• LA PLUIE..............Aloysius Bertrand (1807-1841)

    LA PLUIE

    LA PLUIE..............

       
              Pauvre oiseau que le ciel bénit !
              Il écoute les vents bruire,
              Chante, et voit des gouttes d’eau luire
              Comme des perles dans son nid !
    VICTOR HUGO.

     

     

    Et cependant que ruisselle la pluie, les petits charbonniers de la Forêt-Noire entendent, de leur lit de fougère parfumée, hurler au dehors la bise comme un loup.

    Ils plaignent la biche fugitive que relancent les fanfares de l’orage, et l’écureuil tapi au creux d’un chêne, qui s’épouvante de l’éclair comme de la lampe du chasseur des mines.

    Ils plaignent la famille des oiseaux, la bergeronnette qui n’a que son aile pour abriter sa couvée, et le rouge-gorge dont la rose, ses amours, s’effeuille au vent.

    Ils plaignent jusqu’au ver luisant qu’une goutte de pluie précipite dans des océans d’un rameau de mousse.

    Ils plaignent le pèlerin attardé qui rencontre le roi Pialus et la reine Wilberta, car c’est l’heure où le roi mène boire son palefroi de vapeurs au Rhin.

    Mais ils plaignent surtout les enfants fourvoyés qui se seraient engagés dans l’étroit sentier frayé par une troupe de voleurs, ou qui se dirigeraient vers la lumière lointaine de l’ogresse.

    Et le lendemain, au point du jours, les petits charbonniers trouvèrent leur cabane de ramée, d’où ils pipaient les grives, couchée sur le gazon et leurs gluaux noyés dans la fontaine.

     

    « DE SOIR.............Claude Debussy (1862-1918)HARLEM.............Aloysius Bertrand (1807-1841). »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :