• Bain au gros sel dans votre baignoire : garanti anti-déprime

    Bain au gros sel dans votre baignoire : garanti anti-déprime 

    bain au sel

    Thèmes cliquables : -


    L'hiver dernier, j'ai connu quelques semaines de grande anxiété. Une anxiété sans cause particulière : beaucoup de gens connaissent cela au cours de leur vie, j'imagine ? Un pessimisme généralisé avec des phases plus aiguës de quasi-panique. Ce n'est pas grave si cela ne dure pas, mais c'est vraiment pénible, surtout la nuit. Pour ma part, ça a fini par passer — je ne sais même pas pourquoi ni comment.

    Si je vous en parle aujourd'hui, c'est qu'un jour où je me sentais particulièrement mal, je me suis fait couler un bain de toute urgence, sans même réfléchir. Moi qui ne prends que des douches énergiques, vivifiantes et utilitaires, j'ai eu le besoin instinctif d'une vraie pause réconfortante, d'un break tout doux : un bain, un vrai bon bain chaud de bébé, quoi !
    Et de fait, au bout de quelques minutes de ce bain, mon état de détresse intense s'est enfui par miracle, vraiment comme par l'effet d'une baguette magique, pour me laisser dans un confort archi serein. J'étais sidérée.

    Depuis lors, je me prépare régulièrement un bain comme cela. Il n'implique qu'un surcoût de 0,77 € par rapport à un bain normal d'eau toute simple, et il me fait toujours un bien fou. Un bien instantané, surtout ! C'est cela le plus remarquable.



     Marche à suivre pour un bon bain au sel
     

    Puis je vais chercher un kilo de sel de mer iodé dans la cuisine. J'achète ce sel par plusieurs paquets, j'en commande quatre à chaque fois que je me fais livrer mes courses : 0,77 € le paquet, soit 3,08 € les quatre bains. (Car oui oui, j'en mets un paquet entier par bain !)


    Au bord de la mer, je ne me baigne pas, car je trouve l'eau sale et froide.
    Pourtant, l'eau de mer est si vivifiante ! Dans ma jeunesse, j'y jouais des heures entières avec mes cousins et cousines, et je revenais de vacances toute fine et pleine de vitalité. Cela me manque.

    Vous pouvez prendre n'importe quel autre sel. Pourquoi pas du sel de Camargue, comme ci-dessous ? Celui-ci, je l'aime bien parce que c'était celui de mon premier bain anti-déprime, mais il coûte plus cher, pour un bénéfice supplémentaire aucunement prouvé (il est enrichi en magnésium, ce sel de Camargue, mais pas en iode. A vous de choisir ! Moi je préfère mon bon gros sel iodé en paquet rouge à 0,77 €).


    Revenons donc à mon brave sel iodé.

    Regardez-moi cela ! Rien que de savoir que ce kilo de sel va atterrir tout entier dans ma baignoire, enclusivement pour mon propre bénéfice, j'éprouve un sentiment de luxe :


    Plouf ! On verse tout :


    Et voilà, tout y est. Spectacle exquis...

    J'ai presque l'impression d'avoir un bain à remous, alors que non, pas du tout ! Ma baignoire est basique, voire moche, et ma salle de bains pas spécialement attrayante, et pourtant je vous assure que je vais me plonger là-dedans avec délices :


    Ce qui est rigolo, c'est que le sel ne fond pas tout de suite. C'est amusant d'avoir les fesses accueillies par un tapis de sel. Et de gigoter comme au hula-hoop pour l'aider à se dissoudre dans l'eau...

    Surtout n'oubliez pas de vous munir des ustensiles nécessaires pour vous frotter doucement lorsque vous vous serez un peu détendu(e) : moi je prends ces gants-ci, ni trop durs ni trop doux, j'ai dû les payer 5 ou 6 € la paire chez Monoprix. J'ai aussi une magnifique brosse et des éponges "naturo-biologico-énergétiques" qui m'ont coûté, permettez-moi de vous le dire, la peau de mon aimable postérieur, mais ce sont pourtant bien ces petits gants-là en synthétique que je préfère. Ils ne dégagent pas d'odeur forte comme tous ces trucs en loofah ou en chanvre naturel ; en fait, pour tout dire, ces petits gants colorés frottent juste ce qu'il faut, ils ne dégagent aucune odeur et c'est parfait.


    Préparez bien toutes vos petites affaires avant le grand plongeon ! Veillez bien à vous offrir un environnement idéal jusqu'au moment où vous vous rhabillerez : température, serviettes, vêtements propres, boisson, bougies si cela vous dit, etc. Pendant le bain, vous ne devez ni avoir soif, ni avoir faim, ni vous ennuyer, ni vous sentir frustré(e) en quoi que ce soit. Détente absolue, et rien d'autre.

    Choisissez bien votre programme radiophonique. Moi, j'aime bien quelque chose de drôle, rythmé, du genre Ruquier sur Europe 1, qui me donne la sensation qu'on s'active joyeusement autour de moi pour me distraire sans rien me demander en échange... Pour vous, cela pourra tout aussi bien être un beauTe Deum, de la musique tibétaine ou une composition sonore de fontaines et chants d'oiseaux ! Pure question de feeling... (Mais surtout, par pitié, si vous pressentez que les piles de votre petit poste radio vont arriver en fin de parcours, remplacez-les avant qu'elles ne vous lâchent à peine vos fesses posées au milieu du sel, car cela, je vous assure que ça agace.)

    Un quart d'heure à vingt-cinq minutes de bain, pour moi, c'est la bonne durée. Au bout de dix minutes, j'ai déjà vraiment "décroché" ; j'aime bien me frotter doucement ensuite avec les gants pendant encore cinq-dix minutes, visage inclus. La purification de la peau est flagrante ensuite.
    S'octroyer plus de vingt minutes de bain, je ne vois pas l'intérêt : je trouve qu'on s'amoindrit, l'eau tiédit, l'énergie baisse, on a froid en sortant — enfin, là, bien sûr, je parle pour si vous êtes seul(e)...



     
    Et pour finir ?...
     

    Quand on en a marre et qu'on veut sortir du bain : juste une bonne douche, même pas besoin de savon, on est parfaitement lavé ! On sort de la baignoire en se sentant tout frais.


    Pour moi : séchage soigneux, vêtements propres qui sentent bon, et je me parfume légèrement. Ensuite, pour toute la journée, moral et énergie au beau fixe !
    Je m'observe quelques heures plus tard : j'ai la peau douce (adieu les irrégularités et les minuscules boutons) et j'ai les ongles blanchis comme après une journée à la plage. J'adore.

    Voilà donc, à mon avis, un bain régénérant à s'offrir aussi régulièrement que nécessaire...
    Pour moi, une fois par semaine, c'est bien. Mais je ne dirai sûrement pas non à un rythme plus soutenu, voire à un doublement de la quantité de sel, si une baisse de tonus l'exige !



    Variante à la vitamine C : hautement recommandable



    Aujourd'hui, en votre honneur, je vais essayer d'ajouter du Pulco citron à mon bain. Camille a entamé la bouteille l'autre jour, une bouteille que j'avais achetée pour faire des expériences culinaires, maintenant c'est foutu pour moi : cette bécasse en a pris trois gouttes et ciao, je te laisse une bouteille pleine mais ouverte ! A présent, il n'y a plus qu'à la finir sans tarder.

    Voyons donc si la vitamine C accroît les bénéfices de ce bain salé et iodé ?

    Sel d'abord :



    Pulco dans la foulée :



    Mmmmm !... (Ou plutôt : hum, hum)
    Si je ne savais pas ce que je verse, vu le résultat agréablement jaunasse, j'aurais pensé qu'un troupeau d'adolescents avait fait un concours de pipi au-dessus de ma piscine privée :



    Bon, n'empêche : c'est extra avec le Pulco, encore mieux qu'un simple bain au sel.

    OK, ça renchérit un peu le prix du bain, mais ça vaut la peine.

    Je suis rhabillée depuis vingt minutes à l'heure où j'écris ces lignes, et ma peau est géniale. D'une douceur dingue. Les minuscules bobos ont cicatrisé, j'ai la peau génialement unifiée, c'est doux, doux, doux !...
    Sur le visage aussi, c'est merveilleux. Je n'obtiens jamais une telle douceur avec une crème, alors ça jamais !!! Quand la crème a pénétré et séché, ma peau cesse d'être collante de crème mais redevient sèche. Or, là, ma peau est parfaitement sèche mais sans présenter le moindre signe de sécheresse, justement.

    Alors le bain "sel + citron", moi j'adopte ! C'est vraiment bien. A tous points de vue : bien-être intérieur, douceur extérieure...

    Veillez simplement à bien vous rincer ensuite sous une douche d'eau claire, en vous frottant partout avec les gants, c'est important pour un confort parfait de votre peau une fois sèche.

    Prochain sujet à venir demain ? Cette fois, ce sera une excellente (et bénéfique) recette indissociable de la cuisine froide qui nous fait tellement envie quand les jours se réchauffent : depuis le temps que j'en parle, je vous concocterai en photos ma fameuse mayonnaise maison. Je m'en régale tous les jours en ce moment. Je ne peux pas garder ce bonheur pour moi toute seule, ce serait un crime ! ;-)
    « Citations sur le mal.................Bain au gros sel dans votre baignoire pour un moment Thalasso à domicile »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :