• Je n’ai rien qui me la rappelle, ..........Henry Becque (1837-1899)

    Je n’ai rien qui me la rappelle, ..........Henry Becque (1837-1899)

    Je n’ai rien qui me la rappelle,
    Pas de portrait, pas de cheveux ;
    Je n’ai pas une lettre d’elle ;
    Nous nous détestions tous les deux.
     
    J’étais brutal et langoureux ;
    Elle était ardente et cruelle ;
    Amour d’un homme malheureux
    Pour une maîtresse infidèle.
     
    Un jour, nous nous sommes quittés,
    Après tant de félicités,
    Tant de baisers et tant de larmes ;
     
    Comme deux ennemis rompus,
    Que leur haine ne soutient plus,
    Et qui laissent tomber leurs armes.
     

    « LA NUIT DES NUITS.........Gabriel Du Bois-Hus (1599-1655)« Paroles de sages._. et sages paroles .ppsx » »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :