• Le Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

     

    e Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

     

    Le Royaume Du Bhoutan L'Annapurna est une montagne de l'Himalaya au Népal, comprenant six sommets dont le plus haut culmine à 8 091 mètres, ce qui en fait le dixième plus haut sommet du monde. L'Annapurna est le premier sommet de plus de 8 000 mètres à avoir été gravi. Des altitudes plus élevées — 8 500 m — ont été atteintes dans les années 1920 sur l'Everest, mais il ne s'agissait pas de sommets.Cet exploit datant de 1950 est dû à une expédition française, et il est entré dans les annales de l'alpinisme car c'est en outre le seul 8 000 à avoir été gravi dès la première tentative. Sur la base des chiffres arrêtés à mars 2012, c'est à la fois le « 8 000 » ayant été conquis le moins de fois — 191 ascensions réussies contre 5 656 à l'Everest — et le plus dangereux de tous avec le plus fort taux de mortalité — 32 % contre 26 % au K2 et 4 % à l'Everest, le sommet le plus sûr étant le Cho Oyu avec 1,4 % de morts pour 3 138 ascensions1,2.
      Géographie
     
     L’Annapurna se situe au Népal dans l’immense barrière de l’Annapurna Himal. Il est le dixième plus haut sommet du monde. L’Annapurna compte 11 sommets et antécimes, sur une seule et même arête, qui dépassent tous les 7 000 m d'altitude.

    e Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

    Authentique Balcon Des Annapurnas 
    Trek avec rencontres authentiques et logement chez l’habitant...Sur des sentiers peu fréquentés...

    e Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

    Un trek tout en douceur sur des sentiers qui empreintent les collines verdoyantes des villages Népalis et loin des lieux trop fréquentés.

     Vous êtes au pays des producteurs de miel sauvage où vous aurez en toile de fond, les cimes blanches des Annapurnas le massif le plus célèbre et le plus beau de l'Himalaya, situé à 200 km à l’Ouest de Kathmandu. 

    e Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

    Cette séquence plein nature sera enrichie par une immersion ethno-culturelle dans les villages les plus authentiques de la région. Entre rizières en terrasses et forêts denses, des villes et villages riches en couleurs sont plantés dans la célèbre vallée de Kathmandu pour rendre votre découverte encore plus plaisante et l’une des plus riches en rencontres . 

    e Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

    Vous apprécierez
    Une marche courte et accessible dans une région plébiscitéeL’architecture et la vie des villages gurungs, les rizières

    e Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

    Le trek incontournable du Népal, pour la beauté des paysages, des villages
    Les vues panoramiques sur les sommets enneigés du Daulaghiri et des Annapurna

    Méfiez-Vous Des Contrefaçons

    Formalités : passeport valide 6 mois après la date de retour + visa sur place.Vols réguliers : Oman Air, Turkish Airlines,   Jet Airways,  Air India

    Le Royaume Du Bhoutan

    e Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

    Le Balcon des Annapurna ou Ghorepani Poon Hill Trek est le plus connu, le plus facile et le plus court des circuits de randonnée de la région de l’Annapurna.  La traversée de villages typiques habités par une population accueillante et les épaisses forêts de rhododendrons restent dans la mémoire de ceux qui l’ont pratiqué, comme le spectacle merveilleux des sommets enneigés au lever du soleil depuis le point haut de Poon Hill.

    e Balcon De L'Annapurnas Au Népal Un Des Joyaux Du Népal...

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Un temple Jaïn D'où Jaillit La Beauté

    Un temple Jaïn D'où Jaillit La Beauté

    Vu de l'extérieur, le temple Chaumukha s'annonce d'emblée très imposant.

    Photo Sylvain Sarrazin, La Presse

    Sylvain Sarrazin
    La Presse

    Communauté discrète et méconnue prônant la non-violence, les jaïns ont érigé un sanctuaire à la splendeur éclatante...

    Perdu dans les montagnes du Rajasthan. Rencontre avec adeptes et sculptures qui ne laissent pas de marbre.

    En remplissant une demande de visa pour l'Inde, le voyageur est prié d'indiquer sa religion: hindou, musulman, bouddhiste, chrétien, jaïn... Jaïn ? 

    Pour le commun des mortels, ce nom évoque vaguement une doctrine inusitée, consistant à protéger et à respecter toute forme de vie, quelle qu'elle soit...

    De l'humain au chat en passant par le brin d'herbe.

    Comptant une dizaine de millions d'adeptes dans le monde, le jaïnisme est essentiellement implanté en Inde, où plusieurs lieux de culte ont été érigés.

    C'est au pied de l'un d'eux, baptisé Chaumukha, situé sur la route reliant Jodhpur à Udaipur, deux villes importantes du Nord-Ouest indien, qu'un bus ultra-bondé nous dépose.

    «Ranakpur!», vocifère le chauffeur, tentant de percer la musique bollywoodienne crachée par les haut-parleurs.

    Violent contraste: sitôt le tonitruant véhicule reparti, nous voici dans un berceau verdoyant perdu au creux des montagnes.

    En revanche, aucun temple majestueux à l'horizon. Est-ce le bon endroit ?

    Non loin, un portique nous rassure et nous mène à un guichet d'entrée, où certains règlements sont exposés...

    Tenue correcte exigée (épaules et genoux couverts), mais aussi interdiction de porter tout article en cuir.

    Gigantesque Raffinement

    Au détour d'un sentier tranquille, toujours pas d'adepte jaïn en vue, mais un immense sanctuaire grisâtre se dresse soudainement.

    S'il en impose déjà de l'extérieur, paré de dizaines de tours sculptées et de balcons superposés, ses entrailles réservent une impression plus marquante encore.

    Dédié à Adinatha, l'équivalent jaïniste du Bouddha, il présente une succession de halls, dont l'intégralité des colonnes, parois et plafonds a été finement sculptée dans du marbre blanc.

    Un enchevêtrement de statues, souvent miniatures, mêlent serpents, éléphants, dieux, motifs floraux ou géométriques...

    Aux détails minutieux et raffinés qui s'apparentent à de la dentelle; le tout présentant un état de conservation sidérant pour un lieu datant du XVe siècle.

    Un temple Jaïn D'où Jaillit La Beauté

    Le temple serait constitué de 1444 colonnes sculptées. Puisque nous ne les avons pas... Comptées pour vérifier, nous préférons mettre cette information au conditionnel.

    Photo Sylvain Sarrazin, La Presse

    Quelques panneaux exhortent poliment les visiteurs à observer le silence, mais l'atmosphère des plus paisibles y incite naturellement.

    Jamais le bus comble et assourdissant qui nous a mené ici n'a paru si lointain...

    Agenouillés dans certaines sections réservées, identifiables au premier coup d'oeil par leur accoutrement blanc...

    Et leur châle safran, une poignée d'adeptes jaïns prient ou bavardent en chuchotant au pied d'autels.

    On déambule au gré des 29 pièces du temple, l'oeil constamment sollicité par ces sculptures paraissant infinies...

    Particulièrement par les 80 coupoles et les 1444 colonnes divinement travaillées que compterait le sanctuaire.

    En les étudiant, le visiteur tombe parfois sur certains fidèles en pleine méditation ou s'offrant tout simplement une sieste...

      À la fraîche, grâce à l'agréable clair-obscur procuré par le marbre. Pas facile de nouer le dialogue dans ces conditions !

    Desseins & Dessins

    Enfin, notre itinéraire aléatoire croise celui d'un jeune adepte, adossé à une colonne, qui y réside depuis plusieurs années.

    Il expose brièvement sa vie de dévouement et de sobriété; mais étrangement, il a tôt fait de bifurquer...

    Sur une proposition de prière en échange d'un don en argent. Comme le dit l'expression populaire, on ne se refait pas...

    Les jaïns ne sont pas les seuls postés aux quatre coins du temple : des touristes français s'y sont dispersés pour aiguiser leurs talents de dessinateurs.

    Dans un état de concentration maximale, ils s'évertuent à reproduire - tâche ardue - l'aspect et l'esprit des lieux.

    Cet esprit, on peut encore s'en imprégner quelque temps en gagnant le réfectoire ouvert aux visiteurs.

    Les repas, il va sans dire végétariens, sont excellents et copieux. Et puisque l'offre hôtelière dans les environs immédiats s'avère limitée...

    Quelques chambres très spartiates sont mises à la disposition des visiteurs, moyennant un modeste don.

    Ne reste plus qu'à attendre, dès le lendemain, un autre de ces bus pleins à craquer...

    Qui vous arrachera à ce havre de paix cultivé par une communauté qui n'en reste pas moins aussi accueillante que mystérieuse.

    Manger: le réfectoire du temple est ouvert le midi et le soir (jusqu'à 18 h). Tarif modique. Sinon, un minuscule restaurant familial jouxte le temple.

    Dormir: il est possible d'occuper une chambre (plutôt austère) sur le site du sanctuaire, pour deux jours maximum...

    En échange de quelques dollars. À défaut, l'hôtel le plus proche s'appelle Shilpi et il est... glauque à souhait, merci

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Pour Noël, un électricien décore sa villa avec 200 000 lumières! C’est un spectacle féerique!

     *********

     

    Afin de récolter des fonds pour l’hospice Dorothy House de Bradford-on-Avon, Alex Goodhind  n’a pas hésité à mettre le paquet pour illuminer sa maison et son jardin avec des milliers de lumières et de couleurs!

    Les formes prennent vie et amusent le regard!

    Les dessins qu’on peut admirer donnent du charme!

    Avec une telle décoration, Melksham qui est situé à Wiltshire en Angleterre devient une ville agréable, pleine de magie, de fiction et de rêve!

     

    Les images sont belles!

    Admirez ces quelques-unes choisies pour vous!

    a

    Avec de telles décorations, on ne peut même pas voir la maison!

    q

    C’est beau et très lumineux comme spectacle!

    w

    Là, c’est un peu dégagé! On peut distinguer les personnages de la décoration!

    z

    Trop de lumières! Trop de formes! Difficile de rester insensible!

    s

    La maison et le jardin deviennent une partie du rêve! Les arbres jouent agréablement le jeu!

    x

    Adorable scène avec des personnages et des lumières toutes belles!

    e

    Il est là entre tous les éléments de la déco!

    d

    La nuit est transformée joliment avec un panorama digne des grands films de Disney!

     

    f

    Avec de telles lumières, la facture doit être vraiment salée à la fin de l’année!

    1000 dollars, mais ce n’es rien par rapport à la magie et les fonds récoltés!

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La patinoire géante du Grand Palais est de retour

    La patinoire géante du Grand Palais est de retour !

    La plus grande patinoire du monde fait son grand retour sous la nef du Grand Palais ! Pour cette quatrième édition, c’est un immense terrain de jeu de 3000 m2 qui nous attend sous les sublimes voûtes de l’édifice érigé pour l’Exposition universelle de 1900. Cet événement devenu un incontournable des fêtes de fin d’année à Paris nous accueille jusqu’au 9 janvier prochain.

     

    En journée, les familles, les patineurs de talent et les débutants s’élanceront dans une ambiance bon enfant et détendue. Les plus jeunes pourront y faire leurs premières glissades dans un espace qui leur est entièrement dédié. Dans ce coin sécurisé et encadré, les petits pourront ainsi découvrir le patinage en douceur. C’est une autre ambiance qui nous attend le soir : la patinoire se transforme alors en dance floor géant ! De 20h à 2h du matin, on patinera au son d’un DJ et sous des dizaines de lumières, dans une ambiance aussi magique que festive.

     

    Évidemment, on pourra également s’octroyer des pauses gourmandes grâce à la présence du Café Jules, prêt à nous concocté des hot-dogs « à la française », mais aussi des gaufres, des crêpes ou un délicieux chocolat chaud. Mais la grande innovation de cette quatrième édition est une oeuvre d’art placée au centre de la piste : un ours blanc de 7 mètres de haut réalisé par l’artiste Richard Orlinski ! Alors, prêts à enfiler vos patins et à vous élancer avec grâce sur la plus grande piste de la capitale ?

     

    La patinoire géante du Grand Palais est de retour !

     

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Découvrez les plus belles photos de l'année issues du prestigieux concours National Geographic

    ***********

     

    Le prestigieux magazine National Geographic dévoile les vainqueurs de son concours photo annuel, intitulé « National Geographic Photo Contest ». Comme chaque année, on retrouve des talents des quatre coins du monde dans les catégories Personnes, Lieux et Faune.

    Et c'est Jassen Todorov, un violoniste et professeur de musique, qui a remporté la plus belle photo de l'année 2018. Intitulée Unreal, cette photo montre des milliers de voitures rappelées pour leur problème d’émission de gaz, garées dans le désert californien. Grâce à ce prix, il reçoit 5 000 dollars.

    « J’ai volé et exploré plusieurs fois le désert de Mojave. Il s’agissait de mon premier vol en avion survolant l’aéroport logistique de Californie du Sud. J’avais fait des recherches en utilisant Google Maps, donc j’avais une idée générale de la position des voitures par rapport à l’aéroport […]. En capturant des scènes comme celle-ci, j’espère que nous deviendrons tous plus conscients et plus attentifs à notre belle planète », résume le vainqueur de cette année, Jassen Todorov.

    Parmi les autres gagnants du concours, on peut citer la capture épique de gnous traversant la rivière de Mara en Tanzanie par Pim Volkers qui remporte le prix de la faune. Le portrait d’un photographe Kenyan par Mia Collis décroche quant à lui la première place dans la catégorie Personnes.

    Découvrez ci-dessous les plus belles photos de ce concours et profitez-en pour redécouvrir les plus belles photos de l’année 2017.

     

    1. Grand Prix gagnant et gagnant de la catégorie Lieux - « Unreal » de Jassen Todorov

    Jassen Todorov

     

    2. Première place gagnante catégorie Faune - « Voler au croisement » de Pim Volkers

    c / Pim Volkers

     

    3. Seconde place catégorie Faune - « Neige épaisse » de Jonas Beyer

    / Jonas Beyer

     

    4. Troisième place catégorie Faune - « Un nouveau look » de Alison Langevad

     

    / Alison Langevad

     

    5. Première place gagnante catégorie Personne - « Meilleur dimanche au studio Week-end » de Mia Collins 

     

    Mia Collins

    6. Seconde place catégorie Personne - « Roadside Motel » de Todd Kennedy

     / Todd Kennedy

     

    7. Toisième place catégorie Personne - « L'amour de la vie » de Avishek Das

    / Avishek Das

     

    8. Deuxième place catégorie Lieux - « Thunderbird dans la poussière » de Nicholas Moir

    / Nicholas Moir

     

    9. Troisième place catégorie Lieux - « Route vers la Ruine » de Christian Werner

    Christian werner

     

    10. « Esprit durable » de Derek Jerrell

     / Derek Jerell

     

    11. « Barbe à papa, vague de brouillard » de David Odisho

    / David Odisho

     

    12. « Dents de lait » de Yaron Schmid

     / Yaron Schmid

     

    13. « Sous la glace » de Viktor Lyagushkin

     

     Viktor Lyagushkin

     

    14. « Statique de nuit » de Hernando Alonso Rivera Cervantes

    Hernando Alonso Rivera Cervantes

     

    15. « Meilleurs amis » de Heather Nicole

    / Heater Nicole

    16. « Respirer » Bence mate

    / Bence Mate

    17. « Rautes » de Mattia Passarini

    Mattia Passarini

    18. « Montagne enfumée » de Michael Fung

    / Michael Fung

    19. « Chute de feu dans Yosemite Valley » de Sarah Bethea

     Sarah Bethea

    20. « À mi-chemin de la maison » de Cameron Black

    1 - Grand prix gagnant - « Face à face dans une rivière de Bornéo » par Jayaprakash Joghee Bojan

    2 - « Il y a toujours une place pour une personne de plus » par Eivor Kuchta 

     « Bondé » par Martin Olson

    4 - Seconde place gagnante, « Les paysages » - Grand canyon par Dushanzi de Yuhan Liao

    5 - Choix du public - Volcans par Vladimir Voychuck

    Troisème place gagnante - Antennes, « Goutte » par Greg. C

    7 - Mention honorable - « Sous l'eau », les prédateurs sur une boule d'appât par Jennifer O'Neil 

    8 - Seconde place gagnante - « La faune », L'amour d'une mère par Alejandro Pietro

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Pure Lofoten- l’archipel sous l’objectif de Rafal R. Nebelski

      ******

    Rafal R. Nebelski est un photographe de Varsovie en Pologne qui a réalisé une magnifique série de l’archipel norvégien de Lofoten intitulée Pure Lofoten.

    Cet endroit particulier dont la douceur est une anomalie du cercle arctique, est d’une beauté somptueuse qui attire les photographes du monde entier (voir par exemple ces clichés de Mikołaj Gospodarek ou ceux de Christian Hoiberg)

    Il est d’ailleurs l’une des raisons principales de visiter la Norvége!

    There are several places in the world where every landscape photographer would like to work. Lofoten, Norwegian archipelago is one of them.

    La série a gagné la premiere place du Prix de la Photographie de Paris et la seconde au International Photography Award.

    Voici quelques extraits de Pure Lofoten, l’archipel norvégien sous l’objectif de Rafal R. Nebelski:
    (plus de ses clichés sur la page behance du photographe ici ou sur son site web là)

     

     

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • Magnifiques illuminations des trains, bus et tramways de Budapest pour Noël

     *****

    Noël sera bientôt là et les décorations des villes se font de plus en plus.

    A Budapest en Hongrie, ce sont plutôt les moyens de transport en commun qui sont illuminés pour cette belle occasion.

    Trains, tramways, bus… Tous ces véhicules sont pleins de lumières et les décorations donnent l’impression de vivre dans un univers incroyablement magnifique!

    Le photographe Rizsavi Tamas est un habitant de cette région du monde et il nous livre quelques photos de Noël.

     

    Des véhicules surtout!

    Regardez comme c’est charmant!

    On voudrait bien y aller pour admirer en vrai toute cette atmosphère de fête!

     

    a c d e f g q s v w z x

    C’est adorable et merveilleux!

    Les voyageurs pourront profiter de la décoration et des guirlandes lumineuses pour se sentir heureux et se détendre.

    Les autres personnes pourront admirer tous ces engins aux lumières si belles qui traversent la ville en laissant derrière eux cette atmosphère chargée de lumière et de couleurs!

     

    L’endroit est transformé chaque année à la même époque. Noël est le moment où les décors changent où les lumières jaillissent pour embellir chaque maison, chaque endroit où le regard se pose.

    Un grand merci à Rizsavi Tamas pour ce bonheur partagé. Budapest est certes une jolie ville, mais à Noël, elle devient encore plus merveilleuse!

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Magnifiques clichés de Moscou en Russie durant Noël

    ****

    Durant  Noël, les villes et villages de plusieurs pays se sont transformés pour donner la meilleure image toute en lumière et vous allez découvrir Moscou, la capitale de la Russie avec des clichés postés sur Internet par une personne qui y habite.

    Il faut dire que les images sont merveilleuses et on aimerait bien les voir chez nous!

            

    Avec ces adorables images, on a fait le voyage à Moscou et on a vécu Noël parmi ses habitants.

     

    On a vu et apprécié chaque décoration de rue, de vitrine, d’établissement et on a aussi découvert les endroits les plus populaires de la ville.

    Durant ces fêtes de fin d’année, la capitale de la Russie s’est transformée pour donner la meilleure image au visiteur.

    Les guirlandes lumineuses sont là à côté des autres décorations de Noël.

    Les couleurs changent le décor et les lumières ajoutent la magie qu’il faut pour que Noël soit la plus belle fête et dans la plus belle ville du monde!

    Grâce à ces images, on a découvert un endroit très lointain qu’on ne pouvait visiter autrement.

    Les gens les plus simples peuvent ainsi s’offrir ce voyage virtuel au cœur de la ville la plus magique de notre temps!

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique