• Départ .....................de marcelle betbeder

    DEPART


     J'arpentais solitaire un triste quai de gare
    Où les trains de nuit, alors, se faisaient rare.
    La blafarde lueur des lampes tremblotait.
    Un vent froid et visqueux en moi s'insinuait.
     
    Qu'étais-je venu faire en ce lieu désertique,
    Puant, sans aucune âme et si peu romantique ?
    Un morbide chagrin me taraudait le coeur,
    Il n'y avait en moi que trouble, que rancoeur.
     
    Je fixais l'oeil hagard, l'interminable voie
    Qui avait dévoré l'Express comme une proie,
    Celui qui emmenait, vers un autre horizon,
    L'objet de mes transports et de ma déraison.
     
    Je la voyais encor, debout à la fenêtre,
    Agitant son mouchoir, sourire et disparaître.
    Elle souhaitait partir et prendre du recul,
    Vivre seule un moment mais sans aucun calcul.
     
    Elle me reviendrait, il me fallait l'attendre,
    Même si de mon être il ne restait que cendre.
    Je l'oublierai bien sûr, au bout de quelques mois,
    Je ne pratique pas le bel amour courtois.
     
    Je m'en vais retrouver mon appartement sombre,
    Et mon ami le Chat, pleurant dans la pénombre.
    Il me fera la fête, empressé, caressant.
    C'est lui qui m'aidera jusqu'au matin naissant.
     
    Marcelle betbeder

     
    Un texte semi-classique, écrit alors que j'attendais un train sur un quai désert un petit matin glacial de novembre.

    « Souvent le téléphone sonne Roxanne « Pour débuter avec votre Ordi . « Un p'tit cours d'informatique # 6 » .( Les Icônes) .. » »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :