• Hypertension : la meilleure protection contre le tueur silencieux

    : la meilleure protection contre le tueur silencieux

    *****

    Chère lectrice, cher lecteur,

    Je vous ai envoyé une lettre la semaine dernière sur les risques de l'infarctus et comment s'en prémunir grâce à la supplémentation alimentaire.

    Vous avez été nombreux à réagir à mes conseils et à m'envoyer vos propres témoignages.

    C'est un sujet préoccupant pour tous, qui devient omniprésent avec l'âge.

    C'est pourquoi la rédaction de Plantes & Bien-Être a décidé de consacrer un dossier complet au thème de l'hypertension dans le prochain numéro de juillet. Je viens d'en achever la lecture et je dois reconnaître que l'équipe de Plantes & Bien-Être a fait un travail absolument remarquable. Ce dossier s'avère être un véritable guide pratique pour lutter contre l'hypertension à l’aide de solutions naturelles.

    Je vous conseille d’en faire votre lecture de référence sur le sujet.


    L’hypertension : le tueur silencieux

    L’hypertension est un mal silencieux.

    Silencieux parce que vous n’avez aucun symptôme et pourtant, vous pouvez être hypertendu, et risquer un important accident vasculaire cérébral (AVC) sans rien suspecter.

    Silencieux parce que vous pouvez aller prendre votre tension chez votre médecin, mais cela ne voudra pas dire grand-chose. La pression des artères est variable selon les individus, sans que cela ne soit forcément un signe de bonne ou de mauvaise santé.

    Alors silencieux peut-être, ce tueur, mais pas invisible ! Et vous allez voir dans le numéro exceptionnel de juillet de Plantes & Bien-Être comment il est possible de le repérer et surtout de le stopper à temps.


    Savoir si vous êtes concerné

    Etes-vous concerné ? Il n’existe qu’une seule façon de le savoir. Il peut alors être nécessaire de prendre des médicaments en urgence (bétabloquants, diurétiques, inhibiteurs calciques, etc.) pour faire baisser la pression.

    Mais ne vous faites pas d’illusion :

    Cela ne va pas résoudre votre problème médical sous-jacent. Au contraire, cela risque même de l’aggraver, car les médicaments contre l’hypertension agissent en perturbant votre métabolisme.

    Vous allez voir qu’une autre approche est nécessaire. Et qu’il s’agit de la meilleure protection que vous pouvez avoir contre les risques mortels de l’hypertension.

    D’abord, vous découvrirez les 5 facteurs de risque à connaître absolument sur le bout des doigts. Cochez ceux qui vous correspondent pour savoir quel est votre niveau personnel de menace.

    Vous retrouverez bien sûr des conseils précieux pour optimiser les deux piliers d’une bonne tension. Et vous allez découvrir le fabuleux potentiel protecteur que nous offrent les plantes.


    Plantes qui baissent la tension

    Il y a d’abord celles qui ralentissent le cœur et font baisser la tension :
    • L’ail, bien sûr, avec une dose conseillée de 3 à 5 g d’allicine soit 1 g de poudre d’ail environ. (avec un petit conseil aroma pour ceux qui ont peur pour leur haleine).

    • L’olivier, (Olea europea) dont on utilise les feuilles et bourgeons riches en euleropéoside, flavonoïdes et triterpènes pour leurs propriétés antiarythmiques (régularise le rythme cardiaque).

    • L’aubépine, (Crataegus oxyacantha), qui donne d’excellents résultats chez la femme ménopausée.

    • L’aubier de Tilleul sauvage du Roussillon (Tillia sylvestris) possède des propriétés hypotensives et antispasmodiques au niveau des fibres lisses ainsi qu’une action coronarodilatatrice très intéressante.

    Pour chacune d’elles, le dossier de Plantes & Bien-Être vous donne une posologie et un mode d’emploi à respecter avec précision. Un tableau de synthèse récapitule le TOP 8 des plantes contre l’hypertension.

    Mais ce n’est pas tout.


    Avez-vous plus de 40 ans ?

    Les plantes peuvent aussi protéger les artères, par une action, assez incroyable…

    Plus il y a de silicium dans la paroi aortique, plus il y a d’élastine et de collagène et plus l’artère est souple.

    Or après 40 ans, ce taux de silicium diminue quasiment de moitié. Le résultat est sans appel : l’artère devient moins élastique, ce qui peut conduire à l’apparition d’une plaque d’athérome, ces dépôts graisseurs sur la paroi interne et à l'augmentation de la pression !

    Solution : l’’utilisation de plantes riches en silicium organique assimilable, qui aide à préserver la jeunesse des artères.

    Parmi elles, vous connaissez déjà la prêle, dont les tiges stériles renferment 5 à 10% de silicium assimilable, mais aussi les parties aériennes de l’ortie (vous allez découvrir une façon vraiment pas banale de consommer l’ortie) ou encore le tabashir du bambou.

    Vous allez aussi découvrir les huiles essentielles qui modèrent le système sympathique en particulier grâce à certaines molécules, les esters, qui vont calmer, détendre et donc diminuer la pression artérielle. La camomille romaine, la lavande officinale, et une dernière qui a également des propriétés…aphrodisiaques !!!

    A découvrir aussi dans ce dossier : la supplémentation indispensable pour lutter contre le stress et diminuer le risque de thrombose (caillot de sang qui peut boucher l’artère).

    Attention quand même, se contenter d’avaler des compléments alimentaires sans rien changer à son mode de vie s’apparente à l’attitude passive du malade qui avale ses médicaments sur ordonnance.

    Si vous lisez ce dossier, vous allez comprendre que votre corps, mais aussi votre esprit, attendent de vous autre chose. Une attitude moins mécanique, plus courageuse et déterminée. Plus difficile, sans doute. Mais dont les résultats, vous allez le voir, peuvent être impressionnants.

    Dans ce numéro de juillet de Plantes & Bien-Être, vous trouverez également des informations essentielles pour la protection anti vieillissement :


    Anti-âge : choisissez-vous les bons antioxydants ?

    Avez-vous déjà vécu cette situation :

    Un jour, vous lisez une étude qui dit : « la prise de zinc réduit de 30 % le risque de cancer ».

    Le lendemain, vous lisez une deuxième étude qui dit l’inverse : « la prise de zinc n’a aucun effet bénéfique sur le risque de cancer ».

    Le surlendemain, complètement déboussolé, vous tombez sur une nouvelle étude : cette fois, la prise de zinc augmente le risque de cancer !!!

    C’est à s’arracher les cheveux ! Et c’est pareil avec la vitamine A, le sélénium, le manganèse etc. Impossible de s’y retrouver ! On ne sait plus quoi prendre, ni ce qui est efficace ou pas. Compléments alimentaires, antioxydants, tout est mélangé, confondu dans des études contradictoires…

    Vous allez comprendre dans ce numéro de Plantes & Bien-Être que tout ceci n’est pas le fruit du hasard.
    Le Docteur Eric Ménat, spécialiste en phytonutrition, vous explique pourquoi la confusion est entretenue (la raison est vraiment énervante) et surtout, que OUI, CERTAINS ANTIOXYDANTS ont un pouvoir de PROTECTION CONTRE LE VIEILLISSEMENT.

    Mais vous avez bien lu : certains antioxydants…

    Alors à votre avis, polyphénols ou vitamines, qui sont les meilleurs pour lutter contre les maladies dégénératives ? Et qui a la meilleure activité protectrice vasculaire ?

    Toutes les réponses sont à découvrir dans ce dossier, avec également les meilleures associations d’antioxydants pour bénéficier de leurs synergies et lutter encore plus efficacement contre le vieillissement.

    Egalement dans le numéro de juillet de Plantes & Bien-Être :


    Coloration végétale pour cheveux

    Utiliser des plantes tinctoriales (écorces, fleurs, feuilles...) pour se teindre les cheveux, c’est vieux comme le monde !

    Vous allez voir comment réaliser des mélanges de pigments pour obtenir des blonds, des roux, des châtains, parfaitement naturels. Par exemple, à partir de l’amla, une poudre indienne qui renforce les bruns et qui donne aussi une très belle qualité aux cheveux, on peut ajouter de l’acajou, du brou de noix ou de la garance selon le résultat recherché.

    Et si vous avez déjà les cheveux teints avec des produits classiques ? Vous allez voir comment opérer la transition vers une coloration végétale.

    Et non seulement la coloration végétale est naturelle, mais un autre avantage est que les plantes s’enroulent autour du cheveu, qui sont ainsi gainés et épaissis. A condition de bien suivre une méthodologie précise.

    A lire aussi dans cette édition de juillet de Plantes & Bien-Être :
    • Connaissez –vous …le tabac qui soigne ! Jusqu’au 19e siècle, la nicotine et les feuilles de tabac étaient inscrites comme médicaments dans le dictionnaire, contre le mal de tête, les ulcères, les engelures, les dartres, l’asthme et même les troubles neurologiques telles les paralysies. Vous allez comprendre ce qui a tout changé sur le rôle du tabac, et pourquoi certains chamanes le considèrent comme la plante numéro 1. Et bien sûr, nous vous disons où trouver ce tabac qui…soigne (tabaccum) !

    • Un antidépresseur naturel connu depuis des millénaires. Les Egyptiens associaient les troubles dépressifs, l’anxiété, la tristesse, à l’influence de puissances maléfiques. Le rôle de cette plante était de focaliser la puissance solaire pour chasser les démons (« Fuga demonum ») et attirer les puissances bénéfiques (« herbe aux fées »). La science valide aujourd’hui ses vertus antidépressives.

    • Recettes secrètes des lecteurs de Plantes & Bien-Être : terrasser une bronchite avec des pâquerettes cueillies sur sa pelouse, préparer une lotion anti-verrues à base d’huile essentielle de tea tree, une infusion de plantain pour soulager des règles douloureuses, des pétales de souci contre les piqûres d’insectes, quelques gouttes d’aloe vera contre le zona. Et encore d’autres recettes maison en cas de crises d’asthme, d’angine, de bronchites, d’herpès buccal, de fièvre etc. Avec des témoignages de guérison…fascinants !

    • Stress : la mélisse pour apaiser le corps et l’esprit (infusion des parties aériennes de la plante ou en extrait de plantes standardisées). Deux cures possibles selon votre cas.

    • Délices des infusions froides pour l’été. Essayez notre préparation glacée en mélangeant de l’aspérule odorante, de l’anis vert, de la menthe poivrée et de la camomille romaine (la recette détaillée dans cette édition).

    • Trois pièges à mouches 100 % naturels. Le plus facile : un citron piqué aux clous de girofle (ne pas oublier un dernier détail, radical contre les mouches). Le plus odorant : le pot de plantes aromatiques (pensez bien à y ajouter la tanaisie, aux qualités insecticides et insectifuges rares). Le plus dissuasif : le spray aux 4 huiles essentielles (subtil et complexe mais…efficacité exceptionnelle).

    Et aussi dans ce numéro :
    • L’histoire d’un curieux hold-up en plein potager !

    • Notre recette d’un magnifique gommage miel-sucre pour purifier le visage

    • Spécial : des préservatifs…à l’huile essentielle de menthe !

    • Prévention du cancer du sein : un fruit à mettre d’urgence à sa table

    Vous pouvez réserver votre exemplaire de cette nouvelle édition de Plantes & Bien-Être jusqu’au 23 juin à minuit. C’est le tout premier numéro que vous recevrez. Il sera complété par de précieux documents :
    • 11 numéros supplémentaires (un numéro tous les mois) ;

    • 1 numéro offert (le numéro du mois de juin en cours) ;

    • 1 dossier spécial offert « Les 7 remèdes naturels à base de plantes » ;

    • 1 deuxième dossier spécial offert « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer » ;

    Je vous invite donc à faire un essai à Plantes & Bien-Être en cliquant sur le lien ci-dessous et à profiter de la garantie satisfait ou remboursé pendant les 3 premiers mois de votre abonnement. Si vous n’êtes pas plus satisfait que ça par votre abonnement (ce dont je doute), vous serez intégralement remboursé sur simple appel à notre service client et pourrez conserver tous les documents que vous aurez reçu de notre part pour vous remercier d’avoir essayé.

    Franchement, il m’est difficile de vous faire une proposition plus avantageuse.

    Pour en savoir plus, il vous suffit de suivre le lien ci-dessous.

    Découvrez Plantes & Bien-Être et réservez votre exemplaire sans attendre en cliquant ici.
     

    A votre santé !

    Jean-Marc Dupuis

    ******************************

    Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

    ******************************

    Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu'elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

    ******************************

    Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

    La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
    Pour toute question, rendez-vous ici.

    Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France

    « La plus chic des maladiesLes plantes qui soignent »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :