• Merveilles de la nature, les chutes Victoria sont presque à sec Paris Match | Publié le 05/12/2019 à 15h02

    Merveilles de la nature, les chutes Victoria sont presque à sec

    Paris Match | Publié le 05/12/2019 à 15h02 |Mis à jour le 05/12/2019 à 15h20

     

    Merveilles de la nature, les chutes Victoria sont presque à sec Paris Match | Publié le 05/12/2019 à 15h02

    Les chutes Victoria prises en photo en décembre 2019.Reuters

    Conséquence du réchauffement climatique, les chutes Victoria à la frontière entre le Zimbabwe et la Zambie sont presque à sec, comme en témoignent ces photos prises simultanément en janvier et en décembre 2019. 

    Jamais depuis 1983, année de référence, les précipitations n'avaient été aussi faibles en Zambie et au Zimbabwe. Les conséquences de la sécheresse qui frappe l'Afrique australe sont nombreuses et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM) avaient tiré la sonnette d'alarme en novembre dernier, rappelant que plus de 11 millions de personnes sont actuellement confrontées à une situation d’insécurité alimentaire de «crise» ou «d'urgence». « Les régions du centre et de l’ouest ont connu la pire sécheresse depuis 35 ans pendant la saison des cultures », avait expliqué Margaret Malu, directrice régionale par intérim du PAM en Afrique australe.

     

    Lire aussi : Réchauffement climatique: l'accélération du phénomène

    Une perte touristique

     

    Si l'Afrique australe a pu enregistrer des pluies relativement normales pendant l’une des cinq dernières saisons de cultures, la sécheresse persistante, les cyclones consécutifs et les inondations ont complètement dévasté les récoltes dans cette région extrêmement dépendante de l'agriculture pluviale et des petits exploitants agricoles, rappelait le PAM. Le Zimbavwe et la Zambie vivent aussi des recettes du tourisme et principalement de l'afflux de visiteurs du monde entier pour les chutes Victoria. Aujourd'hui, elles sont pratiquement à sec. Inscrites au patrimoine mondial de l'Unesco, les chutes d'eau dites de Victoria du nom de la reine d'Angleterre - c'est l'explorateur écossais David Livingstone qui les a «découvertes» en 1855 - sont parmi les plus impressionnantes au monde et constituent la plus grande cataracte du monde avec leurs 1 700 mètres de large et 108 mètres de haut. Le fleuve Zambèze, le quatrième plus long d'Afrique, peut charrier quelque 9 100 m3 d'eau par seconde pendant la saison des pluies.

     

    Les chutes Victoria prises en photo en décembre 2019Merveilles de la nature, les chutes Victoria sont presque à sec Paris Match | Publié le 05/12/2019 à 15h02

     

     

    Merveilles de la nature, les chutes Victoria sont presque à sec Paris Match | Publié le 05/12/2019 à 15h02

     

     

     

    « « Les illustrations fantastiques de Cyril Rolando - Lucienne.ppsx » « Images phénomènales (fats domino hello josefine ).ppsx » »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Décembre 2019 à 15:13

    le réchauffement est catastrophique    dans la planète

     

    on le voit bien sur ces photos......

     

    notre planète est déjà mutilée

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :