• maximes

    La femme est obligée de choisir entre acheter un homme, ce qui s'appelle le mariage,
    ou se vendre aux hommes, ce qui s'appelle la prostitution.

    (Victor Hugo - Océan prose, 1854)



    La prostitution marcherait moins bien si les hommes n'avaient pas besoin de se confier à tout prix.

    (Frédéric Dard)



    une once de sperme perdu fatigue plus que trois litres de sang.

    (FLAUBERT - Correspondance 1859)



    J'ai connu bien des filles de joie qui avaient pour père un homme de peine.

    (Alphonse Allais)



    Se marier à l'église et à la mairie, c'est ficeler un paquet avec un double noeud.
    On a tellement peur que ça ne tienne pas !

    (André Birabeau)



    Fermer les maisons closes, c'est plus qu'un crime, c'est un pléonasme.

    (Arletty)



    L'écriture ressemble à la prostitution. D'abord on écrit pour l'amour de la chose,
    puis pour quelques amis, et à la fin, pour de l'argent.

    (Molière)

    « Petites blaguesIl est temps »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :