• Il établit un nouveau record de plongée sous-marine et découvre des déchets plastiques au fond de l'océan

    ***********

    À près de 11 000 mètres de profondeur, dans la Fosse des Mariannes, au milieu de l’océan Pacifique, un explorateur a réalisé le 1er mai la plongée la plus profonde de l’histoire mais y a découvert des déchets plastiques.

    Depuis fin avril, l’ancien officier américain et explorateur sous-marin, Victor Vescovo, a réalisé plusieurs plongées en plein milieu de l’océan Pacifique, dans la Fosse des Mariannes, l’endroit le plus profond du monde.

     

    Il établit un nouveau record de plongée sous-marine et découvre des déchets plastiques

    Il établit un nouveau record de plongée mais découvre des déchets plastiques dans l’océan. Crédits photo : Triton Submarines

    Le 1er mai, il a marqué un nouveau record en plongeant seul dans un submersible à 10,927 mètres de profondeur. Bien que cette exploration lui ait permis de découvrir de nouvelles espèces, l’explorateur a vite été refroidi par l’état de la mer. « Cela est très décevant de constater que les humains polluent jusqu'au plus profond des océans. »

    Cette expédition a duré trois semaines et donné lieu à trois plongées distinctes. En plus d’avoir découvert quatre nouvelles espèces d’amphipodes et observer des échiuriens – des vers marins à trompe – Victor Vescovo a aussi repéré un sac plastique et des emballages de confiseries.

     

    Les scientifiques envisagent d'étudier les créatures marines prélevées pour déterminer si elles présentent des traces de plastique dans leur organisme. Cette découverte prouve que le plastique touche même les endroits les plus reculés de notre planète.

    Victor Vescovo avait commencé à imaginer cette mission il y a près de sept ans, après avoir grimpé les plus hautes montagnes de chaque continent. Le précédent record de la Fosse des Mariannes avait été réalisé par le cinéaste canadien James Cameron en 2012.

    Selon les Nations unies, quelque cent millions de tonnes de plastique dérivent dans les océans. En dénonçant cette nouvelle découverte, l’explorateur entend sensibiliser l’opinion publique au sujet de la pollution des océans et mettre la pression aux gouvernements pour qu’ils agissent. « Ce ne sont pas des poubelles géantes », a dénoncé l’explorateur.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    **************

    Au Kamchatka, vous pouvez facilement vous imaginer découvreur de planètes lointaines. L’activité volcanique rend les paysages locaux fantastiques et donne parfois l’impression d’être quelque part sur Mars.

     

    Le Kamchatka est comme le cosmos - déclare le blogueur et photographe russe Anton Petrus, présentant sa série de superbes photos d'un récent voyage dans la péninsule.

     

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

    Kamchatka: Paysages martiens de la péninsule par Anton Petrus

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les Plus Beaux Monuments Du Monde 

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    L’équipe de TV5 a sélectionné 10 monuments coups de coeur à voir dans le monde ! 

    Le Taj Mahal En Inde

    Il s’agit d’un mausolée construit par l’empereur moghol Shah Jahan en l’honneur de son épouse décédée...

    En donnant naissance à leur quatorzième enfant en 1631. Les travaux durèrent 17 ans de durs labeurs, de 1631 à 1648.

    Les Pyramides De Gizeh En Égypte

    Les pyramides symbolisent la démesure et le génie de la civilisation égyptienne.

    Édifiées il y a plus de 4 500 ans, elles demeurent une énigme pour les archéologues.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    Le Machu Picchu Au Pérou

    Il s’agit du monument précolombien le plus spectaculaire d’Amérique du Sud.

    Le Machu Picchu a conservé tout son mystère...

    0n ne sait toujours pas avec certitude s’il s’agit d’une ancienne forteresse...

    D’une ville, d’un sanctuaire ou tout cela à la fois.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    La Statue Du Christ Rédempteur Au Brésil

    Il s’agit de l’une des 7 nouvelles merveilles du monde. Inaugurée en octobre 1931...

    Cette sculpture de Paul Landowski mesure 38 mètres de haut...

    Et surplombe la ville de Rio de la montagne du Corcovado.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    La Cathédrale Saint-Basile De Moscou

    La place rouge accueille le Kremlin, construit entre le XIVe et le XVIIe siècle.

    Il s’agissait de la résidence du grand-prince ainsi qu’un centre religieux.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    Mont Rushmore Aux États-Unis

    Situé dans l’état du Dakota du Sud, au coeur des Black Hills, le Mémorial national...

    Du mont Rushmore est une sculpture gigantesque en granit.

    Elle représente les portraits de quatre présidents américains : George Washington...

    Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

     La Tour De Pise En Italie

    La tour penchée est l’emblème de la ville toscane de Pise. La légende dit que vers la fin du xvie siècle...

    Du haut de cette tour, Galilée mesura le temps de chute de divers corps et put établir que la vitesse de leur chute...

    Était la même pour tous, et non pas proportionnelle à leur masse...

    Comme le supposait Aristote auparavant.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    Le Temple D’Angkor Au Cambodge

    Angkor Vat est le plus grand temple de la cité d’Angkor, ancienne capitale des rois khmers au Cambodge.

    Construit par le roi Suryavarman II, le temple représentait le mont Meru...

    La maison des dieux dans la mythologie hindoue.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

    L’Acropole D’Athènes En Grèce

    Il s’agit du plus remarquable ensemble de monuments de la Grèce antique, et déclarée Patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987.

    Pendant l’Antiquité, l’Acropole servait de refuge pour le culte des dieux de la mythologie grecque.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

     La Grande Muraille De Chine

    Il s’agit de la plus gigantesque structure militaire jamais construite par l’Homme.

    De la frontière de Corée jusqu’au désert de Gobi, la Grande Muraille parcourt environ 6 400 kilomètres.

    Les Plus Beaux Monuments Du Monde

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La maison close des hommes célèbres

    La maison close des hommes célèbres

    Située au 12 rue Chabanais dans le 2e arrondissement près du très chic Palais Royal, le Chabanais fut sans aucun doute la maison close la plus célèbre des XIX et XXe siècles… Et surtout l’une des plus luxueuses ! Derrière sa façade pourtant très discrète, le lieu était réputé pour ses chambres aux décors excentriques et exotiques. Selon ses goûts et ses fantasmes, on pouvait choisir la chambre hindoue, mauresque, médiévale, Louis XV ou encore Napoléon III. La chambre japonaise reçut même un prix lors de l’Exposition Universelle de 1900 !

    chambre-indienne-chabanais

    femme-chabanais-paris

    Fréquentée par une clientèle de qualité venue de toute l’Europe, cette maison a vu défiler de nombreuses personnalités. Le roi d’Angleterre Edouard VII s’était même fait construire sur-mesure une baignoire à champagne en cuivre et un fauteuil d’amour à étriers ou « chaise de volupté » (pour 3 personnes !) pour ses séjours parisiens au Chabanais.

    baignoire-cuivre-chabanais

    La maison close des hommes célèbres

    Pendant l’exposition universelle de 1889 (celle qui donna à Paris sa chère Tour Eiffel), il y avait toujours un passage prévu au Chabanais pour les ministres, diplomates, hommes d’état, ambassadeurs et têtes couronnées du monde entier. On notait alors sur leurs agendas « visite au président du Sénat ». À l’entrée, un panneau « Bienvenue au Chabanais, la maison de toutes les nations » rappelait ce côté international.

    La maison close des hommes célèbres

    Parmi les célébrités on pouvait y croiser l’écrivain Maupassant, le peintre Toulouse-Lautrec ou encore l’actrice Marlene Dietrich. Comme toutes les maisons closes françaises, le Chabanais a fermé ses portes en 1946 suite à la loi Marthe Richard. Tout le mobilier fut vendu aux enchères et il ne reste aujourd’hui que deux portes d’origine et une rampe en fer forgé dans l’escalier…

    Heureusement, Paris ZigZag est là pour faire perdurer l’Histoire dans les mémoires et faire revivre l’esprit canaille de la Belle Epoque dans notre visite du Paris Coquin !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

    Cuisine nationale, danses, concours et beaucoup de plaisir. Des filles, des femmes et des hommes biélorusses ainsi que quelques hommes ont récemment participé au festival annuel des sirènes dans l'un des villages de la République de Biélorussie. Dès l'époque païenne, ce festival avait été organisé pour choisir la sirène qui devenait responsable de la récolte. Bien sûr, maintenant le festival ressemble davantage à une tradition locale et les gens le conservent juste pour le plaisir.

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     fête slave en République de Biélorussie

     

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    sarah-bernhardt-femme-de-tete-paris-zigzag

    Femmes de tête, femmes d’influence, femmes de science… Paris Zigzag revisite les portraits du beau sexe, de celles qui ont fait l’Histoire parisienne. Petites et grandes destinées s’entremêlent, le temps d’un panorama flamboyant !

    Sainte Geneviève

    On la connaît comme étant la patronne de Paris, mais qu’a-t-elle fait ? Rien moins que repousser les Huns en dehors de la ville. A l’annonce du siège ennemi, cette modeste nonne entreprend de convaincre les Parisiens de résister à l’invasion coûte que coûte.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    L’entreprise est un succès. Les habitants se préparent au siège, portés par la ferveur communicative de la religieuse. Les Huns n’aimant que les victoires faciles, Paris est alors laissée tranquille. En hommage à cette heure de gloire, Sainte Geneviève est enterrée dans l’église Saint-Etienne-du-Mont.

    Olympe de Gouges

    Femme d’avant-garde, Olympe est l’une des premières politiciennes de la capitale. Son premier champ d’action ? Le théâtre, où elle se fait rapidement connaître au 18e siècle pour ses pièces controversées. Auteure d’une vingtaine d’œuvres essentiellement politiques, elle milite avec rage pour l’abolition de l’esclavage, le droit des Femmes ou encore le droit au chômage des ouvriers.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    Mais d’autres causes lui tiennent aussi à cœur. Un an après son puissant plaidoyer en faveur du divorce, la loi concernée obtiendra gain de cause.

    Comtesse de Castiglione

    Sa beauté est légendaire, mais fait surtout diversion. Car avant d’être un modèle renommé de photographie, la Comtesse Virginia de Castiglione est espionne avant tout. Italienne d’origine, elle attire Napoléon III dans ses filets et devient sa maîtresse, piégeant sur l’oreiller tout un tas de secrets politiques français… Ses proies sont nombreuses et jalonnent son parcours mystérieux de femme de l’ombre.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    Louise Colet

    En admiration devant elle, Victor Hugo l’appelle « la déesse des Muses ». A l’inverse, Flaubert la dénigre facilement en public. En cause ? Leur rupture difficile après plusieurs années de folle passion. Militante féministe et poétesse, Louise Colet se fait surtout connaître pour son Poème de la Femme, projet inachevé de six longs récits qui devaient retracer la destinée féminine dans toutes ses conditions sociales. Elle n’en achève que trois volets avant sa mort, mais l’œuvre est puissante et fait longtemps résonner son nom dans Paris.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    Sarah Bernhardt

    On ne présente plus « la Voix d’Or » des planches… C’est pour elle que Cocteau, dans un moment d’inspiration, consacra l’expression « monstre sacré ». Tragédienne, oui, mais star populaire avant tout : Sarah Bernhardt influence son époque aussi bien au théâtre que dans les boutiques de mode ou la sphère politique (elle défend Zola pendant l’affaire Dreyfus).

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

     

    Sa devise ? Un « quand même » victorieux qui remonte à l’enfance, lorsqu’elle parvient à traverser un ruisseau qu’on disait infranchissable. Même avant sa mort, pourtant amputée d’une jambe, sa détermination à jouer sur scène est intouchable. Elle se donne en spectacle assise, et remporte à sa mort des funérailles nationales.

    Marie Curie

    Première femme à avoir reçu un prix Nobel, la seule à en avoir eu deux, on oublie parfois que Marie Curie est parisienne d’adoption. A la mort de son mari, celle qui a déjà découvert la radioactivité prend un poste de professeur à la Sorbonne et obtient (encore) le célèbre prix pour ses travaux sur le radium et le polonium.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    Amie d’Einstein, elle met en place « les petites Curies », des ambulances à rayons X qui localisent les balles dans le corps des blessés pendant la première Guerre Mondiale. Longtemps associée à son mari, l’Histoire lui a rendu ses titres d’honneur en la considérant comme l’une des plus grandes scientifiques.

    Simone de Beauvoir

    C’est dans son petit trois-pièces parisien, rue de la Bûcherie, que la célèbre intellectuelle écrira le « Deuxième Sexe ». Décriée par les hommes à la sortie du livre, Simone de Beauvoir gagne le cœur des femmes et de l’Histoire en posant des jalons de la libération féminine des années 70. Même adresse, elle compose le très autobiographique « Mandarins », qui lui vaut le prix Goncourt en 1954. Parisienne de tête et de cœur, elle est aujourd’hui enterrée à Montparnasse.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    Eugénie Buffet

    Célèbre chanteuse de cabaret début 20e, Eugénie Buffet ne se repose pas sur ses lauriers. Sa notoriété ne l’empêche pas de chanter dans les rues parisiennes, gardant toujours un contact étroit avec le peuple. Elle donne une partie de ses gains aux pauvres et aux malades, et pendant la grande Guerre, on la surnomme « Caporale » parmi les Poilus : elle a pris l’habitude de chanter pour eux et pour leurs veuves. L’Histoire la retient comme l’un des plus grands cœurs du vieux Paris. Pour Jean Renoir, c’est Piaf qui l’interprétera sur grand écran.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    Joséphine Baker

    On la connaît comme la première star noire et l’enchanteresse des salles parisiennes, où elle dansait à demi-nue avec un charme explosif. Le public s’emballe sans pour autant lui donner la faveur du respect, n’oublions pas l’époque… Mais toujours est-il qu’elle devient un emblème incontournable, celui d’une liberté nouvelle et d’une culture jazz qui s’infiltre en grande pompe à Paris. Ce qu’on sait moins d’elle ? Elle obtient la médaille de la Résistance à la Libération, pour ses services rendus au contre-espionnage pendant la guerre.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

    Régine Deforges

    C’est la première femme à avoir ouvert sa propre maison d’édition, en 1968. Vive et rebelle, Régine Deforges se lance dans une carrière éditoriale brûlante où défilent des titres d’ouvrages récriés, sulfureux, souvent censurés (comme sa réédition du con d’Irène, retiré de la vente 48h après sa publication). Régine n’aura de cesse de se battre avec la justice pour garder sa liberté éditoriale. Elle écrit la Bicyclette Bleue en 1981, succès phénoménal à travers le pays.

    Ces femmes qui ont fait l’Histoire de Paris

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La petite histoire de La Goulue, figure de la Belle Epoque

    La petite histoire de La Goulue, figure de la Belle Epoque

    Ses jupons virevoltants ont fait les belles heures du Moulin-Rouge… La Goulue, de son nom de naissance Louise Weber, était une figure mythique du Paris de la Belle-Epoque. Initiatrice du fameux french cancan, La Goulue connût un destin jalonné de moments de gloire comme de drames. Focus sur une femme au destin exceptionnel décédée il y a tout juste 90 ans.

    La Goulue, la danseuse gouailleuse

    Née en 1866 à Clichy-la-Garenne, fille de modeste blanchisseuse, Louise Weber ne vit que pour la danse dès son plus jeune âge : parmi les anecdotes célèbres à son sujet, on raconte qu’elle s’était rendue à sa communion en tutu et chaussons de danse ! Légende ou histoire vraie, on sait en tout cas qu’elle monte sur les planches pour la première fois en 1885 dans une revue. Sa spécialité ? Le grand-écart et autres hauts levés de jambes. Mais une de ses autres spécialités, plus officieuse et dont elle tient son nom de scène provient de sa propension à vider les verres du public tout juste parti des spectacles…

    La petite histoire de La Goulue, figure de la Belle Epoque

    La Goulue (à gauche)

    Elle fait ensuite ses armes dans des lieux qui résonnent aujourd’hui comme des noms mythiques du Montmartre festif d’antan : le Moulin de la Galette, l’Elysée-Montmartre… Sans oublier le plus célèbre d’entre eux, le Moulin Rouge, cabaret avec lequel La Goulue tissera une histoire toute particulière.

     
    En effet, c’est sa silhouette tout en courbes et froufrous qui se dessine sur l’affiche du Moulin-Rouge dans les années 1890. Croquée en 1891 par Toulouse-Lautrec, rien que ça ! Au cabaret tout juste ouvert, elle créa en 1889 ce qu’elle appela à l’époque « un quadrille dit réaliste » que l’on connaît tours aujourd’hui sous le nom de French Cancan. Grâce à cette danse endiablée faites de jeux de jambes acrobatiques, profondément innovante pour l’époque, la Goulue se fait très vite un nom. Le succès de son spectacle est immense et ameute le tout Paris.

    La petite histoire de La Goulue, figure de la Belle Epoque

    Affiche représentant La Goulue, réalisée par Toulouse Lautrec

    Femme libre et égérie de Toulouse-Lautrec

    Connue pour son esprit canaille – voire pour son impulsivité, puisqu’elle est aussi connue pour avoir plusieurs fois tiré sur son mari à coups de revolver… Ce dernier n’ayant jamais accepté de porter plainte contre elle ! – la Goulue a assumé toute sa vie son statut de saltimbanque, ainsi que la liberté farouche de s’exprimer avec son corps comme elle l’entendait. En faisant toujours fi des accusations d’indécence et autres jugements moraux.

    La petite histoire de La Goulue, figure de la Belle Epoque

    Elle développera une amitié réelle avec Toulouse-Lautrec, qui la peindra à différentes occasions de sa vie : du faste de la Belle-Epoque aux années de lassitude, la Goulue se dévoile avec plus d’émotion sous le trait de Lautrec que dans les photos très posées dans laquelle elle est apparue de nombreuses fois. En témoigne ce tableau réalisé en 1892.

    La petite histoire de La Goulue, figure de la Belle Epoque

    La Goulue apparaissant dans l’Arrivée au Moulin Rouge de Toulouse-Lautrec, 1892

    Une fin de vie tragique

    Après s »être entièrement dévoué à la danse, La Goulue quitte la scène à l’orée du XXème siècle pour devenir dompteuse de fauves avec son mari Joseph Droxler. De foire en foire, cette drôle d’aventure se solde par un événement tragique : en 1904, son mari et elle sont victimes d’une attaque de l’un des animaux qu’ils exhibaient. Un choc dont La Goulue ressortira blessée et personnellement meurtrie.

    La Goulue quitte définitivement la grande scène de la vie par la petite porte. Morte dans le plus grand dénuement le 2 février 1929, elle est d’abord enterrée au cimetière de Pantin, loin de son Montmartre chéri. En 1992, Jacques Chirac, alors maire de la ville de Paris, fait rapatrier sa dépouille au cimetière de Montmartre. La Goulue repose enfin en paix dans le quartier qui lui doit encore aujourd’hui bien de son prestige.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La petite histoire des titis parisiens

    La petite histoire des titis parisiens

    C’est aujourd’hui une expression tombée dans le langage courant, tellement commune qu’on ne sait aujourd’hui plus réellement son origine : d’où vient l’expression délicieusement désuète de « titi parisien » ? Quelles en sont ses principales caractéristiques ? Son phrasé mythique ? Découvrez les racines populaires et littéraires du titi parisien.

    Le titi, un enfant de Paris

    On esquisse les origines de la dénomination du titi parisien au XIXème siècle, et plus précisément dans les années 1830. En pleine période de Révolution industrielle, beaucoup d’enfants et adolescents sans le sou travaillent comme ouvriers dans les faubourgs de Paris. Dépenaillés, évoluant en bandes, ils se font rapidement repérer dans les rues de la capitale où ils traînent leurs guêtres de jour comme de nuit. Ils se moquent de tout, n’hésitent pas à voler, et sont adeptes de la vulgarité.

    Le titi parisien s’incarne plus franchement sous les traits de Gavroche, enfant des rues plein de gouaille, malice et débrouillardise. Hugo l’appelle d’ailleurs avec tendresse « cette petite grande âme » quand celui-ci s’écroule sous les balles, durant les barricades de 1830. Le titi parisien a du phrasé, mais aussi du courage. Il risque tout, parfois au péril de sa vie.

    C’est cette figure littéraire si mémorable qui va profondément contribuer à fixer l’imagerie entourant le titi parisien. En peinture, l’enfant brandissant un pistolet dans La Liberté guidant le peuple (1830) d’Eugène Delacroix est souvent cité comme la principale source d’inspiration de Victor Hugo pour son Gavroche.

    gavroche-victor-hugo-paris-zigzag

    Le personnage de Gavroche croqué par Victor Hugo – Encre et Lavis, 1850

    Un symbole de la culture populaire

    Terme d’abord argotique, puis magnifié dans la littérature d’Hugo ou d’Alexandre Dumas, avant d’entrer officiellement dans le Bescherelle de 1871, le titi parisien trace sa route dans la culture populaire française. Yves Montant y fait référence en 1951 dans son titre « Le gamin de Paris ». En 1964, Léo Ferré chante le titi parisien dans « le titi de Paris ». Ses paroles évoquent le phrasé coloré des titis :

    « Titi d’Paris, jsuis d’par ici, quand j’taurai dit
    Que j’suis d’Paris, t’auras compris
    Dans mon hameau, la porte Maillot passe le métro
    Qui parle argot aux Parigots
    Dans mes faubourgs, y’a tant d’amour qu’en faire le tour
    Ça prend des jours et des jours  »

    Pour beaucoup de français, le titi parisien se révèle aussi à l’écran dans les films de Michel Audiard, dont les dialogues savoureux demeurent aujourd’hui cultes. Pourtant, le réalisateur et dialoguiste ne considérait pas ses personnages comme des titis  parisiens ! Plus récemment, Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain (2001) de Jean-Pierre Jeunet rend hommage à l’esprit enfantin du titi. Les artistes Georges Brassens ou Renaud, avec leur écriture si inventive et leur goût de la provocation, sont souvent perçus comme des incarnations du titi parisien.

    La petite histoire des titis parisiens

    Audrey Tautou dans Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet, 2001

    Aujourd’hui, l’expression est certes tombée en désuétude, mais elle conserve encore une riche histoire qui mérite d’être racontée aux petits parisiens d’aujourd’hui !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • tombes insolites à découvrir au Père Lachaise

    *****

    tombes insolites à découvrir au Père Lachaise

    Véritable trésor du patrimoine français, le cimetière du Père-Lachaise recense près de 70 000 concessions sur ses 44 hectares de surface. Le lieu de repos éternel a accueilli au fil des années de nombreux personnages illustres issus d’une multitude de domaines parmi des milliers de Parisiens. Quoiqu’il en soit, nous vous proposons une sélection des sépultures les plus insolites, de par leur architecture ou leurs histoires parfois rocambolesques…

    La tombe de la famille Delage 

    Nous commençons notre tour d’horizon par la tombe d’un certain M. Fernand Delage, dont la sépulture a attiré notre attention. En effet, en forme de pyramide tronquée en pierre ornée de deux médaillons et d’une croix en bronze, elle est surmontée d’un pélican réalisé avec le même matériau, pour un résultat… plutôt inhabituel.

    tombes insolites à découvrir au Père Lachaise

    Le sphinx d’Oscar Wilde

    On le rappelle, Oscar Wilde a été jeté en prison et soumis à deux ans de travaux forcés pour un « baiser homosexuel ». Son monument funéraire a alors été le théâtre d’un rituel aussi original que clivant… Certains admirateurs et admiratrices du poète ont décidé de lui rendre hommage en déposant un baiser au rouge à lèvre sur l’imposant sphinx ailé qui surplombe sa dépouille. Au fil du temps, le bloc de pierre recouvert de rouge se dégrada, on apposa alors en 2011 des grandes parois de verre autour de ce dernier.

    tombes insolites à découvrir au Père Lachaise

    L’émouvante sépulture de Fernand Arbelot

    On ne sait presque rien du couple qui repose sous cette dalle mais une chose est sûre, cette poétique sépulture laisse libre champ à toutes les hypothèses… Cette dernière représente un homme gisant, tenant dans ses mains le visage de sa compagne. On peut par ailleurs y lire cette épitaphe touchante : « Ils furent émerveillés du beau voyage – Qui les mena jusqu’au bout de la vie ». Paris est définitivement la capitale du romantisme

    tombes insolites à découvrir au Père Lachaise

    a tradition déroutante autour de la tombe de Victor Noir

    Yvan Salmon, de son vrai nom, était un journaliste qui trouva la mort injustement à 21 ans à cause d’un coup de sang du prince Pierre-Napoléon Bonaparte, cousin virulent de l’empereur. Une fin tragique en somme, qui indignera le peuple français. Sauf que quelques temps après son inhumation, Victor Noir aura le droit à un tout autre hommage… Le sculpteur Jules Dalou, réalisa en effet de façon très réaliste le corps en bronze du défunt pour orner sa tombe, ne laissant aucun détail au hasard comme par exemple une représentation très généreuse de ses attributs. Depuis, bon nombre de curieux s’empressent de « frotter » cette proéminence, coutume qui est paraît-il bonne pour la fertilité

    tombes insolites à découvrir au Père Lachaise

    La tombe de Chopin

    C’est l’une des sépultures les plus remarquables du cimetière, d’une part pour l’illustre compositeur qui y repose mais aussi pour une anecdote assez singulière à son sujet. En effet, Frédéric Chopin craignait une chose par dessus toutes les autres, celle d’être enterré vivant. C’est pourquoi il confia à sa sœur la mission d’emporter son cœur à Varsovie près de son lieu de naissance.

    tombes insolites à découvrir au Père Lachaise

     

     

    Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique