• BALLADE............Antoinette Deshoulières (1638-1694)

    BALLADE

    BALLADE............

    Votre bonne foi m’épouvante ;
    Vous croyez trop légèrement.
    Si l’on aimait fidèlement,
    Serais-je encor indifférente ?
    Être la dupe des douceurs
    D’une troupe vaine et galante,
    Est le destin des jeunes cœurs.
    De cette conduite imprudente
    Il n’est cœur qui ne se repente :
    Tous les hommes sont des trompeurs.
     
    Jeune, belle, douce, brillante,
    Le cœur tendre, l’esprit charmant,
    Des malheurs de l’engagement
    Ne prétendez pas d’être exempte.
    Affectons-nous quelques rigueurs ?
    On se rebute dans l’attente
    Des plus précieuses faveurs.
    La tendresse est-elle contente ?
    On entend dire à chaque amante :
    Tous les hommes sont des trompeurs.
     
    Vous croyez que la crainte invente
    Les dangers qu’on court en aimant ;
    S’il plaît à l’Amour, quelque amant
    Un jour vous rendra plus savante.
    Vers les dangereuses langueurs
    Vous avez une douce pente ;
    Tous soupirez pour des malheurs
    Dont vous paraissez ignorante.
    Vous mériteriez qu’on vous chante :
    Tous les hommes sont des trompeurs.
     
                  Envoi
     
    Si pour vous épargner des pleurs
    Ma raison n’est pas suffisante,
    Regardez ce que représente
    Le serpent caché sous les fleurs.
    Il vous dit : Tremblez, Amarante ;
    Tous les hommes sont des trompeurs.
     

    « « Montreux-Szwajcaria.ppsx »L’HIVER...........Antoinette Deshoulières (1638-1694). »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :