• BALLADE DES GROS DINDONS..........Edmond Rostand (1868-1918)

    BALLADE DES GROS DINDONS

    Les gros dindons, à travers champs,
    D’un pas solennel et tranquille,
    Par les matins, par les couchants,
    Bêtement marchent à la file,
    Devant la pastoure qui file,
    En fredonnant de vieux fredons,
    Vont en procession docile
        Les gros dindons.
     
    Ils vous ont l’air de gros marchands
    Remplis d’une morgue imbécile,
    De baillis rogues et méchants
    Vous regardant d’un œil hostile :
    Leur rouge pendeloque oscille ;
    Ils semblent parmi les chardons,
    Gravement tenir un concile,
        Les gros dindons.
     
    N’ayant jamais trouvé touchants
    Les sons que le rossignol file,
    Ils suivent, lourds et trébuchants,
    L’un d’eux, digne comme un édile ;
    Et lorsqu’au lointain campanile
    L’angélus fait ses lents : din ! dons !
    Ils regagnent leur domicile,
        Les gros dindons !
     
    Prudhommes gras, leurs seuls penchants
    Sont vers le pratique et l’utile,
    Pour eux, l’amour et ses doux chants
    Sont un passe-temps trop futile ;
    Bourgeois de la gent volatile,
    Arrondissant de noirs bedons,
    Ils se fichent de toute idylle,
        Les gros dindons !
     

    « À MADAME JAUBERT.....Alfred..Musset (1810-1857)PASTORALE DES COCHONS ROSES..........Edmond Rostand (1868-1918). »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :