• LE TEPIDARIUM.........JOSÉ MARIA DE HEREDIA (1842-1905)

    LE TEPIDARIUM

    La myrrhe a parfumé leurs membres assouplis ;
    Elles rêvent, goûtant la tiédeur de décembre,
    Et le brasier de bronze illuminant la chambre
    Jette la flamme et l’ombre à leurs beaux fronts pâlis.
     
    Aux coussins de byssus, dans la pourpre des lits,
    Sans bruit, parfois un corps de marbre rose ou d’ambre
    Ou se soulève à peine ou s’allonge ou se cambre
    Le lin voluptueux dessine de longs plis.
     
    Sentant à sa chair nue errer l’ardent effluve,
    Une femme d’Asie, au milieu de l’étuve,
    Tord ses bras énervés en un ennui serein ;
     
    Et le pâle troupeau des filles d’Ausonie
    S’enivre de la riche et sauvage harmonie
    Des noirs cheveux roulant sur un torse d’airain.

    « LE SOUVENIR VAGUE...........Edmond Rostand (1868-1918)L'oubli...........José-Maria de HEREDIA (1842-1905) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :