• LES POISONS..............Maurice Rollinat (1846-1903) -

    LES POISONS

    LES POISONS.............. 

    Y penser glace de frissons,
    Produit comme une peur magique...
    Ils sont terribles les poisons !
     
    Ils gorgent maints fruits de buissons,
    Maint reptile errant léthargique,
    Y penser glace de frissons !
     
    Ils couvent parmi les gazons,
    Chez la fleur la plus magnifique ;
    Ils sont terribles les poisons !
     
    Par eux, subtils en trahisons,
    Un dard d’insecte est maléfique ;
    Y penser glace de frissons !
     
    Au verre blanc de leurs prisons
    Notre œil gêné regarde oblique...
    Ils sont terribles les poisons.
     
    Les touchant, pleine de façons,
    Notre précaution s’applique...
    Y penser glace de frissons !
     
    Ils nous hantent ! dans nos maisons
    C’est comme un hôte fantastique :
    Ils sont terribles les poisons.

    La Mort a ses noirs écussons
    Sur plus d’un flacon hermétique.
    Y penser glace de frissons !
     
    Viande, liquide, exhalaisons,
    Suc herbeux, poudre métallique...
    Ils sont terribles les poisons.
     
    Si l’air qu’on hume sans soupçons
    Était leur agent diabolique ?...
    Y penser glace de frissons !
     
    L’homme ourdit leurs combinaisons,
    Mais la Nature les fabrique.
    Ils sont terribles les poisons.
     
    L’un vous prend comme les boissons,
    On meurt dormant épileptique...
    Y penser glace de frissons !
     
    L’autre en muettes pâmoisons
    Vous verdit, vous boit, vous dessique.
    Ils sont terribles les poisons.
     
    De chaud vous devenez glaçon,
    De blanc, charbon cadavérique.
    Y penser glace de frissons !
     
    Tel fait un mort plein de raison
    Un clairvoyant cataleptique...
    Ils sont terribles les poisons.
     
    Jamais nous ne les connaissons,
    Car ceux mêmes que l’on pratique
    — Y penser glace de frissons ! —
     
    Nous trompent. Oui ! nous les dosons...
    Mais ils ont la dose élastique.
    Ils sont terribles les poisons.
     
    Si par certains nous guérissons
    Ennui, remords ou mal physique,
    — Y penser glace de frissons ! —
     
    En détail nous nous flétrissons
    Mangés par leur dent narcotique...
    Ils sont terribles les poisons.
     
    Mais, sur-le-champ nous trépassons
    Quand c’est Lui qui nous intoxique
    Leur monarque, Acide Prussique.
    Y penser glace de frissons !
    Ils sont terribles les poisons !
     

    « UN BOHÈME............UN BOHÈME.LA BELLE FROMAGÈRE......Maurice Rollinat (1846-1903) - »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :