• expression : Tomber de Charybde en Scylla

    Tomber de Charybde en Scylla

    0000000000000000000000000000000000000000000000000000000neptune

    « Tomber de Charybde en Scylla  » N’échapper à un danger (ou un inconvénient) que pour se frotter à un autre encore plus grave.

    Cette expression est employée depuis le XIVe siècle, mais elle remonte à l’Antiquité.

    Jean de la Fontaine l’a utilisée dans « la vieille et les deux servantes »  où il conte l’histoire de deux servantes qui, étant dérangées dès le chant du coq par leur patronne, crurent bon d’égorger l’animal. Hélas, une fois l’animal passé de vie à trépas, la vieille, craignant de laisser passer l’heure du réveil, n’arrêtait plus de les déranger.

    A l’origine Charybde et Scylla auraient été deux dangers du détroit de Messine, entre l’Italie et la Sicile, le premier étant un tourbillon, le second un écueil.
    Les marins qui cherchaient à éviter le premier allaient périr en s’écrasant sur le second.

    Présents dans la Mythologie, Scylla était présenté comme une créature monstrueuse à plusieurs têtes et Charybde comme un monstre qui, trois fois par jour, aspirait dans d’énormes tourbillons les eaux du détroit avec les bateaux qui y naviguaient, puis les recrachait .

    Dans l’Odyssée, Ulysse, qui vient à peine d’échapper aux chants des sirènes, doit tenter de se glisser entre ces deux grands dangers. Mais il y perdra 6 compagnons dévorés vivants par Scylla.

     

    Extrait d’Expressio

    « La pensée du jour : spiritualité et pureté...........Omraam Mikhaël AïvanhovLa beauté à l’état pur »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :