• L’USURIER EN AMOUR............. Gabriel-Charles de Lattaignant (1697-1779) .

    L’USURIER EN AMOUR


      
    Vous me devez, depuis deux ans, 
    Trente baisers des plus charmants, 
    Je vous les ai gagnés à l’ombre : 
    J’en veux calculer l’intérêt 
    Et vous en augment’rez le nombre 
    Que vous me paierez, s’il vous plaît. 
      
    Trente baisers, charmante Iris, 
    N’étant payés qu’au dernier dix, 
    Valent bien cinq baisers de rente : 
    Trente baisers de capital, 
    Dix d’intérêt joints à ces trente, 
    Font quarante pour le total. 
      
    Acquittez-vous, car il est temps ; 
    Payez-moi mes baisers comptant, 
    Et le principal et la rente : 
    Car sans huissiers, ni sans recors, 
    Si vous en êtes refusante 
    Je vous y contraindrai par corps. 
      

    « LA VOYAGEUSE............ Théodore de Banville (1823-1891) « Sanctuaire de Las Lajas-Colombie1.pps » »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    2
    Mardi 20 Novembre à 16:06

    voilà un bien joli poème très original

      • Mardi 20 Novembre à 17:12

        Merci Aldo

        LD

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :