• L'arbre mort

    L'arbre mort.........................Claude Lepenseur

    Près d'un arbre mort,

    Le soir je m'endors,

    Squelette délabré,

    Il est riche d’années,

    Avec tous ses ans,

    Il enseigne aux vivants,

    Même vieux, soyez fiers,

    De ce que vous fîtes sur terre.

    Ne rougissez pas de votre vie,

    Elle fut bien remplie,

    Vous avez offert le meilleur,

    Pour obtenir le bonheur.

    Vous n’avez rien à regretter,

    Personne ne peut vous reprocher,

    Même devant le malentendu,

    Vous avez fait ce que vous avez pu.

    Et en pensant à tout ça,

    Une petite voix me parle tout bas,

    Car ce soir près de mon corps,

    Un vieil arbre s’endort.


    L'arbre mort le 10/08/1973

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Pour ne pas crier

    Pour ne pas crier              ................

    Je veux écrire pour vivre,

    J'écris aussi pour plaire,

    Je parle de ce qui enivre,

    Je dénonce toutes les guerres.

     

    Sur la page, je parle, je décris,

    Tout ce qui me fait hurler,

    De ces silences meurtris,

    Aux hypocrites regrets.

     

    Face à tous ces désespoirs,

    Je publie chaque jour,

    Quelques jolies histoires,

    Où je vous parle d'amour.

     

    A l'ombre de chaque soir,

    De doutes et de questions,

    Il nous faut écrire l'espoir,

    Trouver chaque solution.

     

    Ce n'est pas dans la peur,

    Que l'on trouve l'assurance,

    En soulageant les pleurs,

    On retrouve la confiance.

     

    Quand on fait de beaux rêves,

    Peuplés de belles images,

    La haine se met en grève,

    Laisse la place au partage.

     

    Avec mes pauvres mots,

    Je viens toucher vos cœurs,

    Vous offrir comme cadeau,

    L'amour et le bonheur.

    Claude Lepenseur le 16 septembre 2016

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Adieu 2020, bonjour 2021.

    Adieu 2020, bonjour 2021.

    Adieu 2020, année de contraintes, de libertés volées,

    De tyrannies, de complaintes, de bonheur spolié,

    Tu nous as fait souffrir, aussi souvent inquiétés,

    Le trouble étant dans nos esprits, tu nous a stressés.

    Nous te reléguons au titre des souvenirs passés.

    Je me questionne quant aux funestes responsabilités.

    Je cogite sur ce sujet comme beaucoup de Français

    Et je n'ose m'exprimer mais j'ai ma petite idée.

    L'avenir nous le dira car nous avons tous un espoir secret,

    Que 2021 nous apporte les éclaircissements recherchés,

    Que les "instigateurs" de ces sinistroses soient dévoilés

    Et que le peuple fasse le deuil de cette année achevée.

    Bonjour 2021, donne nous l'espoir ultime tant convoité,

    Dans notre âme, l'étoile du bonheur, fais miroiter,

    A notre beau pays donne un regain de prospérité,

    Donne au corps médical toutes les options pour nous soigner,

    Hydroxy chloroquine, azithromycine, ivermectine, zinc et vitamine D,

    Jette à la corbeille, confinements, vaccins destinés à nous éliminer,

    Toute cette mascarade à des fins mondialistes doit cesser,

    Le mal de la destruction a déjà bien œuvré, la France est abîmée.

    Le peuple est courageux, d'autres crises avec succès, il a traversé

    Un vent d'encouragement va souffler, la providence va nous seconder.

    Levons-nous, mettons-nous au travail, reconstruisons avec témérité

    Notre merveilleux pays, pour la fierté et le bonheur des générations d'après.

     

    Marie Laborde, poétesse.

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • La beauté.

    La beauté..............Claude Lepenseur

    Philosophe, s’il te plait, Parle-nous de la Beauté,

    Dis-nous ou la trouver, ou doit-on la chercher ?

    Comment mener la quête, quand on est sans boussole ?

    Est-elle dans l’attitude, ou dans les belles paroles ?

    La beauté d’un visage, ou d’un corps de déesse,

    Permet-elle à une âme d’éviter la détresse ?

    La vrai beauté, n’est pas synonyme de gloire,

    Elle se voit au grand jour, se devine dans le noir.

    La beauté nous permet d’éviter les ténèbres,

    Elle fait voir l’essentiel, et écarte l’éphémère.

    Je pense l’avoir vue, au sommet des montagnes,

    Sur le bord de la mer, et en pleine campagne.

    Certains l’ont aperçue par-delà le levant,

    D’autres l’ont vu naître le soir au couchant.

    Toi qui cherche la beauté, et qui voudrait la voir,

    Regarde plus souvent, ton image dans le miroir.

    Avoir confiance en soi, ne pas avoir peur,

    Et vous découvrirez un jardin plein de fleurs.

    La beauté est en toi, apprend à la regarder,

     Tu sauras ce que c’est, d’aimer et d’être aimé.

    Claude Lepenseur le 5 décembre 2011

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Merci.

    Merci.............Claude Lepenseur

    Merci., Pour cette nouvelle journée!

    Pour mes confrères, ma famille et pour toutes mes rencontres.

    Pour mes amis, pour l’amour qu’ils me donnent.

    Merci pour l’amour que j’ai autour de moi.

    Merci pour mon toit, pour ma nourriture.

    Merci pour ma santé, ma sécurité, mon bien-être.

    Merci, pour la personne que je suis et celle que je deviens.

    Merci, pour les personnes qui vivent avec moi, dans l’amour, la paix, le partage et la joie.

    Merci, ma vie est: Sourire, paix, lumière, partage, compassion, amour, amitié, douceur, confiance, bonté, magnificence.

    Merci pour ces moments de grâces, pour le grand bonheur que j’ai d’aimer et d’être aimé.

    Merci encore, pour ces magnifiques paysages.

    Merci pour l’alternance des saisons.

    Merci pour les montagnes, pour les milliers de fleurs, les rivières, les océans, pour toutes les merveilles de la nature.

    Mille fois merci pour le gazouillis mélodieux des oiseaux.

    Pour la musique chantante du ruisseau.

    Tout ce que tu as créé par amour pour moi.

    Merci pour le visage de l’enfant, le sourire du mendiant, la beauté de l'innocence et de la vérité.

    Merci, pour ce paradis qu’il m’appartient de construire avant que mes yeux ne se ferment.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Noël s’est bien plus qu’une fête

    Noël s’est bien plus qu’une fête.................. Robert Rider

    Bien plus que passer un bon moment ensemble,

    Bien plus que s’asseoir au pied d’un sapin illuminé,

    Bien plus que d’écouter l’histoire d’une naissance,

    Bien plus que de beaux cadeaux, un délicieux repas,

    Bien plus qu’une cérémonie, un rituel de fin d’année.

     

    Noël …

    Ce sont les Cieux qui s’illuminent, qui s’embrasent,

    L’univers entier qui se rassemble pour se réjouir,

    La Cité des anges qui s’affairent devant la tâche,

    C’est l’annonce de la délivrance de la race humaine,

    L’étoile de Bethléem qui illumine chaque étoile.

     

    Noël …

    C’est laisser la paix entrer dans notre cœur,

    C’est accepter l’autre, sa différence, son être intérieur,

    C’est offrir ce don inestimable qui est le pardon,

    C’est donner un nouveau sens à notre avenir,

    C’est remercier la vie pleinement et son créateur.

     

    Noël,

    C’est un message donnait pour tous les peuples de la terre,

    C’est un message pour les solitaires, les abandonnés, les rejetés,

    C’est un message à tous ceux qui ont faim et soif de justice,

    C’est un message, une lumière qui brille dans les yeux de l’enfant,

    C’est un message d’amour qui surpasse tous les autres messages.

     

    Noël,

    Noël, va bien au-delà des mots, des pensées, des idées,

    Noël, c’est la façon la plus simple du Ciel d’aimer,

    Noël, ce sont les Cieux qui reprennent leurs droits,

    Noël, c’est plus qu’un simple mot pour écrire Paradis,

    Noël, c’est l’amour incarné dans un bébé, une naissance.

     

    Noël ! Oh Noël ! Que c’est si bon d’entendre ton nom !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sublime hiver alsacien.

    Sublime hiver alsacien..............Marie Laborde


    L'Alsace  est une superbe région où l'hiver est un paradis,
    Il se pare de blanches vapeurs dans des tableaux exquis.
    Le voile laisse deviner la vallée comme par magie,
    Les toits givrés et les arbres comme des boules de coton réunies.
    Le Ballon d'Alsace au levant se pare d'or et de bleu en symphonie,
    Jaunes et orangers en dégradés révèlent la beauté des tons négatifs.
    La silhouette de la Vierge sur son grand pilier s'en trouve noircie
    Car le soleil à l'arrière y joue de son éclat incandescent très vif
    Et la mer vaporeuse fait des vagues bleutées parfois jaunies.
    La neige, d'un bleu violacé s'imprègne de traînées blanchies
    Puis l'horizon s'enflamme de fabuleux et chauds coloris.
    Au dessus de la brume, apparaissent les sommets des vallons assombris.
    Au grand jour, le soleil, semblable à une étoile géante qui luit,
    Projette ses arcs lumineux opalins dans la forêt de sapins brunis 
    Qui étirent leurs formes en traînées noires sur le sol blanchi.
    A Ferrette, un vestige ambré parmi des arbres givrés resplendit
    Au soleil couchant, c'est un délicieux panorama qui nous réjouit.
    Lorsque la route s'illumine d'or, que le village se met en mode nuit,
    L'astre offre ses dernière subtilités, des chaleureuses nuances roussies
    Qui impriment au décor un raffinement dont nos yeux sont séduits.
    A Colmar, les façades s'embellissent de faisceaux de lumière épanouie,
    Des fresques sublimes dans la nuit qui procurent un plaisir infini.

    Google Bookmarks

    4 commentaires
  •  Le fleuve de la vie

    -LE FLEUVE DE LA VIE ..............Bien Aimée

    La vie est comme un long fleuve sans fin.

    Il coule sans cesse vers son destin.

    Dans le tourbillon de la vie, il s’agite

    Contourne les rochers, épreuves et leçons de vie.

    Parfois il est pris dans un courant

    Qui nous ramène sans cesse dans un cul de sac.

    Sans prévenir, il nous relance dans le débit de la vie.

     

    Avançant à une vitesse vertigineuse, nous dévalons

    Des cascades riantes d’espoir et de lumière.

    Poursuivant sa course, nous avançons

    Sur ce chemin houleux et périlleux

    Sans savoir ce qui nous attend en amont.

     

    Jour après jour, le fleuve s’écoule et le temps passe.

    Soudain son avancée se stabilise

    Sa force calme s’ouvre sur des horizons nouveaux

    Qui se perdent sur l’infinie beauté d’un ciel bleu azur.

     

    Le suave parfum du large nous appelle

    Pour nous conduire dans un immense océan d’Amour

    Où nous pourrons enfin nous reposer.

         

    Bien Aimée

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • VIE D'UN PAPILLON

    VIE D'UN PAPILLON

    Dans la nuit de mes sens

    Je t’ai cherché Ô Seigneur

    Enveloppée du cocon de mes croyances

    J’étais liée par la peur.

     

    Je cherchais sans relâche

    Une ouverture, une faille

    Qui pourrait me libérer de cette emprise

    Et soudain au travers de ma faiblesse

    Voici que le jour a percé

    Dépliant les ailes de la liberté

    Je réussis à m’envoler.

     

    Enivrée de lumière, je me suis posée

    Dans un jardin aux milles fleurs
    Des papillons de toutes les couleurs

    Chatouillaient mon cœur

    N’écoutant que mon âme

    Je me suis reposée.

     

    Du soleil de l’ Amour, je me suis désaltérée

    Restaurée du nectar Divin

    J’ai continué m on chemin

    Le vent la tempête

    N’ont pas arrêté ma quête.

     

    Sur les ailes de l’espoir

    J’ai traversé le noir

    C’est au bout de la route

    Qu’on chasse les doutes.

     

    Planant sur le manteau du vent

    Je fus emportée   au bout de mon temps

    Dans une vallée verdoyante

    Aux fleurs qui chantent.

    Sur un tapis de bonheur

    Mille papillons en chœur

    M’enveloppaient de douceur.


     Bien-aimée

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique