• La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera 

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    La Casa Milà (en catalan, « maison Milà » Écouter la prononciation), surnommée ironiquement « La Pedrera » (en catalan et en espagnol, « la carrière de pierre »), est un édifice de Barcelone, érigé entre 1906 et 1910 par l'architecte catalan Antoni Gaudí.

    La Casa Milà, conçue comme un hôtel particulier, est généralement classée comme œuvre monumentale du modernisme catalan de la première décennie du XXe siècle, dont Gaudí était le chef de file. Ce fut l'avant-dernier projet conduit par l'architecte qui utilisa ici ses techniques clefs : l'inspiration naturaliste et l'arc caténaire.

    Malgré l'opposition répétée du conseil municipal à l'édification de ce bâtiment en dehors des limites du plan Cerdà et les moqueries des Barcelonais, la Casa Milà fait partie, un siècle après sa construction, des lieux emblématiques de la ville et des dix sites les plus touristiques de Barcelone. Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    Façade

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    La Casa Milà possède trois façades : une sur le Passeig de Gràcia, une sur la rue de Provence, et une autre en chanfrein, suivant le schéma habituel de l'Eixample projeté par Cerdà.

    Cependant, elles présentent une continuité formelle et stylistique de par leur forme sinueuse et ondulée, ressemblant ainsi à un rocher modelé par les vagues de la mer.

    Les renfoncements et parties saillantes impriment un dynamisme à l'ensemble, donnant une sensation de mouvement, augmentée par un jeu d'ombres et de lumières en constant changement selon l'heure du jour et la position du spectateur.

    En plus de la forme ondulante des murs de la façade, la présence de trente-trois balcons en fer forgé, d'une forme originale inspirée des algues marines, change l'ensemble en une œuvre d'art immense presque sculpturale.

    La majorité des rambardes ont une forme abstraite, bien qu'on rencontre quelques détails ponctuels comme une colombe, un masque de théâtre, une étoile à six pointes, diverses fleurs et l'écu catalan37.

    Les trois façades, de trente mètres de hauteur, sont munies de cent cinquante fenêtres, utilisant des solutions structurales, des formes et des tailles différentes.

    Les fenêtres supérieures étant plus grandes, elles reçoivent plus de lumière. La pierre utilisée pour leur construction provient de deux endroits différents :

    Celle de la partie inférieure, la plus dure, vient de Garraf ; celle de la partie supérieure provient de Vilafranca del Penedès.

    L'ensemble donne un rendu blanc crème, aux tonalités variantes selon la lumière incidente. La texture rugueuse de la pierre confère à l'ensemble un aspect organique38.

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    La Casa Milà Monuments Espagne

    La façade du chanfrein mesure 20,10 m de long. C'est la façade centrale, et par conséquent la plus renommée de l'édifice.

    Elle héberge une des deux portes d'accès, flanquée de deux grandes colonnes habituellement appelées « pattes d'éléphants » qui soutiennent la tribune de l'appartement principal, celui du couple Milà.

    Pour l'ensemble porte-tribune, Gaudí semble s'être inspiré de l'œuvre d'un architecte baroque madrilène, Pedro de Ribera, dont il reprit des traits de la période classique40. Une lucarne fournit de la lumière à la tribune, en dessous de laquelle se trouve une coquille sculptée.

    Dans la partie supérieure de la façade, on peut apercevoir une rose en relief et l'initiale « M » de Marie, qui aurait dû être la base d'une sculpture de la Vierge et des archanges mais qui n'a pas été réaliséenote 11.

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    Sur les deux parties latérales supérieures du chanfrein se trouvent les mots « Gratia » et « Plena » de l’Ave Maria41.

    La façade de la rue de Provence est la plus étendue avec 43,35 m de long ; elle comporte une porte d'accès à l'édifice. Orientée vers le sud-est, elle reçoit de la lumière presque toute la journée : Gaudí l'a donc dessinée avec plus d'ondulations que les deux autres façades, ajoutant quelques balcons plus sobres pour créer plus d'ombres.Dans la partie supérieure on peut voir les mots « Dominus » et « Tecum » provenant également de l'Ave Maria42.

    La façade arrière donne sur le patio du pâté de maisons formé par le Passeig de Gràcia et les rues de Provence, du Roussillon et de Pau Claris.

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    Elle n'est généralement pas visible pour le public, seuls les riverains y ont accès. Elle mesure 25 m de long pour une superficie de 800 m2.

    Plus sobre que la façade principale, elle présente cependant la même forme ondulatoire, avec un déphasage entre les différents appartements...

    Qui forment les entrées et sorties, imitant la houle, ainsi que quelques grandes terrasses permettant le passage de la lumière grâce à des rambardes en fer au dessin léger en forme de losange.

    Cette façade est recouverte de ciment et de chaux de couleur marron rougeâtre43.

    Style

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    vec sa façade qui rappelle le mouvement de la mer, ce bâtiment, appelé communément « La Pedrera », est l'une des plus célèbres réalisations de Gaudí. La visite permet de découvrir cette facette...

    La Casa Milà, par son originalité, sa singularité structurale et conceptuelle, mélangeant tant les éléments architecturaux qu'ornementaux, est difficilement classable dans un style artistique déterminé.

    L'attribution au modernisme est essentiellement générique, étant donné la relation étroite de Gaudí avec ce mouvement ; attribution admissible en raison du contexte social et culturel de l'époque.

    Cependant, stylistiquement, la Casa Milà serait proche d'un certain naturalisme organique, si bien que pour certains chercheurs elle s'apparente à de l'expressionnisme.

    Ces deux mouvements esthétiques apparemment incompatibles peuvent être exploités par l'artiste dans une seule œuvre. Selon Rojo Albarran, « la Pedrera possède une caractéristique en quelque sorte géologique, mais perturbée65 ».

    Source D'inspiration

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    City Guide Barcelone Casa Mila Espagne

    La forme des cheminées fut souvent reproduite lors d'hommages à Gaudí, comme sur les soldats romains du groupe de Sainte Véronique, sur la façade de la Passion de la Sagrada Familia, réalisés par le sculpteur Josep Maria Subirachs.

    Le directeur de cinéma George Lucas s'est inspiré des œuvres de Gaudí pour les casques des soldats impériaux et de Dark Vadordans la saga Star Wars66. En outre, ces éléments iconographiques furent choisis pour élaborer les statuettes des prix Gaudí, récompense décernée chaque année par l'Académie du cinéma catalan67.

    Portail de Barcelone

    Bâtiment d'Antoni Gaudí

    Portail de l’Art nouveau

    La Casa Milà...Surnommée " La Pedrera  Elle figure sur la Liste Du patrimoine mondial De L'UNESCO.

    Bâtiment moderniste de Barcelone

    Monument de Barcelone

    Portail de l’Art nouveau

    Modernisme catalan

    Œuvres architecturales d’Antoni Gaudi

     

    « Berceuses populaires (Les) : airs entêtants, apaisants,Le Murmure Du Ruisseau Chinois (Christiane Desjardins La Presse) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :