• Le pouvoir de la prière - Ligne directe avec le Ciel !

    Le pouvoir de la prière - Ligne directe avec le Ciel !

    Le pouvoir de la prière - Ligne directe avec le Ciel !

    Le pouvoir de la prière

     

    Tu devrais arrêter ton trafic de drogue maintenant que tu es devenu chrétien, suggère Graham à un autre prisonnier condamné à perpétuité.

    Nous sommes en Angleterre: Graham est l’un de ces nombreux détenus, condamnés pour meurtre, qui ont récemment reçu le Salut offert par le Christ.

    — Jamais ! S’exclame le nouveau converti. Comment veux-tu que je gagne mon argent autrement dans cette prison ?

    Ce jour-là, Graham ne se contente pas de prier pour son compagnon d’incarcération: juste avant l’extinction des feux, il tape sur le mur pour l’appeler, et lui faire savoir qu’il prie pour lui.

    Le lendemain matin, Graham est convoqué dans le bureau du directeur de la prison. Sur la table, il aperçoit un tas de sachets en plastique remplis de poudre blanche.

    — Je n’ai rien à voir avec ces drogues! se justifie-t-il.

    — Oui, nous le savons, répond le gardien. Ton voisin de cellule nous a fait venir ce matin. Il nous a dit qu’hier soir tu avais prié pour lui. Il n’a pas pu dormir de la nuit: il y avait une silhouette blanche, qu’il nous a dit, au pied de son lit. Ce matin il nous a appelés, il nous a remis ses drogues puis il a demandé à être transféré dans un centre de réhabilitation. On a pensé que ça pourrait peut-être t’intéresser.

    — John Campbell

    ___________________________________________________________________

      

    Ma récolte de riz sera si maigre qu’au village ils vont tous se moquer de moi !

    Un jeune hindou converti, était venu en larmes implorer l’aide de Ravikumar Kurapati, missionnaire indien, qui avait fondé une nouvelle église dans son village.

    — Voyons ce que la Parole de Dieu nous dit sur la prière, répondit Kurupati au jeune homme.

    Plus tard, le missionnaire raconta :

    Après avoir demandé quoi faire au Seigneur, nous avons décidé de prier pour sa récolte. Le lendemain, je me suis rendu avec lui dans son champ. Presque tout le village était venu nous observer. J’ai pris un seau d’eau fraîche et j’ai prié. Puis je lui ai demandé de répandre l’eau sur sa plantation.

    Quand vint le temps de la moisson, quelle ne fut pas sa stupéfaction de récolter 30 sacs de riz, une quantité inimaginable pour cette étroite bande de terre ! Certes, ce fut pour lui une source appréciable de revenus mais surtout, cet événement ouvrit les yeux aux autres villageois, qui réalisèrent que Jésus Christ est le Dieu véritable.

    — Évangile pour l’Asie

     ________________________________________________________________

     

    Faites une prière

     

    Un jour où, comme de coutume, je faisais ma marche matinale, un camion d’éboueurs s’arrêta à ma hauteur.

    Je croyais que le chauffeur voulait me demander son chemin. Au lieu de cela, il me montra la photo d’un mignon petit garçon de cinq ans, en m’expliquant :

    C’est mon petit-fils Jérémie. Il est à l’hôpital Phoenix, sous assistance respiratoire. Pensant qu’il allait me demander une contribution pour sa note d’hôpital, je mis la main à mon portefeuille. Mais il voulait plus que de l’argent.

    Je demande à tout le monde de faire une prière pour lui, poursuivit-il. Auriez-vous l’amabilité de prier pour lui ?

    Je n'y manquai pas. Et ce jour-là, mes problèmes me parurent plus légers.

    —Bob Westenberg

    ___________________________________________________________________

    Aujourd’hui j’ai prié pour toi

    Dieu m’a entendu, je le crois.

    J’ai senti dans mon cœur ma prière exaucée

    Sans qu’une parole n’ait été prononcée.

    Je n’ai demandé ni gloire, ni argent

    (Et c’est pour toi sans inconvénient)

    Mais, vois-tu, pour toi j’ai demandé

    Des trésors qui sont pour l'éternité !

    J’ai demandé qu’Il soit à tes côtés

    Dès l’aurore de chaque jour,

    Qu’Il t’accorde bénédictions, santé,

    Et amis, tout au long de ton parcours.

    Oui, j’ai prié pour ton bonheur

    Dans toutes les choses de la vie,

    Mais la protection d’amour du Seigneur,

    C’est pour ça surtout que je prie.

    —Auteur Inconnu

    __________________________________________________________________

    La prière d’un soldat

     

    Ces vers ont été découverts par un brancardier, sur un soldat qui les avait griffonnés au dos d’un paquet de cigarettes peu de temps avant    de trouver la mort sur un champ de bataille de la première guerre mondiale.

     

    Tu le sais, je ne t’ai jamais adressé la parole,

    Mais à présent je veux te dire : Comment ça va ?

    C’est qu’on m’a dit, vois-tu, que tu n’existais pas,

    Et dire que j’y ai cru, moi qui jouais les mariolles !

    Hier soir, j’ai vu ton ciel du fond d’un trou d’obus.

    J’ai compris qu’ils m’avaient raconté des sornettes.

    Si j’avais regardé les belles choses que t’as faites,

    Je m’ serais rendu compte qu’ils avaient l’esprit tordu.

    Est-ce que tu voudras bien, Dieu, me serrer la main ?

    Quelque chose me dit de ne pas m’en faire.

    Curieux qu’il m’ait fallu venir dans cet enfer

     Pour pouvoir découvrir ton visage serein.

    À tout cela, y a pas grand-chose à ajouter.

    Juste que j’ suis content, Dieu, de t’avoir rencontré !

    On dirait que déjà, j’entends sonner le glas,

    Pourtant je n’ai pas peur, je sais que tu es là.

    Ça y est, c’est le signal : Mon Dieu, faut que j’y aille.

    Je t’aime de tout mon cœur, j’ voulais que tu le saches.

    C’est déjà la mêlée et les canons qui crachent…

    Qui sait ? Ce soir peut-être, je serai au bercail...

    Envers toi, dans ma vie, j’ n’ai pas été trop chaud

    Mais p’tet bien que, quand même, tu m’attends à ta porte.

    Je ne vais pas m’inquiéter, et les larmes qu’importe,

    Mais j’aurais tant voulu te connaître plus tôt.

    Maintenant, Dieu, faut que j’y aille et je te dis bye bye.

    Curieux…, depuis que je t’ai rencontré,

    je n’ai plus peur de mourir.

     _________________________________________________________________

         SAUVÉ PAR UNE PRIÈRE

    Une seule maison intacte

    Mon frère, qui vit en Israël, m’a écrit pour me dire comment Dieu, durant la guerre du Golfe, l’a miraculeusement protégé. Lui, sa femme et ses enfants, avaient reçu Jésus lors de l’une de mes visites, il y a quelques années. Bien qu’ils aient fait de leur mieux pour partager leur foi avec leurs voisins, les réactions ont été très négatives. Au point même que ses affaires en ont souffert. En dépit de tous ces problèmes, il me dit qu’il est plus heureux que jamais, et que sa femme, qui était très malade, a été guérie par la prière.

     

    Cela va sans dire, ils ont également beaucoup prié durant la guerre du Golfe. Un missile irakien scud est tombé sur la maison voisine. Toutes les maisons de la rue ont été complètement rasées, mais la leur est restée intacte. Quant à mon frère et sa famille, ils s’en sont sortis indemnes !

    Il m’a écrit : Dans le quartier, c’était l’étonnement général ! Ils sont bien forcés de me prendre au sérieux quand je leur dis qu’il s’agit d’un miracle, et qu’ils devraient, eux aussi, croire en Jésus !

     

    Missionnaire en Europe

    Quand frappe le désastre, ou la peur, il est bon de savoir que le secours divin est à la portée d’une prière. La Bible promet : Dieu est…un secours toujours offert lorsque survient la détresse (Psaume 46 :1) — et parfois, Il opère de façon mystérieuse et merveilleuse !

     _____________________________________________________________________________________

    LA PROTECTION D'UNE PRIERE!

    LE BUS RATÉ

     

    — J'ai encore raté mon bus, déplora Miguel, qui avait terminé son travail plus tard que d'habitude.

    A cet instant, Pablo entra dans son bureau.

    — Je croyais que tu étais rentré chez toi depuis un bon moment, lui dit Miguel. Pourquoi es-tu revenu?

    — J'ai oublié ma Bible, répondit Pablo. Et voilà que j'ai raté le bus, moi aussi !

    C’est alors qu’ils entendirent un crissement de pneus et de freins suivi d'une terrible déflagration. Un accident grave venait de se produire !

    Miguel et Pablo n’en revenaient pas : les freins d'un poids lourd, chargé de métaux, avaient lâché, et le camion s'était mis à dévaler la pente. Le chauffeur avait perdu le contrôle de son véhicule et ce dernier était venu s’écraser dans le flanc du bus que les deux amis auraient dû prendre ! Au cours de cette tragédie, douze personnes avaient trouvé la mort et 35 autres avaient été grièvement blessées.

    Chaque jour, Maria, l'épouse de Miguel, prie pour la sécurité de son mari, et ce jour-là, par ce miracle, Dieu avait répondu à sa prière !

     _________________________________________________________________

    Ligne directe avec le ciel

     

    On raconte l’histoire d’un certain ministre du culte qui avait noté, non sans inquiétude, qu’un vieil homme pauvrement vêtu entrait dans son église, chaque jour à l’heure de midi, pour en ressortir quelques minutes plus tard. Que pouvait-il bien y faire ? Il en informa le bedeau, et le pria de le questionner. Après tout, l’église contenait des objets précieux.

     

    Je vais prier, répondit le vieil homme.

    Allons donc, répartit l’autre, vous n’y restez jamais assez longtemps pour prier.

    — C’est que…, continua l’homme, je ne sais pas prier de longues prières. Mais tous les jours, à midi, je passe ici et j’Lui dis : Jésus, c’est moi, Jim. Puis j’attends une minute, et je ressors. C’est p’t-être une p’tite prière, mais j’crois qu’Il m’entend.

    Quelques temps plus tard, Jim eut un accident et fut emmené à l’hôpital. Or à l’hôpital, il eut une merveilleuse influence sur tout le service. Les malades grincheux retrouvèrent leur bonne humeur, et il n’était pas rare d’entendre fuser les rires.

    — Jim, lui fit remarquer un jour une infirmière, on dit que c’est vous qui avez changé l’ambiance dans le service, et que vous êtes toujours heureux.

    — Pour sûr que j’ le suis ! Répartit Jim. J’peux pas faire autrement. C’est à cause de mon visiteur. Chaque jour, c’est lui qui me rend heureux.

    — Comment ça, votre visiteur ? Fit l’infirmière, perplexe.

    Elle avait remarqué que le fauteuil de Jim demeurait vide aux heures de visite, car il était seul dans la vie, sans famille.

    — Votre visiteur ? Mais quand vient-il ? S’enquit-elle donc.

    — Tous les jours, répliqua-t-il, les yeux brillants. Oui, Il vient tous les jours à midi, et se tient au pied de mon lit. Je le vois me sourire, et Il me dit : Jim, c’est moi, Jésus.

    ___________________________________________________________________

    Un jeune indigène africain gémissait, secoué par une fièvre qui ne cessait de monter. Il était chrétien et habitait un village reculé. Le médecin missionnaire, qui soignait le garçon, s’efforça de faire tomber la fièvre, mais en vain. Ce qu’il aurait fallu, c’était un bloc de glace. Idée qu’il s’empressa d’écarter, étant donné qu’on ne pouvait en trouver à moins d’une journée de marche.

     

    — Dieu ne peut-Il pas envoyer de la glace pour mon fils ? demanda la maman du garçon.

    Puis elle rappela au missionnaire le thème de l’un de ses sermons, que Dieu aime à opérer des miracles pour Ses enfants !

    — C’est vrai, balbutia le missionnaire, mais tout de même. De la glace !… ici ?

    Sans prêter la moindre attention à ses doutes, la mère insista :

    — Est-ce qu’on ne devrait pas prier ?

    Ils prièrent donc ; le missionnaire une prière évasive, mais la maman une prière qui allait droit au but :

    — Seigneur, si de la glace est nécessaire pour la guérison de ce fils que j’aime, Tu es capable de nous en envoyer. Je le crois !

    A peine avait-elle prononcé ces mots, qu’un grêlon de la taille d’une noix vint rouler à l’intérieur de la hutte. Tous deux, en regardant dehors, aperçurent une averse de grêle qui s’abattait du ciel.

    — Dieu a répondu à Sa façon, s’exclama la maman ! Et prodigieusement !

    La tempête, circonscrite localement, ne causa pas de dégâts aux récoltes du village. Le fils fut complètement rétabli.

    La nouvelle du miracle se répandit dans les villages alentour, et fit grandir la foi de tous ceux qui en entendirent parler. Et, faut-il l’ajouter, l’événement vint rappeler au missionnaire que Dieu exauce les prières impossibles.

     __________________________________________________________________

    Lectures substantielles

    LE LIVRE DES PSAUMES

    Le livre des Psaumes est plein de promesses merveilleuses et il contient de splendides prières écrites de la main du Roi David. En voici quelques-unes des plus belles, pour vous mettre l'eau à la bouche. Il est certain que vous en découvrirez bien d'autres, qui deviendront vos préférées, au fur et à mesure que vous progresserez dans la lecture de ce livre fascinant.

    Psaume 1

    Comment grandir et porter du fruit

    Psaume 8

    Dieu est merveilleux!

    Psaume 19

    La parole de Dieu a le pouvoir de changer les vies

    Psaume 23

    L'Eternel est mon berger

    Psaume 27

    Ma lumière et mon salut

    Psaume 34

    Louez-Le en toutes circonstances

    Psaume 37

    Ne vous inquiétez pas ! Dieu est au poste de contrôle

    Psaume 51

    Une prière de repentance

    Psaume 91

    Sa protection en période de troubles

    Psaume 100

    Un chant de louanges

    Psaume 121

    Le Seigneur nous vient en aide

     

    Lorsque nous prions, n'oublions jamais que nos prières seront exaucées. Certaines sont exaucées comme nous l'avions espéré; d'autres sont exaucées différemment. Certaines sont exaucées sous la forme d’un changement qui survient en nous, d’autres sous la forme d’un changement qui survient chez un autre. Parfois, c’est en nous donnant la force de supporter les épreuves que Dieu exauce nos prières, et parfois c’est en nous soustrayant à l'épreuve. Parfois, elles sont exaucées immédiatement, parfois, elles le sont des années plus tard. Enfin, certaines prières doivent attendre l'éternité pour être exaucées.

    __________________________________________________________________

    On raconte qu’un pasteur du nom de Thomas vivait dans une ville qui venait de subir une terrible inondation. Il y avait 50 cm d'eau dans sa salle à manger. Des amis qui, sur une barque, étaient parvenus jusqu’à sa porte, lui demandèrent de monter à bord:

    — Non, non ! Allez-y! Répondit Thomas. Je vais me débrouiller. Dieu ne m'a pas oublié.

    L'eau finit par atteindre le second étage. Inquiets, les amis de Thomas revinrent à la charge et le prièrent une nouvelle fois de se joindre à eux. Une nouvelle fois, il refusa.

    Lorsque l’embarcation revint pour la troisième fois, la maison était complètement engloutie, et Thomas se tenait au sommet de la cheminée.

    — Hé ! Pasteur, s'écria l'un de ses amis, vous allez vous noyer ! Venez avec nous !

    — Non ! Répliqua le pasteur, tout va bien ! Le Seigneur prend soin de moi.

    Sur ce, ils partirent. Et le pasteur se noya.

    Plus tard, arrivé au Ciel, notre Thomas en colère demanda une audience au Seigneur.

    — Pourquoi m'as tu fais ça ? Demanda-t-il, furieux. J'ai fait tout ce que Tu as dit. J'ai prié, mais Tu m'as laissé tomber.

    —  Comment ça, Je t'ai laissé tomber, répondit Dieu. Qu'est ce que tu racontes ! Par trois fois, Je t'ai envoyé une barque !

    « L'image du Jour La dame des océans Haute-couture.ppsx » »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :