• illustrations de manuscrits d’alchimie

    ***

    L’alchimie est une discipline pseudo-scientifique qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux. L’un des objectifs de l’alchimie est la réalisation de la pierre philosophale permettant la transmutation des métaux, notamment des métaux « vils », comme le plomb, en métaux nobles, l’argent, l’or.

    Un autre objectif classique de l’alchimie est la recherche de la panacée (médecine universelle) et la prolongation de la vie via un élixir de longue vie.

    La pratique de l’alchimie et les théories de la matière sur lesquelles elle se fonde, sont parfois accompagnées, notamment à partir de la Renaissance, de spéculations philosophiques, mystiques ou spirituelles.

    Des pensées et des pratiques de type alchimique ont existé en Chine dès le ive siècle av. J.-C. et en Inde dès le vie siècle. L’alchimie occidentale, quant à elle, prend vraisemblablement ses origines dans l’Égypte hellénistique des Ptolémées entre -100 (avec Bolos de Mendès) et 300 (avec Zosime de Panopolis).

    L’alchimie s’est ensuite développée dans le monde arabe puis européen durant le Moyen Âge et jusqu’à la Renaissance. Jusqu’à la fin du xviie siècle les mots alchimie et chimie sont synonymes et utilisés indifféremment. Ce n’est qu’au cours du xviiie siècle qu’ils se distinguent, et que l’alchimie connaît une phase de déclin sans toutefois disparaître totalement, alors que la chimie moderne s’impose avec les travaux de Lavoisier.

    Ces illustrations circulaires viennent du travail du médecin et alchimiste allemand de Heinrich Khunrath.
    Il est surtout connu pour son traité alchimique Amphithéâtre de la sagesse éternelle dont la première édition a été publiée en 1595 à Hambourg.

    Son titre complet en latin est : Yehovah elohim tseva’ot, totique, celestis exercitus spiritualis, militiae, proximo suo fideli, et sibimetipsi, naturae atque arti, Amphitheatrum sapientiae aeternae, solius verae : nec non virginum velut, ei a cubiculis atq[ue] secretis, castissimarum, quibus, in totius machina mundi, non sanctiores, non praestantiores ullae, puta, cabalae, magejae, alchemiae, dominae suae miraculosae, in oratorio & laboratorio, micro ac macrocosmice, artificio mirifico sapienter administrantium, secundum Christianae & philosophicae veritatis normam, a diabolicis sophismatum execrandorum, pro veritate sese falso substituentium, larvis fucatis, repurgatarum, Catholicaq[ue] dexteritate, ad archetypi exemplar reformatarum, primordialive simplicitati triuni, Catholicae, digne restitutarum, cabalisticum, magejcum, physicochemicum, tertriunum, Catholicon.

    illustrations de manuscrits d’alchimie

    illustrations de manuscrits d’alchimie

    illustrations de manuscrits d’alchimie

    alchimie-illustration-Heinrich-Khunrath-04

    alchimie-illustration-vaisseau-hermes-02

    alchimie-illustration-vaisseau-hermes-01

    alchimie-illustration-manly-palmer-hall-geometrie-couleur-02

    alchimie-illustration-Rose-Croix-02

    alchimie-illustration-Rose-Croix-01

    alchimie-illustration-manly-palmer-hall-geometrie-couleur-04

     
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • les jardins au Puy du Fou 

     ***

    Bienvenue au Puy du Fou, ses spectacles extraordinaires, ses constructions étonnantes, son organisation parfaitement rodée et ses parcs et jardins thématiques joliment conçus et accueillants. Ici, le végétal et la nature font partie du décor. Entre deux animations, baladez-vous dans les jardins du Puy du Fou : jardin de roses, jardin médiéval, jardin potager ou jardin d’eau… entretenus par une équipe de jardiniers motivés et créatifs. Laissez-vous guider parmi ces espaces verts où il est agréable de faire une pause à l’écart de la foule.

    les jardins au Puy du Fou

    La vallée fleurie, l'un des espaces verts aménagés par l'équipe des jardiniers du Puy du Fou.

    ****

    L’origine du nom « Puy du Fou »

    Le Puy du Fou fête son 40ème anniversaire en 2017 et comptabilise plus de 2 millions de visiteurs par an (chiffres 2016). Ce parc de loisirs thématique atypique accueille les amateurs de spectacle dans un cadre verdoyant. Le Puy du Fou signifie d’ailleurs la « colline du hêtre » ou « sommet des hêtres ».

    La vallée fleurie : évasion au bord de l’eau

    les jardins au Puy du Fou

    La brume s'élève du cours d'eau qui traverse la vallée fleurie, hâvre de paix à l'ombre des chênes centenaires.

    Situé à l’écart de l’agitation, ce lieu de promenade très prisé des visiteurs, offre un moment de calme et invite à la contemplation. Plus de 250 espèces différentes, principalement des vivaces, y sont plantées au bord d’un plan d’eau ombragé. Rhododendrons magnifiques au printemps, Gunnera manicata (rhubarbe géante) dont il faut protéger le pied en hiver avec du paillage.

    les jardins au Puy du Fou

    Beau spécimen de cyprès chauve (Taxodium distichum) apprécie les sols humides à trempés et se comporte très bien au bord de l’eau. Ici, il impose sa silhouette majestueuse dans la vallée fleurie. Le cyprès chauve peut atteindre 20 m de haut. Son feuillage (caduque) passe du vert au bronze en automne.

    Des jardins à thème

    Lors d’une balade dans le parc, le visiteur peut découvrir et visiter des petits jardins thématiques tels qu’une roseraie, des potagers inspirés de ceux du Moyen Age. Un soin tout particulier est accordé à la signalétique et au marquage des plantes.

    La roseraie du Puy du Fou

    les jardins au Puy du Fou

    Plantées de nombreuses variétés, la roseraie du Puy du Fou est l'un des points de passage obligés pour qui aime les fleurs.

    Des potagers

    les jardins au Puy du Fou

    Potager de plantes médicinales.

    les jardins au Puy du Fou

    Dans ce potager, légumes et herbes sont cultivés dans des carrés bordés de plessis de châtaignier. Ces plessis sont également appelés fascines ou panneaux de gaulettes.

    les jardins au Puy du Fou

    Petit clin d’œil dans l’un des potagers du parc : un épouvantail veille sur les cultures bien entretenues et joliment étiquetées. La récolte est symbolique et si les volumes produits ne suffisent pas à approvisionner les restaurants du parc, ils font le bonheur des équipes qui apprécient de découvrir des légumes et des saveurs nouvelles.

    les jardins au Puy du Fou

    Les jardiniers mettent un point d'honneur à étiqueter les plantes. 

    les jardins au Puy du Fou

    Reconnaître les plantes, facile grâce aux étiquettes.

    Le monde imaginaire de La Fontaine

    Dans ce jardin, vivez une expérience interactive en découvrant des saynètes inspirées des fables de Jean de la Fontaine. Réécoutez « le chêne et le roseau », « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf » ou encore « la poule aux œufs d’or ».

    les jardins au Puy du Fou

    Reconstitution de la fable "le chêne et le roseau"  avec dialogue entre le deux protagonistes. Une saynete reconstituée avec un soin particulier attaché au décor végétal.

    Des jardiniers bien inspirés

    Au total, 45 jardiniers, dont 8 à l’année, créent et entretiennent les jardins et espaces verts du Puy du Fou. Un bureau d’études et conception intégré au parc œuvre en permanence sur des nouveaux projets et améliorations : c’est ainsi qu’un jardin à la Française a été aménagé récemment, tandis que les espaces extérieurs de l’hôtel Villa Gallo-romaine ont été dessinés et plantés avec des végétaux inspirés du sud.

    les jardins au Puy du Fou

     

    Les jardins de l'hôtel "La Villa Gallo Romaine" dont les constructions et le décor végétal emmènent le visiteurs dans l'ambiance de la Rome antique.

    les jardins au Puy du Fou

    Au centre du jardin de l'hôtel "Villa Gallo Romaine", un point d'eau apporte de la fraîcheur aux hôtes après une journée riche en découvertes et sensations fortes.

    les jardins au Puy du Fou

    Les abords de l’hôtel « Les Iles de Clovis » avec des huttes montées sur pilotis au cœur de la nature, entièrement plantée par l'équipe de jardiniers.

    Des spectacles grandioses

    les jardins au Puy du Fou

    Le spectacle des Vikings au Puy du Fou.

    Parc à thème atypique, le Puy du Fou a été élu deux fois meilleur parc du monde par des classements américains (Thea Classic Award en 2012 et ApplauseAward en 2014). Le Puy du Fou, c'est Le grand parc avec jusqu’à 60 spectacles par jour ; la Cinéscénie (grand spectacle nocturne avec 2000 acteurs sur une scène de 23 ha), 4 villages d’époque (village de l’An Mille par exemple) et 5 hôtels à thème et des restaurants. 

    Selon un Sondage IFOP / Puy du Fou en 2017 sur « Les Français et les parcs à thème, le Puy du Fou a été classé Le parc le plus vert (58 % des sondés).

    Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Des pompiers pour sauver des animaux 













      
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

     

    Ce petit pays, l'ancien royaume du «million d'éléphants », devenu la République démocratique et populaire du Laos en 1975, est fragile. Il fait partie des nations les plus pauvres de la planète.

    Entouré de voisins dynamiques, la Chine, la Thaïlande et le Vietnam, le pays se bat pour préserver son indépendance et sa spécificité.

    L’une des grandes richesses géographiques du Laos est le Mékong, l’un des derniers grands fleuves nourriciers du monde. Pêche, agriculture, transports…

    Au Laos, des milliers de personne vivent sur ses rives. Les bateaux de commerce transitent entre la Thaïlande et le Laos, les villages de pêcheurs vivent au rythme tranquille de la pêche traditionnelle.

    Prenant sa source à plus de 4000 km de la mer sur le plateau tibétain, le fleuve traverse le pays sur toute sa longueur. Dans une grande majorité, le Mékong est navigable.

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    Il accueille de nombreux pêcheurs, des cultivateurs de riz, et récemment une activité touristique qui a crée un renouveau du dynamisme économique, avec des croisières et des transports de marchandises.

    Le Laos est aussi le dernier pays d'Asie du sud-est à avoir entamé sa transition démographique. 6,44 millions d’habitants, dont 44% ont moins de 15 ans.

    Il s’ouvre progressivement au monde : les influences occidentales, désormais tolérées, et le flot touristique modifient le visage d’une jeunesse en pleine mutation.

    Le visiteur sera frappé par l’important patrimoine bouddhiste, notamment à Luang Prabang.

    La diversité de peuples engendre une palette de traditions, de coutumes et de religions différentes que le voyageur observera dans les différentes villes du pays.

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    Difficile de dire ce que va devenir ce petit pays dans les années à venir. D’abord parce que les changements vont très vite. Les sirènes de la consommation se font de plus en plus entendre.

    Le Laos vit une mutation à la fois économique et culturelle. Les touristes qui viennent profiter des paysages découvriront l’humilité et le sens de l’accueil des Laotiens.

    De leur côté, les habitants, fiers de leur passé, cherchent la voie entre développement et préservation de leur patrimoine et de leurs traditions.

    Monnaie : kip (LAK).

    Langue(s) : lao, français.

    Superficie : 236 804 km2.

    Nombre d'habitants : 6 440 000.

    Régime politique : république, régime à parti unique communiste.

    Culture et religion(s) : bouddhisme pour la grande majorité et animisme

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    Source :  Située dans le Nord du Cambodge, Siem Reap est la porte au site d’Angkor. La ville a une architecture de style colonial et chinois notamment dans le quartier français et autour du Vieux Marché.

    On y trouve des festivals de danse Apsara, des magasins d’artisans, des fermes séricicoles, des rizières, des villages de pêcheurs et des sanctuaires d’oiseaux près du lac Tonlé Sap.

    C’est une ville en plein croissance. Le tourisme s’est spécialement développé depuis les années 2000.

    De nombreux hôtels y ont été construits et d’autres sont en travaux de construction.

    Beaucoup de petits établissements sont concentrés autour du Vieux Marché, alors que les hôtels les plus chers sont situés entre l’aéroport international de Siem Reap-Angkor et Siem Reap le long de la route nationale 6.

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    À quelques kilomètres de Siem Reap se dressent, sur une superficie de plus de 400 km2, les merveilles architecturales d’Angkor: des dizaines de temples d’une richesse ornementale incroyable, incontestablement le trésor du Cambodge.

    L’histoire du Cambodge est liée à ce site qui fut à maintes reprises détruit, puis reconstruit, assailli puis reconquis, rayonnant ou réduit au silence par la désertion de ses habitants.

    Aujourd’hui, Angkor renaît et le raffinement de ses sculptures de pierre restera à jamais gravé dans vos mémoires.

    Formalités de départ : le visa est obligatoire (il peut être obtenu par courrier ou en se rendant à l’ambassade du Laos à Paris).

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    Temple Au Laos

    Par ailleurs, il faut être en possession d’un passeport valable 6 mois après la date d’arrivée dans le pays.

    Climat : tropical humide. La saison sèche au Laos va de novembre à fin février. Il fait chaud sans que ce soit étouffant. A partir de mars, les températures montent et sont élevées dans tout le pays.

    Lors de la saison des pluies, de mai à octobre, les précipitations sont très abondantes. Les températures restent très élevées. L’atmosphère peut devenir étouffante.

    Transport : plusieurs types de bateaux existent pour descendre le Mékong : des bateaux-taxis, des slow boat qui sont des péniches en bois à moteur et moins économiques des bateaux de croisière de la compagnie Mekong Cruises.

    Il est aussi possible de se déplacer en avion à l’intérieur du pays avec la compagnie Lao Airlines. Sur la route, il existe toutes sortes de bus, taxis collectifs ou les fameux tuk-tuk, des tricycles motorisés. Les grandes villes peuvent se visiter à vélo.

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    Nourriture : riche de plusieurs spécialités, la cuisine laotienne a aussi cette particularité d’être une cuisine saine plutôt axé sur les plats salés que sur les desserts.

    Le « socle » de cette cuisine est le khao nyao, un riz gluant. Il sert de base à la plupart des plats et accompagne salades de viande ou de poisson. Autre spécialité laotienne, la salade de papayes : tam maak houng.

    Citons également le lap, considéré comme le plat national, une salade de viande ou de poisson, aromatisée avec des épices et des condiments.

    Le khao poune est fait de vermicelles de riz, accompagné de viande ou de poisson, servi avec des fleurs de bananier, de la menthe, de la coriandre, du soja et des feuilles de laitue coupées.

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    Lune De Miel Au Laos

    Charme et authenticité du Laos

    Un voyage riche en émotions et en découvertes pour une lune de miel mémorable et hors des sentiers battus...


    - La découverte des régions du Nord Laos, montagnes, jungles et minorités ethniques

    • Des balades dans des paysages enchanteurs, la navigation sur le Mékong en bateau traditionnel

    • - Des contacts avec les habitants et la visite de villages des minorités ethniques

    • - Le temps de découvrir Luang Prabang, cité royale...

    Des hébergements de charme et de qualité...

    - Une croisière Wat Phu dans le Sud Laos pour découvrir les temples khmers.

    Hébergement : au Laos tout établissement de moins de 15 chambres est considéré comme une guesthouse...

    Et ceux qui en ont plus sont appelés hôtel et ce indépendamment du confort, du prix et du service proposés dans l’établissement.

    Vous trouverez tout type de guesthouse ou d’hôtels, du plus simple au plus luxueux, dans les grandes villes comme Ventiane et Luang Prabang...

    TOUT SAVOIR SUR LE LAOS

    Temple à Ventiane , Laos

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique