• Les 7 merveilles du monde moderne: monuments du XXe siècle

    avatar
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les 23 plus beaux châteaux du monde

    avatar
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Un naufrage de 100 ans abandonné en Australie est récupéré par la nature

    Un naufrage de 100 ans abandonné en Australie est récupéré par la nature

    Un naufrage de 100 ans abandonné en Australie est récupéré par la nature

    Photo: Stock Photos de Road Warrior Photography / Shutterstock

    Au large des côtes australiennes, un bateau à vapeur du XIXe siècle se trouve dans la mer, envahi par les mangroves. Ce qui ressemble maintenant à une installation artistique soigneusement conçue est en fait les restes du SS City of Adelaide, qui a navigué sur les mers pendant plus de 50 ans avant de s'échouer. Situé à Cockle Bay, sur l'île magnétique, l'histoire du navire sous l'eau est tout aussi, sinon plus, fascinante que son temps en mer.

    Lancé en 1863 à partir de Glasgow, en Écosse, le SS Adélaïde à l'origine, les passagers faisaient la navette entre des destinations comme Sydney, Melbourne et Honolulu. Après près de 30 ans, le navire a été réaménagé et transformé en voilier. C’est là que les problèmes ont commencé. Tout d'abord, le bateau est passé du transport de passagers au stockage de charbon et d'autres marchandises. En 1912, il a pris feu et brûlé pendant plusieurs jours avant que les flammes ne s'éteignent.

    Puis, trois ans plus tard, le navire a été acheté par George Butler, un résident de Magnetic Island qui pensait pouvoir l'utiliser comme brise-lames pour une jetée à Picnic Bay. Malheureusement, alors qu’il était remorqué vers sa destination, le SS City of Adelaide s'est échoué à Cockle Bay. Il reste là jusqu'à ce jour et avec les décennies qui passent, son état n'a cessé de s'aggraver.

    En fait, le SS City of Adelaide »Les malheurs n'ont fait qu'augmenter avec le temps. L'épave s'est avérée dangereuse pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'un des grands mâts a abattu un bombardier lors d'un exercice d'entraînement. Trois membres de la Royal Australian Air Force et un membre de la marine américaine ont été tués dans l'accident. Puis, dans les années 1970, un cyclone a frappé à proximité et a provoqué l’effondrement partiel de la coque en fer du navire.

    Ces incidents, ainsi que la désintégration naturelle du navire, ont lentement entamé ce qui reste du navire. SS City of Adelaide. Maintenant, la carcasse du navire est devenue le foyer d'une forêt florissante de mangroves. Adaptés à la vie dans des conditions difficiles, les arbres se sont retrouvés chez eux dans les restes envasés du navire. Fait intéressant, bien que le SS City of Adelaide Il y a plus de 100 ans, les mangroves sont relativement nouvelles.

    «Je ne me souviens que de quelques petites mangroves dans les restes de la coque imposante quand j'y marchais enfant, il y a 20 ans», écrit un Redditor qui vit près de l'épave. "Mais de nos jours, la coque est en morceaux et, comme vous pouvez le voir, les mangroves se sont établies."

    Le Redditor mentionne également que, puisqu'il est situé dans un parc marin australien, il bénéficie d'une protection spéciale. La pêche commerciale et les chalutiers qui pourraient perturber la zone sont interdits, permettant aux mangroves de se développer en paix et de dépasser lentement cette ruine industrielle. Comme l'un des vingt naufrages autour de l'île, les touristes continuent à affluer pour voir ce qui reste de la SS City of Adelaide.

    En 1916, le SS City of Adelaide s'est échoué au large des côtes de Magnetic Island en Australie.

    Un naufrage de 100 ans abandonné en Australie est récupéré par la nature

    Un naufrage de 100 ans abandonné en Australie est récupéré par la nature

    Au cours des vingt dernières années, les mangroves ont pris racine dans l'épave.

    Un naufrage de 100 ans abandonné en Australie est récupéré par la nature

    Ce n'est que l'un des 20 naufrages de l'île.

    Un naufrage de 100 ans abandonné en Australie est récupéré par la nature

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Photo Olivier Jean, Archives La Presse - 

    Le canot à glace est de toute évidence un sport de compétition.

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Il y a la glace horizontale sur laquelle on patine. Il y a la glace verticale sur laquelle on pioche à grands coups de piolets.

    Et il y a les gros blocs de glace que le fleuve charrie et qui constituent...

    Le terrain de jeu de quelques téméraires : les coureurs en canot à glace.

    Publié Le 27 Janvier 2020 -

     

     Marie Tison - La Presse -

    « Le terrain est en mouvance, c’est très dynamique, très stimulant, avec un décor extraordinaire », lance Catherine Paquin, directrice générale de l’Association des coureurs en canot à glace du Québec.

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Les courses de canot à glace ont un fondement historique. Au XVIIsiècle, le canot à glace constituait la seule façon de traverser le fleuve entre Québec et Lévis...

    Si le pont de glace ne parvenait pas à geler suffisamment pour permettre le passage.

    Dans les années 1860, on comptait ainsi plus de 200 canotiers qui pouvaient transporter les personnes et les marchandises en hiver.

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    La première course a eu lieu en 1894 entre Québec et Lévis, mais il a fallu attendre jusqu’en 1955 pour qu’on établisse une course annuelle dans le cadre du Carnaval de Québec.

    Cette année, le Circuit québécois de canot à glace compte sept courses. La troisième aura lieu samedi prochain à Montréal, au bassin de l’Horloge.

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Entre 30 et 40 équipes devraient prendre part à l’événement. Chaque équipe compte cinq membres.

    La grande course du Carnaval de Québec, qui aura lieu le 9 février entre Québec et Lévis...

    Devrait accueillir quant à elle de 55 à 60 équipes, dont une équipe de Calgary et une autre de France.

    Sport De Compétition -

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Le canot à glace est essentiellement un sport de compétition. Les membres des classes « Élite » peuvent s’entraîner jusqu’à trois fois par semaine. Et ils prennent la chose très au sérieux.

    Une équipe, c’est un peu comme une microentreprise. Il faut l’athlète. Il faut le débrouillard, qui va être capable de gérer le matériel, de réparer le canot.

    Il faut le gestionnaire des ressources humaines, pour gérer l’équipe et organiser les rencontres. Et il faut le responsable du marketing, qui va gérer les commandites et la recherche de visibilité.

    Catherine Paquin -

    Les commandites sont essentielles pour éponger les coûts du bateau : avec les rames, on parle d’un investissement de 15 000 $. Et une équipe « Élite » change de bateau tous les trois ou quatre ans.

    « Dans la classe “Élite”, on essaie d’être sur la coche au niveau technique, au niveau des entraînements et du matériel », soutient Catherine Paquin.

    En dehors du canot à glace, les membres des équipes se gardent en forme en faisant du vélo, de la course à pied, du ski de fond, du patinage de vitesse, etc.

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Il existe une classe un peu plus mollo, « Sport », qui accueille les équipes qui visent un but un peu plus récréatif.

    « Les trajets sont un peu plus courts, les gens s’entraînent un peu moins, les bateaux sont peut-être un peu moins high tech, indique Mme Paquin. Les bateaux usagés finissent souvent leur vie dans cette classe. »

    Manon Gaudreault, directrice générale du Circuit québécois de canot à glace, parle d’une croissance « fulgurante » du nombre de canotiers au cours des 15 à 20 dernières années.

    « Dans les années 90, il y avait une quinzaine d’équipes, fait-elle savoir. Il y a maintenant une soixantaine d’équipes qui sont membres...

    De l’Association des coureurs en canot à glace du Québec. Et cette année...

    48 Nouveaux canotiers ont suivi une formation et ont été accrédités, comparativement à 35 l’année passée. »

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Les accidents sont rares, mais ils peuvent quand même survenir. En décembre 2017, un canotier expérimenté a perdu la vie au cours d’un entraînement.

    Il serait resté près du bateau qui coulait pour récupérer la radio marine alors que les autres membres ont nagé pour rejoindre le rivage.

    Peu Répandu -

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Le canot à glace demeure un sport peu pratiqué : l’association compte moins de 400 membres.

    Mais ceux qui sont membres sont vraiment passionnés. Comme Sophie Asselin, qui organise la course de Montréal et qui est elle-même canotière.

    « J’étais bénévole pour la course de Montréal et j’ai eu la chance d’essayer lors des fêtes du 375e, raconte-t-elle.

    Je me suis impliquée davantage et j’ai attrapé la piqûre. Je me suis jointe à une équipe. »

    Elle trouve extraordinaire le fait de se retrouve sur le fleuve au beau milieu de l’hiver.

    « On peut profiter autant de la rame que de la glace. Quand je fais ce sport-là, je ne pense à rien d’autre, ça ne m’apporte que du bonheur et de la passion. »

    Comparativement à la grande course du Carnaval de Québec, la course de Montréal est encore bien jeune avec seulement huit présentations au compteur.

    Au Beau Milieu Des Glaces Du Saint-Laurent -

    Avec une longue histoire derrière elles, ce sont les très nombreuses équipes de la région de Québec qui dominent les classements.

    Ce qui pique évidemment les quelques équipes de la région de Montréal (elles ne sont que cinq !).

    « L’année dernière, c’était la première fois qu’une équipe montréalaise montait sur le podium, à Montréal »...

    S’enorgueillit Mme Asselin, qui parle d’une « certaine rivalité » Montréal-Québec…

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -

    Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Par Clément P. Du Site Démotivateur Atelier -

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    En norvégien, « Hjertefølger » signifie « suivre son cœur ». Et ce n’est pas un hasard si la famille que vous allez découvrir porte ce nom.

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    En effet, il en faut de l’envie et du courage pour partir vivre dans un endroit particulièrement reculé du cercle polaire.

    Pourtant, c’est exactement ce que font les Hjertefølger depuis décembre 2013.

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Seulement voilà, résider dans une zone du globe où le thermostat frôle régulièrement les -40 °C voire -50 °C en hiver, et ne dépasse que très rarement les 10 °C en été, demande quelques précautions.

    Pour face à cette météo plutôt rude, la petite tribu de six personnes a décidé de construire, tout autour de leur maison, un dôme géodésique.

    Comprenez : sans piliers. Mais comment ? Cette structure sphérique a l’avantage de distribuer les forces et les tensions sur l'ensemble de la structure, laissant ainsi l'intérieur entièrement disponible.

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    En plus d’offrir un vaste espace, le dôme géodésique permet, grâce aux rayons du soleil qui tapent sur sa paroi vitrée, de réchauffer l’air qu’il renferme.

    Et donc, d’augmenter la température à l’intérieur. La famille obtient ainsi un microclimat plus tempéré qui leur permet de créer un potager. 

    Un vrai plus quand on sait que la maison des Hjertefølger se situe à plus de 1 000 kilomètres au nord d’Oslo, loin de toutes commodités.

    Et enfin, la cerise sur le gâteau, la structure n’empêche pas d’observer le sublime spectacle des aurores boréales, très fréquentes 

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    « La sensation que l’on a quand on évolue dans cette maison est différente de toutes celles que l’on peut ressentir dans n’importe quelle autre habitation.

    L’atmosphère y est unique. Le lieu est tellement calme, vous ne pouvez pas imaginer » a confié Ingrid Hjertefølger, la mère de famille, à nos confrères de chez Inhabitat.

    Vous allez en prendre plein la vue..

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

     

    Cette Famille Vit Dans Le Cercle Arctique Depuis 2013 -  Dans Une Maison - Extraordinaire !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La Photographie Est Une Technique - Qui Permet De créer Des Images -
     Sans L'action De La Main - L'action De la photographie -
     Est une Lumière - Le Terme Photographie » - Désigne Aussi L'image Obtenue -

    Découvrez Phillip Island Dans L'Etat De Victoria -

    La deuxième plus grande baie de Victoria, Western Port Bay, abrite juste devant son entrée Phillip Island.

    Cette derrière tire son nom de l'ancien gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud, Arthur Phillip.

    Pour s'y rendre, il suffit de traverser un pont de moins de 700 mètres, qui relie l'île au continent australien, du côté de la ville de San Remo.

    Ici, on ne se trouve qu'à 1h30 de route de Melbourne.

    Avec ses 100 km², elle est entourée de 97 km de côtes réunissant pour la plupart des plages de carte postale.

    Les sports nautiques y sont entre autres à l'honneur.

    On peut donc croiser sur place de nombreux surfeurs, en particulier du côté de Woolamai Beach.

    Mais, à l'intérieur de l'île, plus de la moitié du terrain est utilisée pour l'élevage du bétail.

    Mais l'attrait touristique principal de la destination réside certainement dans sa population animale exceptionnelle.

    L'île réunit non seulement la plus grande communauté de lions de mer mais aussi des milliers de manchots pygmées.

    Ces derniers se rassemblent sur Phillip Island chaque soir.

    Avec leurs 30 centimètres au maximum, ils attirent plus d'un demi-million de touristes par an.

    Caractéristiques Du kangourou -

    Le kangourou est le plus gros marsupial au monde, sa taille peut dépasser celle d'un homme et son poids peut aller jusqu'à 85 kg.

    Ses bonds peuvent atteindre jusqu'à 60km/h et faire jusqu'à 3m de haut.

    C'est grâce à sa queue imposante qui lui sert de balancier et à ses membres postérieurs particulièrement forts, que le kangourou fait des bonds si puissants.

    Mais le kangourou ne peut pas facilement marcher ni même reculer à cause de la forme si singulière de ses pattes et de l'épaisseur de sa queue.

    Il possède trois sens particulièrement bien développés : l'ouïe, la vue et l'odorat.

    La journée, alors qu'il fait chaud, le kangourou cherche la fraîcheur. Généralement, il se repose...

    Creuse même des trous peu profonds sous les arbres, et s'allonge dans le sable frais. Il aime également se lécher les pattes pour se rafraîchir.

    On sait le kangourou être très bon nageur, mais il ne se jette à l'eau que s'il est pourchassé ou qu'il n'a pas le choix.

    Byron Bay (4 981 habitants) est la ville la plus à l'est du « continent » australien. Elle est située au nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud, à 800 km au nord de Sydney et à 200 km au sud de Brisbane.

    La ville doit son nom à la présence à côté d'elle du cap Byron, appelé ainsi par le capitaine James Cook en l'honneur du navigateurJohn Byron, grand-père du poète Lord Byron.

    Le cap Byron possède un phare depuis 1901. Ce phare est le plus puissant d'Australie (2,2 millions de candelas ; il est visible à 27 milles nautiques).

    La ville est un lieu touristique important avec ses longues plages qui attirent de nombreux surfeurs.

    Il faut savoir que la moyenne des précipitations annuelles est de 1,7 mètre par an1.

    Près de Byron Bay, un parc national a été créé en 2001 par ses propriétaires ancestraux, les Arakwal. Les négociations avec le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud ont débouché sur un accord territorial.

    Des fonds ont été obtenus pour gérer le parc et recruter des Aborigènes qui assurent la conservation de la biodiversité et protègent les espèces menacées.

    Parmi elles, deux rares orchidées locales et deux espèces de grenouilles.

    En 2003, à Durban, les Arakwal furent primés pour leur action lors du congrès de l’International Union for the Conservation of Nature.

    C'est aussi la ville où a vu le jour, en 2002, le groupe de metalcore Parkway Drive, nom tiré de la rue du même nom.

    Groupe qui compte déjà à son actif plusieurs tournées mondiales.

    Le coucher de Soleil est le moment où le Soleil disparaît derrière l'horizon, dans la direction de l'Ouest.Le jour laisse alors place au crépuscule. Il s'agit d'un phénomène quotidien causé par la rotation de la Terre.

    Happy Morning from the Mountain

    Welcome To My Mountain -

    It sits in the Rocky Mountains of Colorado. It soars 14,000 feet into the sky; high enough to touch the face of God. 

    I am so glad you came. The sun is out, and i saw a pair of foxes just over there by that tree this morning.

    Let’s find a rock to sit on, and i’ll tell you a story…

    Photographies De Paysages Fleuris -

    Photograhie De Paysage D'automne -

    Les Rabari sont un peuple de l'Inde Nomadisant principalement au Gudjerat et au Rajasthan. Les Rabaris sont souvent considérés comme parents des Tziganes. Ils sont de religion hindoue.

    Ballerina Project in Paris...#ballerina - @saeeun_park at #PalaisGarnier #Paris #eiffeltower #Bodysuit & #scarf by@wolfordfashion #Wolford #ballerinaproject_

    Alisha D’Odessa, En Ukraine -

    30 Rousses Stupéfiantes Du Monde Entier -

    Photographiées Par Brian Dowling -

    Tandis que les rousses sont devenues synonymes de l’Irlande et l’Écosse, le photographe américain Brian Dowling, qui habite maintenant à Berlin...

    En Allemagne, a photographié plus de 130 rousses de 20 pays différents pour son projet intitulé « Redhead Beauty » (la beauté des rousses).

    Brian a amorcé son projet qui a duré trois étés pour montrer la réelle beauté des cheveux roux...

    Et pour contribuer à éliminer les stéréotypes qui entourent bien souvent les personnes aux cheveux roux.

     

    Photographiées Par Brian Dowling -

    Photographiées Par Brian Dowling -

    Photographiées Par Brian Dowling -

    Photographiées Par Brian Dowling -

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ma Passion Pour Les Bougies Parfumées + Mes Astuces Insolites

     

    Ma Passion Pour Les Bougies Parfumées + Mes Astuces Insolites

    J'adore les bougies parfumées ! J'adore allumer des bougies peu importe la période de l'année, peu importe le temps qu'il fait, peu importe la saison, peu importe mon humeur car ça m'apaise. Bref, j'aime l'ambiance cocooning que les bougies donnent à mon home sweet home.

    Comme la plupart des gens, je pioche mes bougies par ci, par là...mais mes favorites restent indéniablement celles de Baobab Collection - une jolie marque qui a vu le jour en 2002 dans les belles contrées de Tanzanie.  J'ai découvert ces bijoux récemment grâce à un ami qui m'a offerte la "White Pearls" lors des fêtes de fin d'année - un somptueux mélange de musc blanc et jasmin, tout ce que j'aime - dont je suis tellement tombée amoureuse que je l'allumais plusieurs fois par jour. Elle n'a pas fait long feu

    Depuis cette première rencontre qui s'avèrera forte ruineuse et totalement addictive, ma maison s'est vue ensuite habitée par les bougies "Black Pearls" (rose noire - gingembre) offerte par ce même ami pour mon anniversaire, "Aurum" fascinante par son design or tel un bijou d'intérieur et envoûtante avec ses notes florales-poudrés...ainsi qu'une multitudes de minis bougies - aux fragrances toutes plus enivrantes les unes que les autres - que j'adore disposer dans toute la maison.

    Ma Passion Pour Les Bougies Parfumées + Mes Astuces Insolites

    Et parce que quand j'aime, je deviens complètement addict...Inutile de vous dire que depuis... le merveilleux diffuseur "White Pearls" (cette fragrance me rend dingue, c'est ma favorite au monde) ainsi que le coupe-mèche et l'allume-bougie so'chic sont venus se rajouter à cette jolie collection. Donc oui, ces bougies et accessoires ont un coût , mais elles valent chaque centime. Elles sont coulées à la main dans un contenant en verre soufflé bouche (comment faire plus artisanale ?!), le design est somptueux - objet de déco à part entière et les fragrances sont tout simplement exceptionnelles.

    Ma Passion Pour Les Bougies Parfumées + Mes Astuces Insolites

    Baobab Collection / Disponible au Bon Marché et chez Franck et Fils...

    L'art du brûlage ainsi que mes astuces
    - Couper régulièrement la mèche de la bougie pour ne laisser dépasser qu'un centimètre. La flamme restera ainsi vive et régulière. L'idéal étant de couper avant chaque utilisation...
    - Lors de la première utilisation, laisser bruler la bougie jusqu’à ce que sa surface soit totalement liquide et recouverte. Cela peut prendre plusieurs heures la première fois...
    - Pour les fois suivantes, ne pas laisser la bougie brûler plus de 3 heures consécutives...
    - Afin de protéger le verre, ne pas brûler la bougie jusqu’au bout. Garder 2 cm de cire au fond.
    - Après chaque utilisation, recentrer délicatement la mèche afin de ne pas creuser la bougie.
    - Afin de prolonger la durée de vie des bougies, les placer au congélateur avant de les utiliser. La cire qui se durcira avec le froid, fondra moins vite et coulera bien moins. Je vous conseille néanmoins cette astuce lors de la seconde utilisation après que la bougie ait bien brûler la première fois...
    - Afin d'enlever la poussière des bougies et pour leur redonner leur aspect "neuf', nettoyez-les avec un coton imbibé d’alcool à brûler
    - Finissons sur cette astuce insolite mais qui marche ! Pour qu'une bougie se consume moins vite, il suffit de mettre un peu de de gros sel à la base de la mèche, cela ralentira la combustion.

    Ma Passion Pour Les Bougies Parfumées + Mes Astuces Insolites

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    La photographe Natalie Lennard, qui travaille comme Miss Aniela, crée des scènes somptueuses centrées sur des modèles élégamment habillés. Bien que chaque image puisse sembler, à première vue, comme une simple séance de mode de luxe, une inspection plus approfondie révèle des détails surréalistes. Une robe en tulle jaune canari se transforme en oiseaux et l'eau de l'océan éclabousse d'un cadre de peinture.

    Les scènes fantastiques de Miss Aniela sont créées en utilisant une combinaison de tournages sur place avec des effets pratiques, ainsi qu'une vaste post-production et même un C.G.I. (comme pour les 20 000 poissons formant la robe portée par un mannequin plongeur des grands fonds dans «She Shoal»). Le photographe explique que toutes les images sont prises sur place avec le modèle posé et éclairé dans le cadre. "Parfois, je ne sais pas si l'image sera en grande partie" brute "et ne nécessitera pas de surréalisme manifeste ajouté," partage Aniela, "jusqu'à ce que je passe par le processus pour ressentir ce qui convient à chaque pièce."

    L'artiste basée au Royaume-Uni travaille comme photographe d'art depuis 13 ans, faisant ses débuts avec des autoportraits en tant qu'étudiante. Dans certaines œuvres, elle incorpore des références directes aux peintures du canon historique de l'art. Aniela travaille dans son style actuel depuis 2011 et partage avec Colossal qu'elle a remarqué un intérêt croissant pour son travail de collectionneurs d'art, car les frontières entre les beaux-arts et la mode sont de plus en plus floues.

    Vous pouvez explorer davantage les mondes immersifs de Miss Aniela sur Instagram et entrer dans les coulisses de la production dans ses articles de blog explicatifs. Des tirages d'art sont disponibles via Saatchi Art.

    *********************

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

    Photographies fantastiques de mannequins richement vêtus dans des châteaux et des demeures

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • SAINT FRANÇOIS ET LA PREMIÈRE CRÈCHE DE NOËL

     

    Par Curtis Peter Van Gorder

           

    Le jeune François aimait les biens de ce monde, et surtout les somptueux habits qu’on trouvait dans le magasin de son père, un riche marchand d’Assise.

     

    François était un élégant jeune homme qui aimait fort s’amuser. Un de ses biographes le surnomme même « le roi de la fête »

     

    Mais à 20 ans, brusquement, sa vie bascula. Avec ses compagnons, il partit se battre contre une ville rivale. Il fut emprisonné et demeura en captivité pendant plus d’un an. Il en revint très affaibli par une grave maladie.

     

    C’est dans cette épreuve que François réalisa que vivre, ce n’est pas seulement s’amuser, mais que c’est en aimant Dieu et son prochain que l’on trouve la paix de l’esprit.

     

    Pour avoir distribué aux pauvres les richesses familiales, il fut déshérité par son père. Alors, renonçant à ses autres possessions et privilèges, il se mit à parcourir la campagne en chantant les louanges de son Créateur aux accents des hymnes qu’il improvisait.

     

    Beaucoup d’autres, attirés par sa sincérité, son zèle et sa joie, se joignirent à lui pour vivre le vœu de pauvreté. C’est ainsi que naquit l’ordre franciscain.

     

    François aimait ses semblables, aussi bien les riches et les puissants qui habitent dans leurs palais, que les mendiants qui vivent dans la rue. Il aimait aussi les animaux, et on dit qu’il avait le don de communiquer avec eux.

    On rapporte même qu’il apprivoisa un loup féroce qui avait semé la terreur parmi les habitants de Gubbio, en Italie. On dit aussi qu’il demanda à l’Empereur de passer une loi pour qu’à Noël tous les oiseaux et les autres animaux, ainsi que les pauvres, reçoivent une double portion de nourriture, « afin que toute créature ait l’occasion de se réjouir dans le Seigneur »

     

    François était toujours en quête de nouvelles façons de mettre les vérités de Dieu à la portée des plus simples. En 1223, à Noël, il voulut montrer aux habitants de la ville de Grecio, où il était de passage, à quoi ressemblait le lieu où Jésus était né.

     

    Ayant découvert une grotte à proximité du village, il la transforma en une étable, très rudimentaire. Saint Bonaventure (mort en 1274), auteur de La Vie de Saint François d’Assise, raconte ce qui suit : 

     

    « Alors il confectionna une mangeoire, y plaça de la paille et fit venir un bœuf et un âne. Les frères y furent conviés et les habitants accoururent. La forêt résonna de leurs voix et cette nuit vénérable fut rendue glorieuse par une multitude de lumières étincelantes et les échos puissants des psaumes de louanges. L’homme de Dieu [Saint François] se tint devant la crèche, rempli de piété, le visage inondé de larmes et rayonnant de joie. Puis il prêcha sur la Nativité du Roi pauvre. Et, incapable de prononcer Son nom, tant il était étreint par la tendresse de Son amour, il L’appela le Bébé de Bethléem »

     

    Saint François est aussi considéré comme le « père des chants de Noël » car il fut le premier à inclure des chants dans la célébration de la Nativité.

     

    Dans son enfance, il avait probablement appris davantage à l’école des troubadours — ces compositeurs et interprètes ambulants — que des prêtres de Saint Georges d’Assise où son père l’avait envoyé faire ses études.

    C’est peut-être pourquoi il aimait tant exprimer son adoration de Dieu par de joyeux chants de louange. Cette joie était contagieuse et elle le demeure.

    __________________________________________________________

     

    Paul Claudel : Le Noël d'un « ignorant sauvage » en religion

     

    Une « visitation » pendant le chant du Magnificat

     

    ROME, mercredi 21 décembre 2011 (ZENIT.org) – L'écrivain et diplomate français Paul Claudel a été comme consolé - on le sait souvent, sans avoir pourtant eu accès à son récit - par la lumière de Noël à Notre-Dame de Paris en 1886.

    Il a ensuite raconté lui-même cet événement intérieur, avouant qu’il était alors « d’une ignorance sauvage » pour ce qui est de la religion. C'est, écrit-il, Rimbaud qui a ouvert le premier une « fissure » dans son « bagne matérialiste »

    Puis, l’Enfant de la crèche l'a visité dans son « état habituel d'asphyxie et de désespoir », pendant le chant du Magnificat.

    Voici le récit (éditions Gallimard) que l’on peut trouver sur le site de la Société Paul Claudel :

    « Ma conversion », par Paul Claudel

    (…) J'avais complètement oublié la religion et j'étais à son égard d'une ignorance de sauvage. La première lueur de vérité me fut donnée par la rencontre des livres d'un grand poète, à qui je dois une éternelle reconnaissance, et qui a eu dans la formation de ma pensée une part prépondérante, Arthur Rimbaud.

    La lecture des Illuminations, puis, quelques mois après, d’une saison en enfer, fut pour moi un événement capital. Pour la première fois, ces livres ouvraient une fissure dans mon bagne matérialiste et me donnaient l'impression vivante et presque physique du surnaturel. Mais mon état habituel d'asphyxie et de désespoir restait le même.

    Tel était le malheureux enfant qui, le 25 décembre 1886, se rendit à Notre-Dame de Paris pour y suivre les offices de Noël. Je commençais alors à écrire et il me semblait que dans les cérémonies catholiques, considérées avec un dilettantisme supérieur, je trouverais un excitant approprié et la matière de quelques exercices décadents. C'est dans ces dispositions que, coudoyé et bousculé par la foule, j'assistai, avec un plaisir médiocre, à la grand'messe. Puis, n'ayant rien de mieux à faire, je revins aux vêpres.

    Les enfants de la maîtrise en robes blanches et les élèves du petit séminaire de Saint-Nicolas-du-Chardonnet qui les assistaient, étaient en train de chanter ce que je sus plus tard être le Magnificat. J'étais moi-même debout dans la foule, près du second pilier à l'entrée du chœur à droite du côté de la sacristie.

    Et c'est alors que se produisit l'événement qui domine toute ma vie. En un instant mon cœur fut touché et je crus. Je crus, d'une telle force d'adhésion, d'un tel soulèvement de tout mon être, d'une conviction si puissante, d'une telle certitude ne laissant place à aucune espèce de doute, que, depuis, tous les livres, tous les raisonnements, tous les hasards d'une vie agitée, n'ont pu ébranler ma foi, ni, à vrai dire, la toucher. J'avais eu tout à coup le sentiment déchirant de l'innocence, l'éternelle enfance de Dieu, une révélation ineffable. (…)

    (1913)

     

    Paul Claudel, né le 6 août 1868 à Villeneuve-sur-Fère (Aisne), et mort le 23 février 1955 à Paris, est un dramaturgepoèteessayiste et diplomate français, membre de l'Académie française. Il est le frère de la sculptrice Camille Claudel.

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique