• MARCHE...........Georges Chennevière (1884-1927)

    MARCHE

    MARCHE

            Qu’il fait gris ! Qu’il fait froid !
            Une monotone pluie
            A cousu le ciel aux toits.
    Je pense aux pieds nus d’un enfant qui dort.
     
            Qu’il fait gris ! Qu’il fait froid !
            Les rats grignotent ma boule,
            L’aube grelotte avec moi.
    J’envoie un baiser à deux yeux qui dorment.
     
            Qu’il fait froid ! Qu’il fait gris !
            Rendors-moi dans le brouillard
            Qui te couvre comme un drap.
    Ma main se réveille au froid du fusil.
     
            Qu’il fait froid ! Tout est gris,
            Plaines, saules et perdrix.
            Marche, marche, homme inutile !
    Je pense à deux bras qui ne remuent pas.
     
            Qu’il fait gris ! C’est le jour.
            L’aube blanchit les cailloux.
            Mon corps va je ne sais où.
    J’envoie un baiser à deux yeux qui s’ouvrent.
     
            Qu’il fait gris ! Qu’il est froid
            Ce jour que déjà profanent
            Des trompettes machinales !
    Je pense à demain qui sera pareil...
     

    1916.
    « POÈME POUR UN ENFANT RUSSE...............Georges Chennevière (1884-1927).HIVER...........Georges Chennevière (1884-1927). »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :