• Les papillons monarques plus nombreux au Mexique

    Les papillons monarques plus nombreux au Mexique

    Enfin arrivés… Après avoir parcouru plus de 4 000 kilomètres depuis le nord du Canada et les Etats-Unis, des milliers de papillons monarques ont rejoint leurs sanctuaires au Mexique. 

    Ici, cet insecte vulnérable bénéficie d’un statut spécifique, et ses lieux d’hibernation sont protégés. Il existe 10 grands sites comme celui-là au Mexique.

    « C’est un sanctuaire, c’est un panthéon, c’est ici que les corps des monarques restent et cela aident leurs descendants à retrouver leur chemin l’année d’après… Quand ils commencent à arriver autour de mi-novembre, ils viennent en quelque sorte rendre visite à leurs morts. Les papillons perçoivent des choses que nous ne pouvons pas. C’est un guide pour eux », selon José Carmen Martinez, responsable d’un des sites d’hibernation.

    Mais pour retrouver leur chemin, faut-il encore qu’ils survivent à cette migration automnale. Entre les pertes d’habitats dues aux activités humaines, les pesticides et le changement climatique, la population de monarques migrateurs a sévèrement chuté. A la fin des années 1990, environ 1 milliard de papillons monarques migrateurs venaient au Mexique, ils n’étaient plus que 35 millions en 2014, soit presque deux tiers de moins.

    Toutefois une bonne nouvelle, depuis le début de l’année, le nombre de monarque a grimpé de 144 % par rapport à l’an passé selon le Fonds mondial pour la nature. Et cela se voit au Mexique :

    « Comparé à l’an dernier, on a le double de papillon cette année. Et nous espérons que le climat leur sera favorable » explique encore José Carmen Martinez.

    Chaque année, dans leur migration, les monarques pollinisent des milliers d’espèces de plantes dont les cactus du désert de Chihuahua. Une partie choisit la Californie pour migrer mais leur nombre avoisine le seuil de quasi-extinction. Moins de 30 000 individus ont été comptabilisés sur les côtes californiennes cet hiver.

    (Source : Euronews)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • 15 animaux sans poils à peine reconnaissables

    ****************************
     

    L’alopécie chez les animaux n’est pas un complexe : voici 15 animaux sans poils que vous aurez du mal à reconnaître !

    Les êtres humains ne sont pas les seuls à souffrir de la perte de cheveux. Qu’elle soit causée par une maladie ou la vieillesse, cela peut aussi affecter nos amis les animaux. La chute de cheveux de la tête ou des poils de tout le corps s’appelle l’alopécie et peut être causée par différentes choses comme la chute naturelle en fonction du vieillissement, de la nutrition, des hormones, des maladies, etc… Les animaux de la liste ci-dessous ont la même maladie.

     

    Bien heureusement, ces animaux ne semblent pas prêter attention à leur différence flagrante, contrairement à l’être humain pour qui c’est souvent un complexe. Pourtant, cela affecte leur existence : face à la chaleur ou au froid, il est difficile pour eux de réguler leur température corporelle, ou même de voler, pour les oiseaux… Et vous, qu’en pensez-vous ? Trouvez-vous ces animaux plus mignons sans leur pelage ou leur plumage ?

    Lapin

    lapin sans poilslapin sans poils

    Hamster

    hamster sans poils

    Hérisson

    hérisson sans poilshérisson sans poils

    Kangourou

    kangourou sans poilskangourou sans poils

    Babouin

    babouin sans poils

    Wombat

    wombat sans poilswombat sans poils

    Chien

    chien sans poilschien sans poils

    Chimpanzé

    chimpanzé sans poils

    Rat

    rat sans poilsrat sans poilsrat sans poils

    Manchot

    manchot sans poilsmanchot sans poils

    Cochon d’inde

    cochon d'inde sans poilscochon d'inde sans poils

    Écureuil

    écureuil sans poilsécureuil sans poils

    Raton-laveur

    raton laveur sans poilsraton laveur sans poils

    Perroquet

    perroquet sans poilsperroquet sans poils

    Ours

    ours sans poilsours sans poils

    Source : Bored Panda

    Google Bookmarks

    2 commentaires
  • 7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    Les dauphins peuvent souffrir de manière similaire à un humain pour la perte d’un être cher.

    Vivre en dehors de leur habitat naturel peut leur provoquer stress et agressivité.

    L’Assemblé législative a approuvé un décret interdisant l’utilisation des mammifères marins dans les spectacles et les thérapies...au Mexique.

    Cependant, dans le pays, il y a encore 30 delphinariums autorisés qui continuent et continueront à fonctionner.

    7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    Maria Eugenia Rodriguez nous donne 7 raisons...

    De ne pas visiter les delphinariums...

    Maria Eugenia Rodriguez est biologiste marine à l’Université de Guadalajara.

    Elle a enquêté sur la présence des grands dauphins au nord de la Baie de Balderas entre l’État de Jalisco et celui du Nayarit.

    7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    Première Raison -

    Les dauphins sont très attachés à leur famille

    Lorsqu’un membre de la famille est séparé des autres, les membres restant dans l’océan...

    Souffrent de la même manière qu’un humain lors de la perte d’un être cher.

    Seconde Raison - 

    Les delphinariums sont des espaces confinés

    Les spécimens vivant en dehors de leur habitat naturel initient un processus d’adaptation...

    Qui leur cause du stress du fait qu‘ils doivent rester dans des espaces confinés.

    Un dauphin peut développer une maladie mentale et de ce fait, attaquer les humains en les mordant...

    Ou même en occasionnant des fractures de bras ou de côtes avec leur long bec puissant.

    Beaucoup meurent pendant le processus d’adaptation dans les delphinariums.

    7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    Troisième Raison -

    Leur espérance de vie est fortement diminuée

    En liberté un dauphin peut vivre jusqu’à 60 ans mais en captivité, son espérance de vie est réduite de moitié.

    Quatrième Raison - 

    Ils sont malheureux en captivité

    7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    Les dauphins vivant en captivité ne sont pas heureux.

    Ils doivent travailler de nombreuses heures tous les jours pour les spectacles et surtout aux entraînements.

    Cinquième Raison -

    La captivité modifie leurs habitudes alimentaires

    Dans l’océan, ils chassent pour se nourrir ; en captivité ils deviennent dépendant de leurs entraineurs.

    La plupart du temps, ils sont nourris sous conditionnement ; pour manger ils doivent obéir à des ordres.

    7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    Sixième Raison -

    Certains Naissent En Captivité

    Quelques spécimens naissent en captivité, mais ils n’adoptent pas pour autant la captivité comme leur habitat naturel.

    Leur génétique est programmée pour nager des centaines de kilomètres par jour et cohabiter avec ceux de leur espèce.

    Septième Raison  -

    Les Thérapies Avec Les Dauphins Sont Un Mythe

    7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    Toujours selon Maria Eugenia Rodriguez, les delphinothérapies ne sont que de la poudre aux yeux à qui veut bien y croire.

    En effet, ils démontrent une soi-disant amélioration par rapport à certaines maladies...

    Toujours selon Maria Eugenia Rodriguez, les delphinothérapies ne sont que de la poudre aux yeux à qui veut bien y croire.

    En effet, ils démontrent une soi-disant amélioration par rapport à certaines maladies...

    Mais en réalité ces thérapies répondent au stimulus aquatique.

    Les patients font l’objet d’une hydrothérapie...

    Leur corps répond car il est en mouvement.

    Mais en réalité ces thérapies répondent au stimulus aquatique.

    Les patients font l’objet d’une hydrothérapie...

    Leur corps répond car il est en mouvement.

    7 Raisons De Ne Pas Visiter Les Delphinariums -

    Dauphins En Liberté !

    Pourquoi l’espèce des grands dauphins sont-ils capturés pour les delphinariums ?

    Ces animaux vivent près de la côte, ce qui leur permet de s’adapter à des espaces peu profonds.

    Mexique Découverte aime et protège les animaux

    Notre équipe Mexique Découverte ainsi que nos partenaires de Puerto Vallarta sommes les seuls au Mexique...

      À vous permettre d’interagir avec des dauphins en liberté totale et au sein de leur habitat naturel.

    Il y a plus de 10 ans que ces cétacés sont arrivés au nord de la baie de Balderas.

    Maintenant, leur colonie se monte à plus de 130 spécimens de la race des grands dauphins.

     

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • À Central Park, Un Canard Mandarin Séduit Les Foules -

    À Central Park, Un Canard Mandarin Séduit Les Foules -

    Ce canard originaire d'Asie, avec son impressionnant plumage multicolore...

    Est apparu dans le célèbre parc new-yorkais un beau jour d'octobre.

    Photo Don Emmert, Agence France-Presse

    Agence France-Presse
    New York

    Il est devenu en quelques semaines la nouvelle attraction de Central Park...

    Un magnifique canard mandarin, venu d'on ne sait où, est venu se mêler...

    Aux plus banals colverts, pour la plus grande joie des promeneurs et des paparazzi.

    Ce canard originaire d'Asie, avec son impressionnant plumage multicolore, est apparu dans le célèbre parc new-yorkais...

    Un beau jour d'octobre, révélé par une vidéo partagée sur Twitter par un amateur d'oiseaux rares, David Barrett (@BirdCentralPark).

    Depuis, les allées et venues de ce magnifique exemplaire de la famille des anatidés sont suivies de près...

    Sur les réseaux sociaux, et il a même eu son heure de gloire dans le New York Times.  

    Personne ne sait comment il est arrivé là : certains ont d'abord pensé qu'il s'était échappé d'un zoo...

    Mais les jardins zoologiques de la ville ont décliné.

    D'autres ont spéculé qu'il avait peut-être été abandonné par le foyer auquel il appartenait...

    Même si cela supposerait qu'il vienne de plus loin que New York puisque...

    Les lois de la capitale financière américaine interdisent de garder un canard chez soi.  

    Ce mystère n'a fait que nourrir la popularité du palmipède.

    De même que ses fugues occasionnelles, qui l'ont amené à disparaître parfois pour deux semaines d'affilée. 

    Il a ainsi été repéré, avec sa bague noire à la patte droite, à plusieurs reprises dans l'État de New Jersey...

    De l'autre côté de la East River, sans qu'on sache s'il avait nagé ou volé de l'autre côté.

    C'est ainsi qu'il est devenu une star, surnommé « Mandarin Patinkin »...

    En hommage à l'acteur Mandy Patinkin (The Princess Bride), par le site d'informations new-yorkais Gothamist.

    Mardi, le mandarin se prélassait, sous les objectifs des paparazzis, sur l'étang situé au sud-est de Central Park...

      À quelques jets de pierres du grand hôtel du Plaza, grignotant du bout du bec les miettes de pain que lui jetaient les curieux.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Des photos très attendrissantes de chats

     

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

     

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

    Des photos très attendrissantes de chats

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Des photos très attendrissantes

    Des photos très attendrissantes

    Des photos très attendrissantes

    Des photos très attendrissantes

     

    Des photos très attendrissantes

    Des photos très attendrissantes

    Des photos très attendrissantes

    Des photos très attendrissantes

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés

    La queue d’une baleine à bosse dans l’océan Pacifique, en juillet 2019. © Luis Acosta, AFP/Archives

    Communiquer plus discrètement: cette stratégie semble être mise en oeuvre par les baleines franches de l’Atlantique nord afin de protéger leurs bébés de prédateurs potentiels comme les orques et certains requins, selon une étude publiée mercredi. 

    D’après les travaux parus dans la revue Biology letters de la Royal Society, lorsqu’elles ont des bébés, les mères de cette espèce en danger émettent des signaux plus faibles que des femelles en gestation ou que des baleineaux.

    « Cela suggère que les baleines franches utilisent la dissimulation acoustique lorsque leurs bébés sont les plus vulnérables face à la prédation », soit au cours des trois premiers mois, écrivent les auteurs.

    Leurs observations, ajoutent-ils, sont cohérentes avec des études réalisées sur des baleines à bosse et sur des baleines franches australes.

    « Les signaux de plus faible amplitude pourraient minimiser le risque de détection (par des prédateurs) tout en permettant la communication mère-bébé », estiment les scientifiques.

    Les signaux plus faibles seraient détectables dans un rayon d’environ 100 mètres contre 1 km pour les signaux plus forts, émis habituellement.

    Avec une population totale autour de 500 individus, les baleines franches de l’Atlantique nord sont une espèce en danger.

    A l’instar des autres types de baleines à fanon (groupe des mysticètes), la mortalité des adultes est faible, les orques étant leurs seuls prédateurs.

    En revanche, celle des bébés, qui peuvent être la proie non seulement d’orques mais aussi de certains requins, est bien plus élevée.

    (Source : AFP)

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -

     

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    La seiche géante Australienne (Sepia apama) est l'une des plus grandes espèces de seiches au monde.

    Comme son nom l’indique, on la retrouve sur les côtes australiennes allant du sud du Queensland à l’Australie-Méridionale.

    Localisation : Sydney (Australie)...

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    La Seiche géante (Sepia apama), dénommée Australian Giant Cuttlefish (Seiche géante australienne) par les anglophones...

    Est une espèce de seiche présente dans les eaux australiennes allant de Brisbane dans le Queensland aux côtes de l'Australie-Méridionale.

    C'est L'une Des Plus Grandes Espèces De Seiches Au Monde -

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    Dans l'ordre des Sepiida et des Sepiolida,
    de nombreuses espèces dont les suivantes
    reconnues officiellement par la DDCCRF...
    Sepia brevimana, Seiche petite mainsSepia officinalis, SeicheSepia pharaonis, Seiche pharaonSepia recurvirostra, Seiche hameçon Sepiola atlantica La plupart des espèces vivent en groupe et se pêchent en grande quantité. Les espèces des deux ordres possèdent 10 bras dont deux, plus longs, sont spécialisés dans la prédation. Ces espèces peuvent projeter de l'encre appelée sépia commune aux espèces du super-ordre des décapodes. Les espèces qualifiées de seiches sont en général... Plus petites que les calmars, bien que la plus grande, la seiche géante d'Australie puisse mesurer à l'âge adulte jusqu'à 1 mètre de long.

    Les pieuvres, elles, ne possèdent au plus que huit bras.

    Seules les seiches de l'ordre des sépiides disposent d'un os, évolution d'une coquille interne, qui leur sert à gérer leur flottabilité.

    Yeux -

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    La seiche, comme d'autres céphalopodes, possède des yeux sophistiqués. Leur formation et leur structure finale diffère considérablement des yeux de vertébrés1.

    La ressemblance superficielle entre les yeux des céphalopodes et des vertébrés est un bon exemple de convergence évolutive.

    La pupille de la seiche présente une forme en « W »2,3. Bien que les seiches ne distinguent pas les couleurs4, elles perçoivent la polarisation de la lumière, ce qui leur permet d'améliorer leur vision des contrastes. 

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    Elles disposent de deux fovéas, des zones concentrant les cellules réceptrices sur leur rétine. L'une permet de voir plutôt vers l'avant, l'autre plutôt vers l'arrière.

    L’œil accommode la vision en déplaçant l'ensemble du cristallin par rapport à la rétine plutôt que de le déformer comme c'est le cas chez les mammifères.

    Parce que le nerf optique est positionné derrière la rétine, l’œil de la seiche n'a pas de point aveugle comme chez les vertébrés.

    Des études scientifiques laissent penser que l’œil de la seiche se développe entièrement avant sa naissance et commence...

      À observer les alentours alors que la seiche est encore dans son œuf.

    Une étude française suggère que la seiche préfère chasser des proies qu'elle a pu observer avant son éclosion5.

    Étymologie

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    Le terme seiche dérive du latin sepia qui désigne tout à la fois ce genre d'animaux ou leur encre (qu'on appelle aussi sépia en français).

    Le terme latin semble être un emprunt au grec ancien σηπία, signifiant la même chose.

    Le mot « Seiche » est attesté en français dès le XIIe siècle sous la forme seche6.

    Dans les mers au large de l'Australie et de l'Indonésie, les seiches offrent un diaporama électrique et coloré de leur pouvoir de camouflage. La saison de reproduction est aussi l'occasion de combats et de parades impressionnantes. Leurs oeufs sont ensuite suspendus à des parois rocheuses ou cachés dans les coraux. Et les petits marchent sur le sol avant de nager. Un monde surprenant...

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    La seiche est un décapode c’est-à-dire qu’elle a dix bras dont deux spécialisés dans la prédation et qui sont plus longs. Les seiches se déplacent souvent en bancs, comme les calmars, et cela sur d’énormes distances. Il existe 116 espèces de seiches qui vivent dans les eaux côtières, riches en nourriture. 

    La seiche possède une coquille interne, l’os. C’est en fait sa coquille bien qu’elle soit interne. Cette coquille « l’os de seiche » est remplie d’air et permet à ce céphalopode de flotter sans efforts à n’importe quelle profondeur, sans être obligée de nager en permanence. 

    La coquille contribuant à la flottabilité, les Coléoïdés (pieuvres, seiches, calmars)... Ont développé un moyen de locomotion unique dans le règne animal : la propulsion à réaction. En effet, ces céphalopodes nagent en expulsant par un étroit tuyau, appelé l’entonnoir... L’eau qu’ils aspirent dans une cavité de leur manteau pour alimenter les branchies en oxygène.

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    ndant, ses deux grands yeux très perfectionnés sont similaires à ceux des vertébrés. Elle possède une excellente vue, y compris dans l’obscurité.
     
    La seiche porte sur ses tentacules des ventouses renforcées par un anneau rigide, en corne. Cette caractéristique lui permet de maintenir fermement ses proies. La seiche se nourrit de crustacés et de poissons osseux ainsi que d’autres mollusques. Elle est surtout active à la tombée de la nuit. 

    Elle repère ses proies à vue, s’approche de la victime puis déploie brusquement ses tentacules. Son bec corné lui permet de déchiqueter la proie et de l’avaler par petits morceaux. 

    La taille des seiches varie selon les espèces et peut atteindre un mètre de long.
    La seiche : un véritable caméléon , Il ne lui faut que quelques secondes pour changer de couleur ou d’apparence. Les chromatophores sont des milliers de cellules cutanées pigmentées qui peuvent se contracter ou se dilater par action musculaire. Elles recouvrent des éléments réflecteurs, les leucophores, qu’elles cachent ou découvrent, permettant des changements de couleurs. 

    La seiche peut également tordre ses bras dans tous les sens. Sa peau se hérisse alors en lui donnant une apparence terrifiante pour ses proies.
     
    Parfois, un caléidoscope de couleur brillante semble irradier de son corps. Les scientifiques pensent que ces signaux forment la base du langage visuel des seiches que nous commençons à peine à interpréter. 

    Pour se défendre contre ses prédateurs, la seiche n’a qu’une seule issue : la fuite. Mais, elle dispose d’un organe spécial, la poche du noir, qui est constitué d’une glande sécrétant de la mélanine et d’un réservoir. La mélanine, mélangée au mucus, forme de l’encre. En s’enfuyant, la seiche envoie dans la figure de son adversaire ce nuage d’encre ce qui l’a dissimule le temps de se cacher.
    Cette encre contient de plus des enzymes qui inhibent l’olfaction de l’agresseur. 

    Les céphalopodes ont longtemps été recherchés pour leur poche du noir. Le pigment qu’elle sécrète sert de base à la fabrication de la sépia (encre de Chine), utilisée dans le dessin au lavis. 
    De couleur rouge sombre, la sépia doit son nom à la seiche, Sepia officinalis.
     

    Portrait De La Seiche Géante D'Australie Avec Plusieurs Vidéos -  En Haute Définition -

    La sépia naturelle de seiche était déjà commercialisée dans l’Antiquité et l’a été jusqu’au milieu du 19e siècle. Lorsque Cuvier publie, en 1817, ses études sur l’anatomie des mollusques... Ses illustrations sont réalisées avec l’encre des céphalopodes qu’il a disséqué. 

    Ovipare, la seiche pond entre 200 et 300 œufs qu’elle dépose près des côtes. A leur naissance, les petits (seichons ou sépions) mesurent environ 12 mm. Ils disposent d’une réserve alimentaire sous forme d’un sac vitellin interne. Il leur faut quelques mois pour passer au stade adulte. 

    En Méditerranée, les seiches sont sédentaires. Par contre, en Manche et en mer du Nord...Elles migrent à la saison froide vers des régions plus chaudes. Classification 
    Règne: Animalia 
    Phylum: Mollusca 
    Classe: Cephalopoda

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • En réalité, les chats aiment autant leurs maîtres que les chiens

    En réalité, les chats aiment autant leurs maîtres que les chiens

    Cindy

    Et non, les matous ne sont pas sans cœur, ils sont juste un peu plus indépendants que les chiens. 

    Alors qu’on a tendance à présenter nos amis les félins comme des égoïstes manipulateurs, il semblerait en réalité qu’ils soient réellement affectueux envers les humains, et même autant que les chiens.

    C’est en tout cas le résultat de l’étude publiée par l’Oregon State University dans la revue Current Biology ce lundi 23 septembre, selon laquelle les relations des chats avec leurs maîtres sont équivalentes à celles des chiens, ou mêmes celles qu’ont les enfants avec ceux qui s’occupent d’eux. C’est la première fois que des scientifiques démontrent empiriquement un tel lien.

    Selon l’étude, pour les chats comme les chiens, l’attachement aux humains est une adaptation de la relation entre un petit et ses parents. Pour établir le lien, ils ont fait une expérience sur des chats, déjà pratiquée sur des enfants et des chiens:

    On place un chat pendant 2 minutes dans une nouvelle pièce avec un gardien. Puis on laisse le chat seul pendant 2 minutes. Enfin, pendant 2 dernières minutes, le chat est réuni avec le gardien à nouveau.

     

    À l’inverse, les chats en insécurité montrent des signes de stress, ils secouent la queue et se lèchent les babines, et restent soit loin du gardien sans l’approcher, soit sur ses genoux sans bouger.

    Que ce soit des jeunes chats ou des chatons, 65 % d’entre eux se sentaient bien, tandis que 35 % restaient distants et se sentaient en insécurité. Lorsque le même test avait été fait avec des enfants humains, les résultats étaient pratiquement identiques.

    (Source : Huffington Post)

    Google Bookmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique