• 5 églises (presque) aussi impressionnantes que Notre-Dame

    *****************

    La Sainte-Chapelle, dite aussi Sainte-Chapelle du Palais, est une chapelle palatine édifiée sur l’île de la Cité, à Paris, à la demande de saint Louis afin d’abriter la Sainte Couronne d’épines, un morceau de la Vraie Croix, ainsi que diverses autres reliques de la Passion qu’il avait acquises à partir de 1239

    5 églises (presque) aussi impressionnantes que Notre-Dame

    Au delà d’avoir amputé l’un de nos plus beaux joyaux culturels de son toit et de sa flèche, le feu nous prive aussi tout simplement de visiter Notre-Dame pour les années à venir, et c’est bien regrettable compte tenu de la beauté et de la majestuosité des lieux. Bien heureusement, notre capitale regorges d’édifices religieux tout aussi impressionnants, dont voici un tour d’horizon.

    Saint-Eustache

    Après l’incendie dévastateur de Notre-Dame de Paris, c’est à Saint-Eustache qu’a été célébrée la

    fameuse messe de Pâques cette année. C’est d’ailleurs l’une des seules églises parisiennes à pouvoir assumer pour un temps la statut de « remplaçante de Notre-Dame » pour un tel évènement, et pour cause, l’église Saint-Eustache de Paris affiche des dimensions hors-normes mais pas que… Joyau architectural, elle abrite de nombreux trésors allant de Rubens à Keith Haring

    5 églises (presque) aussi impressionnantes que Notre-Dame

    Église Saint-Eustache
    146, rue Rambuteau, Paris 1

    Saint-Louis-des-Invalides

    À la fin de la construction de l’Hôtel des Invalides, le roi Louis XIV amorça la construction en annexe d’une église destinée aux soldats. Quelques années plus tard, en 1679, Saint-Louis-des-Invalides ouvrira ses portes et il y sera tenu une messe quotidienne obligatoire pour les forces armées. Aujourd’hui et depuis le premier Consul, on peut apercevoir un bon nombre de bannières et de drapeaux pris à l’ennemi, suspendus aux voutes.

    5 églises (presque) aussi impressionnantes que Notre-Dame

    Cathédrale Saint-Louis-des-Invalides
    Paris 7

    Saint-Sulpice

    Nichée dans le quartier de l’Odéon, l’église Saint-Sulpice surplombe la place éponyme et représente souvent le point de départ ou d’arrivée des visiteurs du quartier de Saint-Germain-des-Près. On y passe volontiers pour admirer les nefs majestueuses, s’y recueillir ou bien y découvrir les points d’intérêts remarquables, à l’image du cadran solaire ou de la chapelle des Saint-Anges, qui abrite trois chefs-d’œuvres d’Eugène Delacroix à elle-seule.

    5 églises (presque) aussi impressionnantes que Notre-Dame

    Église Saint-Sulpice
    2, rue Palatine, Paris 6

    Saint-Paul Saint-Louis

    Tout comme Saint-Sulpice, l’église Saint-Paul Saint Louis à la chance d’accueillir un tableau de Delacroix parmi un bon nombre d’autres trésors. Première église de Paris à adopter le style baroque, elle influencera la construction de bien d’autres édifices, notamment par son dôme qui fait office de puits de lumière important. L’église Saint-Paul Saint-Louis est un véritable incontournable, si vous êtes de visite dans le Marais.

    5 églises (presque) aussi impressionnantes que Notre-Dame

    Église Saint-Paul Saint-Louis
    99, rue Saint-Antoine, Paris 4

    La Sainte Chapelle

    En tant que voisine de Notre-Dame, la Saint-Chapelle se partage l’Île de la Cité avec la cathédrale mythique mais a toujours un peu vécu dans l’ombre de cette dernière… Elle mérite néanmoins tout autant la visite, notamment pour ses 618 mètres carrés de vitraux, qui en font assurément un lieu saint à part. Construite originellement pour accueillir les reliques de la passion du Christ, son architecture suit le modèle gothique est en est aujourd’hui une référence.

    5 églises (presque) aussi impressionnantes que Notre-Dame

    Sainte-Chapelle
    8, boulevard du Palais, Paris 1

     

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera 

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    La Casa Milà (en catalan, « maison Milà » Écouter la prononciation), surnommée ironiquement « La Pedrera » (en catalan et en espagnol, « la carrière de pierre »), est un édifice de Barcelone, érigé entre 1906 et 1910 par l'architecte catalan Antoni Gaudí.

    La Casa Milà, conçue comme un hôtel particulier, est généralement classée comme œuvre monumentale du modernisme catalan de la première décennie du XXe siècle, dont Gaudí était le chef de file. Ce fut l'avant-dernier projet conduit par l'architecte qui utilisa ici ses techniques clefs : l'inspiration naturaliste et l'arc caténaire.

    Malgré l'opposition répétée du conseil municipal à l'édification de ce bâtiment en dehors des limites du plan Cerdà et les moqueries des Barcelonais, la Casa Milà fait partie, un siècle après sa construction, des lieux emblématiques de la ville et des dix sites les plus touristiques de Barcelone. Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    Façade

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    La Casa Milà possède trois façades : une sur le Passeig de Gràcia, une sur la rue de Provence, et une autre en chanfrein, suivant le schéma habituel de l'Eixample projeté par Cerdà.

    Cependant, elles présentent une continuité formelle et stylistique de par leur forme sinueuse et ondulée, ressemblant ainsi à un rocher modelé par les vagues de la mer.

    Les renfoncements et parties saillantes impriment un dynamisme à l'ensemble, donnant une sensation de mouvement, augmentée par un jeu d'ombres et de lumières en constant changement selon l'heure du jour et la position du spectateur.

    En plus de la forme ondulante des murs de la façade, la présence de trente-trois balcons en fer forgé, d'une forme originale inspirée des algues marines, change l'ensemble en une œuvre d'art immense presque sculpturale.

    La majorité des rambardes ont une forme abstraite, bien qu'on rencontre quelques détails ponctuels comme une colombe, un masque de théâtre, une étoile à six pointes, diverses fleurs et l'écu catalan37.

    Les trois façades, de trente mètres de hauteur, sont munies de cent cinquante fenêtres, utilisant des solutions structurales, des formes et des tailles différentes.

    Les fenêtres supérieures étant plus grandes, elles reçoivent plus de lumière. La pierre utilisée pour leur construction provient de deux endroits différents :

    Celle de la partie inférieure, la plus dure, vient de Garraf ; celle de la partie supérieure provient de Vilafranca del Penedès.

    L'ensemble donne un rendu blanc crème, aux tonalités variantes selon la lumière incidente. La texture rugueuse de la pierre confère à l'ensemble un aspect organique38.

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    La Casa Milà Monuments Espagne

    La façade du chanfrein mesure 20,10 m de long. C'est la façade centrale, et par conséquent la plus renommée de l'édifice.

    Elle héberge une des deux portes d'accès, flanquée de deux grandes colonnes habituellement appelées « pattes d'éléphants » qui soutiennent la tribune de l'appartement principal, celui du couple Milà.

    Pour l'ensemble porte-tribune, Gaudí semble s'être inspiré de l'œuvre d'un architecte baroque madrilène, Pedro de Ribera, dont il reprit des traits de la période classique40. Une lucarne fournit de la lumière à la tribune, en dessous de laquelle se trouve une coquille sculptée.

    Dans la partie supérieure de la façade, on peut apercevoir une rose en relief et l'initiale « M » de Marie, qui aurait dû être la base d'une sculpture de la Vierge et des archanges mais qui n'a pas été réaliséenote 11.

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    Sur les deux parties latérales supérieures du chanfrein se trouvent les mots « Gratia » et « Plena » de l’Ave Maria41.

    La façade de la rue de Provence est la plus étendue avec 43,35 m de long ; elle comporte une porte d'accès à l'édifice. Orientée vers le sud-est, elle reçoit de la lumière presque toute la journée : Gaudí l'a donc dessinée avec plus d'ondulations que les deux autres façades, ajoutant quelques balcons plus sobres pour créer plus d'ombres.Dans la partie supérieure on peut voir les mots « Dominus » et « Tecum » provenant également de l'Ave Maria42.

    La façade arrière donne sur le patio du pâté de maisons formé par le Passeig de Gràcia et les rues de Provence, du Roussillon et de Pau Claris.

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    Elle n'est généralement pas visible pour le public, seuls les riverains y ont accès. Elle mesure 25 m de long pour une superficie de 800 m2.

    Plus sobre que la façade principale, elle présente cependant la même forme ondulatoire, avec un déphasage entre les différents appartements...

    Qui forment les entrées et sorties, imitant la houle, ainsi que quelques grandes terrasses permettant le passage de la lumière grâce à des rambardes en fer au dessin léger en forme de losange.

    Cette façade est recouverte de ciment et de chaux de couleur marron rougeâtre43.

    Style

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    vec sa façade qui rappelle le mouvement de la mer, ce bâtiment, appelé communément « La Pedrera », est l'une des plus célèbres réalisations de Gaudí. La visite permet de découvrir cette facette...

    La Casa Milà, par son originalité, sa singularité structurale et conceptuelle, mélangeant tant les éléments architecturaux qu'ornementaux, est difficilement classable dans un style artistique déterminé.

    L'attribution au modernisme est essentiellement générique, étant donné la relation étroite de Gaudí avec ce mouvement ; attribution admissible en raison du contexte social et culturel de l'époque.

    Cependant, stylistiquement, la Casa Milà serait proche d'un certain naturalisme organique, si bien que pour certains chercheurs elle s'apparente à de l'expressionnisme.

    Ces deux mouvements esthétiques apparemment incompatibles peuvent être exploités par l'artiste dans une seule œuvre. Selon Rojo Albarran, « la Pedrera possède une caractéristique en quelque sorte géologique, mais perturbée65 ».

    Source D'inspiration

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    City Guide Barcelone Casa Mila Espagne

    La forme des cheminées fut souvent reproduite lors d'hommages à Gaudí, comme sur les soldats romains du groupe de Sainte Véronique, sur la façade de la Passion de la Sagrada Familia, réalisés par le sculpteur Josep Maria Subirachs.

    Le directeur de cinéma George Lucas s'est inspiré des œuvres de Gaudí pour les casques des soldats impériaux et de Dark Vadordans la saga Star Wars66. En outre, ces éléments iconographiques furent choisis pour élaborer les statuettes des prix Gaudí, récompense décernée chaque année par l'Académie du cinéma catalan67.

    Portail de Barcelone

    Bâtiment d'Antoni Gaudí

    Portail de l’Art nouveau

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    Bâtiment moderniste de Barcelone

    Monument de Barcelone

    Portail de l’Art nouveau

    Modernisme catalan

    Œuvres architecturales d’Antoni Gaudi

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    *********************

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Par Hélène Thomas - Intégration Céline CostantiniDu Magazine Détente Jardin Au château du Rivau, dans le Val de Loire, dans les jardins qu’elle a réinventés, Patricia Laigneau... Invite à une promenade ludique et sensuelle qui enchante les visiteurs, toutes générations confondues.

    Bienvenue dans les jardins d'une forteresse de tuffeau, éblouissante de blancheur, et tout droit sortie du XVe siècle.

    Offrez -vous une balade dans les jardins - petits et grands votn adorer.

    A la saison des roses, laissez-vous séduire par une floraison généreuse et parfumée.

    Découvrez aussi le potager naturel, distingué en 2016 et cultivé pour un rendement maximal.

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    L’entrée est entourée de parterres de lavande dont les savants entrelacs grisonnants en début de saison virent au violet au cours de l’été.

    Devant cette forteresse de tuffeau, éblouissante de blancheur, la propriétaire des lieux, Patricia Laigneau...

    Nous accueille fluette, souriante, presque timide ; le jardin, c’est son domaine depuis le premier jour.

    L'histoire Du Jardin

    «Je n’avais pas imaginé trouver un château si vrai : il sortait tout droit du XVe siècle»..

    Raconte Patricia Laigneau comme pour justifier ce coup de folie qui les a conduits...

    Elle et son époux, à entreprendre en 1992 la restauration de cette bâtisse d’un autre temps...

    Et à lui offrir en prime des hectares de jardin d’une étonnante fraîcheur.

    Le rêve est accompli ! Le château se dresse, éclatant de blancheur, prêt...

      À accueillir fêtes et réceptions, et son jardin parachève l’enluminure de mille fleurs colorées.

    Si la tâche fut lourde, le résultat est léger, souriant aux visiteurs et amusant pour les enfants. La magie réside dans la simplicité :

    Un potager, un verger, des roses qui vous transportent en douceur vers le labyrinthe ou dans quelques bosquets bizarrement habités.

    dj125-chateau-rivau-damier-rosiers-beatrice-pichon.jpg

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Plantée en 2006 sur ce damier, la collection de roses David Austin explose aujourd’hui, colorée tout au long de la saison. En arrière-plan, le verger s’est également étoffé. Les roses parfumées remontantes, embaument les fenêtres du château

    Pourquoi Un Jardin Si Grand ?

    Le jardin participe de la renaissance du château ; il lui donne une nouvelle vie...

    Respectueuse de sa dimension historique, mais ancrée dans notre époque.

    C’est un lieu ouvert, vivant, où retrouver des plaisirs simples comme sentir un parfum...

    Jouer à se perdre ou rire d’une rencontre imprévue...

    Une vision somme toute assez proche des jardins de la Renaissance. 

    Comment Avez-Vous Mené Ce Projet ?

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Un jardin après l’autre, en mettant à profit chaque partie du terrain. Dans les zones boisées, il suffisait d’apporter un peu d’ordre...

    Mais les abords du château étaient plus infertiles : le potager et la roseraie ont nécessité des travaux préparatoires importants.

    Aviez-Vous Des Compétences De Paysagiste ?

    J’ai plutôt étudié l’histoire de l’art, ce qui n’a pas été tout à fait inutile, mais j’ai dû reprendre des cours à l’École du paysage de Versailles.

    Cette formation m’a fait découvrir de multiples techniques comme la réalisation de plessis, le palissage...

    L’usage des paillis… qui se sont révélées très utiles et efficaces.

    J’ai également eu accès à beaucoup de documentation. Ces études m’ont confortée dans l’idée d’un jardin 100  % naturel.

    Vos Projets Pour Cette Année ?

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Concrètement, ce printemps, nous participons à la saison culturelle consacrée au jardin, initiée par la mission Val de Loire patrimoine Unesco.

    Nous célébrerons la rose et ses parfums ; chaque dimanche du 21 mai au 2 juillet...

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    La reine des fleurs sera révélée au public sous un jour différent –

    Poétique, sensoriel, littéraire, historique, artistique, gastronomique – avec des partenaires renommés qui viendront animer notre conservatoire...

    De roses parfumées riche de 450 variétés. Un moment fort pour notre petite entreprise aux tâches multiples !

    Un Potager Naturel

    dj125-chateau-rivau-potager-naturel-beatrice-pichon.jpg

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Grand prix 2016 du potager innovant de la Société nationale d’agriculture, ces parcelles surélevées sont un modèle d’efficacité :

    Quelques degrés supplémentaires gagnés entre les murs d’enceinte et un abondant paillis...

    Hâtent les cultures ; un arrosage au goutte-à-goutte fait le reste.

    Le printemps donne à voir ce joli patchwork de jeunes plants ; l’été fournit la table du restaurant.

    On y privilégie les variétés locales mêlées à des fleurs qui ont un rôle actif auprès des insectes.

    dj125-chateau-rivau-potager-naturel-protection-en-treillages-beatrice-pichon.jpg

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Des treillages protègent les cultures des paons et oiseaux qui circulent librement. Tout ce petit monde ne saurait tolérer le moindre produit chimique.

    Un Jardin Promenade

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Le dessin du labyrinthe de charmilles se découvre depuis une cabane perchée dans les ombrages. Il est agréable de s’y perdre, accompagné de silhouettes inspirées de Lewis Carol, que l’artiste Jean-Jack Martin a dispersées dans le paysage. Les immenses tiges d’érémurus répondent à la façade monumentale ; ce parterre qui s’étoffe d’année en année est d’un effet magique dans la pelouse au pied du château.

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Dans la cour intérieure en bordure du potager, place à une culture emblématique du jardin français, la vigne. Elle est conduite de deux façons : en rangs avec le rosier traditionnel en bout de ligne, et en parasol sur des armatures en châtaigniers.

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Sur la prairie fleurie de coquelicots, de nigelles et autres fleurs champêtres, s’étend le verger de pommiers, de cerisiers, de néfliers et d’amandiers. Les douves et leurs abords sont largement dédiés aux variétés de roses anciennes et modernes, toutes à parfum. Au loin, la vue s’étend sur les champs de céréales.

      À travers l’arche frêle du jeune rosier, on aperçoit le paon qui se pavane dans le champ de coquelicots : l’image a quelque chose des tapisseries anciennes décorées de mille fleurs.

    Des Roses Pour Toute La Saison

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Dès l’entrée, la rose est au rendez-vous et pas n’importe laquelle : ‘Château du Rivau’, une liane vigoureuse, fructifère et parfumée, créée par André Eve.

    Un duo romantique sur le tronc d’un fruitier habillé d’une banquette tressée : ‘Albertine’ et la clématite jackmanii. 

    Dans la roseraie, Patricia a privilégié les variétés parfumées remontantes, ce qui l’a menée à un partenariat avec David Austin et ses roses anglaises.

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Moins abondants en deuxième floraison, de vieux hybrides remontants au parfum capiteux (ici, ‘Reine des Violettes’) font partie de la collection.

    La profusion est soutenue par une alimentation riche et bio: compost à l’automne, poudre d’os au printemps et engrais organique en cours de végétation.

    Le Jardin En Pratique

    Au Château Du Rivau - Un Jardin De Conte De Fée

    Lieu : Val de Loire, à 10 km de Chinon.
    Climat : sans bénécier directement de l’inuence océanique, le Val de Loire est tempéré.

    On y redoute cependant quelques périodes de sécheresse estivale, et des pointes de gel certaines années, même si les hivers tendent à se radoucir.

    Sol : calcaire, inégal, pierreux dans la partie supérieure (cour du château), plus fertile dans les parties basses (prairies et bois).


    Surface : 6 ha aménagés en 14 jardins à thème qui nécessitent des niveaux d’entretien différents.

    Entretien : quatre jardiniers sous la direction de Patricia Laigneau. Le jardin a toujours été traité selon des méthodes naturelles sans engrais chimiques.

    Visites : du 1er avril au 5 novembre, de 10 h à 18 h (19 h du 1er mai au 30 septembre). Restauration sur place, de 12 h à 15 h.

    Réservation conseillée au 02 47 95 77 47. Salon de thé pendant les périodes de vacances scolaires.

    Nombreuses animations et services. Programme sur le site.

    Château du Rivau - Jardin -

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Visite De Maincy, Dans L'ombre De Vaux-le-Vicomte En Seine-et-Marne

    Par Dominique Roger - Hugues Derouard - Mélanie des Monstiers...

     

    *********************

    Tout près de Melun, en Seine-et-Marne, Maincy a une histoire et un patrimoine bâti qui se confondent...

    Avec l’un des chefs-d’oeuvre de l’architecture du Grand Siècle : le château de Vaux-le-Vicomte...

    Maincy mérite une étape découverte...

    Le pont en bois des Trois-Moulins qui enjambe l'Almont a servi de modèle au peintre Paul Cézanne qui séjournait alors à Melun, pour son Pont de Maincy. Ce tableau datant de la fin de l'année 1879 est actuellement exposé au musée d'Orsay, à Paris.

    L'héritage Du XVIIe Siècle

    Structure du village

    L’habitat s’organise autour de courées où les ouvriers et les employés du domaine logeaient, regroupés par corps de métier.

     Ces maisons déclinent les matériaux typiques de l’Île-de-France : la meulière, le gypse et le grès. Mais l’on trouve aussi de beaux murs de calcaire blond à joints « beurrés » de plâtre, souvent renforcés par des chaînages d’angle en pierre de taille. 

    Le Saviez-Vous ?

    La construction du château de Vaux-le-Vicomte monopolisa 18 000 ouvriers !

    Le saviez-vous ?

    Les toits assez pentus sont couverts de tuiles briardes ; leur teinte rouge orangé ajoute une note de couleur à un paysage dominé par une palette allant du beige au brun.

    L'église Saint-Etienne

    Par la rue du Pavé-de-l’Église, rejoignez l’église Saint-Étienne. L’édifice porte la marque du Grand Siècle inscrit dans le sillage de Nicolas Fouquet, qui ordonna la création du château de Vaux-le-Vicomte.

    C’est à son architecte de prédilection, Louis Le Vau, que le surintendant des finances sous Louis XIV confie le soin d’agrandir et d’embellir le sanctuaire de Maincy.

    Un premier sanctuaire, déjà consacré à saint Etienne, occupait la place de l'église actuelle.

    Son clocher est élevé sur ce qui fut une tour de défense aux contreforts restés très apparents. Les quatre gargouilles sont un vestige du XIIIe siècle

    Du caractère primitif de l’édifice (vers 1200), il fait table rase pour imposer une décoration de style Louis XIII.

    D’autres modifications, de moindre importance, seront effectuées à la fin du XIXe siècle et jusqu’au début de la Première Guerre mondiale.

    Le collatéral gauche est flanqué d’un porche ouvert élevé sur un perron conférant à l’église une certaine originalité.

    La Maison Des Carmes

    Quant à la maison des Carmes, elle est acquise par Fouquet pour y installer les ateliers de tapisseries de Maincy, qui deviennent en 1660, sur autorisation royale, une manufacture privée placée sous la direction de Charles Le Brun...

    300 Ouvriers y oeuvrent sous la houlette de 19 tapissiers-liciers flamands. À la chute du surintendant, Louis XIV transfère savoir-faire et matériel à Paris...

    La Manufacture royale des meubles de la Couronne (plus connue sous le nom de manufacture des Gobelins) était née.

    La Douce Folie D'un Courtisan : Nicolas Fouquet

    Né en 1615, Nicolas Fouquet, descendant d’une fortunée famille de magistrats angevins, a gravi, sous la protection du cardinal Mazarin, tous les échelons le menant à la maîtrise absolue des finances de l’État.

    Ivre de richesse, assoiffé de pouvoir, il décide de se faire édifier un château digne de sa charge sur sa terre de Vaux.

    En 1656, devant sa seigneurie réunie, il ordonne de raser le manoir féodal, le village de Vaux et les hameaux de Jumeaux et de Maison-Rouge.

    Fouquet engage trois génies créateurs : l’architecte Louis Le Vau, le peintre-décorateur Charles Le Brun et le jardinier et paysagiste André Le Nôtre.

    En cinq ans, temps record, le terrain marécageux cède place à un véritable palais en grès de Fontainebleau et pierre de taille de Creil, rehaussé par la magnificence des jardins, le premier tracé à la française créé par Le Nôtre.

     Le château de Vaux-le-Vicomte valut à son ambitieux propriétaire Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV, de monter si haut qu'il se brûla les ailes.

    Le 17 août 1661, Fouquet offre une fête au jeune Louis XIV. Le faste déployé blesse l’orgueil du roi.

    Il lui faut la tête de ce faquin. Arrêté par d’Artagnan, Fouquet est jugé et condamné à la prison à vie.

    Sauvé à plusieurs reprises du désastre, le château, classé Monument historique, appartient aujourd’hui à la famille de Vogüé. Depuis 2012, Jean-Charles et Alexandre ont succédé à leur père Patrice de Vogüé à la direction du domaine.

    Les Trois-Moulins

    Sur le cours de la tranquille Almont, le pont des Trois-Moulins vous dira sans doute quelque chose.

    Paul Cézanne, qui séjourna à Melun de 1879 à 1880, réalisa une toile intitulée Pont de Maincy, que l’on suppose datée de la fin de l’année 1879.

    L’oeuvre est importante car elle marque un tournant décisif dans l’expression de l’artiste qui rompt avec l’impressionnisme.

    Ce pont de bois a été construit à l’emplacement d’un ancien gué par le colonel Johnson, lors de son acquisition du château du Coudray, belle maison de campagne du début du XIXe siècle. Le lieu accueille désormais un centre pour enfants en difficulté. Office De Tourisme De Melun -Voir la fiche Château De Vaux-le-Vicomte - Musée/Monument/Site -Voir la fiche

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Versailles : on peut enfin visiter le domaine privé de Marie-Antoinette !

    Versailles : on peut enfin visiter le domaine privé de Marie-Antoinette !

     

    Construit pour Marie-Antoinette entre 1783 et 1787, le Hameau de la Reine illustre parfaitement le goût de “l’Autrichienne” pour la douceur et la tranquillité de la vie champêtre. Pour la première fois depuis deux siècles, des visites guidées nous permettent de découvrir le décor intérieur de la Maison de la Reine située à deux kilomètres du Château de Versailles. On vous en dit plus !

    Un lieu édifié pour la reine la plus célèbre de l’Histoire de France

    Situé dans le domaine de Trianon, le Hameau de la Reine est une réplique grandeur nature d’un village normand, un bourg complètement fantaisiste dessiné pour l’épouse de Louis XVI quelques années avant la Révolution. L’ensemble comprend une dizaine de maisonnettes dont la plus vaste est la Maison de la Reine. Abîmés par le temps, ces pavillons à colombages bâtis autour d’un lac artificiel ont été entièrement rénovés grâce au mécénat de la maison Dior, de même que l’intérieur de la Maison de la Reine qui est désormais accessible au public.

    Versailles : on peut enfin visiter le domaine privé de Marie-Antoinette !

    Château de Versailles, Thomas Garnier

    Chaque pièce de la Maison de la Reine – dont le faste représente parfaitement les goûts luxueux de celle que le peuple appelait alors “Madame Déficit” ! – a été minutieusement restaurée. Le mobilier de Marie-Antoinette ayant été dispersé pendant la Révolution, ce sont des meubles commandés en 1810 par l’Impératrice Marie-Louise, sa petite-nièce, que l’on découvre à l’intérieur. Ces derniers restent dans un style très proche de ceux présents à l’époque de Marie-Antoinette et contrastent fortement avec l’aspect rustique que l’on retrouve à l’extérieur. Prêts à découvrir la maison de campagne de Marie-Antoinette ? En voilà un petit aperçu !

    Versailles : on peut enfin visiter le domaine privé de Marie-Antoinette !

    Château de Versailles, Didier Saulnier

    Informations Pratiques :
    Le Hameau de la Reine se situe dans le domaine de Trianon, à l’extrémité du bras nord du Grand Canal. Le domaine de Trianon est ouvert tous les jours de 12h à 17h30 sauf le lundi.

    Le Hameau de la Reine se visite sur visites guidées. Comptez 10 euros par personne pour une visite d’1h30 et 12 euros pour le droit d’entrée au domaine de Trianon. Plus d’informations sur le site du Château de Versailles.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  La Cathédrale De Salisbury

     La Cathédrale De Salisbury

    La cathédrale de Salisbury est une cathédrale anglicane 

    située à Salisbury (Angleterre).

    Histoire

    La cathédrale de Salisbury possède la flèche d’église la plus haute du Royaume-Uni, le cloître le plus vaste d’Angleterre, et l’une des quatre copies originales restantes de la Grande Charte.

    Bien que communément appelée cathédrale de Salisbury, son nom officiel est cathédrale de Sainte-Marie.

    La construction a débuté lorsque l’évêché fut déplacé de Old Sarum à Salisbury en 1221 sous l’évêque Richard Poore. En raison de la hauteur de la nappe phréatique dans le lieu retenu, la cathédrale n’a été bâtie que sur quatre plots de fondations, et vers 1258 la nef, les transepts et le chœur étaient achevés. 

    La façade occidentale était terminée vers 1265. Les cloîtres et la salle capitulaire étaient parachevés autour de 1280.

    Du fait de sa courte durée de construction, seulement 38 ans, la cathédrale de Salisbury bénéficie d’un style architectural cohérent, le style dit gothique primaire.

     La Cathédrale De Salisbury

    Des changements significatifs ont été apportés à la cathédrale par l’architecte James Wyatt en 1790, y compris le remplacement du jubé d’origine et la démolition du clocher qui s’élevait à 100 mètres (320 pieds) à l’angle nord-ouest de l’édifice principal.

    Salisbury est l’une des trois seules cathédrales anglaises à ne pas disposer d’un ensemble de cloches, les autres étant la cathédrale de Norwich et la cathédrale d’Ely.

    Salle Capitulaire & Magna Carta

    La salle capitulaire est remarquable par sa forme octogonale, le mince pilier central et la frise décorative médiévale. La frise court sur tout le mur intérieur, surplombant les stalles, et dépeint scènes et histoires issus des livres de la Genèse et de l’Exode, notamment Adam et ÈveNoé, la Tour de BabelAbrahamIsaac et Jacob

    La salle capitulaire recèle aussi la mieux préservée des quatre copies originales restantes de la Grande Charte (en latin Magna Carta).

    Cette copie est parvenue à Salisbury parce qu’Elias de Dereham, qui était présent à Runnymede en 1215, avait été chargé de répartir certaines des copies originales. 

    Par la suite, Elias était devenu chanoine de Salisbury et avait supervisé la construction de la cathédrale de Salisbury.

    L’horloge

    L’horloge de la cathédrale de Salisbury, qui date au plus tard de 1386, est probablement la plus ancienne horloge existante encore en état de marche.

    Cette horloge n’affiche l’heure sur aucune de ses faces, les mécanismes d’horloges de cette époque sonnant l’heure sur une cloche.

    Elle était à l’origine située dans le clocher, démoli en 1792. Elle a fait l’objet d’une réparation et d’une restauration en 1956.

    Le Chœur

    La cathédrale est également renommée pour avoir eu les premiers triplés choristes de cathédrale. Matthew, Thomas et Ewan Stockwell ont tous été nommés choristes en 1997 et le sont restés jusqu’en 2003.

    Représentations Dans L’art & La Littérature...

     La Cathédrale De Salisbury

    La cathédrale est le sujet de peintures de John Constable (1776–1837) et de Joseph Mallord William Turner (1775-1851), dont la Vue sur le sud depuis le cloître, Salisbury cathedral, aquarelle de 18021. La vue que l’on peut y voir a fort peu changé en quelque deux siècles.

    La cathédrale est aussi le sujet de La Nef de William Golding (1911-1993) qui raconte comment le héros, Dean Jocelin, fait de l’édification de la flèche l’œuvre de sa vie.

    Les visiteurs peuvent suivre le « Tower Tour » (en français, la visite de la tour) où ils peuvent observer l’intérieur vide de la tour, avec les traces de l’ancien échafaudage de bois.

    Dans le roman historique d’Edward Rutherfurd intitulé Sarum2, le narrateur traite de l’histoire du peuplement de la région de Salisbury, depuis les temps préhistoriques à la fin de la dernière glaciation jusqu’à l’époque contemporaine.

    La construction de la cathédrale elle-même, de sa fameuse flèche, du clocher et de la salle capitulaire sont autant de points importants de l’intrigue du roman, qui mêle véritables personnages historiques et personnages de fiction.

    La cathédrale de Salisbury est aussi celle qui a servi de modèle à la cathédrale construite dans Les Piliers de la terre, série adaptée du livre de Ken Follett Les Piliers de la terre.

    La cathédrale est le sujet de peintures de John Constable (1776–1837) et de Joseph Mallord William Turner (1775-1851), dont la Vue sur le sud depuis le cloître, Salisbury cathedral, aquarelle de 18021. La vue que l’on peut y voir a fort peu changé en quelque deux siècles.

    La cathédrale est aussi le sujet de La Nef de William Golding (1911-1993) qui raconte comment le héros, Dean Jocelin, fait de l’édification de la flèche l’œuvre de sa vie.

    Les visiteurs peuvent suivre le « Tower Tour » (en français, la visite de la tour) où ils peuvent observer l’intérieur vide de la tour, avec les traces de l’ancien échafaudage de bois.

    Dans le roman historique d’Edward Rutherfurd intitulé Sarum2, le narrateur traite de l’histoire du peuplement de la région de Salisbury, depuis les temps préhistoriques à la fin de la dernière glaciation jusqu’à l’époque contemporaine. 

    La construction de la cathédrale elle-même, de sa fameuse flèche, du clocher et de la salle capitulaire sont autant de points importants de l’intrigue du roman, qui mêle véritables personnages historiques et personnages de fiction.

    La cathédrale de Salisbury est aussi celle qui a servi de modèle à la cathédrale construite dans Les Piliers de la terre, série adaptée du livre de Ken Follett Les Piliers de la terre.

    Portail de l’architecture chrétienne

    Portail de l’Angleterre

    Liste des cathédrales de Grande-Bretagne
    Église d'Angleterre

    Architecture gothique en Angleterre
    Cathédrale anglicane d'Angleterre
    Cathédrale gothique
    Salisbury (Angleterre)
    Monument classé en Angleterre

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Les Jardins Du Château de Chenonceau... Le rayonnement du Val de Loire tient en grande partie aux joyaux Renaissance que sont ses châteaux. Deux personnages incarnent cette période :

    François Ier, dont l’amour des arts se traduira dans le chef-d’œuvre de Chambord, et Léonard de Vinci, inspirateur et ami du monarque.

    Nous vous invitons à entrer dans le Val de Loire par un détour historique, en 1517-1518, dans les pas de la tournée triomphale du « grand roy Françoys » après Marignan.

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Chenonceau. Sur le château « des Dames », Flaubert écrit : « Bâti sur l’eau, en l’air, il lève ses tourelles, ses cheminées carrées.

    Le Cher passe dessous, et murmure au bas de ses arches dont les arêtes pointues brisent le courant. C’est paisible et doux, élégant et robuste.

    Son calme n’a rien d’ennuyeux et sa mélancolie n’a pas d’amertume.» Chenonceau, sur le Cher, n’est qu’à une dizaine
 de kilomètres à vol d’oiseau d’Amboise.

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Le château d’Amboise occupe le promontoire du Châtelier, point d’observation imprenable sur la Loire et connu de l’homme depuis le néolithique.

    C’est Charles VIII qui fit construire les deux tours cavalières (ici, la tour des Minimes) qui permettaient aux cavaliers et attelages d’accéder par une rampe hélicoïdale au château, 40 mètres plus bas que le village. En 1498, le roi meurt avant leur achèvement.

    Amboise fut le premier chantier royal de transition architecturale entre Moyen Âge et Renaissance. Dominé par ses impressionnants murs fauves, songez qu’il ne reste que 20 % de l’édifice de l’époque, à la fois forteresse inexpugnable et demeure de plaisance.

    L’aile gauche et ses fenêtres à meneaux conservent l’influence gothique rappelant le Moyen Âge, tandis qu’au deuxième étage de l’aile droite, les pilastres encadrant les fenêtres signalent le règne de François Ier.

    Dans les jardins, le buste de Léonard de Vinci marque l’emplacement de son inhumation avant qu’il ne soit transféré dans la chapelle gothique qui donnait alors directement à l’intérieur des appartements royaux.

    Amboise est marqué par deux événements ouvrant le chapitre des guerres de Religion : « L’affaire des placards » en 1534, virulents écrits protestants dont l’un est apposé ici sur la porte même de la chambre de François Ier (à la suite de quoi le roi décida d’affirmer sa foi catholique et de réprimer la Réforme) ;

    Et la conjuration d’Amboise en 1559, qui voit la plupart des chefs protestants conjurés pendus aux balustrades du château, laissant la voie à la ligne dure des catholiques, avec à leur tête le duc de Guise.

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    La chapelle Saint-Hubert est un vestige du château d’Amboise tel qu’il se présentait avant la Révolution.

    Tout en tuffeau, commandé par Charles VIII, ce bijou du gothique flamboyant est réalisé de 1491 à 1496.

    Une poignée d’années plus tard, elle aurait adopté le style Renaissance, « importé » d’Italie par Charles VIII à partir de 1494.

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Blois, le château d’où Louis XII gouverna le royaume, à partir de 1498. Sa statue équestre surplombe l’entrée.

    Son successeur, François Ier, fait bâtir l’aile éponyme, ornée de son fameux escalier, de 1515 à 1524.

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Azay-le-Rideau, château de la Loire posé entre deux bras... de l’Indre, est élevé à partir de 1518 et forme un L. Son aspect défensif est soigneusement dissimulé puisque son chemin de ronde (présent uniquement sur les deux façades extérieures) est fermé par les combles.

    Son architecture est dite de première Renaissance française et fait partie des châteaux favoris des visiteurs, plus de 300 000 l’an passé

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Elle domine l’Anjou, le Poitou et la Touraine, la forteresse royale de Chinon. Sur son éperon rocheux stratégique occupé de tout temps, elle est fortifiée au XIIe siècle par Henri II Plantagenêt, puis agrandie par Philippe Auguste qui s’en rend maître.

    Elle accompagne et prend part à l’Histoire de France à plusieurs reprises : vous souvenez-vous que c’est en ses murs que Charles VII reçut Jeanne d’Orléans, en mars 1429 ?

    Ses fortifications (s’étendant sur plus de 500 mètres de longueur), le fort Saint- Georges, le fort du Coudray, et au centre, le château du Milieu, où se trouvent les logis royaux, ont pour partie été restaurés entre 2003 et 2010 : 17 millions d’euros pour préserver et valoriser ce site exceptionnel.

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Le château de Langeais, que l’on doit à Louis XI (il est construit de 1465 à 1490 sur les bases d’un château du Xe siècle), résonne encore du 6 décembre 1491, date à laquelle Charles VIII y épouse Anne de Bretagne.

    Le château retrace cet événement et la vie au XVe siècle ; une quinzaine de salles sont décorées et meublées selon les usages de cette époque.

    Le saut dans le temps est encore plus grand dans le vieux donjon : une mise en perspective de sa construction avec échafaudage et engins de levage vous emmène à l’époque de sa construction, en l’an mil.

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Visite Des Châteaux De La Loire...Par François Silvan...

    Qui dit Chambord pense François Ier et Léonard de Vinci. Le roi avait associé son « père » (le plan centré et le double escalier lui sont dus) à ce projet architectural à visée hautement stratégique :

    Démontrer sa puissance à ses rivaux. Les travaux débutent en 1519 et ne sont pas achevés lorsque le roi meurt en 1547. Il est remarquable que Chambord soit parvenu jusqu’à nous en grande partie dans son état originel.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Visite De Montrésor L'élégance De La Discrétion..

    *********

    Montrésor - Département Indre et Loire - Le Village Préféré des Français

    Entre son élégant château Renaissance qui domine le village, ses ruelles bordées de belles demeures aux fenêtres ouvragées, et sa collégiale abritant le tombeau de son fondateur, Montrésor ne manque pas d’attrait ni de… trésors.

    La halle du village, dite des Cardeux, rappelle le travail de la laine qui fit la fortune du bourg jusqu’à la Révolution. Le pont du jardinier, utilisé autrefois par les jardiniers du château pour traverser la rivière, provient des ateliers Eiffel.

    Le lavoir, lui, abrite une légende à l’origine du nom de ce charmant village. A la fois paisible et raffiné, Montrésor offre aux visiteurs son décor féerique posé au bord de l’Indrois, lieu de promenades bucoliques.

    Visite De Montrésor L'élégance De La Discrétion.. Par Céline Fion

    En bordure de l’Indrois, Montrésor semble déterminé à faire honneur à son doux nom.

    L’attention des touristes est vite retenue par la collégiale gothique, les maisons délicates et le château Renaissance.

    Visite De Montrésor L'élégance De La Discrétion.. Par Céline Fion

    Les époques se côtoient à Montrésor : la forteresse de Foulques Nerra exacerbe l'architecture Renaissance du château de plaisance de Imbert de Bastarnay. Le romantisme s'est arrêté sur les bords de l'Indrois.

    Les Balcons De L’Indrois

    Certains joyaux gagnent aussi à être contemplés de loin, Montrésor est de ceux-là.

    « Quand on se pose sur l’autre rive de l’Indrois, un jour de beau temps, on comprend instantanément pourquoi Montrésor fait partie des Plus beaux villages de France (...) »

    Visite De Montrésor L'élégance De La Discrétion.. Par Céline Fion

    Une balade, baptisée Les balcons de l’Indrois, a été aménagée pour faire honneur à ce panorama saisissant. Elle est jalonnée de panneaux d’interprétation et peut s’effectuer également de nuit. 

    Entrons Dans Le Décor

    Trêve de contemplation, passez le pont, entrez dans cette carte postale pour découvrir toutes les richesses de Montrésor.

    Passé le logis du Chancelier reconverti en mairie, on peut admirer une maison à pans de bois du XVe siècle, la plus ancienne du village.

    Les fortifications classées qui longent la rue Xavier-Branicki datent de 1005. Elles furent érigées sur ordre du comte d’Anjou, Foulques Nerra.

    Visite De Montrésor L'élégance De La Discrétion.. Par Céline Fion

    Qu'il est loin le temps où le château appartenait à Roger le Petit Diable, âme damnée de Foulques Nerra.

    Mille ans nous séparent... Sérré autour du château, Montrésor se protège et vit dans la sérinité que donne la beauté.

    Deux grandes tours marquent l’entrée du château, tandis qu’à l’extérieur de l’enceinte, l’imposante collégiale Saint-Jean-Baptiste impose sa présence.

    Disproportionnée par rapport au village, elle est le résultat des plans d’Imbert de Bastarnay.

    Le conseiller de quatre rois de France – de Louis XI à François Ier – la fit ériger à la veille de sa mort, en 1522, pour accueillir son tombeau.

    Visite De Montrésor L'élégance De La Discrétion.. Par Céline Fion

    La halle aux Careux (aux laines). On y cardait et tissait la laine. Aujourd'hui, sa charpente du XVIIe siècle abrite des expositions. À droite, la collégiale, chef-d'oeuvre de la Rennaissance tourangelle.

    Si l’on se doit de citer la halle des Cardeux, monument classé, on ne peut négliger l’enchevêtrement de maisons très caractéristique...

    « Toutes les habitations ont d’abord été construites dans le rocher, c’était des sites troglodytiques au départ. Les maisons ont été construites par-dessus. »  

    Une Légende En Or

    C’est au pied du lavoir voisin que la légende du village se raconte, matérialisée sous la forme d’un reptile en mosaïque.

    On raconte que Gontran, petit-fils de Clovis, se serait endormi dans le creux de la vallée avec son écuyer.

    Ce dernier aurait rêvé d’un lézard recouvert d’or sortant d’un rocher. Intrigué, le roi inspecta le rocher et découvrit un souterrain menant à un trésor.

    Il construisit un château sur le mont « au trésor », nomma son écuyer châtelain.

    Visite De Montrésor L'élégance De La Discrétion.. Par Céline Fion

    Voici l'imposante collégiale et ses maisons blotties sous le château...

    Les historiens retiendront plutôt que le premier châtelain était le trésorier du chapitre de la proche cathédrale de Tours.

    Quoi qu’il en soit, la dénomination sied au lieu. Et les habitants rivalisent d’initiatives. Si le château est « dans son jus », la modernité n’est pas restée de l’autre côté de l’Indrois.

    À savoir !

    Une agréable visite audioguidée, présentée sous forme d’application (iStory Guide), est téléchargeable sur les plateformes dédiées et des iPod peuvent être loués à l’office de tourisme pour celles et ceux qui ne possèdent pas de smarphone.

    Cuvée Montrésor

    En 1980, le château procède à ses dernières vendanges. Ensuite, plus rien, à part quelques plantations familiales.

    Depuis quelques années, Thierry Touratier poursuit un formidable rêve : replanter des vignes pour faire renaître le vin de Montrésor.

    Une formation, l’achat de terres et les premières plantations (grolleau, pinot noir et sauvignon) plus tard, le vigneron travaille ses terres en espérant une première récolte en 2016.

    Visite De Montrésor L'élégance De La Discrétion.. Par Céline Fion

    L'intérieur Du Château...La Salle À Diner

     

    Un parrainage sera lancé au début de l’année prochaine. En attendant de déguster la première cuvée, vous pouvez suivre l’évolution du projet via sa branche œnotourisme...

    Thierry prévoit de louer yourte, roulotte et loge de vigne au cœur des ceps. 

    Les Évènements & Animations

    Evenement

    Tout au long de l'été des évènements sont proposés au sein du village.

    Les nuits solaires : du 1er juillet au 31 août 2016.

    Tous les soirs de 22h à 00h00. 


    Parcours lumière sonorisé sur les Balcons de l'Indrois. Une incitation à la flânerie dans l'un des plus beaux villages de France.

     

    La fête des peintres...Le 13, 14 et 15 août 2016

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le Château De Neuschwanstein Ouvert Malgré Les Rénovations -

    Le Château De Neuschwanstein Ouvert Malgré Les Rénovations -

    a restauration du célèbre château de Neuschwanstein n'empêche pas les visites, a annoncé l'administration de ce monument historique bavarois.

    Même s'il s'agit de la plus importante restauration intérieure depuis 130 ans, cela ne devrait pas avoir d'impact...

    sur le nombre de visites et la taille des groupes, a déclaré Johann Hensel, un responsable du château.

    Le Château De Neuschwanstein Ouvert Malgré Les Rénovations -

    Le gouvernement de la Bavière a autorisé un budget de 20 millions d'euros pour réaliser les rénovations majeures, qui devraient s'achever en 2022.

    Les intempéries et les nombreux touristes (1,5 million chaque année) ont en effet endommagé plusieurs parties du château.

    Le bâtiment spectaculaire compte 93 salles, 664 fenêtres et portes extérieures et des centaines d'oeuvres d'art.

    Le Château De Neuschwanstein Ouvert Malgré Les Rénovations -

    Malgré les travaux, le château demeure accessible aux touristes.

    Construit au XIXe siècle par Louis II de Bavière, Walt Disney s'en est inspiré pour concevoir le château de Cendrillon à Disneyland.

    Présenté comme l'incontournable clou d'un voyage en Bavière, on l'aperçoit de loin, au sommet d'un pic rocheux au pied des Alpes.

    Le Château De Neuschwanstein Ouvert Malgré Les Rénovations -

    On s'y rend en calèche, en autobus ou à pied (la marche dure une trentaine de minutes) à partir du stationnement, où il faut laisser la voiture.

    Chaque année, des régiments de touristes s'y pressent (en moyenne, 6000 personnes par jour!).

    Le Château De Neuschwanstein Ouvert Malgré Les Rénovations -

    Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique