. Il n'a guère changé depuis vingt siècles. De l'autre côté du Cédron, ville et civilisation se sont succédé, ici c'est toujours le même jardin et les mêmes oliviers. Le jardin près du Cédron, nous dit Saint-Jean, était la retraite préférée du Seigneur. C'est ici au cours de sa dernière nuit parmi nous, qu'il entra en agonie acceptant de souffrir et de mourir sur la croix portant sur lui tous les péchés du monde. "Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe cependant que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne". En proie à la détresse, il priait de façon plus instante, sa sueur pareille à des gouttes de sang tombait jusqu'à terre.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Eglise de toutes les nations sur le mont des Oliviers, à Jérusalem, Israël

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le jardin de Gethsémani possède encore huit oliviers dont l'origine se perd dans un passé lointain. Certains botanistes prétendent qu'ils pourraient avoir 3000 ans. L'historien Joseph nous dit qu'en 70 apr. J.-C., Titus fit abattre tous les arbres autour de Jérusalem. Si les oliviers de Gethsémani échappèrent à la destruction, ils peuvent être contemporains du Christ.

     

    La première basilique de Gethsémani, œuvre des Byzantins, s'éleva en ce lieu sanctifié par la prière et l'agonie du Seigneur. Ce fut aussi l'une des premières à disparaître sous les coups des Perses. Les Croisés la relevèrent, mais l'église actuelle, une des plus belles de Terre Sainte, date des années 1950 et comme seize pays prirent part à sa réalisation elle porte désormais le nom d'Église des Nations.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église des Nations

    La lumière tamisée qui filtre à travers des verrières violettes et la beauté de la décoration nous incite tout de suite à la prière et au recueillement. Sur les coupoles figurent les armoiries des nations qui participèrent à la construction de cette église. Toutes portent de magnifiques mosaïques faiblement éclairées par les fenêtres d'albâtre. Devant l'autel, on peut encore voir ce qui reste du rocher de l'agonie.

     

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église des Nations (© Wikipédia)

    A proximité, avec ses sept clochetons à bulbe, se trouve un bel exemple de l'ancien art moscovite. Le tsar Alexandre III fit construire, en souvenir de sa mère, une église qui porte son nom : Marie Madeleine. Le couvent appartient aux religieuses russes.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Sainte Marie Madeleine (© Wikipédia)

    La vallée du Cédron commence au pied du mont Scopus au nord-ouest de Jérusalem et sépare le Mont des Oliviers de la vieille ville. Le Christ a dû la franchir bien des fois lorsqu'il montait au temple par la Porte Dorée ou lorsque, par le Mont des Oliviers la nuit tombée, il rejoignait les siens et son ami Lazare à Béthanie. Au soir du jeudi saint, quittant le Cénacle pour Gethsémani, il emprunta certainement cette voie qu'il refit ensuite en sens inverse lorsqu'on le conduisit devant le grand prêtre Caïphe. Dans la vallée du Cédron, on peut encore voir quatre tombeaux très anciens attribués à Absalom, Josaphat, Zacharia et Hezir. Ils sont certainement plus récents. Les traditions locales font du Cédron le lieu du jugement général à la fin des temps. Cette croyance a fait du Cédron, une immense nécropole que se partagent juifs, musulmans et chrétiens.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Tombeaux de la vallée du Cédron

    Vers 700 av. J.-C., le roi Ézéchias entreprit de soustraire aux envahisseurs assyriens qui assiégeaient la ville, l'unique source d'eau vive qui alimentait Jérusalem. Dans ce but, ses ouvriers se mirent à creuser dans le roc un tunnel qui permettrait à la fontaine de Gironne situé à l'extérieur des murailles de s'écouler en direction de la piscine de Siloé à l'abri des murailles de la ville. On dissimula la source derrière un nouveau mur et Jérusalem fut sauvé lorsque succombant à la soif et à la peste, les Assyriens durent se retirer. Le tunnel en forme de "S" mesure un peu plus de 500 m. Les ouvriers commencèrent à chaque extrémité et réalisèrent une sorte d'exploit en se rejoignant au milieu sans s'être écartés de plus d'un mètre.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tunnel d'Ézéchias (© Wikipédia)

    L'église Saint-Pierre en Alicante qui domine la vallée du Cédron fut achevée en 1931 sur le lieu même où la tradition place le palais du grand prêtre Caïphe. Trahis et enchainé, c'est ici que le Christ dût comparaitre devant le Sanhédrin. Il y passa sa dernière nuit, il fut mis en jugement et fut condamné. C'est ici que Pierre renia son maitre par trois fois au chant du coq avant de s'effondrer en larmes. De Saint-Pierre, on jouit d'un panorama splendide sur la cité de David, l'esplanade du Temple, le Mont des Oliviers et le Cédron.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église St Pierre en Alicante (© Wikipédia)

    Au soir du jeudi saint, c'est au Cénacle que le Seigneur prit son dernier repas avec les siens. Après la résurrection, il y apparut deux fois à ses disciples et c'est là qu'ils reçurent l'Esprit-Saint. Les premiers chrétiens s'étaient installés au mont Sion et dès le 1er siècle, ils y possédèrent une petite église qui échappa aux destructions de 70 et de 135 grâce à son isolement. Agrandie par les Byzantins, elle reçut le nom de Sainte-Sion réalisant la prophétie d'Isaïe : "De Sion sortira la loi. De Jérusalem viendra la parole de Dieu". Attardons-nous au Cénacle où l'heure venue, Jésus se mit à table avec ses apôtres et leur dit : "J'ai désiré avec ardeur manger cette Pâque avec vous avant de souffrir, car je vous le dis, je ne la mangerais jamais plus jusqu'à ce qu'elle s'accomplisse dans le royaume de Dieu". Puis, prenant du pain et rendant grâce, il le rompit et leur donna, en disant : "Ceci est mon corps qui va être livré pour vous. Faites ceci en mémoire de moi". Il fit de même avec la coupe après le repas disant : "Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang qui va être livrée pour vous". À vingt siècles de distance, nous entendons toujours ces paroles comme nous partageons l'émotion des disciples qui ici même, toutes portes étant closes, découvrent parmi eux le Seigneur ressuscité. "Porte ton doigt ici, Thomas. Voici mes mains, avance ta main, mets-la dans mon côté et ne sois plus incrédule, mais croyant".

     

    Pour Israël, le tombeau du roi David constitue après le mur occidental que l'on appelait autrefois le Mur des Lamentations, l'un des lieux les plus sacrés. Le rabbin Benjamin de Tutelle au cours d'une visite à Jérusalem, l'aperçut et nous laissa une description : "Construit en pierre et couvert de broderie, le tombeau porte des couronnes d'argent que l'on place habituellement sur les rouleaux de la Torah".

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau du roi David

    Lorsqu'ils furent chassés de Jérusalem, les Croisés laissèrent derrière eux un bel ensemble de trente-sept églises. Sainte-Anne, la mieux préservée est un vrai joyau et reste le plus bel exemple de l'architecture franque en Terre Sainte. Construite après 1100 en style roman par l'épouse de Bauboin 1er et recouverte d'une voute d'arête, elle possède une coupole sur pendentif et un portail en arc brisé. Sous l'église, une crypte vénérée, conserve le souvenir de la nativité de la Vierge Marie. Là, où selon la tradition, vivaient ses parents Joachin et Anne.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église Sainte-Anne de Jérusalem 

     

    La piscine de Bézatha n'est qu'à quelques mètres de la porte Saint-Étienne dans l'enceinte de la vieille ville. Au temps du Christ, c'est à sa proximité que se trouvait la porte des Brebis qui donnait accès au temple. Les invalides se réunissaient près de la piscine dont les eaux avaient des propriétés curatives reconnues. C'est à la piscine de Bézatha que le Christ guérit un infirme paralysé depuis plus de trente ans. La piscine, qui avait disparu sous un amas de décombres, a été retrouvée par les Pères blancs. Elle se présentait comme un rectangle de 120 m de long sur 70 m de large et pouvait avoir huit mètres de profondeur. Elle était entourée de quatre portiques, mais un cinquième la partageait en son milieu confirmant ainsi le récit de Saint-Jean qui nous parle d'une piscine à cinq portiques.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Ponce Pilate fit amener Jésus dehors et s'assit à son tribunal au lieu appelé le dallage en hébreu : Gabata. Le jugement public du Christ devant Pilate eut lieu sur ce dallage que l'on appelait en grec lithostrotos. C'est ici que le procureur romain présenta le Christ à la foule déchainée s'écriant : "voici l'homme". Il le fit flageller et se lavant les mains condamna finalement Jésus à mourir sur la croix. Le dallage que l'on a découvert en 1931 appartenait à la cour de l'Antonia, la forteresse où Jésus fut condamné et où il commença à porter sa croix. Les pierres que le Seigneur a foulées et que l'on peut encore voir sont striées pour éviter aux chevaux de glisser. Sous le dallage, d'immenses citernes permettaient de recueillir l'eau de pluie.

    Jésus s'avança, portant sa croix tout au long de la Via Dolorosa. "Je suis la mère des douleurs et personne n'est là pour me consoler. Que la mort de ton fils donne la vie à ceux qui la désirent".

    20-via dolorosa.jpg
    Le chemin de croix du Christ (© Wikipédia)

    L'église du Saint-Sépulcre recouvre et rassemble aujourd'hui ce qu'il reste du Golgotha, la colline où le Christ fut crucifié, et le tombeau où l'on déposa son corps. La crucifixion eut lieu hors de l'enceinte de la ville, mais déjà en 324 lorsqu'on la construisit pour la première fois, l'église se trouvait presque au centre de Jérusalem. L'empereur Hadrien dans son désir de mettre fin aux religions juive et chrétienne voulut effacer jusqu'au souvenir du calvaire et du tombeau du Christ en y érigeant un temple dédié à Jupiter. Loin de détruire et de profaner le lieu le plus sacré de la chrétienté, il le préserva. En 326, Constantin, pour le retrouver, n'eut qu'à détruire le temple d'Hadrien. Il construisit alors une magnifique basilique qui connut bien des infortunes. Les Perses d'abord la détruisirent. Après une reconstruction sans éclats dus à l'abbé Modeste, elle fut ravagée une nouvelle fois, par le calife Akem. Ce fut l'origine du grand ébranlement des croisades. L'église actuelle est en grande partie l'œuvre des Croisés et malgré bien des restaurations, elle a conservé leurs marques.

     

    L'église du Saint-Sépulcre (© Wikipédia)

    Le rocher du calvaire s'élevait à quinze mètres environ au-dessus du sol. Il présentait l'apparence extérieure d'un crâne. Les chrétiens croient que c'est au Golgotha que c'est accompli le salut du monde. Dans le silence, méditons les dernières paroles du Seigneur crucifié entre deux malfaiteurs : "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font". "Femme, voilà ton fils, voici ta mère" et ils se moquaient de lui. "Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même". "Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume". "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Il s'écria : "J'ai soif" et ils l'abreuvèrent de vinaigre puis, poussant un grand cri, il dit "Tout est accompli, Père, je remets mon esprit entre tes mains". Il baissa la tête et rendit l'esprit. Les soldats vinrent ensuite et l'un d'entre eux lui perça le côté et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau.

    22-st sepulcre calvaire.jpg
    L'église du Saint-Sépulcre (© Wikipédia)

    À l'endroit où il avait été crucifié, il y avait un jardin et dans ce jardin un tombeau neuf. Personne n'y avait encore été mis. En raison des préparatifs de la Pâque juive, comme le tombeau était tout proche, c'est là qu'ils déposèrent Jésus. Au pied du calvaire, on le déposa dans une tombe creusée dans le roc qui appartenait à Joseph d'Arimathie. Comme toutes les tombes des juifs fortunées, celle-ci contenait deux chambres. La première servait de lieu de rencontre pour la famille en deuil et c'est dans la deuxième sur une plate-forme aménagée dans le roc que l'on déposait le corps. Avec les sept femmes, Pierre et Jean, qui coururent au tombeau au matin de Pâque, laissons-nous saisir par la joie. Le Christ est ressuscité, il a vaincu la mort. Pourquoi chercher parmi les morts celui qui est vivant.

    23 st sepulcre
    Le tombeau du Christ dans l'église du Saint-Sépulcre (© Wikipédia)

    La citadelle est l'œuvre d'Hérode le Grand qui la construisit pour servir de palais royal et protéger les abords ouest de Jérusalem. Elle était entourée de rempart et munie de trois énormes tours. Titus l'épargna pour en faire la caserne à la Xe légion romaine. À la base de la construction, de gros blocs de pierre de la période hérodienne sont encore visibles. Les Croisés puis les Mamelouks restaurèrent la citadelle, mais l'édifice actuel est surtout le résultat du travail entrepris par Soliman le magnifique.

    24-tour de david.jpg
    La tour de David (© Wikipédia)

    La Porte Dorée fut réalisée au VIIe siècle par les Byzantins. Elle correspond à la porte de la Miséricorde que l'on trouvait dans le deuxième temple. Le jour des Rameaux, c'est par cette porte que Jésus fit son entrée triomphale dans la ville. Les chrétiens y attachent également le souvenir de la belle porte où Pierre guérit le boiteux. Cette porte fut condamnée par les Turcs.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La porte dorée

    La porte Saint-Étienne correspond probablement à l'ancienne porte des brebis. Une ancienne tradition situait près de là le martyr de Saint-Étienne. On l'appelle aussi la Porte des Lions à cause des deux sculptures qui lui servent de décoration. Pour les Arabes, c'est la porte de Sidi Maria, car elle conduit à la tombe de la Vierge Marie dans la vallée du Cédron.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La porte Saint-Étienne (© Wikipédia)

    La porte de Damas contrôlait une ancienne route qui conduisait à la capitale de Syrie. Depuis le VIIe siècle, les Arabes l'appellent Bat El Amou à cause de la colonne qu'Hadrien y avait dressée au bord d'une ancienne voie romaine. Des fouilles récentes ont permis de retrouver sous la construction actuelle deux portes plus anciennes qui dateraient de la période d'Hérode le grand et pour la plus récente du temps d'Hadrien. La porte actuelle fut construite par les Turcs. C'est la plus belle et la plus animée des portes de la vieille ville de Jérusalem.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La porte de Damas (© Wikipédia)

    Tour à tour, Bethléem, Hébron, Jérusalem, Machéronde, Sébaste et bien d'autres sites moins connus ont été regardés comme la patrie de Jean-Baptiste. Mais de toutes les localisations proposées, celle d'Emkaren reste la plus célèbre. On construisit dans ce village une église qui constitue le témoignage le plus ancien du culte de Jean-Baptiste en Palestine et qui servit par la suite à commémorer la rencontre de Marie et d'Élisabeth. Les pèlerins aiment se retrouver dans la campagne paisible d'Emkarem où le Nouveau Testament est venu au-devant de l'Ancien pour proclamer la joie des pauvres que Dieu choisit pour son grand dessein d'amour. Deux églises les attendent à Emkarem. La première, construite sur un ancien sanctuaire chrétien du IVe siècle, évoque la nativité de Jean-Baptiste le précurseur et date de 1675. La deuxième, élevée sur un vieux puits et les restes d'un monastère des Croisés, a été restauré récemment et nous permet de revivre le mystère de la Visitation.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Emkarem (© Wikipédia)

    Les Apôtres transportèrent le corps de Marie jusqu'à la vallée de Josaphat que le Seigneur leur avait désignée et le déposèrent dans un sépulcre neuf. Ainsi s'exprime un ouvrage apocryphe du Ve siècle, le "Passage de Marie", qui reflète une opinion communément admise à l'époque par les chrétiens de Jérusalem. De fait, vers 455, une église destinée à commémorer l'ensevelissement passagé de la Vierge fut élevée au nord de la vallée du Cédron tout près de Gethsémani. Le tombeau de la Vierge est une simple chambre funéraire avec une banquette en marbre assez analogue au tombeau du Christ. Les chrétiens aimeront y vénérer la Vierge Mère que le Seigneur fait participer à son triomphe. En Marie, c'est l'humanité pleinement réconciliée qui reprend sa place auprès de Dieu.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau de la Vierge Marie (© Wikipédia)

    L'architecture curieuse du sanctuaire du livre reproduit le couvercle des jarres où l'on découvrit les manuscrits de la Mer Morte. Les textes de Qumran opposent les Fils de la Lumière, c'est-à-dire les membres de la communauté essénienne, aux Fils des Ténèbres ainsi qu'ils appelaient tous les autres hommes. Le jeu des couleurs, le sanctuaire du livre tout en blanc et le mur noir au-dessus de l'entrée veulent exprimer cette opposition. Le mur en basalte noir symbolise aussi le lourd fardeau qui depuis 2000 ans n'a cessé de peser sur Israël.

     

    Le sanctuaire du livre (© Wikipédia)

    Conçu comme une grotte souterraine avec une sorte de tunnel, le sanctuaire du livre renferme les célèbres manuscrits de la Mer Morte, les rouleaux trouvés à Massada et divers objets recueillis lors des fouilles. Le rouleau d'Isaïe, qui a plus de huit mètres de long, est exposé sur une plateforme.

    31-sanctuaire du livre.jpg
    L'intérieur du sanctuaire du livre (© Wikipédia)

    La Knesset, le parlement israélien, est une construction en pierre rouge de Jérusalem inaugurée en 1966. La salle de réception est ornée d'une tapisserie de huit mètres de haut signée de Chagall. Le parlement d'Israël est élu au suffrage universel tous les quatre ans par les citoyens de plus de dix-huit ans. Le gouvernement est directement responsable devant la Knesset.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le Mont des Oliviers, la mosquée El-Aksa et Jérusalem

    Pour le peuple juif, voici le lieu saint par excellence, le mur occidental ou Mur des Lamentations. On y retrouve les derniers restes visibles du temple. Le mur occidental appartenait à un ensemble plus vaste qu'Hérode le grand avait édifié en 20 av. J.-C.. Ce qui reste avec ses énormes blocs de pierre fut épargné par Titus. Au cours de la période romaine, les juifs ne pouvaient pas se rendre à Jérusalem. Sous la domination byzantine, ils furent autorisés d'y venir une fois l'an, au jour anniversaire de la destruction du temple. Ils pouvaient alors se lamenter sur la dispersion de leur peuple et pleurer sur les ruines du temple. Ce fut l'origine de l'appellation du Mur des Lamentations.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le mur des Lamentations

    La coutume de prier au mur s’est maintenue pendant des siècles. De 1948 à 1967, la visite au mur leur fut de nouveau interdite, car il appartenait au secteur jordanien. Depuis la guerre des Six Jours, le mur occidental est devenu un lieu de réjouissance public. Il reste un lieu de culte et une vaste esplanade permet d'y accueillir des milliers de visiteurs.

     

    Bethléem s'étale sur les flancs d'une colline rocheuse à moins de dix kilomètres au sud de Jérusalem. Ses origines remontent à l'époque lointaine des Patriarches. Le livre de la Genèse y place la mort de Rachel. Rachel mourut et fut enterrée sur le chemin d'Ephrata, c'est-à-dire Bethléem. Ruth, la Moabite, y rencontra Booz qui l'épousa. C'est à Bethléem que naquit David et qu'il reçut l'onction royale des mains du prophète Samuel. "Mais toi, Bethléem, Ephrata, le moindre des clans de Judas, c'est de toi que naitra celui qui doit régner sur Israël". S'inscrivant dans la lignée davidique par sa naissance à Bethléem, le Christ a désormais immortalisé la petite cité de Judas qui depuis 2000 ans ne cesse de vivre dans le cœur de tous les chrétiens.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Bethléem

    En 135 apr. J.-C. sous le règne d'Hadrien, la grotte de la nativité, tout comme le calvaire et le tombeau du Christ allait connaître la profanation. Hadrien y implanta un bois sacré pour y célébrer le culte d'Adonis. Il n'en fallait pas davantage pour fixer à jamais le lieu où pour les Chrétiens le Verbe s'est fait chair. Constantin retrouvera ainsi intacte la grotte de la nativité qu'il surmonta d'une riche basilique. Gravement endommagée en 529 à la suite de la révolte des Samaritains, Justinien la fit reconstruire immédiatement et l'église que nous pouvons voir aujourd'hui reste son œuvre pour l'essentiel. En effet lorsqu'en 614, les Perses s'acharnèrent contre les églises et les couvents de Terre Sainte, seule l'église de la nativité trouva grâce à leurs yeux. Ils avaient cru reconnaître, sur une mosaïque présentant les Mages en adoration devant le fils de Dieu, les anciens sages de leur pays. L'église de la nativité est ainsi la plus ancienne de Terre Sainte et peut être même de toute la chrétienté.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église de la nativité

    La basilique de la nativité a la forme d'une croix de 60 m de long pour 30 m de large. Quatre rangées de colonnes en pierre rouge du pays la divisent en cinq nefs. Sous le pavement actuel, des travaux réalisés en 1936 ont permis de retrouver des mosaïques du IVe siècle. Au-dessus de la grotte de la nativité, le cœur des Grecs a été entièrement sculpté en bois de cèdre du Liban.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'église de la nativité (© Wikipédia)

    On accède à la grotte de la nativité qui a une forme rectangulaire par deux petites entrées aménagées sur les côtés. Une étoile d'argent et l'inscription en latin "Jésus Christ naquit ici de la Vierge Marie" marquent le lieu de la naissance du Christ.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le lieu de la nativité

    Marie mit au monde son fils premier-né, l'enveloppa de lange et le coucha dans une crèche, car il n'y avait pas de place pour eux à l'hôtellerie. Sur les côtés, à l'intérieur de la grotte, une sorte de mangeoire aujourd'hui transformée en chapelle latine, serait l'endroit où Marie déposa le fils de Dieu. Tout autour, il n'y a plus que des murs noircis par la fumée des cierges et des lampes. Voilà ce qu'il reste pour évoquer l'incarnation du Verbe qui dans l'humilité vint ici partager notre condition humaine.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La grotte de la nativité (© Wikipédia)

    Il y avait dans la contrée des bergers qui vivaient au champ et qui la nuit veillaient tour à tour à la garde de leurs troupeaux. L'ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa clarté. Ils furent saisis d'une grande frayeur. Mais l'ange leur dit "rassurez-vous, car voici que je vous annonce une grande joie qui sera celle de tous les peuples. Aujourd'hui, dans la cité de David, un sauveur est né, qui est le Christ Seigneur". Bien que l'évangile ne situe pas exactement cette première manifestation de Dieu aux pauvres, l'ancienne tradition la fixe au champ des pasteurs à quatre kilomètres environ de Bethléem.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le champ des bergers (© Wikipédia)

    Rachel mourut et fut enterrée sur le chemin d'Ephrata. C'est Bethléem. Jacob dressa une stèle sur son tombeau. C'est la stèle du tombeau de Rachel qui existe encore aujourd'hui. Le petit monument surmonté d'un dôme qui recouvre aujourd'hui la tombe ne date que du XVe siècle. Mais tour à tour, juifs, musulmans et chrétiens viennent y prier et en particulier les futures mamans du pays de Bethléem.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau de Rachel (© Wikipédia)

    Par sa forme conique, qui le fait ressembler à un volcan, l'Hérodion se détache nettement de l'horizon parmi les monts désolés de Juda à quelque huit kilomètres au sud-est de Bethléem. Hérode le grand lui a laissé son nom. C'est lui qui construisit ici le magnifique palais fortifié dont la citadelle protégeait un ensemble de résidences somptueuses et de jardins en terrasse. Ceux-ci communiquant entre eux par un escalier de deux cents marches taillé dans le marbre le plus pur. Après sa mort, Hérode voulut être enterré ici dans un cercueil d'or massif constellé de pierreries avec un couvercle de pourpre aux broderies multicolores.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    L'autel d'Abraham (© Wikipédia)

    Abraham se rendit aux portes d'Hébron pour y acheter la caverne de Macbella qui devait devenir le caveau de famille. Il y enterra Sara et y fut lui-même enterré ainsi que son fils Isaac et sa femme Rebecca, Jacob et sa femme Léa. L'Islam considère Hébron comme une de ses villes saintes en raison de la sépulture d'Abraham et de ces fils, auquel il reconnaît la qualité de prophètes. À Hébron, David reçut l'onction royale. Il y vécut durant les sept premières années de son règne.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Hébron (© Wikipédia)

    Hérode le grand transforma la caverne de Macbella en crypte à plusieurs salles et l'entoura d'une enceinte sacrée : le Haram. L'édifice actuel est impressionnant et il est encore facile d'y reconnaître la construction hérodienne d'origine sous les apports byzantins, Croisés et Mamelouk.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau des patriarches (© Wikipédia)

    La mosquée qui se dresse sur la caverne est pour l'essentiel l'œuvre des Croisés. On peut y voir six cénotaphes placés immédiatement au-dessus des tombes des patriarches et de leurs épouses. Par respect pour la sainteté de ces lieux, les musulmans ne pénètrent jamais dans la caverne elle-même. Les cénotaphes d'Abraham, d'Isaac et de Jacob sont recouverts d'étoffes vertes aux broderies d'or. Celles de Sara, de Rebecca et de Léa portent des tissus de pourpre.

    54-tombeau abraham.jpg
    Le tombeau d'Abraham (© Wikipédia)

    A97 tombeau de Sara
    Le tombeau de Sara

    On peut voir les tombes d'Isaac et de Rebecca au milieu de la mosquée non loin d'une niche de prière orientée vers La Mecque. La chaire sur la droite, finement sculptée en bois de cèdre, aurait été offerte par Saladin au XIIe siècle.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Les tombeaux d'Isaac et de Rebecca (© Wikipédia)

    La forteresse rocheuse de Massada se dresse dans le désert de Juda à trois kilomètres environ du rivage occidental de la Mer Morte. Un des épisodes les plus dramatiques de l'histoire juive s'y déroula et depuis Massada est devenu pour le monde juif le symbole du courage et de l'héroïsme. Hérode le grand construisit au sommet de Massada une énorme forteresse qui après la chute de Jérusalem en 70 apr. J.-C. tomba aux mains des patriotes juifs dirigés par Éléazar Ben Ahir. Renforcés par des troupes de combats venus de Jérusalem, ils décidèrent de poursuivre ici leur lutte pour la liberté. En 72 apr. J.-C., un général de Titus, Flavius Silva vint mettre le siège devant Massada. Après des mois de combat, il put enfin ouvrir une brèche dans les remparts. Ce voyant perdu, Ben Ahir rassembla ses hommes et leur adressa un discours particulièrement émouvant, les invitant à choisir la mort plutôt que de tomber entre les mains de leurs ennemis. Ils tirèrent au sort dix d'entre eux qui reçurent pour mission de tuer les autres et c'est ainsi qu'en entrant dans la forteresse, les Romains ne trouvèrent devant eux qu'un monceau de cadavres. Deux femmes et cinq enfants, qui s'étaient cachés pour échapper au massacre, se présentèrent pour rapporter ce qui s'était passé. Au lieu de se réjouir puisque c’étaient leurs ennemis, les Romains ne pouvaient d'admirer que par un si grand mépris de la mort, tant de juifs puissent arrêter et exécuter une pareille résolution.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le tombeau de Lazare (© Wikipédia)

    L'oasis de Jéricho étend sa nappe de verdure en bordure du fossé jordanien. Cette grande dépression, qui depuis l'Hermon aux neiges éternelles, se prolonge jusqu'au golfe d'Aqaba. Depuis les temps les plus reculés, on connaissait la fertilité de Jéricho, la richesse de son sol, ses nombreuses sources, ses oranges, ses bananes, ses dattes. On l'appelait la ville des palmes. Si son climat paraît étouffant l'été, la douceur de ses hivers crée une sorte d'enchantement parmi les fleurs et leur parfum pénétrant. Les hommes qui se sont installés ici, entre le Xe et le VIIemillénaire av. J.-C., ne s'y sont pas trompés. Ce fut sans doute le berceau de la civilisation et la plus ancienne concentration urbaine de l'histoire.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Jéricho (© Wikipédia)

    C'est au docteur Sedlin que revint l'honneur d'avoir entrepris les premières fouilles sur le site de Jéricho. On était en 1908 et son effort a été poursuivi depuis. C'était d'abord Arstand de l'école britannique d'archéologie qui dirigea six campagnes de fouilles puis Miss Katlin Kinnian en 1952. Au cours des derniers travaux, on a pu mettre au jour les strates, ou niveaux d'occupation, les plus anciennes qui soient aujourd'hui connues. Un examen au C14 a confirmé ces vues. La plus intéressante découverte de Jéricho, la célèbre tour néolithique, daterait de 7000 ans av. J.-C.. Construite en pierre sèche et mortier, elle est ouverte de haut en bas et par un escalier de vingt-deux belles marches, on pouvait descendre jusqu'au fond de la tour.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Mont de la tentation du Christ (© Wikipédia)

    Depuis les neiges éternelles de l'Hermon, le Jourdain descend jusqu'aux profondeurs de la Mer Morte. Sur les rives de cette rivière sainte se tenait Jean le baptiste, prêchant et baptisant. Un personnage austère, vêtu de poils de chameau, se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage. Quittant sa Galilée natale, Jésus s'avança vers lui pour être baptisé dans les eaux du Jourdain. Le souvenir du baptême du Seigneur est fixé aujourd'hui à huit kilomètres à l'est de Jéricho. Non loin de là, sous la conduite de Josué, les israélites ont franchi le fleuve pour pénétrer dans la terre promise. Et c'est là encore qu'Élie le prophète fut emporté dans un char de feu.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le Jourdain (© Wikipédia)

    Entre les falaises fauves des monts de Moab et de Judée, la Mer Morte fascine par le mystère qu'elle semble recouvrir. Elle étend ses eaux bleuâtres sur une surface de 900 km2 et sa profondeur ne dépasse guère 400 m, mais 430 m en dessous du niveau de la mer. Elle représente le point le plus bas de toute l'écorce terrestre. Son nom semble lui convenir parfaitement puisque toute vie végétale et animale est absente de ces rives. L'eau est pratiquement saturée de sel.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La Mer Morte

    Qumran, au nord-ouest de la Mer Morte, est devenu célèbre depuis la découverte des manuscrits de la Mer Morte. C'est là que vivait la communauté des esséniens. De 1951 à 1956, le site de Qumran fut soumis à des fouilles minutieuses. Derrière la tour de défense qui se dressait au nord, on a retrouvé le bâtiment principal de la communauté. Une construction grossière aux murs recouverts de plâtre. Parmi les découvertes les plus intéressantes, on peut signaler le scriptorium avec ses bancs et ses tables, ses deux encriers. Curieusement l'un d'entre eux contenait encore de l'encre desséchée.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    La source de Nazareth (© Wikipédia)

    Trois ou quatre villages portent aujourd'hui le nom de Cana. Mais le Cana de l'Évangile correspond probablement au village qui s'étend en bordure de la route de Nazareth à Tibériade à six ou sept kilomètres de Nazareth seulement. Dans le cadre d'une noce juive sur l'insistance de sa mère, Jésus accepta d'y réaliser son premier signe en changeant l'eau en vin pour la plus grande joie des convives. Deux petites églises, l'une confiée aux Grecs orthodoxes, l'autre aux Pères Franciscains y conservent le souvenir du premier miracle du Seigneur.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Cana

    À plus de 200 m en dessous du niveau de la mer, la ville de Tibériade s'étale en bordure du lac sur la rive occidentale. Sa création remonte aux années 20 apr. J.-C. sur l'initiative d'Hérode Antipas qui l'orna de riches palais, théâtres et temples étincelant d'or et de marbre. Il la dédia au grand empereur romain Tibère. Les riches romains aimaient venir prendre les eaux aux célèbres sources d'eau chaude de Tibériade dont les propriétés curatives étaient connues de tous. Après la révolte de Bar Korhbah, les juifs expulsés de Jérusalem s'installèrent à Tibériade qui devient alors leur capitale et un grand centre de rayonnement intellectuel et religieux.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Capharnaüm

    Le professeur Allbright datait la synagogue de Capharnaüm de l'année 244 de notre ère et il pensait qu'elle avait été reconstruite sur une autre plus ancienne. On aimerait y voir l'œuvre du centurion romain dont Jésus guérit le serviteur à la demande des Juifs. Il mérite, dirent-ils, que tu lui accordes cela. Il aime en effet notre nation et c'est lui qui nous a bâti la synagogue. Il est certain que la présence de symbole romain sur les pierres sculptées retrouvées à Capharnaüm au milieu des emblèmes juifs comme la ménora, l'étoile de David, le palmier ou l'arche d'alliance justifierait cette interprétation.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Mont des Béatitudes (© Wikipédia)

    À six kilomètres de Tibériade, Magdal n'est plus aujourd'hui qu'un petit village de pêcheurs, alors que l'historien Joseph au temps du Christ y dénombrait 4000 habitants et plus de 200 barques. C'est ici que naquit celle à qui il fut beaucoup pardonné parce qu'elle avait beaucoup aimé. Marie, surnommée la Magdaleine, de laquelle étaient sortis sept démons. Marie, la pécheresse repentie qui se tenait près de la croix et qui courant au tombeau fut la première à voir le Seigneur ressuscité.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Saint-Jean-d'Acre (© Wikipédia)

    De son passé de gloire et de sang et des dix-sept siècles qui jalonnent son histoire, Acre a surtout conservé des ruines. La crypte des chevaliers de Saint-Jean, probablement leur salle à manger, est la construction la plus imposante de l'époque des croisades qui ait survécu. De l'époque turque, il reste des remparts sur le front de mer et la mosquée Ahmaed Jazzar, une des plus grandes et des plus belles d'Israël.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Saint-Jean-d'Acre (© Wikipédia)

    Haïfa qui était en 1907 qu'une petite ville de dix mille habitants est devenue aujourd'hui la troisième ville d'Israël. C'est aussi le port principal du pays et le centre de son industrie. Haïfa grandit dans un cadre merveilleux sur la pente du Carmel autour de la plus belle baie de la Méditerranée. Israël eut à surmonter ici une des crises les plus graves de son histoire religieuse. Alors face au monde qu'endort le péché d'idolâtrie surgi Élie le prophète pour confondre et appeler le feu du ciel. De nos jours, Haïfa est devenu le centre mondial de la secte Bahaïs dont les plus de deux millions de fidèles proclament la fraternité universelle des hommes, l'unité de toutes les religions dans un même langage. Leur temple s'élève sur les pentes du Carmel au milieu de jardin persan, on le reconnaît facilement à son dôme doré.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Le temple de la secte Bahaïs à Haïfa (© Wikipédia)

    Là où n'existait qu'une petite ville phénicienne, Hérode le grand construisit autour des années 20 av. J.-C. le plus grand port et l'une des plus belles villes de l'époque. Pour la construction, qui devait durer douze années, il fit appel aux architectes les plus renommés et aux ouvriers les plus capables. Le résultat fut tel que dès la mort d'Hérode, Césarée devint le lieu de résidence officiel du procureur romain et resta pour une durée de 500 ans la capitale de la province romaine. Au début de l'époque chrétienne, au IIIe et au IVe siècle, Césarée devint un centre intellectuel brillant. Les Croisés prirent et fortifièrent la ville qui tomba sous les coups de Baïrbar. Détruite et abandonnée, elle allait bientôt disparaître sous les sables. À Césarée, les chrétiens aimeront certainement évoquer le passage de l'apôtre Pierre et la captivité de Paul embarquant ici même pour Rome et le suprême témoignage.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Césarée (© Wikipédia)

    Dés 1101, la ville de Césarée était tombée aux mains des Croisés. Elle fut reprise par Saladin puis de nouveau par les Croisés. Le roi de France Louis IX, Saint-Louis, enferma la ville dans des fortifications puissantes qui la mettait à l'abri des incursions terrestres. Les remparts étaient protégés par des douves larges de 10 m et le mur en glacis s'élevait de 10 à 15 m au-dessus du fossé.

    VOYAGE en ISRAËL  La Terre Sainte

    Tel-Aviv, la colline du printemps, fondé en 1901 sur des dunes de sable désolées, est aujourd'hui la première ville d'Israël. Pour la première fois dans l'histoire contemporaine, une ville allait être entièrement construite, peuplée et administrée par des juifs et devait devenir la capitale commerciale et industrielle du pays. Jaffa au sud, se trouve dans le prolongement immédiat de Tel-Aviv, mais contrairement à sa voisine cette ville plonge ses racines dans un lointain passé. Elle existe depuis environ 3600 ans. C'était dans l'antiquité le grand port de la Méditerranée et le port de Jérusalem. C'est à Jaffa que Pierre rendit la vie à une veuve du nom de Tabitha et que dans une vision il entendit le Seigneur lui donner l'ordre d'ouvrir aux gentils les portes de l'église.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Archipel des Lofoten en hiver Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

    Lofoten Winter Magic

    À 68N, l'archipel des Lofoten dans la partie nord de la Norvège bien au-dessus du cercle arctique, et à la même latitude que le Groenland ou les parties nord de l'Alaska. Cependant, il bénéficie d'un climat relativement plus doux en raison de la circulation du Gulf Stream. Avec ses petits villages de pêcheurs aux allures de cartes postales nichés dans des fjords, parsemant une côte très accidentée avec des pics abruptes s'élevant directement de l'océan, l'archipel est souvent décrit comme l'une des parties les plus pittoresques de la Norvège et l'un des plus beaux archipels du monde . En hiver, vous avez vraiment l'impression d'être au nord du cercle arctique avec des jours courts et les quelques heures de lumière du jour remplies d'une longue transition du lever au coucher du soleil. En raison du climat doux et d'une beauté incroyable, l'archipel des Lofoten est devenu l'une des meilleures destinations de photographie d'hiver.

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     Archipel des Lofoten en hiver, Norvège arctique  par le  Photographe Micke Reyfman

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La source de la Loue

    La source de la Loue     Doubs

    La source de la Loue est une des plus forte résurgence et une des plus célèbre de France. Elle est nichée dans un magnifique hémicycle creusé par la rivière dans les strates calcaires du jurassique supérieur. Au pied de la falaise, haute de 104 m, s'ouvre une grotte dont le porche, large de 60 m et haut de 32 m, laisse passer la rivière.

     

    Le débit moyen de la source est de 6 m3/s. Elle est sujette à des crues brusques liées aux chutes de pluie. Son débit peut atteindre les 100 m3/s, mais ses crues ne durent que rarement plus de 24h. La source ne connait que rarement un débit inférieur à 1 m3/s, même en cas de sècheresse sévère. De mémoire d'homme, elle n'a été à sec qu'une fois, en 1896. La source principale (celle de la grotte) est accompagnée par trois sources latérales qui surgissent, 100 m en aval, des parois latérales. Ces sources, qui représentent 30 à 50 % du débit de la rivière en aval de sa source, sont actuellement cachées par les vestiges de construction.

     

    La source de la Loue     Doubs

    La source a commencé à être explorée par les plongeurs-spéléologues à partir d'octobre 1969. La première a été réalisée par J.C. Frahon et J.P. Urlacher. Ils ont parcouru 110 m et ont atteint la profondeur de - 15 m. Depuis les galeries souterraines ont été explorés sur 1200 m de longueur et une profondeur de - 40 m. L'origine de la rivière souterraine a été découverte par hasard. Le 11 août 1901, les distilleries Pernod à Pontarlier sont la proie des flammes. Afin de contrer l'incendie qui menace les stocks d'alcool pur et d'absinthe, le maire ordonna aux pompiers de déverser les cuves dans le Doubs. Près d'un million de litres vont ainsi partir dans la rivière. Deux jours plus tard, la source de la Loue se teinta d'un jaune doré aux reflets verts. André Berthelot, fils du célèbre chimiste, présent sur les lieux, constata que l'eau avait bien le gout de l'absinthe. Le 14 au matin fut constaté à Mouthier que l'odeur de la Loue "était aussi forte que celle d'un verre d'absinthe pris sur la table d'un café". La Loue est donc une résurgence du Doubs. La preuve scientifique en fut apportée en 1910. Édouard Martel et Émile Fournier, les pionniers de la spéléologie, déversèrent un colorant vert, la fluorescéine, dans une crevasse du lit du Doubs près de Pontarlier. Le colorant apparu à la source de la Loue 64 heures plus tard. Suite à cette découverte, les propriétaires d'usines des bords du Doubs décidèrent de boucher les crevasses afin de garantir un débit minimal au Doubs. Devant les protestations des riverains de la Loue, les services de l'État intervinrent pour interdire ces pratiques. Les recherches, effectuées depuis, ont établi que la source de la Loue bénéficie des eaux des pertes du Doubs en aval de Pontarlier, des pertes du Drugeon et des eaux d'infiltrations du bassin d'Arc-sous-Cicon et des gouffres et entonnoirs du Val d'Usiers et du plateau de Levier.

     

    Après sa source, la Loue poursuit sa route au travers des gorges de Nouailles. Dans ces gorges, une dizaine de résurgences, située dans le lit de la rivière ou dans des grottes riveraines, viennent gonfler les flots. Ces sources représentent 50 % du débit de la Loue. Les gorges résultent de l'effondrement de la voûte de la galerie souterraine qu'empruntait la rivière. Les gorges ont été déblayées par les glaciers de la glaciation de Würm, mais surtout par le formidable flot d'eau de fonte de ces glaciers disparus il y 15000 ans.

    La source de la Loue     Doubs

    L'énergie hydraulique disponible avec le débit de la source fut exploitée par l'homme dès le VIe siècle. Des moulins y furent exploités par les Mérovingiens. Sur le chemin d'accès à la source, le seul existant d'ailleurs, subsistent des traces de treize siècles de passage de chariots. Ces rainures permettaient le guidage des chariots dans les passages étroits. Une mention écrite des moulins de la Loue apparait pour la première fois dans des documents datés de 1240. En 1264, Hugues d'Usiers fait don de la redevance annuelle d'un quartier de froment pris sur le revenu des moulins d'Ouhans à l'hôpital du St-Esprit de Besançon afin de faire célébrer perpétuellement son anniversaire par une messe. En 1422, les habitants de Haute-Pierre, du Châtelet, d'Aubonne, de St Gorgon, de Renédale, d'Evillers, de Septfontaine et du Val d'Usiers sont tenus de livrer leur production aux moulins d'Ouhans. En 1752, les moulins sont des petits établissements. Ils sont établis à la source où une petite "écluse" permet la déviation de l'eau dans un collecteur alimentant les roues à aubes. Jusqu'au XIXe siècle, un moulin était un atelier utilisant l'énergie de l'eau grâce à une roue hydraulique. Un moulin englobait donc les machines à grains, à huile, les papèteries, les foulons à draps, les scieries ou les forges.


    La voie antique avec les rainures laissées par les roues des chariots

    La source de la Loue     Doubs


    Les vestiges des canaux alimentant les moulins

    Au XVIIIe siècle seront construits d'autres barrages sur la Loue. Celle-ci n'avait été exploitée qu'à la source. Avant la Révolution, deux moulins fonctionnaient à la source dont un était propriété du roi. Celui-ci sera acquis après la Révolution par Marc Antoine Michel. En 1811, 30 ouvriers travaillaient aux moulins de la source. En 1828, la forge fournissait 200000 kg de fer en barres. En 1851, 47 personnes vivaient et travaillaient sur le site. Ne pouvant pas concurrencer les grandes usines installées dans les villes, les forges de la Loue cessèrent peu à peu leur production entrainant dans leur chute les autres activités. En 1909, seize communes, dont Ouhans, vont faire construire une usine électrique en aval de la source. Entre 1916 et 1921, une nouvelle usine électrique est construite à Mouthier. L'eau est captée par un barrage, établit 300 m en aval de la source. Elle est acheminée par une galerie de 2155 m creusée dans la roche sur la rive gauche. Le creusement de la galerie fut commencé à la pioche puis les ouvriers utilisèrent l'énergie de la cascade du Grand Saut (situé à 500 m en aval de la source) pour creuser à l'aide de marteaux pneumatiques. En 1926, les bâtiments existants près de la source furent détruits.

     

    Avant la connaissance scientifique de l'origine de la source de la Loue, quelques légendes fournissaient une explication. Son origine serait due à une couturière très avare surnommée la louve qui, un matin de Noël, alla satisfaire un besoin pressant. Ce besoin devint inextinguible pour la punir de son avarice. Une autre légende cite Gargantua. Celui-ci prit d'une grande soif, écarta les rochers et fit jaillir la rivière de la grotte. La vouivre qui habitait la grotte fut prise d'une telle frayeur qu'elle s'enfuit pour se cacher à la source du Pontet.

     

    Les crues subites de la Loue lui valurent de la part des anciens le surnom de la louve.

    La source de la Loue     Doubs


    La loue en aval de la source

     

    Y ACCÉDER:

    De Pontarlier, prendre la N57 en direction de Besançon. Après quelques kilomètres, prendre à gauche pour Ouhans. De là, l'accès à la source est fléché jusqu'au parking. Le sentier d'accès emprunte l'ancien chemin du Moyen-âge (dix minutes à pied).

     

    Les indications pour accéder à ce lieu insolite sont données sans garantie. Elles correspondent au chemin emprunté lors de la réalisation des photographies. Elles peuvent ne plus être d'actualité. L'accés au lieu se fait sous votre seule responsabilité.

    Si vous constatez des modifications ou des erreurs, n'hésitez pas à m'en faire part.

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique