• LE HIBOU ..... Maurice Carême

    LE HIBOU

    LE HIBOU   .....         Maurice Carême

    Caillou, genou, chou, pou, joujou, bijou

    Répétait sans fin le petit hibou

     

    Joujou, bijou, pou, chou, caillou, genou

    Non, se disait-il, non, ce n'est pas tout

     

    Il y en a sept pourtant, sept en tout

    Bijou, caillou, pou, genou, chou, joujou

     

    Ce n'est ni bambou, ni clou, ni filou ...

    Quel est donc le septième? Et le hibou,

     

    La patte appuyée au creux de sa joue

    Se cachait de honte à l'ombre du houx

     

    Et il se désolait, si fatigué

    Par tous ses devoirs de jeune écolier

     

    Qu'il oubliait, en regardant le ciel

    Entre les branches épaisses du houx

     

    Que son nom, oui, son propre nom, hibou

    Prenait, lui aussi, un X au pluriel

     

                               Maurice Carême

     

    « MA GOMME..... Maurice CarêmePONCTUATION.... Maurice Carême »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    2
    Vendredi 16 Août à 11:15

    Hibou plumitif
    ---------------

    Cet oiseau rédacteur accumule les phrases
    En l’honneur de la lune, à la gloire des fleurs ;
    Aimant du parchemin la subtile pâleur
    Et de l’astre des nuits les changements de phase.

    Il écrit sans recherche, il écrit sans emphase,
    Lui dont la noire plume est de rire et de pleurs ;
    Il peut même trouver du charme à ses douleurs
    Ou revivre en pensée d’improbables extases.

    Il chante en travaillant, car il n’est pas muet,
    Écouté bien souvent par quelques trolls fluets
    Que contemple, la nuit, le regard de Saturne.

    Au cours de son sommeil, dans un rêve enchanté,
    Il voit vers lui venir la muse taciturne
    Qui visite avec lui des lieux peu fréquentés.

      • Samedi 17 Août à 11:04

        Merci Cochonfucius c'est un bien beau poème

        bon week-end

        LD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :