• CONTRE NAEVIA..........Constant Dubos (1768-1845).

    CONTRE NAEVIA

    CONTRE NAEVIA...........

    Dum non vis pisces, dum non vis carpere pullos
        Et plus quam putri, Naevia, parcis apro,
    Accusas rumpisque cocum, tamquam omnia cruda
        Attulerit. Numquam sic ego crudus ero.
    MARTIAL, III, 13.


    Ce lièvre, ce turbot et ce poulet juteux,
    Naevia, ne sont-ils ici que pour la forme ?
              Quel scrupule religieux
    T’empêche d’entamer ce sanglier énorme ?
    Rien n’est cuit, me dis-tu, tout est mal apprêté ;
    Cette chair saigne encor ! Sévèrement traité,
    Ce soir le cuisinier paiera sa négligence.
              — De tant de soins pour ma santé,
        Je te rends grâce, et ma faim t’en dispense...
              Mais, déjà tout est emporté,
        Et ton dîner, qui tout entier te reste,
              N’aura pour moi rien d’indigeste.

    « CONTRE L’AVARE CALENUS............Constant Dubos (1768-1845).CONTRE LALAGÉE..........Constant Dubos (1768-1845). »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :