• Beaux yeux, qui recélez tant de traits et de feux ......Étienne Durand (1586?-1618)

    Beaux yeux, qui recélez tant de traits et de feux ......

    Beaux yeux, qui recélez tant de traits et de feux
    Que rien ne saurait fuir de votre obéissance,
    Vous n’êtes point des yeux, mais des soleils heureux,
    Soleils, non, mais des dieux d’immortelle naissance.
     
    Mais comment puis-je avoir de vous cette créance ?
    Des yeux ne pourraient pas être si dangereux,
    Des soleils n’auraient pas une telle influence,
    Et des dieux ne seraient jamais si rigoureux.
     
    Les yeux sont pour le bien, vous êtes pour les peines,
    Le Soleil entretient, vous consommez les veines,
    Les dieux donnent la vie, et vous faites mourir.
     
    Qu’êtes-vous donc, mauvais, des beaux yeux en essence,
    En beauté des soleils et des dieux en puissance
    Descendus ici-bas pour nous faire souffrir.
     

    « DIALOGUE..........Étienne Durand (1586?-1618)SUR LES ARBRES ET LES PLANTES...............Laurent Drelincourt (1626-1680). »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :