• Le labyrinthe...........PAUL SAVOIE.1946

    Le labyrinthe

    Le labyrinthe...........PAUL SAVOIE.

    Il n’y a jamais de porte entre moi et l’ombre,

    jamais de séparation entre tant de pas ;

    je marche sans cesse

                        vers chaque instant de pénombre,

    je pense à toi qui peut-être n’existes pas.

     

    La fin de chaque souffle te recrée devant moi.

    Chaque début de nuit ranime ta présence :

    tes mains dont chaque geste est son unique loi,

    la parole incessante créée dans la violence.

     

    Dans un regard perdu, il n’y a pas de grâce ;

    et je n’espère pas, je ne crois même plus

    qu’au bout d’un autre temps

                                      ou dans un autre espace,

    je verrai la frontière des instants révolus.

    « Je m’envertige...........FRANKÉTIENNE.1936Dans respirer.............LUDOVIC JANVIER......1934.. »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :