• La confiance en soi, ça s'apprend,

    ***********

    La confiance en soi, ça s'apprend,
    C'est un peu comme devenir grand :
    Ça ne viendra pas en un jour
    Et des bêtises, t'en feras toujours.
     Le tout, c'est de ne pas être honteux
    Parce que tu crois qu'un autre fait mieux.
    Donne déjà le meilleur de toi,
    Pour commencer, ça suffira.
     Ensuite, dis-toi que l'impossible
    Est une idée inadmissible,
    Que si personne n'avait osé,
    La Lune serait inexplorée.
     Si un obstacle est devant toi
    Et qu'il t'empêche d'aller tout droit
    Tu peux toujours le contourner
    Ou reculer pour mieux sauter.

    Si des gens se moquent de toi,
    Te découragent ou te rudoient,
    Imagine-les nus sur le pot,
    Et surtout ne ris pas trop haut.

    Si tu hésites à te lancer,
    Imagine une vie de regrets
    Et dis-toi bien que les oiseaux
    Ont sauté avant d'être là !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Covid-19 : cet enfant qui prie dans une rue de Guadalupe a ému le monde entier

     

    Covid-19 : cet enfant qui prie dans une rue de Guadalupe a ému le monde entier

    À genoux dans la rue pour demander à Dieu son secours face à la pandémie de covid-19, cet enfant de 6 ans a été immortalisé par une photographe qui se trouvait dans les rues de Guadalupe (Pérou). Depuis, la photo de sa prière a bouleversé le monde entier.

    L’image de cet enfant agenouillé seul au milieu d’une rue déserte a ému le cœur des internautes des quatre coins du globe. Cette scène inédite a eu lieu dans un quartier de la ville de Guadalupe, au Pérou. Âgé de 6 ans, le garçonnet s’appelle Alen Castañeda Zelada. Il s’est mis à genoux pour demander à Dieu son aide face à cette pandémie qui secoue le monde entier, particulièrement touché par le sort des personnes âgées, lui qui rêve d’embrasser ses grand-parents qu’il n’a pas vus depuis le début du confinement.

     

    Une foi et une espérance virales

    Dans ce quartier, de nombreuses personnes se retrouvent pour prier chacun depuis chez soi, ou ensemble, mais en respectant les distances de sécurité. « Nous nous étions réunis pour prier et demander à Dieu de nous venir en aide dans cette situation d’urgence que nous traversons, afin de partager notre foi et notre espérance », raconte Claudia Alejandra Mora Abanto, la photographe.

     

     À ce moment-là, j’ai vu ce garçon et, profitant de sa concentration, je l’ai photographié. Je lui ai demandé ce qu’il faisait et il m’a répondu avec innocence qu’il demandait quelque chose à Dieu. Il était sorti de chez lui parce qu’il y avait beaucoup de bruit dans la maison et qu’il craignait que son souhait ne se réalise pas ». Elle conclut ainsi : « Je suis restée le sourire aux lèvres, avec une foi et une espérance à 1.000%. J’étais très heureuse d’être témoin de l’amour et de la confiance de cet enfant envers Dieu. Comme c’est beau de transmettre cela, même dans les moments difficiles ! ».

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Voici ce que Madame de Sévigné écrivait à sa fille Madame de Grignan

    il y a 333 ans




     Jeudi, le 30ème d'avril de 1687

     "Surtout, ma chère enfant, ne venez point à Paris !
     Plus personne ne sort de peur de voir ce fléau s’abattre sur nous, il
    se propage comme un feu de bois sec. Le roi et Mazarin nous confinent tous dans nos appartements.
     Monsieur Vatel, qui reçoit ses charges de marée, pourvoie à nos repas qu'il nous fait livrer,
     Cela m’attriste, je me réjouissais d’aller assister aux prochaines
    représentations d’une comédie de Monsieur Corneille "Le Menteur", dont on dit le plus grand bien.
     Nous nous ennuyons un peu et je ne peux plus vous narrer les
    dernières intrigues à la Cour, ni les dernières tenues à la mode.
     Heureusement, je vois discrètement ma chère amie, Marie-Madeleine de 
    Lafayette, nous nous régalons avec les Fables de Monsieur de La Fontaine, dont celle, très à propos, « Les animaux malades de la peste

    » ! « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés »".
     Je vous envoie deux drôles de masques ; c’est la grand'mode. tout le
    monde en porte à Versailles. C’est un joli air de propreté, qui
    empêche de se contaminer, Je vous embrasse, ma bonne, ainsi que Pauline.

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • C'était en mars 2020 ...

     

    Les gens ont été mis en confinement. pour protéger les grands-parents, 
    familles et enfants. Plus de réunion ni repas, de fête en famille.

    La peur est devenue réelle et les jours se ressemblaient.
    Mais le printemps ne savait pas, les pommiers, cerisiers et autres ont 
    fleuri, les feuilles ont poussé.

    Les gens ont commencé à lire, jouer en famille, apprendre une langue, 
    chantaient sur le balcon en invitant les voisins à faire de même, ils 
    ont appris une nouvelle langue, être solidaires et se sont concentrés 
    sur d'autres valeurs.
    Les gens ont réalisé l’importance de la santé, la souffrance, de ce 
    monde qui s'était arrêté, de l’économie qui a dégringolé.
    Mais le printemps ne savait pas. Les fleurs ont laissé leur place aux 
    fruits, les oiseaux ont fait leur nid, les hirondelles étaient arrivées.

    Puis le jour de la libération est arrivé, les gens l'ont appris à la 
    télé, le virus avait perdu, les gens sont descendus dans la rue, 
    chantaient, pleuraient, embrassaient leurs voisins, sans masques ni gants.

    Et c'est là que l'été est arrivé, parce que le printemps ne savait pas. 
    Il a continué à être là malgré tout, malgré le virus, la peur et la 
    mort. Parce que le printemps ne savait pas, il a appris aux gens le 
    pouvoir de la vie.

    Tout va bien se passer, restez chez vous, protégez-vous, et vous 
    profiterez de la vie.

    Lisez ceci, répandez-le en copiant/collant ce texte, mais surtout restez 
    confiants et gardez le sourire !    

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • « Prends Le temps -

    « Prends Le temps -.

    Prends le temps d'aimer, c'est le secret de l'éternelle jeunesse...
    Prends le temps de lire, c'est la source du savoir...
    Prends le temps d'écouter, c'est la force de l'intelligence...
    Prends le temps de penser, c'est la clef de la réussite...
    Prends le temps de jouer, c'est la fraîcheur de l'enfance...
    Prends le temps de rêver, c'est un souffle de bonheur...
    Prends le temps de rire, c'est la musique de l'âme...
    Prends le temps de pleurer, c'est l'émotion d'un grand cœur...
    Prends le temps de vivre... Car le temps passe vite et ne reviens jamais… »

     

     Yvette De France
    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le vent emporta les feuilles jaunies tombées sur les trottoirs, et à la douceur du soleil d’automne, succéda la rigueur de l’hiver... 

     (Guillaume Musso)

    1-  "Le moi, je" ne rend pas heureux ..

    La gentillesse c'est la fin de l'arrivisme, du mépris à l'égard des autres et de la glorification des performences individuelles.

    2-  Cela peut aider à changer le monde : à défaut de faire cesser les guerres et les grandes injustices de cette société, on peut essayer de changer le monde autour de soi comme par exemple faire attention aux autres, respecter son prochain.

    3-  C'est parfois une question de survie : sans un minimum d'attention et de gentillesse, on peut dépérir.

    4-  C'est la seule manière de créer des vrais liens : il suffit parfois d'un sourire pour donner à vos interlocuteurs l'envie de vous écouter jusqu'au bout. La gentillesse dans les relations sociales, c'est l'indulgence.

    5-  C'est toujours payant : la véritable gentillesse n'est pas toujours une stratégie intéressée mais il n'en reste pas moins qu'elle se révèle toujours payante.

    6-  C'est le contraire de la faiblesse : trouver les bons mots pour dire ce qui n'est pas agréable à entendre, c'est aussi de la gentillesse.

    7-  C'est la manière de prendre soin de soi : il est essentiel d'avoir un minimum de considération pour sa propre personne et de se traiter comme un être précieux, à ménager.

    Conclusion - Usez & Abusez De La Gentillesse !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le temps des fêtes nous donne l’occasion de marquer une pause dans nos tâches...

     

    Et nos soucis quotidiens, d’accorder un peu plus de place aux valeurs humaines et spirituelles...

    Solidarité, générosité, paix intérieure, espoir en ce qu’il y a de meilleur…

     

    https://lescreationsdemarion.fr/menu/motsanimes/textes/barres%20separation/barres%20separation%20page3/angelot_lierre_barre.gif

    C’est de tout cœur que je vous souhaite, ainsi qu’à vos proches...

    Mes  meilleurs vœux de paix & de bonheur...

    -  Amitiés & souhaits chaleureux pour ces fêtes de fin d’année...

    https://www.gif-maniac.com/gifs/8/7896.gif

    De joyeuses fêtes de fin d.année...

    Et une Année 2020 heureuse & belle, sereine et chaleureuse...

    e crois que je tiens la recette d'une bonne année 2020,
    Beaucoup de sourires,
    Un brin de folie, 
    De la famille à gogo...

    http://ekladata.com/_5FodXGZYTXVJFjzoaW-Nevk_40.gif
    Des amis en veux-tu, en voilà
    Du rire et des larmes...de joie ! 
    D'excellents repas...
    Et surtout du bonheur à l'état pur !
    Très bonne année 2020 ! Partager...

    https://www.cdiscount.com/pdt2/5/0/3/1/300x300/cod3120370518503/rw/couronne-de-noel-en-pvc-o-30-cm-or.jpg

    Chaque année, possède sa valeur. L’année passée restera dans la mémoire...

    Et nous servira d’expérience dans la vie et j’espère que la nouvelle année...

    Nous apportera de plus belles choses. Que mes meilleurs vœux...

    T’accompagnent pour cette nouvelle année...

    https://images-eu.ssl-images-amazon.com/images/I/617dUXOUGdL._SL500_AC_SS350_.jpg

     

    Que cette année nouvelle qui vient d’ouvrir ses portes...
    Le bonheur, la joie et la bonne santé vous apporte...

     

    Que chacun des jours de cette An nouveau...
    Soit pour vous comme un beau cadeau...

     

    Que tous vos voeux de 2020 se réalisent...
    Que cette année soit en tout point exquise !

     

    Soyez Beaux et Heureux …
    Riches et Généreux …
    Ouverts d’esprit et tolérants …
    Respectueux à chaque instant …

    Et 2020 sera pour vous un voyage merveilleux...
    Douze mois de joie, 365 jours pour être heureux...

     

    Je vous présente mes meilleurs voeux !
    Restez-les mêmes ! Des êtres merveilleux...

     

    Mes plus beaux souhaits sont pour vous... 

     

    Je veux partager avec vous 2 belles citations sur l’Amitié...
    Qui vous disent ce que vous représentez pour moi...

     

    ⇒ « Les bons amis sont comme les étoiles...

     

    Tu ne les vois pas toujours, mais tu sais qu’ils sont toujours là... »

     

    ⇒ « Un ami, c’est comme un phare marin...

     

    Il nous aidera toujours à trouver le bon chemin... »

     

    Alors en guise de message de bonne année 2020...

     

    Je veux tout simplement vous remercier d’être mes amis fidèles.
    Et vous dire aussi, que vous m’êtes essentiels...

     

    Merci pour vos beaux souhaits amicaux de la nouvelle année...
    Je vous une paisible année 2020 habitée par l’amitié l’affection...

     

    De vos proches la sérénité et la réussite dans tous vos...

    Projets professionnels et personnels...

    Sans oublier une bonne santé préservée ou à retrouver...

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dix petits et grands miracles de Noël 

     

    Dix petits et grands miracles de Noël

    Dix petits et grands miracles de Noël

    Par Floriane Salgues et Adrien Sénécat

    Un miraculé à l'hôpital pour enfants de Philadelphie, un aveugle qui survit à une chute sur les rails du métro, un ours en peluche rendu à une petite fille grâce aux internautes... Dix histoires pour retrouver le sourire en cette fin d'année.

    Le chômage ne recule pas, la croissance patine, l'armée française s'engage en Centrafrique, la situation en Syrie continue d'empirer... Les mauvaises nouvelles continuent de s'accumuler et on comprend bien Jean Dujardin quand il se dit"pressé que 2013 se termine". Voici, quand même, quelques petites et grandes histoires de Noël pour éviter de ne broyer que du noir. 

    Le petit miraculé de Philadelphie

    Vous connaissez peut-être le Miracle de la 34e rue, classique des contes de Noël réalisé par George Seaton, en 1947? Patrice Bending raconte sur son blog, hébergé par le Huffingtonpost, avoir assisté à une histoire tout aussi forte.  

    Le petit Weston Keeton, 7 ans, fréquentait depuis trois ans l'hôpital pour enfant de Philadelphie, affaibli par une maladie cardiaque et une hypertension pulmonaire. Sa mère Julia a quitté la maison avec ses six autres enfants pour s'occuper de lui pendant que son père, Adam, continuait de travailler dans le Tennessee pour subvenir aux besoins de la famille.  

    Au plus fort de la maladie de son fils, Julia a même dû envoyer ses autres enfants chez un proche. Seul espoir de survie pour Weston: recevoir un nouveau coeur et deux poumons. Le 12 décembre dernier, la famille a finalement trouvé un donneur et l'opération a réussi. Pile à temps pour réunir la famille et fêter Noël. 

    Le bébé rescapé du typhon

    Pendant six jours, Frank et Michelle O'Mahony ont craint que Russel, leur fils adoptif, qu'ils voyaient déjà comme "leur" bébé, ne soit mort après le passage du typhon Haiyan aux Philippines. L'orphelinat où se trouvait le nouveau-né avait en effet été ravagé et le petit porté disparu. Il a finalement été retrouvé sain et sauf. Le couple, qui avait obtenu le droit d'adopter l'enfant quelques jours avant qu'Haiyan ne frappe, a qualifié ce retournement de situation de "miracle absolu", raconte le site irlandais Independent.ie

    L'incroyable rémission du cancer de Paul Henderson

    Paul Henderson, légende du hockey canadien, est en passe de vaincre son cancer.

    Paul Henderson, légendaire joueur de hockey canadien, et atteint d'une leucémie lymphoïde chronique -une forme de cancer rare- ne s'attendait pas, il y a un an, à pouvoir fêter Noël avec sa famille. Le site Web canadien Canoe.ca rapporte les paroles du sportif, prononcées en 2012: "Il y a des signes qui démontrent que ça dégénère. Je dois admettre que les tumeurs ne rapetissent pas. Le cancer est dans mon estomac, ma poitrine et mes ganglions lymphatiques."  

    Pourtant, Ô miracle, un traitement expérimental a permis de réduire la taille des tumeurs qui colonisent son corps. A 71 ans, si le cancer n'a pas disparu, l'homme a échappé au pire: "Mes os étaient affectés à 87 % et maintenant, ils le sont à 5 %, souffle-t-il. Et la tumeur dans mon estomac de la grosseur d'une pamplemousse est presque entièrement chose du passé." Joyeux Noël, donc. 

    Sauvez River

    C'est dans la petite ville de Foresthill (Californie), que se déroule les faits, le 15 décembre. Steve Anthony, un sans-abri américain, se promène avec son chien, River, lorsqu'une voiture renverse l'animal âgé de 9 mois... et prend la fuite,raconte le site d'informations Sipse. Jennifer Martin, automobiliste qui assiste à la scène, aide le SDF à transporter son chien dans une clinique vétérinaire et offre 75 dollars pour financer l'opération. Un geste généreux, mais insuffisant pour couvrir les 1000 dollars de frais nécessaires à la survie de la bête.  

    Cela aurait pu être la fin de l'histoire, mais le miracle est arrivé: Jennifer Martin parvient finalement à mobiliser son réseau Facebook et, avec l'aide de l'associationChester Foundation, réunit quelque 7 000 dollars. "Ce n'est pas seulement la vie de mon chien qui a été sauvée, sinon la mienne", a affirmé le SDF, qui souffre d'un cancer des os en phase terminale.  

    Il survit à une chute sur les voies du métro

    Cecil Williams, 61 ans, s'évanouit mardi 17 décembre alors qu'il attend le métro à Harlem (New-York). Son chien Orlando a bien essayé de le tirer en arrière, mais c'est peine perdue: il tombe avec son maître sur les rails. Malgré l'arrivée d'un train, tous les deux s'en sortent avec à peine quelques égratignures. Et l'histoire ne s'arrête pas là: quand Cécile raconte qu'il n'a ni les moyens de conserver son animal, ni de payer ses frais de santé, un appel aux dons lui vient immédiatement en aide. Jeudi après-midi, plus de 108 000 dollars avaient déjà été récoltés. Touchant. 

    Filou a frôlé la faucheuse

    Le chien (encore un!) de la famille Cerisier, lui, s'est fait percuter par une voiture près de Metz, sur l'A31. "Coincé dans la calandre, il a tout de même survécu après avoir été soigné dans une clinique vétérinaire de Montigny-lès-Metz", raconte leRépublicain Lorrain

    Le poulet retrouvé

    Triste Noël en perspective pour ces nécessiteux d'une paroisse de l'Iowa: un chargement de poulets qui leur était destiné a été perdu, la faute à un camion mal fermé. L'histoire aurait pu s'arrêter là et les intéressés, se contenter de pain et de pommes de terre pour leur repas de fête. Mais c'était sans compter sur la générosité de Blaine Thomas, un automobiliste qui passait par là, raconte le site américain Kcrg.com. Via Facebook, ce dernier a réussi à retrouver l'association qui s'occupait du repas. 

    Ses voisins le sauvent de la faillite

    Brad Cunard, propriétaire du Little's, épicerie-restaurant du quartier de Cabbagetwon, à Atlanta, était catégorique lorsqu'il a annoncé la fermeture de son enseigne sur Facebook, faute de pouvoir payer de grosses réparations. Ses voisins ne l'ont pas laissé faire. En quelques jours, ils ont réuni suffisamment d'argent pour l'aider à refaire surface, plus de 13.600 dollars, via une cagnotte sur le site indiegogo

    Le fabuleux destin de l'ours en peluche

    Vendredi 13 décembre, une petite fille égare son doudou dans la gare King's Cross de Londres. Perdu pour toujours? Une certaine Lauren Bishop Vranch met la main sur l'ours en peluche et décide de retrouver son propriétaire. L'avis de recherche qu'elle poste dans la foulée sur Twitter a un tel succès que Roar -c'est le nom de l'ourson- a pu être rendu à la petite Phoebe. Mignon.

    Found this well loved little dude on an East Coast train at Kings Cross - let's find the owner, Twitter! pic.twitter.com/nKB5CMkApM

    -- Lauren Bishop Vranch (@laurenannbishop) 13 Décembre 2013

    "All I Want for Christmas is..."

    Il était une fois une compagnie aérienne canadienne qui offrit à tous ses passagers le cadeau de leur rêve. A Toronto et Hamilton, le transporteur WestJetvia un Père Noël virtuel a, ainsi, demandé à ses voyageurs quelques minutes avant le décollage, de lui livrer leur liste de Noël. Surprise à l'arrivée: les passagers ont découvert, à la place de leurs bagages, les présents tant désirés. Un conte de Noël et, surtout, un joli coup de communication pour la compagnie.  

    ___________________________________________________________________

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Quelle extraordinaire et belle comparaison entre le verbe " avoir " et le verbe " être " le tout en poème. Il faut pour si bien réussir une telle présentation être un expert de la langue " Française "…… " chapeau " !

     

     ********************

    Loin des vieux livres de grammaire,

    Écoutez comment un beau soir,

    Ma mère m'enseigna les mystères

    Du verbe être et du verbe avoir.

    ***********************

    Parmi mes meilleurs auxiliaires,

    Il est deux verbes originaux.

    Avoir et Être étaient deux frères

    Que j'ai connus dès le berceau.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Bien qu'opposés de caractère,

    On pouvait les croire jumeaux,

    Tant leur histoire est singulière.

    Mais ces deux frères étaient rivaux.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Ce qu'Avoir aurait voulu être

    Être voulait toujours l'avoir.

    À ne vouloir ni dieu ni maître,

    Le verbe Être s'est fait avoir.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Son frère Avoir était en banque

    Et faisait un grand numéro,

    Alors qu'Être, toujours en manque.

    Souffrait beaucoup dans son ego.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Pendant qu'Être apprenait à lire

    Et faisait ses humanités,

    De son côté sans rien lui dire

    Avoir apprenait à compter.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Et il amassait des fortunes

    En avoirs, en liquidités,

    Pendant qu'Être, un peu dans la lune

    S'était laissé déposséder.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Avoir était ostentatoire

    Lorsqu'il se montrait généreux,

    Être en revanche, et c'est notoire,

    Est bien souvent présomptueux.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Avoir voyage en classe Affaires.

    Il met tous ses titres à l'abri.

    Alors qu'Être est plus débonnaire,

    Il ne gardera rien pour lui.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Sa richesse est tout intérieure,

    Ce sont les choses de l'esprit.

    Le verbe Être est tout en pudeur,

    Et sa noblesse est à ce prix.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Un jour à force de chimères

    Pour parvenir à un accord,

    Entre verbes ça peut se faire,

    Ils conjuguèrent leurs efforts.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Et pour ne pas perdre la face

    Au milieu des mots rassemblés,

    Ils se sont répartis les tâches

    Pour enfin se réconcilier.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    Le verbe Avoir a besoin d'Être

    Parce qu'être, c'est exister.

    Le verbe Être a besoin d'avoirs

    Pour enrichir ses bons côtés.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>  

    Et de palabres interminables

    En arguties alambiquées,

    Nos deux frères inséparables

    Ont pu être et avoir été.

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> 

    ...Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé,

    Participe à ton Présent pour que ton Futur soit Plus que Parfait....

    Joli, non ?

    ********************

    Bien loin des contenus humoristiques des envois habituels.

    Exceptionnellement ce texte mérite d'être transféré largement.

    Vive la langue française !

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique