• entendues dans la série « House of cards

    Entendues dans la série « House of cards

     Il n’y a de meilleur maître que la vie, elle nous apprend tout ».

    Le personnage de Franck Underwood, obsédé du pouvoir et prêt à tout pour l’avoir peut choquer, toutefois beaucoup de ces citations regorgent des leçons de vie qui inspirent.

    J’en ai choisi 7, lesquelles m’ont beaucoup fait réfléchir.

    1- « La peur est non américaine, on ne dicte pas à un américain quand et ou avoir peur ».

    Cette pensée ancrée, au-delà d’une philosophie, on dira un état d’esprit doit être universelle. Oui, personne ne doit vous dicter quand et où avoir peur. La peur est dans votre tête, vous devez la chasser, la combattre et la dominer parce qu’il n’y a que vous, doté d’un génie capable de tout réaliser. Si vous le décidez, vous ferez de votre peur une force, une motivation qui vous fera traverser n’importe quelle marée car vous aurez un bon gilet de sauvetage, le courage.

     

    2-« Il y a deux sortes de douleur. Celle qui te rend fort. Ou la douleur inutile, celle qui ne fait que souffrir. Je n’ai pas de patience pour les choses inutiles. Les moments comme ça exigent quelqu’un qui va agir et exécuter l’acte désagréable, l’acte qu’il est nécessaire de faire. »

    C’est à chacun de juger de la manière à faire face à ces douleurs. Car il n’y a que deux choix qui s’imposent : soit se morfondre, se décourager, abandonner, se replier sur nous-mêmes ou pire songer à se venger. Soit se reprendre, avancer, persévérer et pardonner pour être en paix avec nous-mêmes. Il n’y a personne pour prendre cette décision à notre place. C’est vous, vous seuls de comprendre que face à la souffrance, l’acte désagréable à faire est de mettre la main sur la plaie, la soigner, souffrir certes mais pour guérir en même temps.

     

    3- « Prenez un peu de recul, gardez une vision d’ensemble, c’est de cette manière qu’on dévore une baleine. Une bouchée à la fois. »

    Vous n’avez pas à vous précipiter pour tout réaliser ou tout obtenir en même temps. En faisant preuve de recul et de patience, on maitrise notre environnement au fur et à mesure, et nous développons de l’expériences avec le temps. Un coup à la fois, c’est de cette manière qu’on remporte chaque combat.

     

    4- « Faire du surplace c’est la même chose que la noyade pour des gens comme vous et moi ».

    Être patient certes mais avancer, vous n’aurez rien avec le verbe « attendre » mais beaucoup avec « entreprendre ». Vous devez vous lever et faire quelque chose pour avoir du résultat. Pour ne pas se noyer, il faut nager, pour espérer gagner à la loterie, il faut au moins acheter un ticket. Vous n’aurez rien en restant sur place, et malgré l’environnement, les moyens et les conditions, rien ne doit vous empêcher de persévérer et d’avancer.

     

    5- « La plupart des gens sous-estiment l’importance des détails dans le tableau d’ensemble ».

    En amour comme en affaires, nous avons tendance à sous-estimer l’important ou l’impact des détails. Rien qu’un simple cadeau, un surplus sur le produit ou l’emballage, le détail le plus « banal », peut être le coup le plus « fatal ». Alors nous devrions accorder de l’importance à chaque détail pour ne pas perdre toute la magie qui peut se cacher dans une chose.

     

    6- « Tout chaton est voué à devenir un chat ».

    Les phases de la vie conduisent à une évolution. Bien que j’entende cette citation sur plusieurs sens, je vais choisir deux domaines.
    -Partant de la vie, vous ne pouvez pas faire les mêmes choses il ya 5ans, ni avoir la même attitude, de la même manière vous devrez changer encore dans 5, 10ans parce que vous devez grandir, parce que le monde évolue, parce-que les choses changent. Alors il est important de nouer avec les bonnes habitudes et les bonnes attitudes pour le renouveau personnel.
    Partant de la vision entrepreneuriale, les concurrents sont à tenir en compte, ils ne seront pas toujours des débutants. Les sous-estimer peut vous être fatal.

     

    7-« On gagne une journée, le lendemain on s’y recolle, on fait ça tous les jours jusqu’à ce que l’on crève. On ne se souvient pas de nous pour la victoire mais parce qu’on a jamais perdu ».

    Il n’y a jamais de victoire finale, la vie est une lutte perpétuelle et les objectifs s’enchaînent. Ils peuvent changer avec le temps, cependant la guerre ne finit jamais avant la mort. Profiter d’une bataille remportée mais ne pas dormir sur ses lauriers car la guerre, elle, est éternelle, cette guerre c’est la vie. Alors peu importe les succès et leur degré de joie, n’oubliez pas lorsque le soleil se lèvera à nouveau, c’est que la vie n’est pas encore terminée pour vous, vous avez encore une bataille à mener.

    Mouhamadou Fadhilou Ba

    « A tout les Belges ici ou à l'Etranger bonne fête nationalePaolo Coello (L'Alchimiste) -Legende »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :