• Apportez du bon vin à la table de Maître, ........Cochonfucius

    Apportez du bon vin à la table de Maître, ...........

    Apportez du bon vin à la table de Maître,
    Il faut boire aujourd’hui, chers compagnons errants,
    En l’honneur de ce bel avril exubérant,
    En l’honneur du printemps qui se décide à naître.

    Le vent léger fait battre au port les grandes voiles,
    Et danser les rideaux aux chambres du palais.
    Buvez, mes compagnons, tout autant qu’il vous plaît :
    Le vent léger vous charme en vos abris de toile.

    Les danseuses viendront vous prendre en leurs bras souples,
    Du satyre on entend la flûte de roseau
    À laquelle répond la phrase d’un oiseau ;
    Au soleil nous irons nous allonger par couples.

    Aujourd’hui, n’allez pas noircir des pages blanches,
    Scribes dont le visage a la même pâleur :
    Aujourd’hui, c’est le temps d’errer parmi les fleurs,
    D’écouter des chansons, de caresser des hanches.

    Hors du moment présent, votre coeur ne possède
    Presque rien en ce monde, aussi, cueillez le fruit
    Qui s’offre devant vous, cueillez l’instant qui fuit,
    Le regard qui se mouille et la lèvre qui cède.

    « CHANT ÉTHIOPIEN...............Charles Cros (1842-1888)..CUEILLETTE..........Charles Cros (1842-1888) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    2
    Mercredi 27 Mai à 15:00

    Merci cochonfucius pour toutes ces belles poèsies qui m'enchantent 

    Bonne journée

    Ld

     

    1
    Mardi 26 Mai à 13:29

    Amphore de Dionysos
    --------------

    Le dieu, qui peut bénir la vigne que tu plantes,
    Verse dans une amphore un honnête vin blanc ;
    C’est ce que j’ai cru voir dans un rêve troublant,
    Au lit que partageait ma muse nonchalante.

    Était-ce, dis-moi, l’un de ces songes qui mentent ?
    Je pose la question dans mon coeur indolent.
    Même si cette amphore était un faux-semblant,
    Je remercie Bacchus pour l’image charmante.

    Ce vin, qui fermenta dans la cuve profonde,
    Rend mon esprit fertile et ma plume féconde ;
    Je remplis bien mon verre, et tout va pour le mieux.

    En l’honneur de la soif qui veut être assouvie,
    En l’honneur du loisir, en l’honneur de la vie,
    Taisons-nous et buvons, c’est le plaisir des dieux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :