• expression : être en panne

    être en panne  

    Arrêté dans une activité, un fonctionnement.
    Interrompu faute de moyen.

    000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000009xgtvv2z

    Ce sont encore une fois les gens de la marine à voile qui nous l’ont donnée, dès le XVIe siècle.

    « Mettre en panne« , c’était disposer ou orienter la voilure de telle manière que le bateau n’avance plus.

    Pour Furetière, c’était aussi faire pencher le bateau, lorsque celui-ci avait une voie d’eau d’un côté, à la fois pour limiter les entrées d’eau et pour mieux pouvoir colmater la brèche.

    Quant à la « panne sèche », elle ne vient pas de la voiture qui n’avance plus pour cause de révervoir vide, mais encore de la marine où cette fois la panne s’obtenait en l’absence totale de voilure, en utilisant uniquement le gouvernail, par opposition à la panne avec voilure qui s’appelait la « panne courante » [1].

    C’est depuis le début du XXe siècle que la panne s’utilise pour une voiture qui ne peut plus avancer suite à l’arrêt involontaire de son moteur.
    Elle a ensuite été étendue à d’autres usages (« je suis en panne d’idées » pour le créatif ou bien « je suis en panne d’argent » pour celui qui a du mal à joindre les deux bouts).

     

    Extrait de Expressio

    « le pardon passe par la réparation ........... Omraam Mikhaël AïvanhovCelui qui œuvre pour l’humanité ne se pose pas de question, il le fait !Omraam Mikhaël Aïvanhov »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :