• FARCE ÉPHÉMÈRE.......Jules Laforgue (1860-1887)

    FARCE ÉPHÉMÈRE

    Non ! avec ses Babels, ses sanglots, ses fiertés,
    L’Homme, ce pou rêveur d’un piètre mondicule,
    Quand on y pense bien est par trop ridicule,
    Et je reviens aux mots tant de fois médités.
     
    Songez ! depuis des flots sans fin d’éternités,
    Cet azur qui toujours en tous les sens recule,
    De troupeaux de soleils à tout jamais pullule,
    Chacun d’eux conduisant des mondes habités...
     
    Mais non ! n’en parlons plus ! c’est vraiment trop risible !
    Et j’ai montré le poing à l’azur insensible !
    Qui m’avait donc grisé de tant d’espoirs menteurs ?
     
    Éternité ! Pardon. Je le vois, notre terre
    N’est, dans l’universel hosannah des splendeurs,
    Qu’un atome où se joue une farce éphémère.

    « LE GOUFFRE............Maurice Rollinat (1846-1903) -.NOTRE PETITE COMPAGNE...........Jules Laforgue (1860-1887) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :