• La politique vue par :

     

    ¶    En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. Clemenceau

     

    ¶    Faire de la politique, c'est commettre des erreurs et les imputer à autrui. Clemenceau

     

    ¶    Ne craignez jamais de vous faire des ennemis. Si vous n'en avez pas, c'est que vous n'avez rien fait. Clemenceau

     

    ¶   Il suffit d'ajouter "militaire" à un mot pour qu'il perde son sens.

         La justice "militaire" n'est pas la justice et la musique"militaire" n'est pas la musique.  Clemenceau

     

    ¶    La politique est supposée être la seconde plus ancienne profession du monde. J'ai réalisé qu'elle ressemble beaucoup à la première...

            Ronald Reagan

     

    ¶    En politique, une absurdité n'est pas un obstacle. Napoléon Bonaparte

     

    ¶    Géométrie politique : le carré de l'hypoténuse parlementaire est égal à la somme de l'imbécilité construite sur ses deux côtés extrêmes.

                Pierre DAC

     

    ¶    La politique est l'art d'arriver par n'importe quel moyen à une fin dont on ne se vante pas. Jules Romains

     

    ¶    Les politiciens ne deviennent pas des voleurs, c'est par ton vote que des voleurs deviennent politiciens . Anonyme

     

    ¶    Les régimes passent. Les abus restent. Il n'y a que les profiteurs qui changent. Paul CHRETIEN-AUDUGER

     

    ¶    C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait la paradis des riches. Victor HUGO

     

    ¶    La démocratie est une dictature contrôlée par quelques individus dont les électeurs sont les complices. Raymond PROULX

     

    ¶    S'il suffisait de s'installer en position de lotus pour accéder à l'illumination, toutes les grenouilles seraient des bouddhas. Louis PAUWELS

     

    ¶    Le langage politique est destiné à rendre vraisemblable les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l'apparence de la        

        solidité à ce qui n'est que du vent. George ORWELL

     

    ¶    Gouverner c'est voler. Tout le monde sait ça. Albert CAMUS

     

    ¶    La politique a sa source plus dans la perversité que dans la grandeur de  l'esprit humain. Voltaire

     

    ¶    La mort d'un homme est une tragédie. La mort de millions d'hommes est une statistique. Josef STALINE

     

    ¶    La politique a deux vecteurs : l'enrichissement matériel et l'appauvrissement moral . Reis MIRDITA

     

    ¶    Sans le gouvernement on ne rirait plus en France. Nicolas de CHAMFORT

     

    ¶     L'art de gouverner consiste à prendre le plus d'argent possible à une catégorie de citoyens afin de le donner à une autre. 

         VOLTAIRE 

     

    ¶    La démocratie, c'est la moitié des cons plus un. Philippe BOUVARD 

     

    ¶    La France est un pays qui adore changer de gouvernement à condition que ce soit toujours le même. Honoré de BALZAC

     

    ¶    Les hommes politiques, il y en a certains, pour briller en public, ils mangeraient du cirage. Coluche

     

    ¶    L'administration, c'est petit, mesquin, tracassier.Le gouvernement c'est pénible, difficile, délicat. La guerre, voyez-vous, c'est horrible.

     

            Mais la paix, la paix, il faut bien le dire, c'est assommant. Charles De GAULLE

     

    ¶    La science de gouverner est toute dans l'art de dorer les pilules. Adolphe THIERS

     

    ¶    La France doit redouter également les gens qui ne sont capables de rien et les gens qui sont capables de tout. Adolphe THIERS

     

    ¶    La dictature c'est "ferme ta gueule" et la démocratie c'est "cause toujours". COLUCHE

     

    ¶    Le Sénat est une assemblée d'hommes à idées fixes, heureusement corrigée par une abondante mortalité. Edouard HERRIOT

     

    ¶    En politique, nous passons le plus clair de notre temps à parler des absents, il arrive que leur présence n'y change pas grand-chose.

     

            Daniel PENNAC

     

    Et maintenant, aux urnes Citoyens ...

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Attendre d'êtr e aimée

    Sans jamais se l'avouer
    Tout est simple en apparence
    Sans en trouver la transparence

     

    Attendre d'un poème
    L'envoûtement d'un je t'aime
    Connaître de nouvelles saveurs
    Quand se confondent deux cœurs

     

     

    S'accorder un droit au bonheur
    Pour en récolter le meilleur
    Voir éclore la fleur de l'espoir
    Traverser le désert du désespoir

     

     
     Attendre une autre étincelle
    Qui ravivera mon âme
    Les pleurs intérieurs qui ruissèlent
    Ont endormi ma flamme

     

     

     D'une passion fusionnelle
    M'abreuver de soupirs
    D'une ferveur nouvelle
    Susciter tous les plaisirs

     

     

     
     Suis-je si différente
    Au point que ma vie s'en ressente
    Je relève toujours la tête
    Du haut de ma dune

    Et un jour peut être
    La fée de la brume
    Fera briller l'étincelle

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Couleur De L'Automne ..... 


     

     Arbres remplis de fruitsqu'en cette saison la natureNous donne généreusement !Gaieté dans les vignes oùles raisins bien mûrsSont cueillis en chantant.

     

     

     

    premiers brouillards etchampignons cachés des boisNonnettes voilées, bolets bais...Sous les noyers les enfantscherchent les dernières noixQue le vent fait tomber.

     

     

     

     Dans un grand champ un percheron retourne la terreEn fumant des nasauxPendant qu'une volée d'oiseaux se battent à l'arrièrePour quelques vermisseaux !

     

     

     

     De temps à autre,des aboiements cassent le silenceMêlés de coups de feu ...Cache-toi petite biche des chasseurs sans clémence,Si tu veux vivre heureuse,

     

     

     

     Dans les sous-bois colorés et les arbres chargésD'or, de feu et d'argent.Tes amis les cerfs se battentcomme des enragés,Pour toi, jeune et charmante !

     


     

     Pourtant chaque soir le soleil rétrécit sa courseEn voyageur pressé.Et chaque nuit : la Petit' Ours se colle à la Grand' OursSans jamais renoncer !

     

     

     

     Premiers cheveux blancs qu'on voit dans un miroirDès l'automne de l'âge,Derniers vols d'hirondellesqui sentent venir le froidEt partent vers les plages...

     

     

     

    C'est la rentrée,les marrons sont tombés ; les feuillesVoltigent au vent du NordL'enfant tout joyeux saute, les poursuit et les cueilleEn sortant de l'école,

     

     

     

    Et des plus belles couleurs, il s'en remplit les mains,Puis les porte à sa mère,Qui pour ne pas décevoir, garde précieusement :Ce trésor éphémère

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La Paix Intérieure

     

    "Aujourd'hui, peut-on posséder la paix intérieure ?

     

     Ayez confiance, vous êtes exactement là où vous êtes censées être.
    Puissiez-vous ne pas oublier les possibilités infinies qui

     

     Naissent de la foi en vous-même et les autres.

     

    Puissiez-vous utiliser les dons que vous avez reçus et

     

     Transmettre l'amour qui vous a été donné.

     

    Puissiez-vous être fière de vous : telle que vous êtes. 

     

    Que cette connaissance s'installe en vous et

     

     Permette à votre âme d'avoir la liberté de chanter,

     

    De danser, de louanger, de donner et recevoir beaucoup d'amour.

     

    Elle est là pour chacune d'entre nous. "

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Dieu m’a fait des mains

    C’est pour mieux te carresser

    S’il m’a donné des bras

    C’est pour mieux t’enlacer

    S’il m’a offert des yeux

    C’est pour mieux te regarder

    S’il m’a fait un nez

    C’est pour mieux te respirer

    S’il m’a donné une voix

    Elle est la pour te bercer

    S’il m’a donné une bouche

    Ce n’est que pour t’embrasser

    Et si dieu à créer mon cœur

    C’est pour que je puisse t’aimer

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Une maman c'est comme du coton :

    elle est douce à l'intérieur comme à l'extérieur et nettoie tous les maux.

    Il y a chez la mère qui adopte un enfant un sentiment sublime qui se rapproche du don pour le don.

    L'épouse, c'est pour le bon conseil, la belle-mère, c'est pour le bon accueil, mais rien ne vaut une douce maman. [Léon Tolstoï]

    L'asile le plus sûr est le sein d'une mère. [Jean-Pierre Florian

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L'amitié est comme un jardin

    Parfois au détour d'un chemin
    On la vois parmi toutes les autres
    Et puis on se l'approprie notre
    On n'oublie au la liberté
    Est une chose à respecter
    Que nos vies se sont croisées
    Que nos destins se sont liés
    Mais que nous ne pouvons demander
    Impunément une exclusivité
    Car un jour l'amour arrive
    On se regarde de l'autre rive
    Les mots fusent, blessent
    Mais l'amitié nous laisse effacer
    Nous permet de pardonner
    Des mots qui nous ont poignardé
    Maintenant je te tends la main
    Pour qu'à nouveau nos chemins
    Soit parallèles, amitié éternelle

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • L’amitié c’est…


    Devenir une amie ou un ami

    C’est ouvrir grand son cœur

    C’est de soutenir son amie(i)

    De n’avoir aucune rancœur



    L’amitié est ouverte à tous

    Elle se trouve n’ importe où

    Elle permet ainsi l’espérance

    Et elle donne aussi la chance


    D’être soutenu et ne pas se soucier

    D’avoir quelqu’un oui à qui parler

    Comme de pouvoir surtout ce confier

    Aussi d’avoir le sentiment d’être aimé



    L’amitié c’est merveilleux

    Comme tout aussi précieux

    Ne refusé jamais l’amitié

    Mais acceptez là volontiers.



    Ne vous croyez pas plus fort

    En refusant l’amitié offerte

    Ne pensez pas que mieux encore

    Que l’amitié n’est qu’une défaite



    Oui parfois l’amitié de quelqu’un

    Nous déçois et nous fait mal

    Mais ne restez pas dans un coin

    Pour oui ainsi éviter d’avoir mal



    C’est à vous de faire très attention

    A qui vous offrez oui votre amitié

    Alors ne laissez pas passer une occasion

    De recevoir avec joie une jolie amitié

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La tendresse

     

     

    Laisse le vent te murmurer un air de tendresse
    Laisse les arbres danser d'une élégance céleste
    Laisse les fleurs t'émerveiller de toutes leurs splendeurs
    Laisse le soleil illuminer tes yeux
    Laisse la lune te donner des frissons
    Laisse la mer être ton guide de profondeur
    Laisse moi te donner ma tendresse
    Car la vie est un océan de bonheur

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique