• EXIL.............Victor .Hugo (1802-1885

    EXIL

    EXIL..............

    Si je pouvais voir, ô patrie,
    Tes amandiers et tes lilas,
    Et fouler ton herbe fleurie,
              Hélas !
     
    Si je pouvais, — mais ô mon père,
    Ô ma mère, je ne peux pas, —
    Prendre pour chevet votre pierre,
              Hélas !
     
    Dans le froid cercueil qui vous gène,
    Si je pouvais vous parler bas,
    Mon frère Abel, mon frère Eugène,
              Hélas !
     
    Si je pouvais, ô ma colombe,
    Et toi, mère, qui t’envolas,
    M’agenouiller sur votre tombe,
              Hélas !
     
    Oh ! vers l’étoile solitaire,
    Comme je lèverais les bras !
    Comme je baiserais la terre,
              Hélas !
     
    Loin de vous, ô morts que je pleure,
    Des flots noirs j’écoute le glas ;
    Je voudrais fuir, mais je demeure,
              Hélas !
     
    Pourtant le sort, caché dans l’ombre,
    Se trompe si, comptant mes pas,
    Il croit que le vieux marcheur sombre
              Est las.
     

    « Ami, j’ai quitté vos fêtes. .........Victor .Hugo (1802-1885)Dors lentement avec des rêves ......Henri de Régnier (1864-1936) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :