• DE FLEURS...........Claude Debussy (1862-1918)

    DE FLEURS

      

    Dans l’ennui si désolément vert
    De la serre de douleur,
    Les fleurs enlacent mon cœur
    De leurs tiges méchantes.
    Ah ! quand reviendront autour de ma tête
    Les chères mains si tendrement désenlaceuses ?
    Les grands Iris violets
    Violèrent méchamment tes yeux,
    En semblant les refléter,
    Eux, qui furent l’eau du songe
    Où plongèrent mes rêves si doucement,
    Enclos en leur couleur ;
    Et les lys, blancs jets d’eau de pistils embaumés,
    Ont perdu leur grâce blanche,
    Et ne sont plus que pauvres malades sans soleil !
     
    Soleil ! ami des fleurs mauvaises,
    Tueur de rêves ! Tueur d’illusions,
    Ce pain béni des âmes misérables !
    Venez ! Venez ! Les mains salvatrices !
    Brisez les vitres de mensonge,
    Brisez les vitres de maléfice,
    Mon âme meurt de trop de soleil !
     
    Mirages ! Plus ne refleurira la joie de mes yeux,
    Et mes mains sont lasses de prier,
    Mes yeux sont las de pleurer !
    Éternellement ce bruit fou
    Des pétales noirs de l’ennui,
    Tombant goutte à goutte sur ma tête
    Dans le vert de la serre de douleur !
     

    « DE GRÈVE...........Claude Debussy (1862-1918)DE RÊVE..............Claude Debussy (1862-1918) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :