• Bonjour Bonnieux..................Marie Laborde 2019

    Bonjour Bonnieux.

    L'authenticité, les vieilles pierres incarnent ta beauté.

    Ta vieille église domine les maisons, sur la colline, étagées,

    Elle est appelée haute car elle est construite au sommet

    Mais son plafond est modeste et son cœur plein de clarté.

    Rien n'est oublié, l'oratoire, le calvaire, tout est conservé.

    Un puits séculaire témoigne d'un très ancien passé.

    En ton sein mystérieux, des vestiges du douzième siècle sont préservés,

    Des tours et des remparts, des vieilles bâtisses datant de l'antiquité,

    Parfois des pans de murs empierrés, épais, que le soleil aime éclairer.

    Le lierre conquérant adore y grimper, la végétation s'y plait.

    De nombreux porches, parfois très vétustes affûtent ma curiosité,

    Y avait-il, à l'époque des portes qui protégeaient l'entrée ?

    La vue de toutes tes pierres, tes murs dorés, tes passages secrets

    Comblent mon cœur, Bonnieux a une âme, le minéral en est imprégné.

    La fontaine des Dauphins souffle à l'oreille que la mer est à côté

    Tout comme l'azur d'un sublime bleu, spécial à la Méditerranée.

    J'aimerais m'asseoir sur ta chaise dans une vieille souche taillée,

    Je m'y sentirais forte et grande, aussi robuste que l'arbre scié.

    Je suis certaine que les racines puisent dans le sol des ondes de salubrité.

    Tu es magique Bonnieux, l'église basse, plus récente a un plafond élevé.

    Le Pont-Julien, dans le vert végétal, impose son éclat doré.

    Entre les arbres de la forêt, la clairière offre de toi une vision éthérée.

    « « L'OR NOIR DU NIGER MUSIQUE.pps »CONDAMNÉ ................. ANDRÉ FRÉDÉRIQUE.1915- 1957 »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Marie Josette LABORD
    Mardi 15 Octobre à 18:10

    Bonjour chère Lucienne, 

    Merci pour le passage sur ton blog de mon poème, dimanche, je n'étais pas disponible. J'espère que tu as passé un bon weekend rempli de soleil et de tout ce qui plait à ton cœur. 

    Je t'embrasse bien fort.

    Marie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :