• L’arbre qui cache la forêt.........BadiS-Mars 2017

    L’arbre qui cache la forêt

    Cette année 2017 est pour moi l’année des records en matière de dénonciation de corruption politique. Est-ce raisonnable de s’en féliciter ? Parce qu’au premier abord, c’est une profonde nausée qui me vient à la bouche. Comme je l’ai souvent pensé depuis les années d’après Mitterrand, le monde politique est devenu un monde corrompu jusqu’à la moelle, usant de tous les stratagèmes et tous les vices pour accumuler des fortunes monstres sur le dos des contribuables. Mais le pire est qu’au-delà de cette abominable corruption, certains s’entêtent à penser et convaincre qu’ils sont victimes et non coupables. L’arrogance cache les vérités. Ils ont beau avoir des cailloux dans leurs chaussures, plutôt que de les quitter ils s’entêtent à les garder jusqu’à sentir un abcès gonfler… Mais quand va-t-il éclater ?  Tout les accuse mais ils sont tellement corrompus qu’ils en sont aveuglés. Cette élection présidentielle bat tous les records de scandales du monde. Chaque jour j’entends un candidat différent s’exprimer avec cette intime conviction que ce sont les citoyens qui sauront juger par eux-mêmes de la fiabilité du candidat qu’ils choisiront comme futur président.

    Mais comment peut-on choisir un candidat quand on entend des diableries aussi stupéfiantes les unes que les autres ? Tous les différents partis sont concernés. D’ailleurs, à mes yeux, aujourd’hui, la politique française n’a plus vraiment ces entêtes de différents  partis qui ont tant fait parler d’eux jusqu’aux années 80. Aujourd’hui, je ressens à l’écoute de chaque candidat ou chaque député, ou quelconque personnalité politique ce fameux « choix d’intérêt personnel » entre les lignes ou au travers de leur comportement devant les médias, qu’ils s’entêtent à vouloir masquer systématiquement. D’où le mot si répandu dans le monde politique « le système ». « Un casier range-tout » qui leur permet d’ignorer et de faire ignorer des vérités bien fortes de mensonges. A ce jour, comment le citoyen lambda peut tenter ou oser juger par lui-même en étant otage depuis des années d’un processus inévitable que ces politiciens tiennent à protéger pour obtenir entre autre des patrimoines familiaux ?

    A la lecture et à l’écoute justement de la liste des patrimoines de chaque candidat, je ne peux imaginer cette réalité. A force d’entendre mensonges et corruptions dévoilées, aucun chiffre aujourd’hui ne peut me paraître le bon. Tromperies et manipulations excessives font que je ne crois plus en rien en politique.

    Souvent je me faisais une image idéale d’un candidat prêt à l’élection présidentielle. Sans être une âme pure, le candidat idéal aurait pu annoncer dans son programme une diminution de moitié de chaque rémunération de son gouvernement et la réduction de moitié aussi de chaque enveloppe de chacun, avec obligation de fournir les justificatifs de chaque don réalisé. Ainsi, une confiance renaîtrait en moi, jusqu’à pouvoir apprécier les autres élections, législatives ou autres sans avoir à me demander quel député ou quel homme politique est plus fiable que l’autre, mais seulement à me retrouver dans leurs idées.

    Quel homme ou femme politique aujourd’hui serait prêt à sacrifier de moitié ses différents revenus, sachant que même réduits de moitié, ils vivraient largement bien ?

    Voilà une question que je me pose depuis de nombreuses années. Les économies commencent justement par là. Montrer l’exemple est la base de la confiance et de la réussite. Imaginez le montant économisé si cela se réalisait ! Sur un mandat présidentiel de 5 ans, il est facile de calculer le montant total qui serait économisé, les différentes dettes seraient déjà en moins de 5 ans épongées.

    Alors, aujourd’hui, comment ne pas avoir envie de vomir devant tant de mépris de la part des candidats qui se payent publiquement et à haute voix  la tête des français ?

    Aujourd’hui, comment digérer le choix d’un candidat quand justement il est difficile de le faire ?

    Car à chaque résultat d’élection, je suis déçue dans les mois et années qui suivent. A force de déception, chacun perd la confiance, chacun se recroqueville, chacun devient solitaire, chacun se referme sur l’autre. C’est le résultat d’une république bananière où seule l’envie de diviser suffit à fragiliser un peuple jusqu’à son isolement total.

    Même les différentes révoltes citoyennes deviennent des instruments politiques pour qui veut dominer plus que l’autre.  

    La France est tombée si bas à cause de cette obsession du pouvoir et de l’argent de ses politiciens véreux. La corruption, cette maladie politique de la démocratie est bien loin d’être soignée parce que dans le fond les corrompus n’auront jamais cette envie d’être soignés et de surcroît par eux-mêmes. La corruption pour les citoyens, à sa juste définition est le détournement de l’utilisation du pouvoir public dans le but d’en retirer des avantages personnels illégaux.

    La France est un des états les plus corrompus d’Europe. Il est même parfois cité comme « un pays de petite vertu » (par Réseau International  dans un article consacré à Transparancy International).

    Ne dit-on pas "derrière un arbre se cache une forêt? C'est poétique mais dans cette configuration, très pathétique.

    Oui il n’y a pas de vérité absolue, mais quand on cherche à la dénaturer, c’est déjà le début d’une tromperie programmée.

     

    BadiS-Mars 2017

    « CARAVANES.........Renée Vivien (1877-1909)Enfance........Sylvie BadiS »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :