• Le chrysanthème est une fleur aux multiples facettes...

    Le chrysanthème est une fleur aux multiples facettes.

     





    Voici venu le temps de l' automne et la valse des mille couleurs flamboyantes des chrysanthèmes.
    Trop longtemps réservés uniquement à la décoration des tombes, les chrysanthèmes entrent de plus en plus dans les jardins et même sur les balcons où ils décorent les plus belles jardinières. Ce sont de superbes plantes d'arrière-saison; elles illuminent l' automne de couleurs chaudes, jusqu'aux gelées.

    Le terme de chrysanthème vient de deux mots grecs, chrusos qui signifie or et anthemis qui signifie fleur.
    Le chrysanthème, c'est donc originellement la fleur d' or.
    Les chrysanthèmes littéralement les fleurs d'or ont encore plus de facettes que de pétales. Ces symboles séculaires de la maison impériale japonaise ont paradoxalement débarqué sous nos rivages en 1789.



    C'est le navigateur marseillais Pierre Blancard qui rapporta de Chine le premier chrysanthème pourpre et le remit au jardinier du roi, André Thoüin. Louis XVI n'eut guère le temps d'admirer l'extraordinaire variabilité génétique de ces plantes qui ne tardèrent pas à donner naissance à des cultivars variétés obtenues par l'homme roses, chamois, jaune soufre, blanches et même tuyautées.
    Le capitaine en retraite Bernet et le jardinier Pertuzes s'amusèrent à les reproduire par semis et obtinrent plusieurs centaines de chrysanthèmes différents. À l'orée de la deuxième république, certaines collections rassemblaient 500 cultivars. En moins de soixante ans, le chrysanthème avait révolutionné le monde horticole.

    Et ce n'était pas fini : dans la seconde partie du XIXe siècle, on rapporta du Japon les chrysanthèmes pompons à grandes fleurs, les chrysanthèmes duveteux et les chrysanthèmes cascades toujours prisés par les services espaces verts.

    Le Japon vénère cette fleur: fleur sacrée, le chrysanthème est le symbole de la famille impériale depuis le XIII ème siècle. Elle figure sur le sceau impérial du Japon. Le symbole du chrysanthème à seize pétales est appelé "kikumon".
    Elle figure également sur le drapeau national puisque le rond rouge sur fond blanc, c 'est en fait une fleur de chysanthème stylisée...!
    Symbole d'éternité... au Japon

    Considéré comme la fleur des morts en occident, le chrysanthème symbolise toujours l'éternité au pays du soleil levant. On le retrouve sur les passeports japonais, sur le sceau de l'empereur et l'Ordre du Chrysanthème est l'équivalent nippon de notre Légion d'Honneur.

    Rendons néanmoins à César ce qui est à César. Le chrysanthème est une plante originaire de Chine et c'est sous l'ère des Han que l'on y fêtait cette fleur en dansant et en buvant de l'alcool... de chrysanthèmes. De même, notre Toussaint était au départ une fête druidique prétexte à de nombreux banquets et beuveries

    La Chine vénère cette fleur comme trésor national. Le chrysanthème symbolise une vie longue et heureuse.


    Le chrysanthème en France.

    L'entrée du chrysanthème au cimetière date du 11 novembre 1919. C'est le Président Raymond Poincaré et les pouvoirs publics de l'époque qui ordonnèrent le fleurissement des monuments aux morts et des tombes de soldats au premier anniversaire de l'armistice de la guerre 14/18.

    La seule plante fleurie et robuste de saison étant le chrysanthème, elle fut désignée pour ce fleuissement et produite en masse par les producteurs depuis cette date.

    Avec le temps, la tradition de fleurissement des cimetières a été perpétrée et finalerment associée à la Fête des Morts du 1er Novembre et de la Toussaint. Le chysanthème se retrouve insolublement lié à la notion de mort, de cimetière.
    Même si cette tradition très française se voulait être une manière en quelque sorte un peu “festive” de rendre hommage à nos disparus en fleurissant leur tombe chaque année, la connotation induite demeure plus souvent celle de la tristesse et du souvenir douloureux.
    Contrairement à ce que l'on croit, lors de la troisième et quatrième république, les présidents français avaient fort à faire tant il y eut de chrysanthèmes à inaugurer.


    .
    Un peu de botanique ...

    Les chrysanthèmes, appartiennent à la famille des Asteraceae asters, marguerites....

    Comme si cette diversité ne suffisait pas, on utilisa ensuite l'irradiation pour provoquer des mutations encore plus folles.
    Plusieurs variétés modernes ont d'ailleurs été obtenues au CEA de Cadarache.

    Ils se déclinent en une vaste palette de couleurs et présentent de nombreux avantages. Ces fleurs nous viennent d'Orient et sont en effet faciles d'entretien, résistantes aux gelées et à la sécheresse et se bouturent très bien. Elles sont tout à fait adaptées pour réaliser des massifs et des bordures, mais peuvent aussi être cultivées en pot, en jardinières.
    Le genre le plus connu est celui des chrysanthèmes d 'automne ou "chrysanthèmes des fleuristes", vendu essentiemment à l'occasion de la Toussaint.

    - Les chrysanthèmes proposés à la vente sont pourtant de plus en plus colorés et sont bien adaptés à la plantation en jardins. Les variétés à petits pompons ou à fleurs de marguerites permettent de réaliser de superbes massifs d' automne, des jardinières, des cascades...Alor, profitons-en, les chrysanthèmes sont notre dernier rayon de soleil avant l' entrée dans l' hiver!

    - Les chysanthèmes fleurs coupées entrent également pour une grosse part dans les bouquets de fleuriste sous les noms de bonnies, santinis, margot, tokyos, vésuvios et autres alvéolées... Leurs couleurs allant du pastel au très vif en passant par le blanc et le vert, les formes très variées de leurs fleurs permettent de réaliser de splendides bouquets et compositions florales, en association avec d' autres fleurs.

    Le succès du chrysanthème ne tient pas seulement à sa diversité, mais également à sa période de floraison.

    Le début du mois de novembre est traditionnellement gris et pluvieux et les couleurs vives, voire violentes, de nombreuses variétés éclairent les parterres et les cimetières, apportant un peu de soleil aux citadins et à ceux qui rendent hommage aux morts.

    Le chrysanthème est une plante de jours courts, mais contrairement au poinsettia, il n'impose pas à son producteur d'occulter la lumière naturelle pour obtenir un effet maximum. C'est même un végétal dont la production est particulièrement écologique car elle réclame très peu d'énergie. Bouturé en début mai, il profite de la chaleur estivale pour croître et son photopériodisme l'amène à fleurir aux alentours de la Toussaint.
     

    « Balade Parmi Les Plus Belles Églises D'Italie - Par - Jessica Gauthier-Tétreault De TV5 Hyper Realistic Still Life Peinture à l'huile de Alexei Antonov - »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :